AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Philippe Ogouz (Adaptateur)
EAN : 9782749101583
60 pages
Le Cherche midi (09/10/2003)
4.6/5   5 notes
Résumé :
« J'ai 14 ans. J'habite Vincennes.
Je suis élève au collège situé à l'école du nord, rue de la liberté.
J'ai appris à lire et à écrire à l'école de l'ouest, rue de l'égalité. I
l y a aussi une rue de la fraternité à Vincennes.
Lorsque la rafle s'est produite, je venais d'avoir 14 ans. »

Ainsi commence l'adaptation théâtrale que Philippe Ogouz a conçue à partir de trois livres de Maurice Rajsfus –Opération Étoile jaune (le c... >Voir plus
Que lire après La Rafle du Vel d'hiv - ThéâtreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Adapté des ouvrages de Maurice Rajfus pour la scène, ce bref texte raconte, avec la précision d'un historien, l'Occupation, jusqu'aux journées de juillet 1942 au cours desquelles il fut arrêté par la police française, avec sa soeur et ses parents, conduit au Vélodrome d'Hiver. « Se souvenir, ce n'est pas cultiver la haine comme on le ferait avec un ennemi héréditaire. C'est surtout marquer un jalon de l'histoire et chercher à comprendre pourquoi l'homme est capable d'exactions telles que l'imagination est insuffisante pour les concevoir. »
(...)
« Tant que l'administration policière n'aura pas exprimé ses regrets pour la rafle du 16 juillet 1942, nous pourrons déduire de ce refus de dénoncer le passé, que cette action n'était pas vraiment répréhensible. » Tout est dit.

Cette adaptation de ses textes respecte un savant équilibre entre ses souvenirs personnels et les informations issues de son enquête historique.

Article complet sur le blog :
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          290
Le 16 juillet 1942, la rafle du Vélo d'hiv.
Cette opération nommée " Vent Printanier"
à été cousue main par les services français.
Les allemands n'avaient ni la connaissance du terrain
ni les effectifs pour une rafle de cette envergure.
Notre police, notre gendarmerie et les autobus parisiens
y font montre d'une efficacité redoutable...
Les journaux mettront un mois
à évoquer vaguement la disparition
de ces hommes, femmes et enfants juifs
qui n'étaient pas français..
L'été 42, il fait chaud et, à Paris
les théâtres, cinéma, et music hall
jouent à guichets fermés...

C'est Maurice qui nous raconte son histoire .
Il avait alors 14 ans, des parents aimants..
Il a dû porter l'étoile jaune;
il s'est senti humilié, mais pas déshonoré.
Il s'est surtout senti transparent
les gens le fuyant du regard...
De très beaux passage sur l'indifférence
qui permet à l'antisémitisme de croître tranquillement.

Ce texte d'à peine 60 pages est bouleversant
Adapté pour le théâtre, il est ponctué d'airs d'accordéon.
J'ai ressenti le besoin de le lire à voix haute.
Ces mots sont simples, forts, précis
je pense qu'ils résonneront longtemps.
A lire!!




Commenter  J’apprécie          163

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Se souvenir, ce n’est pas cultiver la haine comme on le ferait avec un ennemi héréditaire. C’est surtout marquer un jalon de l’histoire et chercher à comprendre pourquoi l’homme est capable d’exactions telles que l’imagination est insuffisante pour les concevoir. 
Commenter  J’apprécie          200
Nous ne savions pas que c’était la police française que nous devions craindre.
Nous ignorions que cette institution irait au-devant des revendications des nazis.
Comment pouvions-nous envisager que les chefs de la police française allaient suggérer à la Gestapo, non seulement l’arrestation des femmes, mais également celle des enfants.
Hypothèse invraisemblable.
Complices forcenés des bourreaux, les responsables de la police française estimaient qu’il ne devait pas rester de traces de leurs méfaits.
Il ne fallait pas de survivants pour se souvenir des exactions commises en France par des Français.
Les enfants ne devaient pas pouvoir témoigner sur l’assassinat de leurs parents.
Au four, les enfants ! 
Commenter  J’apprécie          20
Se souvenir où peuvent conduire
le racisme des uns
et le désintérêt des autres.
Se souvenir, ce n'est pas cultiver la haine.
Commenter  J’apprécie          60
Comme le dit une vieille chanson du folklore yiddish :
"Oh comme je suis devenu vieux rapidement.
On ne m'a pas laissé le temps de rester un enfant.
Les jeunes années s'en sont allées.
Oh , comme je suis devenu vieux rapidement..."
Commenter  J’apprécie          20
Les opprimés et les indifférents vivent désormais sur des planètes distinctes.La désespérance n'a pas la même signification, selon les situations. Les uns attendent une amélioration du ravitaillement, les autres, la fin de l'oppression.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Maurice Rajsfus (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Rajsfus
Vidéo de Maurice Rajsfus
autres livres classés : vel' d'hiv'Voir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (19) Voir plus



Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
1116 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre

{* *}