AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ladoryquilit


Ladoryquilit
  29 septembre 2015
Alors que Keith est chargé d'accompagner son grand-père en voyage en Chine, celui-ci dépense tout l'argent pour leur périple au casino avec une fille. Dans une situation bien délicate, il reste alors enfermé et caché chez lui faisant croire à tout le monde qu'ils sont bien partis pour la Chine allant jusqu'à écrire de longues lettres à sa famille pour leur raconter leur voyage. Mais un jour il reçoit un appel lui annonçant le décès de son grand-père et là, tout se complique...

En refermant ce livre, je ne savais dire si j'avais aimé ou non. le trouvant parfois un peu long, m'ennuyant à quelques passages j'ai réellement commencé à l'apprécier quand Keith a commencé ses fameuses lettres.

"Un amour aussi grand que le désert de Gobi vu à travers une loupe" est un roman très original. Rien que le titre l'est déjà d'ailleurs. On se retrouve presque fasciné par cette douce folie qu'entreprend Keith, mais on l'est surtout par son imagination débordante !

Le jeune homme se dévoile au fil des pages, et même si celui-ci est parfois agaçant on découvre aussi quelqu'un de très sensible. Ses lettres quand à elles sont tout simplement de vraies réussites. Il s'invente presque au final un voyage réussis malgré les prétendus échecs et disputes avec son grand-père qu'il aime plus qu'il ne veut bien le prétendre. Entre les cartes que son grand-père lui envoie prétenduemment depuis la Chine avant son décés, et les longues lettres de Keith racontant ce prétendu voyage, c'est une jolie relation petit-fils / grand-père qu'on découvre aussi au fil des pages.

Tilman Rammstedt nous offre ici un roman plein d'inventivité et d'originalité. Avec un narrateur et un personnage principal légèrement névrosé, dans ce roman écrit à la manière un peu d'un journal intime ou d'une confession, on vit ce qu'il nous raconte tel quel. Pas de longues phrases qui s'éternisent, un vocabulaire plutôt simple mais une écriture maitrisée et réussie.

Si vous voulez lire un roman qui ne ressemble à aucun autre, "Un amour aussi grand que le désert de Gobi vu à travers une loupe" de Tilman Rammstedt vous attend ! Je l'ai découvert grâce à une opération Masse Critique et je dois dire que sans celle-ci je serais certainement passée à côté.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus