AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de gill


gill
  04 mars 2014
"Peut-on tout dire ?" et "A quoi servent les romans ?" sont les deux sujets choisis par Bernard Pivot pour les émissions littéraires qu'il présenta, à la télévision française, les 13 novembre 1953 et 3 décembre 1954.
Les invités y étaient prestigieux.
André Breton, Louis-Ferdinand Céline, Raymond Queneau, Boris Vian et Blaise Cendrars pour la première.
Albert Camus, Jean-Paul Sartre, André Malraux, Jean Cocteau et François Mauriac pour la deuxième.
Deux sujets forts, dix invités exceptionnels, deux moments de télévision uniques.
-
"Depuis la fin de la guerre, depuis l'arrivée du jazz et la curiosité parfois malsaine de la faune de St Germain-des-Prés, on a l'impression qu'en littérature le scandale devient monnaie courante.
S'ils veulent sortir du lot, les écrivains essaient de nous choquer.
"Peut-on tout dire ?"
Voici la question que je vais poser ce soir à mes invités....."
-
"De nos jours, on s'étonne que nos romanciers les plus célèbres dédaignent le genre qui a fait leur succès.
Pourquoi abandonnent-ils le roman pour la polémique, l'art ou la politique ?
"A quoi servent les romans ?".....
-
Mais ce livre qui semble reprendre le menu de ces deux grands moments de télévision est une fiction, un montage !
Patrick Rambaud invente, imagine une situation et la décline en deux parties.
Né d'une envie de l'auteur, ce petit ouvrage reprend bien des propos de chacun des écrivains invités mais qui ont été repris d'articles, de débats, de lettres et d'études autres que la célèbre émission de Pivot.
"Apostrophe" n'apparut, d'ailleurs, sur le petit écran qu'en 1975.
L'idée de ce livre est originale, décalée, brillante.
Et sa déclinaison, d'une teneur très littéraire, n'est pas décevante.
Le pari est transformé. L'ouvrage est réussi.
Il navigue habilement entre humour, littérature, fiction et télévision.
Commenter  J’apprécie          250



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (25)voir plus