AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782733864258
Éditeur : Auzou Editions (12/09/2019)
4.13/5   12 notes
Résumé :
Sem s’apprête à vivre un rite initiatique, comme
tous les adolescents de son clan, un peuple primitif mais aux lois égalitaires.
S’il réussit, il est destiné à devenir l’apprenti du chaman.
Mais il lui faudra alors renoncer à l’amour de Colchiké, une redoutable guerrière.
Et ce n’est pas la seule épreuve qui l’attend :
Créatures dangereuses, rivaux menaçants, attaques des autres clans…
Sem devra faire appel à tout son courag... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 12 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Acoun
  21 décembre 2019
Livre reçu lors de l'opération Masse critique littérature jeunesse, "Le rite" est le premier tome de « l'Epopée de Sem », édité par les Editions Auzou que je remercie pour l'envoi.
Des romans initiatiques pour ados, on en a lu des tonnes, des très bons, des oubliables, des médiocres, des qu'on n'a pas fini, d'autres qu'on a relus...
Apparemment connu et apprécié pour son « Gaspard des profondeurs », Yann Rambault nous livre ici un nouvel ouvrage qui prend son temps pour poser le cadre de l'épopée promise. Et quel cadre...
Avec intelligence et finesse, l'auteur nous fait découvrir un univers étonnant, intrigant exotique mais familier. Tout l'équilibre repose sur la perspicacité du lecteur. Quel plaisir de lecteur que de pouvoir comprendre et deviner sans qu'on nous mâche tout le travail. Voilà l'idée maîtresse et Yann Rambaud a vraiment réussi ce coup là...
Pour le reste, le pitch reste assez classique mais efficace. On a des personnages bien campés, un vrai fond de civilisation pensé. Tout ça tient la route. En filigrane des péripéties vécues par Sem et les siens, quelques sujets d'actualité sont abordés par petites touches, le poids des traditions, l'emprise des religions, la place de la femme dans la société, l'homosexualité. L'auteur n'insiste pas là-dessus mais fait discrètement passer un message plutôt bienvenu.
Bon avec ça on a quoi ? Un futur best seller ? Ben non, malheureusement il y a quelques bémols à apporter à cette partition séduisante.
Bon, déjà, le titre du volume est un peu trompeur, le rite en question occupe les 20 premières pages... On peut faire la même remarque sur le titre général ; l'épopée en question ne va débuter qu'à la fin du volume 1. On aura compris que Yann Rambaud a voulu prendre le temps de planter le décor de son récit, le souffle épique s'en ressent. Je ne demande qu'à être emballé par la suite.
Parlons esthétique pour finir. Si l'on ne peut rien reprocher à la qualité de l'édition, j'aimerais que l'on m'explique le choix de la couverture : c'est sombre, un camaïeux de kaki peu agréable à l'oeil et une illustration plutôt ratée. Joe Wilson est peut être un artiste de talent, mais là, il s'est loupé... Comment l'éditeur a-t-il pu laisser passer ça ? Dans la jungle de l'édition jeunesse, comment croire un instant qu'un lecteur puisse être attiré par une couverture comme ça ? Une fois qu'on l'a ouvert, la magie peut fonctionner, mais je doute qu'il soit découvert au hasard de flâneries dans les rayons d'une librairie...
Au final, un objet assez moche mais un univers intéressant et un récit prometteur. A suivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Analire
  12 décembre 2019
Le rite est le premier tome de la nouvelle saga fantastique jeunesse de Yann Rambaud, L'épopée de Sem. Il y a quelques années, j'ai lu Gaspard des profondeurs du même auteur, un roman qui m'avait entraîné dans un univers imaginaire féerique, où le protagoniste, Gaspard, partait, sac sur le dos, vers de lointaines aventures. Comme je gardais d'excellents souvenirs de cette lecture, j'ai souhaité me replonger dans un des univers oniriques créé de toute pièce par l'auteur.
Et me voici donc au coeur de la tribu des Une-Oreille, située au pied de l'Orguï, un arbre sacré. Chaque membre de la tribu a un rôle prédéfini pour faire marcher le village entier. Nous suivons Sem, un jeune homme chétif mais courageux, qui va se plier à la tradition de la tribu : partir seul affronter le Grand Bruit et ramener une pétale pour devenir un homme fait. Revenu indemne de cette épreuve, le vieux chaman du village va desceller en lui un potentiel : il va le prendre sous son aile et lui enseigner tous ses secrets de guérison, ses formules magiques et rites secrets. Seul ombre au tableau : les chamans ne peuvent pas avoir d'épouse, alors que Sem est secrètement amoureux de la belle Colchiké.
Sem va vivre mille et une aventures en quelques jours seulement. Sa vie bascule : il est maintenant un homme fait et un chaman en devenir. C'est une réelle épopée qui l'attend : des épreuves physiques et morales pour prétendre au titre de chaman, des combats épiques pour protéger ses amis et sa famille et bien d'autres aventures fantastiques qui vont venir jalonner l'existence du jeune Sem.
Pas une seconde de répit pour Sem, tout comme le lecteur, tenu en haleine jusqu'à la dernière page. Les actions s'enchaînent à une vitesse phénoménale pour mon plus grand plaisir : aucun temps mort, mais beaucoup d'aventures, qui rythment et dynamisent l'ensemble du récit.
Ce récit, parlons-en. Yann Rambaud ne s'est pas moqué de nous et a créé un univers onirique à nul autre pareil. La tribu vit recluse au milieu d'un désert, un peu comme le village des célèbres gaulois, ils se suffisent à eux-mêmes, partent souvent en exploration au-dehors, mais sans jamais s'aventurer jusqu'à la tribu de Ceux-qui-s'entaillent, leurs ennemis jurés depuis la nuit des temps. Ils vivent en harmonie avec certaines créatures imaginaires, comme Poop's, une étrange bestiole avec de grandes mandibules, qui secouera Sem à de multiples reprises. J'ai été impressionnée par la construction de ce monde féerique, qui est à la fois rempli de surnaturel, donc prompte à la rêverie et à l'évasion, mais qui reste également ancré dans le réalisme, pour permettre aux esprits les plus rationnels de pouvoir s'y retrouver un minimum.
Le dénouement de ce premier tome m'a mis l'eau à la bouche : c'est certain, l'épopée de Sem ne fait que commencer ! J'ai déjà hâte de pouvoir me replonger au coeur de cette tribu fantastique.
Dommage que la couverture du livre, assez triste, froide et terne, ne donne pas plus envie aux lecteurs de le découvrir. La retravailler donnerait sans doute plus de visibilité au récit.
Plongez dans cet univers onirique aux côtés de Sem et de ses amis, des jeunes héros qui vivent des aventures fantastiques. Un premier tome réussi, qui promet une saga explosive !
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
leslecturesdetiph
  26 novembre 2019
Ma seule crainte avant le début de ma lecture était de tomber sur un roman trop enfantin. La bonne surprise c'est que ce roman est à des années lumières de cela ! Pour mon plus grand plaisir, j'ai pu découvrir un roman initiatique d'une grande richesse. J'ai vu après coup que l'auteur, Yann Rambaud, était bien connu pour ses romans imaginaires aux univers diversifiés et intéressants.
Dans "L'épopée de Sem", il est tout d'abord question du rite "le Passage" auquel sont confrontés tous les adolescents de ce peuple primitif qu'est les Une-Oreille. A l'issue du rituel, les adolescents deviennent des humains faits, c'est-à-dire qu'ils deviennent alors adulte. Ils vont pouvoir se consacrer plus particulièrement à un métier au sein du clan, construire leur famille...
La complexité du rite dans le cas de Sem est qu'il est confronté à un dilemme. En effet, Sem a été choisi par le chaman du village pour devenir son apprenti, sauf que devenir chaman une fois adulte implique l'impossibilité de s'unir à un(e) partenaire. Sauf que le coeur de Sem balance déjà pour la jeune guerrière Colchiké.
Parlons tout d'abord de l'univers construit de A à Z avec brio par l'auteur. J'ai beaucoup apprécié me plonger dans ce nouveau monde. Dans les premiers chapitres, j'ai mis un peu de temps à m'habituer au vocabulaire spécifique de cet univers. Un petit temps d'adaptation est donc nécessaire, mais je vous rassure, on s'y fait très rapidement. Les descriptions sont relativement bien faites, on s'imagine aisément les lieux, les personnages, les "monstres" constitutifs de l'univers. Un petit plus aurait été une carte en début de livre et pourquoi pas des illustrations des créatures. Dans ce type de roman, ça fait toujours son petit effet de pouvoir concrétiser le nouveau vocabulaire, de se situer en termes de lieu, ...
Là où l'univers est incroyablement construit c'est que l'on comprend directement les enjeux des différents clans. Certes, ce sont des peuples primitifs, mais ils sont à divers stades d'évolution. le clan de Sem, les Une-Oreille est plutôt avancé en termes d'outils techniques, de comportements sociaux, de tolérance, leur point faible serait plutôt religieux. D'un autre côté, au sein du roman, nous ferons la rencontre du clan de Ceux-qui-s'entaillent et là c'est tout l'inverse, on sent une cruauté certaines, des méthodes douteuses, une hiérarchie soulignée et menée par les chefs de guerre, et peu d'avancées techniques, ...
Le personnage de Sem. Sem est je pense un jeune homme assez moderne dans son clan. Il a une vision des choses différente, voudrait enrichir les traditions, les modifier, ... C'est un garçon qui est également très curieux, qui aime apprendre, et cela explique pourquoi le chaman Erastéous le choisi comme apprenti. Malgré son enfance difficile, Sem a déjà acquis une certaine maturité au moment du rite. Nous le suivons dans ses questionnements, ses réflexions et cela nous permet de mieux le comprendre au fil des pages. Il est souvent partagé entre plusieurs choix et essaie de faire le bon, d'apprendre de ses erreurs. Seul un an s'écoule au fil du roman et pourtant le lecteur sent l'évolution dans le personnage.
Mention spéciale à ses amis de toujours Galipendre et Kiou, qui connaîtra des moments difficiles, mais aussi à sa tante qui incarne tant de belles valeurs.
Un autre point positif dans ce roman c'est que le lecteur se pose beaucoup de questions quant à la suite de l'histoire, vis-à-vis de l'avenir plus ou moins proche que vont connaître les personnages. Nous avons au fil des pages beaucoup de réponses mais aussi de nouvelles questions. Il y a une envie d'en connaître plus encore sur l'univers et les secrets qui semblent être présents en abondance. Des révélations en cette fin de premier tome sont présentes, mais une fin qui laisse présager un tome 2 prometteur, avec encore plus d'action (et surtout je l'espère, encore plus de réponses !). Pour tout cela, je suis plutôt curieuse de découvrir le second tome courant 2020 !
Le petit bémol pour moi réside dans le design du livre. Je trouve en effet la couverture trop sombre, trop vert kaki, elle ne met pas assez en avant le contenu du livre. Honnêtement, moi qui adore flâner dans les librairies, les bouquineries, ... lire des dizaine de résumés de livres en tout genre, je ne pense pas que cette couverture m'aurait donné envie de prendre le livre en main, à tort pour le coup. Ne pas juger un livre à sa couverture, certes, mais face aux dizaine de propositions face à nous, nous avons tendance à le faire quand même...
Lien : https://leslecturesdetiph.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lucie_Ash
  20 octobre 2019
Haa qu'il est bon de chroniquer un nouveau Yann Rambaud ! J'étais triste de quitter sa trilogie Gaspard /Jessie /Achille et Stella tant elle m'avait touchée. C'est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans le premier tome de sa nouvelle saga fantastique, L'Épopée de Sem.
L'auteur nous entraîne dans un monde inconnu, proche d'un univers d'heroïc fantasy, dans lequel les personnages du clan vivent de la chasse et de la cueillette à l'ombre de leur Orguï. Nous suivons Sem, un jeune homme qui va devoir passer l'épreuve traditionnelle qui fera de lui un homme fait. Autour de lui gravitent Galipendre et Kiou, ses meilleurs amis, Phiobée, sa tante, Erastéous, son mentor, et surtout Colchiké, son amour. Mais Sem doit devenir chaman, et les chamans ne peuvent prendre épouse…
Les personnages sont tous très intéressants, avec chacun une psychologie développée et des relations qui évoluent au long du roman. Chacun a sa particularité : Sem est curieux et courageux ; Colchiké est intrépide et dévouée ; Galipendre est casse-cou et loyal ; Kiou est fidèle et joyeux… Ce qui bien sûr est réducteur. Avec eux, nous grandissons au fil des pages, le lecteur suit ce chemin initiatique des protagonistes qui les amène à donner le meilleur d'eux-mêmes. A travers le domptage et l'apprivoisement des « monstruosités », la rencontre avec le clan de Ceux-qui-s'entaillent, les découvertes des « merveilles », la formation d'une nouvelle religion… les héros doivent se surpasser à chaque instant. le seul bémol pour moi est le nombre de personnages, j'ai eu un peu de mal à comprendre qui est qui, surtout avec les prénoms dont je n'ai pas l'habitude (et je lis assez peu de fantasy).
La construction du récit est intrigante : Auzou est une maison d'édition à destination de la jeunesse, et je pense que je m'attendais à beaucoup plus d'innocence (choix du mot rudement réfléchi). Mais l'auteur n'hésite pas à saupoudrer le récit de violences, surprenant le lecteur régulièrement ; ses personnages vivent dans un environnement hostile et il nous le fait comprendre. J'ai frissonné plusieurs fois devant les événements imposés à Sem et ses amis (surtout à Kiou !).
Au-delà de la violence de l'aventure, la surprise vient d'un twist narratif au bout de quelques chapitres (évidemment, je n'en dévoilerai rien !), qui remet en cause tout ce qu'on avait cru comprendre dès le début de l'histoire. Petite honte personnelle, je n'ai compris ce twist que trèèèès tard (patapé) !! Mais c'est sacrément intelligent. Et suite à cette révélation, j'ai été encore plus emportée par l'histoire.
Enfin, je suis très heureuse du partage de valeurs dont nous fait part Yann Rambaud. L'égalité des genres, l'homosexualité acceptée et assumée, la bienveillance, l'acceptation de la mort, l'amour, l'amitié, le respect des anciens… Autant de thématiques diablement actuelles et importantes, je pense, dans la littérature aujourd'hui (et surtout à destination de la jeunesse). Merci !
Pour moi, il s'agit d'une sacrée réussite que ce premier opus, je tire mon chapeau ! Je regrette moins la trilogie précédente en sachant que la nouvelle saga prend si bien la relève.
Lien : https://folitteraires.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Livheryn
  18 septembre 2019
Quand on lit le résumé de ce livre, on est en droit de se dire : « on a déjà lu ça mille fois ». Certes. Mais personnellement, j'adore les récits initiatiques et en plus, la saga de Yann Rambaud réussit par différents aspects à trouver son originalité.
L'environnement dans lequel évoluent le héros et sa tribu est des plus singuliers. Ils vivent au pied d'un arbre géant sacré. Tous les animaux / créatures qui vivent dans la nature autour d'eux ont des noms bien étranges et des tailles démesurées; pourtant, si on y fait bien attention, leur description peut rappeler des espèces qui nous sont familières…
La tribu en elle-même est très bien organisée; chacun a un rôle à jouer, femmes incluses. Il y a une foule de personnages qui interagissent avec le héros, au point de créer quelques confusions si on n'est moins concentré dans la lecture. Sem, lui, n'a pas particulièrement l'allure d'un héros : mince, chétif et reconnaissable à la trace de brûlure qui lui barre le visage. Il est cependant sage et courageux. C'est un personnage attachant, mais pas autant que sa prétendante Colchike et son meilleur ami Galipendre qui m'ont particulièrement plu. Leurs liens à tous sont très forts et on adorerait faire partir de la bande.
Cette solidarité leur est plus que nécessaire quand on découvre le cadre hostile dans lequel (sur)vivent ces hommes : prédateurs, clans ennemis, rivaux au sein du village, déchaînement des éléments… Rien ne leur est épargné. L'écriture nous plonge parfaitement bien dans cette ambiance sombre et primitive. Les personnages sont aussi chasseurs et guerriers, ce qui occasionne souvent de graves blessures. C'est là où le rôle du chaman (que Sem voudrait endosser après Erastéous) est important. C'est à la fois un guérisseur et un guide spirituel dont la présence est indispensable. Cependant, ses croyances sont progressivement remises en doutes et, de plus, le vieux sage semble avoir beaucoup de secrets…
J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir dans cette lecture. J'étais gênée par le fait que les héros ne dépassent pas les frontières du village mais la fin de ce premier tome m'a rassurée pour la suite, qui devrait également lever le voile sur pas mal de mystères. Si un responsable éditorial passe par là, j'aimerais tout de même faire mention de cette couverture pas très jolie qui dessert complètement le livre; c'est franchement dommage… J'espère, potentiels lecteurs, que vous ne vous arrêterez pas sur ce détail car L'épopée de Sem mérite vraiment le coup d'oeil !
Lien : https://bullesetchapitres.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LivherynLivheryn   18 septembre 2019
Sourire malicieux lui relevant la commissure des lèvres, Galipendre tendit une main vers Sem :
– Pas cap que tu montes me rejoindre…
– Par le tranchant d’une épine de fleur-sang, grâce aux dieux, mon esprit n’est pas aussi perturbé que le tien…
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   05 décembre 2019
Trop conserver ses émotions à l'intérieur de soi était considéré, à long terme, comme dangereux. C'était là que se nichaient, à l'affût, les maladies.
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   04 décembre 2019
S'il n'y a pas de danger, il n'y a pas de gloire.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Yann Rambaud (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yann Rambaud
Lundi 9 septembre 2019, Babelio accueillait la présentation de la rentrée littéraire Auzou Romans dans ses locaux à Paris. L'occasion pour les lecteurs et libraires invités de découvrir en profondeur et dans la bonne humeur cette collection jeunesse qui met en avant la production francophone.
Retrouvez en vidéo Eric Sanvoisin, Yaël Hassan, Erik L'Homme et Yann Rambaud, ainsi que leur éditrice Krysia Roginski, venus présenter les 5 livres de cette rentrée.
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1237 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre