AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205071375
160 pages
Éditeur : Dargaud (20/03/2015)
3.17/5   39 notes
Résumé :
À l'occasion des 35 ans de la mort de ce maître de philosophie, découvrez sa biographie dessinée par deux jeunes auteures talentueuses.

Figure emblématique de la littérature et de la philosophie française, Sartre fut une personnalité à part : libre penseur et révolutionnaire, c'était un homme moderne qui refusait les honneurs. Ce livre retrace avec émotion son engagement politique, ses écrits, sa relation fusionnelle avec Simone de Beauvoir, la créati... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,17

sur 39 notes
5
2 avis
4
1 avis
3
4 avis
2
5 avis
1
1 avis

boudicca
  30 septembre 2015
Raconter le parcours et résumer la pensée de Jean-Paul Sartre par le biais de la bande dessinée, il fallait oser. Mathilde Ramadier et Anaïs Depommier l'ont fait et si mon ressenti au terme de cette lecture reste plutôt mitigé, il convient néanmoins de saluer l'initiative. Commençons d'abord par les atouts que présente cette biographie illustrée qui revient sur certains des éléments clés de la vie du grand philosophe mais aussi de celle de son égérie, Simone de Beauvoir. La relation particulière qu'entretiennent les deux écrivains est particulièrement bien dépeinte et on comprend sans mal combien le lien qui les unit est fort, quand bien même leur relation ne serait pas exclusive. de même, l'ouvrage montre de manière efficace l'émulation intellectuelle qui régnait dans le Paris des années 1940-1950. On y croise évidemment de grands noms de la littérature de l'époque (Jean Genet, Albert Camus, Boris Vian, André Malraux…) tout en en apprenant par exemple davantage sur la résistance menée par les intellectuels lors de la Seconde Guerre mondiale ou encore sur la fondation de la fameuse revue « Les Temps modernes ». Par le biais d'anecdotes habilement choisies les deux auteurs permettent au lecteur de se faire une idée assez précise de la personnalité du grand écrivain. On découvre ainsi un homme amoureux des livres, épris de justice et de liberté et allergique à toute distinction (il écrira même à la Fondation Nobel pour la dissuader de le récompenser). Mais Sartre c'est aussi un tempérament joyeux, un grand séducteur (dont les nombreuses conquêtes ne lui feront toutefois jamais oublier l'amour de sa vie) et un grand farceur.
L'ouvrage n'est cela dit pas exempt de tout défaut, le premier d'entre eux étant sans doute la rapidité avec laquelle les auteurs passent sur certains moments de la vie du philosophe. Il est évident que tout ne pouvait pas être abordé et que certains épisodes méritaient d'être moins étendus que d'autres, cependant, à trop vouloir en raconter, Mathilde Ramadier et Anaïs Depommier courent le risque de perdre le lecteur qui voit les événements défiler sans bien souvent avoir au le temps d'en prendre la mesure. La même remarque s'applique aux personnages : les auteurs ont tenu à présenter un large panel des relations tissées par Sartre dans le milieu intellectuel de l'époque mais là encore cela fait trop. le rapport entretenu par certains d'entre eux avec l'écrivain ne fait ainsi bien souvent l'objet que de quelques cases ce qui est très insuffisant pour bien saisir la nature de leurs relations avec le protagoniste (c'est notamment le cas pour tout ce qui touche à ses conquêtes amoureuses ou celles de Simone de Beauvoir). L'ouvrage aurait, à mon sens, aisément pu se passer de quelques uns de ces personnages sans que cela ne porte atteinte à la cohérence et à la qualité de l'ensemble, au contraire. le dernier élément qui m'a véritablement empêché de pleinement apprécier cette lecture tient pour sa part davantage à un manque de culture de ma part qu'aux choix opérés par les auteurs. Il me semble en effet indispensable d'aborder cet ouvrage avec un certain bagage philosophique ainsi que des connaissances préalables sur le parcours de Sartre afin d'être à même de bien saisir le contenu et l'évolution de sa pensée qui n'est pas forcément évidente à comprendre.
Une biographie illustrée au sujet ambitieux et peu évident à traiter qui n'évite malheureusement pas certains écueils. Malgré la qualité de sa documentation l'ouvrage veut trop en dire et finit par embrouiller le lecteur qui peine à distinguer l'essentiel de l'anecdotique. Pour un sujet tel que celui-ci, deux tomes auraient sans doute été nécessaires…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
Christian_Attard
  09 novembre 2018
Il est bien rare que je n'attribue que deux petites étoiles à un ouvrage.
 C'est pourtant sans a priori que j'ai ouvert ce « Sartre ».
L'idée de retracer l'existence du chantre de l'existentialisme en BD pouvait être intéressante mais compte-tenu de la complexité des concepts abordés par le philosophe, elle impliquait une scénarisation serrée et des choix drastiques. Or ici, les auteurs ont visiblement voulu trop en faire et beaucoup trop montrer de l'accessoire (le défilé de toutes les relations du couple Sartre/Beauvoir) en sacrifiant l'essentiel.
Très vite, j'en suis donc venu à la constatation que, pour moi, la bande dessinée était le plus mauvais support de réduction possible pour aborder la vie et la philosophie de Jean-Paul Sartre.

Chacun de ses concepts nécessite un long effort de compréhension. Aller faire un tour sur la page consacrée à l'existentialisme sur Wikipédia, c'est se contraindre, pour bien comprendre, à ouvrir de multiples autres liens sous-jacents. Alors, comment tout réduire à quelques bulles ici ?

Et toute cette vie, voyages exclus, est bien statique, faite d'échanges intellectuels et donc peu graphique.

Ajoutons à cela justement, un dessin maladroit, désarticulé, ne respectant ni perspective, ni anatomie, une mise en couleur forcément vintage pour faire époque et l'on finit par s'ennuyer ferme !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
sevm57
  16 février 2021
S'attaquer à la biographie de Sartre en BD représentait un défi ambitieux, et malheureusement le pari n'est pas gagné.
J'ai trouvé la couverture très réussie et globalement j'ai bien aimé le dessin.
Par contre, j'ai souvent perdu le fil de la narration et, alors que j'ai lu cet album en plusieurs fois car il est long et dense, je n'avais pas spécialement envie de le reprendre.
Décevant, ou peut-être simplement pas lu au bon moment.
Commenter  J’apprécie          130
ManouB
  08 juin 2016
Tout petit, Jean-Paul Sartre était déjà différent des autres... Passionné par les livres, il lit très jeune, des écrits qui ne sont pas de son âge.
Devenu professeur de philosophie, sa rencontre avec Simone de Beauvoir, la seule dont il acceptera toujours les critiques, marquera le début du mythe. Elle devient sa muse, son amour "nécessaire" et indispensable.

Dans cette biographie unique en son genre, une partie essentielle de la vie de ce grand philosophe est décortiquée dans ses moindres détails.
La BD retrace en effet, surtout la période qui va de l'école normale au refus du Prix Nobel. C'est en fait la période de sa vie la plus intéressante qui est ici évoquée souvent avec une certaine pudeur. Ses rencontres essentielles, son amour fusionnel avec Simone de Beauvoir, la naissance de l'existentialisme.
La pensée du philosophe n'est pas approfondie mais juste suggérée au sein de l'intellect de l'époque.
Les autres événements de sa vie sont juste survolés (son enfance et son adolescence par exemple).
Sur un fond d'histoire des idées et d'Histoire tout court, le lecteur redécouvre cette vie unique en son genre, les rencontres et les amitiés mais aussi les déboires, les luttes politiques, le temps de la guerre où Sartre est fait prisonnier, les amis qui s'éloignent, les batailles intellectuelles vaines ou constructives...
Voilà donc une BD qui ne manque pas d'intérêt. Elle est à la fois historique et biographique, et témoigne d'une époque proche de la nôtre, très importante pour comprendre les idées d'aujourd'hui. Elle se lit avec plaisir malgré le texte abondant.

Réalisée à l'occasion des 35 ans de la mort de Jean-Paul Sartre en 2015, elle aborde un sujet difficile car déjà largement connu du public et du monde littéraire.
La vie de Sartre n'est un secret pour personne et apporter sa touche personnelle à la vie du philosophe et au mythe bâti autour du couple charismatique qu'il a formé avec Simone de Beauvoir, n'était pas chose facile pour les auteurs. de plus cette BD est à la fois pudique et révélatrice, à la fois pleine d'humour et très sérieuse, ce qui ne gâche rien !
Le récit biographique est précédée d'un arbre généalogique et suivie d'une annexe où les auteurs présentent les proches de Sartre.

C'est donc une BD d'une très grande qualité qui peut être proposée aux ados, dès le lycée, âge où en principe ils découvrent aussi l'auteur et la plupart des personnages présents dans l'histoire parmi les proches de Sartre.
Pour en savoir plus...
Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
thisou08
  04 décembre 2017
Je n'ai jamais étudié la philo.
Je m'imaginais qu'en BD celle-ci me serait plus accessible.
Hélas, il n'en fut rien.
Des tas de personnages interviennent que je ne connais pas.
Je suis quand même allée jusqu'au bout, espérant une fulgurance ! Oui, ça y est, j'ai compris !
Hélas, à ma grande honte, je n'ai rien compris...
Cette BD fut donc pour moi une déception, même le graphisme ne m'a pas plu.
La note que je donne ne juge pas le livre, mais mon inculture.
Pourtant, il y a longtemps, j'ai lu des livres de J.P. Sartre qui m'ont plu. Mais je m'aperçois maintenant que j'ai du lire l'histoire au premier degré, sans voir la philosophie cachée derrière.
Commenter  J’apprécie          112


critiques presse (3)
BoDoi   20 juillet 2015
L’alchimie est donc idéale pour un livre ambitieux et exigeant sans être jamais pompeux ni hagiographique.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   02 avril 2015
Agrémenté d’une annexe de portraits de tous les proches de Sartre, Mathilde Ramadier et Anaïs Depommier ont réussit le pari de marier le sérieux du propos avec la pétillance de la mise en scène.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   24 mars 2015
Très bonne synthèse dessinée, Sartre une existence, des libertés permet une première approche agréable du créateur de l'Existentialisme.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ArthoreArthore   18 juin 2019
Dialogue Camus Sartre
-ça ne vous gêne pas autant de transparence à peine masquée sur vos vies privées? (Camus)
-oh depuis l’âge de 6 ans je sais que je serai un personnage public
-hum.... ça ne vous fait pas vous sentir un peu un autre?...
-scandaleux?
-on s’en fout du scandale, je veux dire inauthentique?
-elle, vous, moi on est tous un affreux mélange d’inauthenticité, de narcissisme, et ... de honte.
-et pourtant on ne veut pas ça?
-Bon mais ça fait partie de notre situation globale. Le petit truc original qui fait que c’est vraiment nous. Comme la pincée de sel qu’on rajoute dans une pâte feuilletée. Vous voyez? (Sartre)
-hum non je ne suis pas vraiment d’accord ça fait partie des absurdités qui nous dominent et qu’il faut combattre.
-oui oui mais quand je dis situation j’appelle à la dépasser. On cherche tous, individuellement à dépasser notre propre situation.
-
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ArthoreArthore   17 juin 2019
Dialogue Sartre Beauvoir dans leurs jeunes années
-mais alors ou voulez-vous en venir Sartre? Que voulez-vous introduite là-dedans? Le "je"?
-pas sur
-mais le "je" est pourtant producteur d'intériorité, de cette épaisseur qu'il vous faut pour résoudre ce problème de la conscience de soi.
-non Castor (surnom donné par Sartre à Beauvoir), je pense que la conscience se définit par... l'intentionnalité.
-donc tous les objets que la conscience désire.... elle les vise, c'est un haut-delà qui ne peut être que dans l'avenir
....
-donc si on combine tout çà à cette dernière réflexion, vous voulez dire que c'est parce que la femme est plus fragile qu'elle a besoin de se confier à l'homme au sujet de ses désirs? Pour se définir en tant que conscience? Mais c'est une position machiste, çà!
-hahahah!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
boudiccaboudicca   14 septembre 2015
J'ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres.
Commenter  J’apprécie          142
Evasi0nEvasi0n   14 décembre 2019
- Pour nous connaître, nous avons deux sources d'information : notre sens intime et les gens qui nous entourent. Quelquefois ces renseignements se recoupent, se complètent : on peut les corriger les uns par les autres ...
- Et c'est là qu'on comprend par les autres ce que l'on est.
- Le plus important n'est pas ce qu'on fait de nous mais ce qu'on fait nous-même de ce qu'on a fait de nous.
Commenter  J’apprécie          10
Evasi0nEvasi0n   14 décembre 2019
J'ai commencé à asssembler des mots dans ce répertoire, en notant mes idées à la lettre correspondante. En créant des concepts, je révélais des nécessités.

Et je créais un temps pour le lecteur qui existait tout à coup, dans sa temporalité à lui.

Je faisais la rencontre de choses absolument nécessaires parmi les histoires qui m'étaient racontées. Je voulais la littérature d'abord, mais la philosophie était un socle essentiel pour être écrivain.

En sortant d'un livre, en sortant du cinéma, je trouvais trop de choses gratuites, quelconques, contingentes.
Je ne voyais qu'elles et me demandais ce qui était vraiment nécessaire dans tout cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Mathilde Ramadier (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathilde Ramadier
Les start-up, ça peut aussi être l'enfer
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
359 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre