AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782910867348
64 pages
Éditeur : Tartamudo (26/08/2010)
3.78/5   9 notes
Résumé :

1942, aux heures les plus sombres de l'histoire de France, dans la période de la collaboration à Paris. Maurice, alors âgé de 14 ans, ainsi que ses parents et sa soeur sont raflés lors de «la rafle du Vel'd'Hiv», parce qu'ils étaient Juifs Polonais. Suite à une aberration administrative - très providentielle pour Maurice et sa soeur, les deux enfants sont relâchés. Commence alors une survie de to... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Ptitgateau
  29 juillet 2014

Documentaire intéressant sur la seconde guerre mondiale, le petit Maurice dans la tourmente raconte l'histoire, transcrite sous forme d'un ouvrage richement illustré de dessins au graphisme précis et soigné, de Maurice Rajsfus né en 1928, avec ses parents, des juifs polonais résidant à Paris.
La famille est arrêtée au cours d'une rafle et comme beaucoup d'enfants, Maurice et sa soeur se retrouvent seuls dans ce Paris des années 40, livrés à l'abandon et devant se débrouiller pour survivre.
Très bien documenté tant du point de vue des illustrations que de l'histoire, le petit Maurice dans la tourmente montre la guerre et l'occupation sous tous ses aspects : gestapo, pillages, droits des juifs, milice, débarquement et problèmes générés par la présence allemande dans la capitale.
Ma connaissance de cette période est certainement bien succincte, la guerre 39 – 45 et l'occupation revêtant des aspects multiples en raison desquels on n'a jamais fini de se documenter, toutefois il me semble avoir aperçu au moins une information erronée :
« … Maurice a la chance d'être apprenti chez un brave homme…vers 13 heures, il convie Maurice pour écouter les informations de radio-Londres. de semaine en semaine, il y a de plus en plus de précisions sur le sort des juifs déportés… »
Et une incohérence : les nuits de Maurice sont peuplées de cauchemars. Ce sont toujours les mêmes images qui reviennent : des barrages en enfilade, des réseaux de barbelés, des miradors avec des soldats prêts à ouvrir le feu…
Comment Maurice, qui n'est jamais sorti de Paris a-t-il pu faire de tels rêves ? de surcroît je crois me rappeler que les Français n'avaient aucune idée de ce qu'avaient pu vivre les déportés, Radio-Londres semblait très bien informé au point d'apporter des précisions à la radio ????
Par ailleurs, notre héros semble traverser cette période sans vraiment éprouver de sentiments si l'on en juge par les illustrations qui montrent un enfant vaguement triste, qui a faim sans plus, qui a une soeur qu'on voit à peine, qui ne se révolte aucunement lorsque la voisine vient piller l'appartement familial, tout ceci manque parfois de relief et risque de banaliser l'occupation aux yeux des enfants aujourd'hui.
Le vocabulaire employé dans cet exposé permet à des enfants de se documenter dès l'âge de 9 ou 10 ans.

publié avec le soutien de la fondation de la mémoire pour la shoah.
Je remercie Babélio et les éditions Tartamudo pour ce partenariat
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Myriam3
  31 juillet 2014
Maurice Rajsfus nous raconte ici sa jeunesse dans les années 40, en tant que jeune juif. Ses parents ont été déportés, il reste seul à Paris avec sa soeur et survit grâce à son travail dans une joaillerie. Il nous raconte la peur, la faim, la fatigue des bombardements, la mise à l'écart et l'incompréhension face à tous ces Parisiens qui continuent à vivre sans sembler se rendre compte de l'horreur qui se trame dans leur propre ville.
Le récit est linéaire, du début de la guerre à l'arrivée des Américains et du front qui se rapproche de jour en jour. Encore une fois, il n'y pas pas de bulles mais des textes qui commentent, relatent.
Personnellement, je trouve que ce récit manque de vie; on ne sait pas trop si l'auteur a voulu raconter cette période de sa vie, ou le contexte historique, il semble hésiter entre les deux et le tout en fait un récit maladroit qui oscille entre un certain apitoiement et un simple résumé des faits; bref, on ne peut pas se laisser happer par le récit. Quant au personnage, je suis d'accord avec Ptitgateau qui écrit qu'il ne semble pas se révolter, qu'il accepte la situation, ce qui est sans doute proche de son histoire, mais qu'il était libre de rendre ce personnage plus dynamique pour le besoin du livre et sa profondeur.
je dirai donc tout simplement que c'est un livre à vocation instructive, pédagogique, rôle qu'il emplirait sans problème.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
spleen
  06 août 2014
Témoignage sous forme de documentaire de la survie d'un jeune garçon juif à Paris pris dans la rafle du 16 Juillet 1942 avec ses parents et sa soeur et relâché comme certains enfants entre 14 et 16 ans.
C'est ensuite l'histoire de ce gamin avec son étoile jaune seul dans Paris occupé jusqu'au moment de la libération où il apprend que ses parents ne reviendront pas.
Bien documenté avec un rappel des points de repères historiques rappelés en début d'ouvrage .
Malheureusement, malgré la gravité des faits, le lecteur reste assez indifférent car Maurice Rajsfus garde une certaine distance vis à vis de cette histoire , le jeune Maurice reste très passif, sans que l'on sente vraiment de la révolte chez lui , le personnage est d'ailleurs représenté avec un visage terne et une silhouette courbée .
La soeur de Maurice également relâchée lors de la rafle , reste un personnage près peu évoqué, c'est étonnant comme son sort ne soit pas plus mêlé à celui de son frère , que l'on ne sente pas de liens et d'entraide entre eux.
Dommage car si cet ouvrage est destiné à la jeune génération (et il ne peut en être autrement vu le ton plutôt scolaire ) , il ne déclenchera sans doute pas l'émotion et la compassion aux quelles d'autres oeuvres racontant cette période si noire et tragique de la Shoah peuvent parvenir .
Merci à Babelio et aux Editions Tartamudo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Erik_
  26 novembre 2020
Cette histoire est un compte rendu historique et une description de Paris sous l'Occupation. Elle est aussi et avant tout le témoignage d'un homme qui a échappé à la mort. Il faut savoir que cette bande dessinée a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
Il est vrai que j'aime bien les bds historiques qui retracent ce qu'a pu être la vie des individus durant la Seconde Guerre Mondiale. Il est clair que nous avons un ouvrage qui a un parti pris. Il y a une nette insistance sur le fait que tous les policiers français semblent être d'ignobles collaborateurs au service des nazis et quand ils font une action bienveillante, c'est pour se racheter une conduite car ils sentent le vent tourner en leur défaveur au niveau de l'issue de la guerre...
J'avoue que cette ligne de conduite qui ne fait aucune concession me semble être un peu excessive au regard de la réalité. Il est clair que l'horreur de la shoa est sans nom. Cependant, il ne faut pas se servir de cette horreur et de la compassion qu'elle provoque pour tout mettre dans le même panier. J'ai eu récemment d'autres lectures sur le même sujet qui m'ont semblé un peu plus impartiales comme Les Enfants sauvés.
Au demeurant, cet ouvrage reste un témoignage poignant d'un adolescent qui tente de survivre dans le Paris de l'Occupation. Maintenant, je suis plutôt un adepte du "mieux comprendre les drames humains pour ne pas reproduire les mêmes erreurs". D'où un achat indispensable surtout pour les plus jeunes afin de servir L Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lolols28
  06 mars 2018
très beau livre, à mire avec ses enfants ou solo, des textes magnifiques, pas "pathos" et les planches de dessins sont de véritables oeuvres d'art
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
BulledEncre   05 octobre 2017
Ce récit illustré, biographique et richement documenté finira probablement par rejoindre les livres d’Histoire.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Myriam3Myriam3   31 juillet 2014
Mauvais signe. On voit de moins en moins d'étoiles jaunes sur les vêtements, dans les rues de Paris. Ce n'est pas étonnant. Les rafles n'ont jamais cessé et nombreux sont aussi ceux qui se cachent, ne sortent plus de chez eux, ou sont partis se réfugier dans la zone sud de la France, là où le danger paraît moins grand. C'est peut-être aussi la raison pour laquelle il y a de plus en plus de policiers et de gendarmes dans les gares pour contrôler les voyageurs. On ne voit que rarement les soldats et les policiers allemands se livrer à cette traque. Sans doute font-ils confiance aux policiers français pour faire cette sale besogne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Erik_Erik_   26 novembre 2020
Il n'est permis de prolonger la vie humaine que quand on abrège ses tourments.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Maurice Rajsfus (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Rajsfus
Vidéo de Maurice Rajsfus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2426 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre