AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Alix tome 32 sur 40
EAN : 9782203017252
48 pages
Casterman (24/04/2013)
3.35/5   10 notes
Résumé :
À Rome, la guerre civile est sur le point d'éclater entre Pompée, le général qui administre Rome depuis des années et son rival César, qui vient tout juste de rentrer de Gaule en conquérant victorieux, auréolé de gloire. La balance du pouvoir s'apprête à changer de camp...

Mais l'ambitieux César, à qui l'on prête le projet de transformer la république en Empire, ne veut pas se contenter de ses conquêtes occidentales. Fasciné par l'Orient, il confie un... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
belette2911
  24 juillet 2022
Alexandre le Grand est mort comme un chien, sa dépouille laissée ainsi sur le lit, les honneurs dû à son rang ne lui étant même pas administré. Ses possessions, dont son sceau, ont disparu et César, qui s'apprête à franchir le Rubicon (et non à affranchir le rubicond), mandate Alix pour retrouver le trésor d'Alexandre, dont cette précieuse relique.
Sa mission, qu'il ne peut refuser, va l'entraîner en Orient, avec pour guide un prisonnier, Asham, qui était en possession de pierres précieuses. Ce dernier refuse de les guider jusqu'en Bactriane, mais Alix, bonne crème et respectueux des autres, va réussir à s'en faire un ami et à l'aider à affronter un tyran sanguinaire du bled, qui a enlevé sa soeur.
La série Alix, je l'ai apprécié lorsque j'étais plus jeune, je possédais (et possède encore) 19 tomes, dans l'ordre, et je les relisais avec plaisir.
Ce qui me plaisait, c'était le côté historique, les dessins en ligne claire et les personnages d'Alix et de Enak. Puis, avec l'âge, je me suis détournée de la série, trouvant le personnage d'Alix un peu trop lisse.
Comme avec les aventures de Marc Dacier, c'était dimanche, après un repas en famille, la chaleur, l'impossibilité d'aller promener le chien sous peine de fondre avec la pauvre bête poilue, donc, j'ai pioché dans les Alix, puisqu'ils se trouvaient à portée de ma main.
Une fois de plus, Alix est l'homme de la situation, il n'a pas peur d'aller affronter le despote qui terrorise et assassine tout le monde, arrive à ressortir du trou où il est tombé, trouve ce qu'il devait trouver et réussi aussi à sauver les gens du village... Bref, Superman en serait vert de jalousie !
Un peu trop de manichéisme dans cet album, compensé par de l'action et des aventures folles.
Pas le meilleur tome...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Bigmammy
  25 avril 2013
Voici le 32ème épisode des aventures d'Alix, l'intrépide jeune gaulois – il n'est pas encore sénateur – et, cette fois, l'esprit du créateur, Jacques Martin, est respecté. Une nouvelle scénariste – Géraldine Ranouil – et un nouveau dessinateur – Marc Jailloux redonnent vie avec talent au héros à la crinière d'or. J'adore !
L'histoire démarre précisément le 11 janvier 44 avant Jésus-Christ, entre Rimini et Cesène, sur la côte Adriatique. César s'apprête, avec ses troupes, à franchir le Rubicon et prendre le pouvoir à Rome. Mais auparavant, il charge Alix d'une mission quasi impossible : lui ramener le sceau d'Alexandre le Grand, dont on ignore tout de l'endroit où il a été enterré (aujourd'hui encore …). L'objet est réputé receler un puissant pouvoir.
Avec Asham, un captif étrange qui leur servira de guide jusqu'en Bactriane, et un soldat d'origine gauloise, Alix et Enak se dirigent à travers le désert vers le village de Zhurz, où ils vont affronter le despote local Rajkuthan qui tient en otage la jeune soeur d'Asham.
Cette fois, je marche à fond. Les codes classiques du genre sont respectés, le dessin et les couleurs – dues à Corinne Billon – sont restitués, je retrouve le charme de l'histoire romaine revisitée par la ligne claire belge. C'est une réussite et je lirai avec tout autant de plaisir la suite des albums de cette nouvelle équipe talentueuse, en leur suggérant de corser un peu plus leur scénario – on sussurre que le prochain opus se nommera « Britannia » …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (5)
Auracan   06 juin 2013
Servi par un dessin des plus fidèles aux codes artistiques créés par Jacques Martin, l’épisode bénéficie d’une empreinte stylistique à la fois nostalgique et modernisée.
Lire la critique sur le site : Auracan
LaLibreBelgique   07 mai 2013
Un album où, avec maestria, Marc Jailloux revisite quelques scènes clés d’une série culte sur laquelle le temps n’a de prise.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
ActuaBD   30 avril 2013
La réussite globale est à la hauteur du challenge et les inconditionnels de la série devraient retrouver dans ce nouvel opus particulièrement fidèle à l’esprit d’un Alix l’Intrépide ou autre Tiare d’Oribal des premières années.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   29 avril 2013
Un tome de qualité que ne dénigrerait pas le grand initiateur, réalisé par un tandem d'auteurs bien inspirés, qui tend à faire penser qu'Alix a encore de beaux jours devant lui.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   26 avril 2013
La dernière conquête possède la saveur de ces vieilles parutions qui ravira les plus nostalgiques, et rebutera sûrement les jeunes lecteurs tant les planches pâtissent d’une typographie qui ne facilite en rien la lecture.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
raph731
raph731  
- Les amis d'hier deviennent souvent les ennemis d'aujourd'hui. Et les rivalités se terminent toujours dans la violence et le sang.
Commenter  J’apprécie          20
raph731
raph731  
- [...] Il faut savoir reconnaître les qualités de ses ennemis si l'on veut remporter des victoires !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : guerre civileVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus

Autres livres de Géraldine Ranouil (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
524 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre