AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012792197
Éditeur : Hachette Littératures (12/01/2005)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Dans cet essai, l'auteur interroge le projet qui anime des auteurs comme Flaubert, Mallarmé ou Proust et qui fonde l'acception contemporaine de la littérature. Il analyse la contradiction qui traverse la littérature, rencontrant ainsi le défi d'une parole démocratique qui s'émancipe des règles codifiant son usage.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Enroute
  14 octobre 2018
L'écriture de Rancière m'enchante habituellement, mais elle n'a cessé de me paraitre absconse et confuse dans cet essai. Sa thèse est toujours que la littérature va de pair avec la démocratie mais paradoxalement, il l'écrit ici d'une manière qui empêche toute échappatoire, toute fantaisie, toute liberté. Des phrases éternelles sont écrites au sujet d'auteurs et d'oeuvres sculpturales, ce qui, d'ailleurs, est encore paradoxal avec l'association qu'il propose entre la pierre et la parole, la cathédrale minérale et la cathédrale sémantique. Il n'est plus question de rapport mais de pétrification des mots, des auteurs, des oeuvres et des vérités. Les mots, les principes et les phrases nous enferment et l'on perd le contact avec la réalité dans un texte autosatisfait, peut-être trop érudit et trop peu spontané. Il me semble toujours que l'on ne peut traiter de littérature qu'en partant de l'individu et en pointant son aspiration à la plus totale liberté quand Rancière, dans ce texte, part des mots pour se maintenir dans les mots : on ne parle finalement pas d'être humain dans ce texte et il semble difficile de parler de démocratie et de littérature sans lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
EnrouteEnroute   14 octobre 2018
La littérature expression du génie individuel et la littérature expression de la société sont les deux versions d'un même texte, elles expriment un seul et même mode de perception des oeuvres de l'art d'écrire.
Commenter  J’apprécie          20
EnrouteEnroute   14 octobre 2018
Car si l'ordre de la fiction poétique est une manifestation de la cité mal constituée, le désordre de la littérarité est lui, constitutif de cette perversion. Il s'identifie au principe même d'un ordre politique, celui de la démocratie.
Commenter  J’apprécie          00
EnrouteEnroute   14 octobre 2018
Littérature et civilisation sont deux termes qui se sont imposés ensemble.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jacques Rancière (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Rancière
Le 3 octobre 2017, nous recevions à la librairie Le Merle moqueur Jacques Rancière pour son ouvrage, "Les bords de la fiction" (éditions du Seuil). INFOS : https://www.lemerlemoqueur.fr/rencontres/12773/
// nous trouver // 51, rue de bagnolet paris 20e
// nous suivre // www.lemerlemoqueur.fr FACEBOOK : http://facebook.com/LibrairieLeMerleMoqueur TWITTER : http://twitter.com/MerleMoqueur51 INSTAGRAM : http://instagram.com/lemerlemoqueur.librairie SOUNDCLOUD : http://soundcloud.com/user-701360985
autres livres classés : théorie de la littératureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
297 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre