AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Love-of-book


Love-of-book
  30 juillet 2022
Et si la mort telle que nous la connaissons n'existait plus, la vie serait-elle si belle ?

Dans un monde où la mort n'est plus que la continuité simple de la vie et où les vivants peuvent parler avec les morts vivant à Summerland, ville pour fantômes, la Cour d'été et la Cour d'hiver travaillent ensemble pour résoudre les enquêtes et surveiller le monde des morts et celui des vivants. du moins, en principe car une rivalité entre les deux camps fait rage. Quand Rachel, membre du SIS découvre l'existence d'une taupe à la cour fantôme elle fera tout pour la démasquer.

Et bien et bien ! Quel univers dense ! Hannu Rajaniemi a véritablement créé un univers complet et complexe. J'ai totalement adoré entrer dans ce monde où la mort n'est plus du tout une crainte si et, seulement si, vous avez un ticket vers Summerland. le tout est terriblement passionnant même si j'avoue que j'ai eu du mal au départ à assimiler toutes les informations. Une fois les informations comprises, je suis entrée dans l'histoire et j'ai été captivée !
Le thème principal est passionnant. Un monde où la mort n'est plus une crainte et où elle devient même un objet de capitalisme, autant pour les vivants que pour les morts, ça fait se poser des questions. Aimeriez-vous vivre dans un monde où la mort n'est plus à craindre ? Où même dans la mort vous travaillez pour vivre, où vos survivants payent une pension pour vous permettre de vivre la mort en paix ? Grands questionnements.

Il y a énormément de références à des sujets importants comme Staline, Lénine, le communisme etc et je pense que je suis passée à côté d'une petite partie de l'histoire car je ne suis pas une très grande connaisseuse de ces sujets. Malgré tout, en faisant quelque peu abstraction de ces sujets et en les comprenant petit à petit au fil du roman, j'ai passé un super moment de lecture et je me suis beaucoup attaché aux personnages principaux.

Rachel est une femme forte qui veut sortir de sa condition clichéïque de femme. Elle veut montrer à ses chefs, hommes, qu'elle peut être aussi douée que ses collègues hommes. Son vécu nous est dévoilé petit à petit et on se rend compte qu'elle a vécu énormément de choses qui ont fait la femme forte qu'elle est aujourd'hui. le second personnage principal, Peter Bloom, est un personnage très ambiguë, lui aussi a un vécu très fort qui a fait ce qu'il est aujourd'hui et qui a construit son rapport à la mort. J'ai adoré ces personnages terriblement bien construits.

Le style de l'auteur est très descriptif. Il prend le temps de bien ancrer le lecteur dans son monde avant d'entrer dans le vif de l'histoire. C'est quelque chose que j'apprécie énormément mais je sais que pour beaucoup cela peut être rédhibitoire. J'ai beaucoup aimé les questionnements dans lesquels il nous entraîne, questions au combien philosophique sur la vie et la mort. Ces questions que nous nous sommes tous déjà posées un jour raisonnent encore plus fort durant la lecture de ce roman de SF.

En bref, un roman de science fiction très complet et complexe qui ravira les fans du genre mais qui reste tout à fait accessible aux novices du genre comme moi.
Commenter  J’apprécie          00