AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848780983
Éditeur : In Octavo (01/07/2009)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Planqués dans les gourbis ou adossés aux parois de la tranchée, on attend l'ordre du feu, la soupe ou la relève. Pendant que les mines explosent et que les gaz asphyxiants nous abîment encore un peu plus, nos pantalons garance sont passés de mode. L'armée française a opté pour un uniforme plus discret. Nous voilà en bleu horizon. De l'autre côté, derrière les fils barbelés, se trouve toujours l'ennemi à abattre. A supprimer. Et ne nous demande pas pourquoi, il y a b... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
AnneLectrice
  08 août 2016
J'ai fini ce roman en milieu de nuit et je suis encore bouleversée le lendemain, il me hante. Magnifique, du grand art. Bravo David Ramolet !
Au début on ne sait pas trop où l'auteur veut nous emmener. C'est l'histoire de Simon, un jeune écrivain passionné qui entame l'écriture d'un roman. Au fil des chapitres, on est tour à tour en 2008 avec Simon ou en 1914 avec Martin son personnage. Comme l'écrivain, on suit ce fermier qui n'ose pas quitter sa terre et sa famille pour retrouver la femme dont il vient de tomber fou amoureux. On y retrouve l'esprit du monde paysan du début du XXème, dépeint avec talent.
Puis Martin est mobilisé pour la guerre. Pris dans sa folie amoureuse, il voit ça comme l'opportunité de tout laisser pour retrouver sa bien-aimée. Là le lecteur va vivre l'horreur des tranchées avec Martin, les batailles successives, la perte d'humanité au fil des mois et des années de guerre… Tout est décrit avec un réalisme incroyable, on croirait que l'auteur a voyagé dans le temps.
En parallèle, on sent que l'écrivain Simon devient fou lui aussi, il se perd dans son personnage. Ce n'est pas juste un roman qu'il a besoin d'écrire, il y a plus que ça…
Au départ Martin est la marionnette de Simon, puis très vite c'est l'inverse. « Simon était devenu l'ombre de Martin Brosse. À la minute près, il le suivait… Captait chacun de ses gestes et de ses déplacements. » Parfois on sent que Simon tente de reprendre le dessus, et le personnage de Martin perd soudain en crédibilité parce que Simon tente de le maîtriser, mais il repart très vite dans la schizophrénie.
À ce moment du livre, on se demande pourquoi ce titre, pourquoi cette folie des deux hommes, comment peuvent se terminer ces deux histoires parallèles… Puis arrivent les chapitres où Simon part à Craonne pour retrouver la trace de Martin et rédiger la fin de son livre. Et là on comprend, on est submergé par l'émotion, on est dérouté, on se cramponne aux pages, on tombe des nues... On est sincèrement touché aussi par le souvenir des soldats morts sur le Chemin des Dames.
On découvre alors que c'est finalement nous, lecteurs, qui sommes les marionnettes manipulées depuis le début. On prend conscience du talent de David Ramolet qui tire les ficelles de Simon et Martin avec maîtrise, il ne se perd pas dans son histoire comme Simon. On ne peut être qu'admiratif. On prend une claque. Et on en redemande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Rodin_Marcel
  26 mai 2015
Ramolet David, - "Les ombres de Craonne" - éditions In-octavo, 2009 (ISBN 978-2848780986)

Un navet mal écrit et mal construit, méritant tout de même que l'on s'y arrête en quelques lignes.
L'auteur est un journaliste local, né en 1967 à Chartres : chronologiquement, il est donc encore plus éloigné que moi de ces sombres évènements, mais il a le mérite de tenter malgré tout d'en rendre compte. Pour ce faire, il se risque dans un double registre : d'un côté il narre l'histoire d'un écrivain qui tente d'écrire un roman sur la Première Guerre Mondiale à travers le destin d'un paysan de Puisaye nommé Martin, de l'autre il raconte en direct la vie de ce soldat depuis environ 1900 jusque 1917.

Malheureusement, il enlise son poilu dans une histoire d'amour invraisemblable et mal ficelée envers une certaine Eloïse, tandis que son écrivain contemporain s'embourbe dans les affres de la difficulté d'écrire (beurk et re-beurk, j'ai horreur de ça). Vers la fin, l'écrivain se rend à Craonne tant il est obsédé par son sujet, et se prend d'amitié pour un paysan local qui aurait recueilli le témoignage des anciens : là, ça tombe carrément dans la sottise mièvre, avec la rencontre du fantôme Eloïse dans un cimetière (!!!).

Pour couronner ce brouet, l'auteur fait coïncider la date des assauts de Craonne avec celle d'un évènement de sa vie particulière, à savoir le suicide de son père, ce qui finalement explique sa fixation sur cet évènement. Ramener ainsi cette tuerie effroyable à un problème particulier me semble particulièrement maladroit, cela me fait penser au film "Valse avec Bachir" dans lequel les massacres de Sabra et Chatila sont ramenés à un problème psychologique du pôvre cinéaste d'une manière particulièrement odieuse...

Il s'avère décidément bien compliqué d'inclure la Grande Tuerie dans une trame romanesque écrite quasiment un siècle plus tard par un auteur non contemporain des faits…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Blandine80
  05 juin 2017
Un livre qui m'a été offert parce qu'il se passe pas très loin de chez moi.
Cet aspect m'a plu mais ça reste un livre "moyen" en ce sens que l'écriture n'est pas assez aboutie.
Quant à la fin elle est abrupte et nous laisse en suspens.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : schizophrénieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
570 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre