AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : publie.net (05/12/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La chèvre noire, c'est l'animal du sacrifice. Au point de départ, le roman familial, l'approche de la mère.

François Rannou compose son travail comme une suite, avec la liberté du jazz, mais une musique atonale, avec l'excès du cri, la rémanence des phrases orales, la violence qu'est toute enfance, et le décor du monde qui lui sert d'échappée, le rock contre l'eau de Javel.

Alors cette tension de la forme pour approcher plus près les co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
brigetoun
  13 décembre 2012
selon l'auteur : une suite narrative -
des citations introduisant et concluant des récits, ou des airs, en strophes espacées, de tonalités différentes, de voix différentes, la grand-mère, la mère, le fils, le voisin, en une composition musicale
au centre une histoire familiale - comme un noyau
s'ouvre sur la mère, la grand-mère, la maison jaune et les deux autres, l'homme qui n'est plus présent que pour la mère, l'Afrique, les corps, le lyrisme, ... une construction basée sur des correspondances davantage que sur un ordre logique, une énonciation logique.
les paroles qu'on pense, qui prennent forme, libérées (par la grâce du sacrifice de la chèvre noire, comme l'agneau et la brebis dans l'Odyssée)
une maquette soignée, chaque partie, chaque air, introduit par une image, une belle composition (et, via un lien, la lecture d'une partie par l'auteur)
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   13 décembre 2012
Par terre des feuilles comme une volée de monnaie tombée. Je les ramasse pour ma princesse qui fabrique si soigneusement son herbier… Je l’observe. Je suis assise dans mon fauteuil. Le bras droit replié, l’index posé sur le pouce souligne ma lèvre inférieure, les autres doigts refermés.
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   13 décembre 2012
La table d’harmonie exhibe ses cordes à la clarté blanche d’hiver que filtrent les rideaux de la porte-fenêtre. Je fais glisser les voiles sur les tringles. Amas serré dont j’enroule la traîne sur l’espagnolette une fois que c’est grand ouvert. Ça aère la pièce. Pas de vent.
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   13 décembre 2012
Oh oui, me laisser haler le long du courant, glisser, comme on s’évanouit, dans les plis de tulle que l’eau du fleuve exhalerait en une respiration continue se mêlant à mon haleine.
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   13 décembre 2012
Ce mouvement du bras touche le bord du cadre. Elle semble cueillir une fleur avec un air de petite fille. J’essaie de retrouver exactement ce qui la transfigure ainsi. Comme si ce qui floute et assombrit son visage s’était évaporé, les muscles de la figure allégés de ce qui tire, pèse sur les traits, aggravant leur marque.
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   13 décembre 2012
Seule. Aspirée par la chambre sans tain. Épaules soulevées le torse entier expiré seins tombant sur son ventre à la fin. Seule. Tatouée de l’intérieur.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de François Rannou (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Rannou
Vidéo de François Rannou
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1046 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre