AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782221157800
204 pages
Robert Laffont (17/11/2016)
4.3/5   5 notes
Résumé :
Où auront lieu les prochaines guerres ? Pourra-t-on nourrir 12 milliards d'êtres humains ? Qu'apprendra-t-on à l'école en 2050 ? Restera-t-il du sable dans cent ans ? L'humanité pourra-t-elle s'adapter au changement climatique ? Si des réponses à ces questions existent, personne ne peut encore les formuler. Car demain n'est pas écrit et il nous revient d'explorer les futurs possibles pour non pas prédire, mais pour décider l'avenir.
2038 Les Futurs du Monde ... >Voir plus
Que lire après 2038 Les futurs du mondeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Six ans après son remarquable ouvrage "2033, atlas des futurs du monde", Virginie Raisson nous propose un autre regard sur notre avenir avec ce nouveau livre qui, s'il ne conserve pas le terme d'atlas (qui était déjà un peu abusif dans le précédent ouvrage), en garde la même richesse et la même ambition en matière d'analyse et d'information sur le monde qui nous entoure et son proche avenir.
Le monde dans 20 ans y est examiné sous de nombreux angles, classiques (démographie, économie, ressources, environnement) mais aussi plus spécifiques ou novateurs (sable, monnaies complémentaires, économie collaborative…). Chacun de ces sujets est développé de façon très approfondie sur 4 à 8 pages (et parfois plus, jusqu'à 14 pages) richement documentées, et illustré par une sélection de graphiques, ou plutôt d'infographies. Après les graphiques déjà bien travaillés de 2033…, on passe en effet carrément au stade artistique ici, avec des collages de photos en noir et blanc décorant ou même constituant les graphiques. Ceci au risque d'être parfois peu lisible.
J'ai moins accroché sur certains chapitres à la fin, entrant parfois dans des détails trop techniques (les monnaies notamment), mais les textes sont toujours aussi passionnants à lire et, si je préfère au final le plus classique 2033… pour sa concision et ses cartes et graphiques de qualité, la lecture de ce nouvel ouvrage a été encore plus enrichissante. Enfin, le livre se conclue une nouvelle fois par des annexes (glossaire, bibliographie, index) aussi utiles que complètes.
Commenter  J’apprécie          10
Cet ouvrage nous rend intelligent car il pose les problèmes de notre futur par une analyse critique, montrant la complexité et les interactions entre les différents thèmes abordés. Les articles se lisent de manière indépendante et sont illustrés de schémas très parlant.
Commenter  J’apprécie          00
Penser le monde de demain est un réel défi, le faire avec autant de pertinence et d'objectivité une gageure. le livre de Virginie Raisson y parvient avec brio.
Les graphistes et cartographes et font un travail remarquable.
Lien : http://www.pacha-cartographi..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
[…] la prévention restera une approche durablement optimale sur le plan économique, médical et épidémiologique, a fortiori dans les pays où les systèmes de santé sont plus fragiles.
En s'appuyant sur ce postulat, on peut imaginer un premier scénario qui préfigure l'émergence d'un nouveau système de santé et qui, en même temps, reformule le contrat social. Dans ce scénario, l'effort principal est porté sur la promotion de modes de vie sains : tandis que la recherche utilise plus largement les Big Data pour repérer les facteurs et contextes pathogènes, l'éducation publique à la santé et le sport sont promus dès le plus jeune âge dans le cadre de l'institution scolaire, jusqu'aux âges avancés de la vie à la faveur de l'engagement financier des organismes d'assurances. À leur tour, les nouvelles technologies assistent les individus pour qu'ils réduisent leurs comportements morbifiques dans le cadre d'un nouveau dispositif de solidarité : en échange de la surveillance des personnes, de leur mode de vie et ce qu'elles consomment (alcool, tabac, graisses, sucres…), celles-ci continuent de bénéficier de la prise en charge de leurs soins, à condition aussi de respecter les règles d'hygiène de vie recommandées par les autorités sanitaires. Sur le plan législatif et normatif enfin, un dispositif réglementaire et de contrôle plus contraignant est adopté qui pénalise les comportements à risque, mais aussi l'usage de substances et de matériaux toxiques dans la production industrielle et agricole. Dans ce cadre par exemple, l'utilisation de produits locaux issus de l'agriculture biologique devient obligatoire dans la restauration collective en même temps que sont adoptées des règles drastiques pour limiter les émissions de particules fines. (p. 41)
Commenter  J’apprécie          00
Que l'on partage ou non leurs aspirations, des mouvements tels que Podemos, les Indignés, Occupy Wall Street ou Nuit debout expriment en tout cas la détermination de leurs adhérents à réenchanter l'avenir plus qu'une quelconque résignation politique. Encore très minoritaires à l'échelle des classes moyennes mondiales, ils incarnent cependant un élan plus vaste et de plus en plus visible en Europe et dans certains États américains : celui des transitionnistes.
Si leur diversité culturelle et leur parcimonie politique limitent encore leur convergence vers un dispositif d'action partagé et un processus de changement global, ils partagent déjà une aspiration sincère au changement global, ils partagent déjà une aspiration sincère au changement et une volonté d'en devenir les défricheurs. La force d'être jeunes et de ne rien avoir à perdre du futur incertain, leur niveau moyen d'éducation et de responsabilité, cette charge d'utopie enfin donnent à chacun d'eux la confiance et l'énergie pour tenter de subvertir le système économique mondial grâce à une multitude d'initiatives d'échelle limitée. Agriculture de proximité, entreprises solidaires, mobilités douces, énergies renouvelables, monnaies locales, recyclage : à force d'essaimer leurs expériences, les mouvements transitionnistes ont déjà converti toute une part des sociétés occidentales à l'économie circulaire, à la sobriété énergétique, aux produits biologiques, à l'écoresponsabilité, au recul de l'automobile en ville et, désormais, à celui de la consommation de viande. Sans chercher à le démontrer, ils rappellent avec le passé que les révolutions ont toujours procédé de minorités conscientes et agissantes. (p. 71)
Commenter  J’apprécie          00
Ainsi posée, l'équation économique du vieillissement inspire invariablement quatre types de mesures publiques possibles.
1. L'allongement de la période de travail au cours d'une vie. Déjà en Espagne, au Japon ou en Allemagne, on prévoit de reporter l'âge légal du départ à la retraite au-delà de 65 ans pour modifier, même provisoirement, le rapport de dépendance démographique.
2. La hausse de la contribution de l'ensemble de la population à la vie économique du pays, par exemple en facilitant la combinaison de l'activité professionnelle et de la vie familiale des femmes pour les inciter à travailler. De la même façon, les mesures d'encouragement au vieillissement actif des seniors doivent leur permettre de diversifier leurs sources de revenus. Surtout qu'en plus d'alléger les budgets publics, on constate qu'une activité même limité réduit les risques de précarisation et d'isolement des personnes âgées, notamment des femmes, plus facilement exposées à la détérioration de leur état de santé et de leur situation économique.
3. La diminution du coût de certaines prestations, comme la prise en charge des maladies de longue durée, grâce à la mise en place de politiques de prévention systématiques des maladies non transmissibles et dégénératives.
4. Le recours à la migration de travail pour étendre la main-d'œuvre, accroître le volume des prélèvements de solidarité tout en comblant certains besoins du marché du travail. (p. 44)
Commenter  J’apprécie          00
Tandis qu'en 1960 l'indice de fécondité mondiale s'élevait à 4 enfants en moyenne par femme, il ne dépasse guère 2,5 enfants aujourd'hui. Au vu des projections des Nations unies, il devrait encore glisser vers 2,25 enfants par femme en 2050 avant d'atteindre le seuil de renouvellement des générations - 2,1 enfants par femme - en 2070. Cependant, cette baisse de la fécondité étant assortie d'une chute de la mortalité, l'essor de la population mondiale se poursuit. Autrement dit, en dépit d'une baisse du taux de croissance annuel moyen de 2 % en 1970 à moins de 1,2 % en 2015, la population mondiale va continuer de connaître un excédent naturel pour le siècle à venir. Ce qui signifie aussi que, désormais, la croissance de la population mondiale renvoie moins à la natalité qu'à l'allongement de l'espérance de vie et au phénomène d'inertie propre aux évolutions démographiques. C'est aussi ce que traduit le vieillissement de l'humanité. (p. 35)
Commenter  J’apprécie          00
Si l'on s'en tient au scénario médian des Nations unies, l'humanité comptera 9,725 milliards de personnes en 2050, soit presque quatre fois plus qu'en 1950. Impressionnant, voire anxiogène, le chiffre n'e reste pas moins aussi insaisissable que le concept même de population mondiale. Pour en donner une mesure perceptible, il conviendrait de pouvoir rassembler tous les hommes en un même lieu. Ainsi réunie, en laissant à chacun 1 m² pour s'asseoir et respirer, l'humanité occuperait 9 725 km², soit un territoire plus petit que celui du Liban. Une superficie à peine repérable à l'échelle du globe et qui ne permet donc pas d'accréditer la perception répandue de surpopulation mondiale. (p. 20)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Virginie Raisson (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginie Raisson
2033, Atlas des futurs du monde. Module 1
autres livres classés : Atlas géographiquesVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Autres livres de Virginie Raisson (1) Voir plus

Lecteurs (25) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4851 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}