AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nicolas Sandret (Préfacier, etc.)
ISBN : 2290005495
Éditeur : J'ai Lu (28/09/2007)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Un adage affirme : " le travail c'est la santé ". Réalité Peut-être pas. Il s'agit même pour certains d'une véritable torture morale. Le journal tenu par le docteur Dorothée Ramaut pendant six ans est un témoignage unique de la détresse et 1a souffrance psychologique des salariés d'une grande surface. Elle y dénonce un harcèlement " stratégique " et systématique appliqué à l'e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Luuina
  13 novembre 2014
Les conditions de travail de la grande distribution sont souvent critiquées. Dorothée Ramaut profite de son expérience en tant que médecin du travail dans ce secteur pour tenir un journal pendant 6 ans afin pour coucher sur le papier ses incroyables journées où elle se sent impuissante.
Des extraits de son journal paraîtront dans le Monde avant de faire l'objet d'un ouvrage.
De nombreux sujet sont abordées, notamment la manipulation, l'individualité, le harcèlement moral, la pression au travail...
Un ouvrage qui prouve aussi le quotidien du travail se répercute sur la vie privée des salariés.
Commenter  J’apprécie          50
Verbiage
  01 septembre 2013
http://www.verbiage.fr/journal-dun-me...
« Jusque-là, je m'imaginais que seuls les salariés de terrain pouvaient être victimes de mauvaises conditions relationnelles, je pensais que les chefs étaient « forts », qu'ils pouvaient s'exprimer, qu'ils pouvaient se défendre. »
Ces mots sont ceux du docteur Dorothée Ramaut, médecin du travail qui a exercé près de 20 ans dans un hypermarché français (plus de 480 salariés). Au fur et à mesure de son activité elle constate de son poste privilégié l'augmentation des cas de mal-être et de souffrance au travail.
Au delà de la simple description des conséquences physiques et psychologiques du harcèlement moral, Dorothée Ramaut, décrit l'inaction des uns (la Direction et les Ressources humaines), l'impuissance des autres (les instances représentatives du personnel et l'Inspection du Travail) et va jusqu'à s'interroger son choix personnel de se consacrer à la médecine du travail.
Le témoignage est édifiant, les méthodes de harcèlement vont ont delà de ce que la plupart peuvent imaginer. Nous voudrions croire que ce mode de fonctionnement est propre à cette entreprise ou encore à ce secteur d'activité, mais les exemples sont nombreux et l'actualité ne cesse de nous rappeler la réalité de certaines entreprises et de formes de management parfois brutales.
Ici encore comme nous avions pu le voir dans « Ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés de Marie Pezé » plus que la psychologie des managers de proximité c'est l'organisation même du travail qui est à remettre en cause dans la multiplication des cas de harcèlement moral.
Lien : http://www.verbiage.fr/journ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
luciemajb
  15 janvier 2018
Critique acerbe des abus terribles de la grandes distribution. Ce livre très court mérite à être plus connu, les découvertes que l'on fait donnent parfois mal au ventre mais ne doivent pas rester dans l'ombre. Je conseille!
Commenter  J’apprécie          00
ChezLo
  20 décembre 2010
Par les témoignages des cadres ou des manutentionnaires de rayon qu'elle suit, on découvre les réalités de ces métiers où la flexibilité doit être de mise, et où le silence est d'or. Des réflexions également sur les sacrifices professionnels au détriment des vies privées, des choix à faire pour que les choses avancent, les droits qui protègent et aident les salariés malmenés.
Lien : http://chezlorraine.blogspot..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ChezLoChezLo   20 décembre 2010
Je revois Thibault, une des « victimes » de Benoît. Il est en arrêt de travail depuis neuf mois. Il a toujours une prise en charge psychothérapique et un traitement médicamenteux lourd. Il va un peu mieux, il est moins angoissé et a retrouvé le sommeil. Il veut retravailler, mais il n’est pas du tout possible qu’il reprenne son travail de chef de rayon dans le magasin, Benoît, son chef de secteur, l’attend de pied ferme…Pour qu’il puisse rechercher du travail, il faut une rupture du contrat de travail. La meilleure solution pour lui est l’inaptitude médicale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LuuinaLuuina   31 octobre 2014
Certains, parfois, livrent leur souffrance dans leur vie privée, mais ils refusent toujours d'établir un lien de causalité avec leurs conditions de travail.
Commenter  J’apprécie          60
LuuinaLuuina   31 octobre 2014
Ici, pas de place pour les malades, pour les handicapés, on ne veut que des vrais hommes!
Commenter  J’apprécie          50
LuuinaLuuina   08 novembre 2014
Tous les salariés sont comme unis dans un bataillon, pour vaincre la concurrence, pour chaque jour faire exploser les chiffres
Commenter  J’apprécie          00
>Maladies>Autres maladies>Maladies non contagieuses : dues au climat, à l'altitude, aux radiations (6)
autres livres classés : Violence en milieu de travailVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
171 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre