AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Veronica Kofman (Collaborateur)Virginie Despentes (Traducteur)
EAN : 9782846260442
271 pages
Au Diable Vauvert (19/11/2002)
3.99/5   47 notes
Résumé :

L'autobiographie de Dee Dee Ramone est celle d'une époque, l'époque des tournées infernales et de la défonce, qui conduit les Ramones au point de rupture et Dee Dee en cures de désintoxication, Johnny Thunders à l'overdose, Sid Vicious à se shooter avec l'eau des toilettes, et Phil Spector à menacer le groupe avec un flingue dans son manoir de Beverly Hills...Hey ! Ho ! Let's go ! "Une superbe tentative du Vctor Hug... >Voir plus
Que lire après Mort aux Ramones !Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
One, two free, four, voila les Daltons , oups les Ramones !
Hey ho let's go ! c'est parti pour un long pogo !
A la guitare, Johnny Ramone qui enchaine les accords barrés.
Au chant , Joey Ramone coupe afro et lunettes cerclées accroché au micro.
A la batterie Tommy puis Marky Ramone qui martèlent .
Et enfin Dee Dee qui ramone à la guitare basse
et qui avoue dans sa bio qu'il ne savait pas jouer au début
mais qu'il s'en foutait parce qu'il faisait du punk rock
"un truc de gamin enragé qui voulait créer quelque chose."
Si vous ne connaissez pas les Ramones considéré comme le premier groupe de punk rock, c'est le moment de les (re)découvrir dans la biographie de Dee Dee le leader qui se livre sur son groupe
et ses excès de toutes sortes (drugs, sex and rock'n'roll)
et bien sur de les (ré)écouter pour vous vider la tête, la claque assurée !
La traduction est signée par la punkette Virginie Despentes.
PS : le groupe canadien Les Fucking Raymonds les ressuscitent en québécois dans le texte :))
https://www.youtube.com/watch?v=eAUJyraq5yU
Commenter  J’apprécie          404
Mort aux Ramones! C'est vite dit ça !
Oui, on sait, Dee Dee avait des griefs contre ses faux-frères, mais sans les Ramones et leur rock basique et décomplexé combien de groupes célèbres n'auraient peut-être même pas vu le jour hum ?
Joey et ses névroses, Johnny et son sale caractère, Dee Dee et sa dope, et Tommy, vous étiez les meilleurs les gars !
Mort aux ramones ? Non, R.I.P les Ramones !
Commenter  J’apprécie          121
3 accords, 4 perfecto, des chansons d'1mn30, ont fait des Ramones le groupe de légende qu'ils resteront à jamais avant de devenir un teeshirt zadig & voltaire portés par des fashonistas qui n'ont jamais écouté un seul titre de ces génies.
Bon ok la vie de tournée des 4 faux frères n'était pas aussi glamour que l'on pouvait le rêver. Mais ils ne savaient faire que ça, et ils l'ont fait mieux que personne.
J'espère qu'en enfer il y a des amplis Marshall.
Commenter  J’apprécie          60
I don't want to be sedated ou alors bury in a pet cemetery, on voudrait dire à la fin de ce livre. Ouvrage indispensable bien sur pour tout rock addict des Ramones. L'intinéraire d'un mythe du punk rock qui commence en Allemagne avec ensuite des aller retours entre musique, trip mal géré, tentative de musique, à la fois grandiose et pathétique. Un peu décevant sur le plan narratif, des longueurs, des oublis parfois, court comme une chanson des Ramones, mais qui parfois, manque de hargne et de vie.
Commenter  J’apprécie          30
Le bassiste des Ramones, Dee Dee raconte l'histoire du groupe vu de l'intérieur. Il décrit le rock n roll des années 70-80 et toutes ses dérives : drogue, alcool, violence. Récit assez violent, dans la forme et dans le propos. Sa souffrance et son mal être habitent chaque phrase.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
1969, c'était l'été de la haine.pas question d'aller voir Jefferson Airplaine à Central Park en ayant pris du LSD. Pour moi ça a été s'asseoir sur le banc d'un parc, boire du vin et sniffer des doses d'héroine.
Je me demande toujours si il n'y a pas eu un plan ,émanant quelque part , pour foutre en l'air une certaine catégorie de gens en Amérique.Si on n'a pas sciemment laissé la dope entrer et se répandre, pour détruire les crétins dans mon genre, ceux qui pouvaient être considérés comme un fardeau.
Commenter  J’apprécie          64
De toute évidence, l'unique chance de survie résidait dans l'éducation. Mais je m'étais qualifié pour mon poste social : déviant.
Commenter  J’apprécie          183
J'ai toujours pensé que les Rolling Stones étaient les mieux sapés de tous.
Commenter  J’apprécie          210
Mieux vaut pas m'emmerder. Si tu connais un tout petit peu la vie, tu comprendra de quoi je parle.
Commenter  J’apprécie          10

>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
autres livres classés : toxicomanieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Lecteurs (106) Voir plus



Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
1084 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..