AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782268042091
177 pages
Les Editions du Rocher (21/03/2002)
3.2/5   10 notes
Résumé :

Ce dimanche-là, à 20 heures, Sébastien Chaprisot et son épouse Mireille, accompagnés de Tiburce, le chat qui parle, vont retrouver leur oncle, Marcel Winter, pour dîner ensemble. Ils le découvrent assassiné. Qui est le coupable ? L'oncle Winter avait annoncé son intention de modifier son testament, et cela inquiétait certes beaucoup de gens. Propriétaire d'un grand magazine, il avait en outre une pas... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
NATB
  10 janvier 2015
Petit livre sans prétention, avec pour héros un chat surdoué qui répond au nom latin de Tiburce.Livre choisi au hasard ou plutôt à l'intuition dans les rayonnages de la bibliothèque. Au final, un livre agréable pour s'aérer l'esprit.
Commenter  J’apprécie          60
Fantine
  11 mars 2010
Les mésaventures du chat Tiburce, apprenti détective, dans le monde de la pègre.
Mais Tiburce n'est pas un chat comme les autres : il est doté d'un flair infaillible, et, surtout, de la parole !!!
Il s'agit d'un roman policier agréable à lire, sans prétention.....

Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
NATBNATB   10 janvier 2015
Les noms de rues du Marais l'enchantaient.Rue des Minimes,rue des Blancs-Manteaux,rue du Plâtre, rue des Vertus, rue des Escouffes, rue Barbette, rue de Picardie, rue du Roi-de-Sicile, rue de la Perle - elles parlaient, ces rues, de métiers disparus, de familles, de contrées, d'artisanats...Tellement plus évocateurs et poétiques, ces jolis noms, que Gambetta ou Jaurès dont le moindre village de France et de Navarre a cru devoir honorer la mémoire, alors que les rues Ravel ou Verlaine se comptent sur les doigts d'une seule main...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
NATBNATB   09 janvier 2015
Lorsqu'au printemps la roseraie du square offrait aux riverains l'apothéose de sa floraison, Tiburce, très sensible aux odeurs comme tous les chats, trouvait plaisir à déambuler, narines palpitantes, dans les allées gravillonnées.
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17467 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre