AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012040918
Éditeur : Hachette (17/02/2016)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 44 notes)
Résumé :
À seize ans, Claudia est belle, populaire, et obtient tout ce qu'elle désire. Aller en cours ? Obéir à ses parents ? À d'autres !

Elle préfère retrouver ses amis dans la rues de Rome et attirer l'attention de Rodrigo, le plus séduisant garçon du lycée.

Sa mère lui reproche son comportement immature et l'oblige même à travailler bénévolement dans un centre pour jeunes immigrés. Claudia s'en moque.
Elle la défie toujours plus, se ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Nymphea
  10 avril 2016
Agréablement surprise par ce roman.
Le résumé annonçait une histoire plutôt banale, celle dont le schéma est identique à toutes les romances jeunesses actuelles et où seuls les noms des personnages changent. Et bien c'est tout faux. Ne partez surtout pas avec cet a priori !
La sensibilité de cette jeune auteure, Alice Ranucci (17 ans au moment où elle a écrit le livre !), m'impressionne. Cela dit, elle demeure tout à fait compréhensible : seule une lycéenne peut dépeindre les sentiments d'une lycéenne. L'auteure nous inscrit dans un univers réaliste, très réaliste, avec de nombreux détails, tout bêtes, tout simples, qui respirent le vrai.
Et là où j'ai le plus accroché, c'est cette façon qu'a Claudia (l'héroïne) de considérer la vie du haut de ses 16 ans ; elle se rend compte de multiples choses et prend beaucoup de recul par rapport à elle et la société. En fait, elle grandit. Elle se rend compte qu'elle n'est qu'un mouton, qu'elle n'est en rien forte, belle et populaire ; elle accompagne le monde en faisant croire qu'elle est le leader. Mais finalement, cette prise de conscience, agrémentée d'un événement ultra important (que je ne développerai pas pour des raisons évidentes de non-spoil) va la réveiller : elle n'a pas besoin de faire comme tout le monde pour vivre et être.
Eh bien moi, c'est cela qui j'ai compris à 100, 500, 10 000%. Tout simplement parce que j'ai 16 ans et que je me dis EXACTEMENT la même chose (bien que je ne sois pas autant dans les extrêmes que Claudia !), j'en ai marre d'être comme tout le monde, de faire comme tout le monde et je me rends compte de certains aspects noirs de la vie. Je grandis quoi, je le sens, j'abandonne les fantaisies de l'enfance. Pour moi, Claudia est un personnage très bien travaillé, approfondi.
J'ai écrit un peu plus haut que "seule une lycéenne peut dépeindre les sentiments d'une lycéenne". Mais cela n'est valable que si c'est accompagné d'une belle plume. Personnellement, j'ai été convaincue par celle d'Alice Ranucci, que j'ai trouvée personnelle et poétique, avec ces phrases nominales, cette ponctuation abondante, ces répétitions intempestives...
En une phrase, ce roman est une belle histoire, pleine d'espoir et de réalisme, qui se démarque. Enfants, ados comme adultes peuvent le lire, ça en touchera plus d'un.

Merci à Babelio et aux éditions Hachette pour cet envoi lors de la dernière opération Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
orbe
  08 mars 2016
En Italie, Claudia, fille unique de 16 ans, flirte avec les limites depuis qu'elle zone avec une bande de jeunes en perdition.
Sa mère essaye de l'aider à trouver son propre chemin et lui demande de s'investir dans une association d'aide aux réfugiés. Claudia est consternée et dépitée. Il faut dire que ses copains eux sont fascistes.

Un jour c'est le drame...Après une nouvelle dispute, la jeune fille décide de ne plus tenir compte des injonctions parentales. C'est alors que l'impensable survient...
Entre culpabilité, besoin de tout oublier et tentatives pour garder la tête hors de l'eau, Claudia va se battre, s'ouvrir aux autres et choisir enfin son propre parcours...
Un très beau livre plein de colère. D'un côté les parents inefficaces mais aimants qui voient leur enfant dériver au fil de ses mauvaises fréquentations. de l'autre l'adolescent qui allie popularité et abus en tout genre.
Si l'héroïne n'est pas très sympathique, elle offre cependant une jolie trajectoire de résilience avec comme clé l'accident qui lui offre un nouveau regard sur le monde et la vie.
De très beaux passages aussi sur les migrants avec des portraits variés, fragmentés et émouvants qui font contrepoids au désespoir intérieur de Claudia.
Un roman à lire !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Analire
  04 mars 2016
Je suis assez circonspecte quant à cette lecture. D'un côté, j'ai bien aimé le fond, mais beaucoup moins la forme dont c'était dit. Je vais vous expliquer, mais tout d'abord, voici un bref résumé de l'histoire :
Claudia, la protagoniste, a 16 ans, elle vit à Rome avec ses deux parents. Comme grand nombre de jeunes de son âge, elle tient souvent tête à ses parents, fait passer ses amis en prioritaires et ne pense qu'à faire la fête. Sa mère essaie tant bien que mal de la raisonner ; elle essaie de la remettre sur le droit chemin et l'incite même à faire du bénévolat dans un centre pour immigrés. Mais Claudia n'écoute même pas. Mais voilà, un beau jour, Claudia rentre tard le soir, après avoir traîné avec ses amis. Mais personne n'est là pour lui faire des reproches. Son père rentrera bien plus tard dans la maison pour lui annoncer que sa mère est décédée lors d'un accident de voiture.
Alice Ranucci est une jeune auteure Italien, qui a tout juste un an de plus que la protagoniste qu'elle met en scène. Elle va donc puiser dans sa propre vie pour façonner son personnage ; Claudia est donc on ne peut plus réelle.
Dans ce livre, il y a énormément de points abordés. Et c'est justement là que tout se complique. En 230 pages, l'auteure a voulu trop en faire. Ce qui fait que le lecteur se retrouve avec une pelettée de sujets non exploités (ou très peu), alors qu'ils auraient pu être admirablement développés.
Donc, comme je vous le disais, il y a évidemment une approche qui se concentre sur la relation parents-adolescents, souvent complexe et difficile à gérer pour les adultes. On y voit aussi une mise en garde contre la drogue et l'abus d'alcool ; en effet, à chaque fois que le lecteur rencontre la bande de Claudia, ils sont, la quasi-totalité du temps, amochés. Alice Ranucci développe aussi un sujet d'actualité : la crise des migrants, avec l'arrivée de nombreux immigrés en Italie, qui ont fuis leur pays pour manque de travail, manque de sécurité, etc. Dans un même temps, elle pointe du doigt les propos racistes qu'utilisent Rodrigo et sa bande à l'encontre des étrangers. Dans tout ce fatras de thèmes, Alice Ranucci trouve encore la place d'incorporer des thèmes, comme le harcèlement scolaire ou encore les adolescents qui deviennent mère par accident.
Vous l'aurez sans doute compris, ce livre ne manque pas de contenu, bien au contraire ! L'auteure est jeune, ce qui explique sans doute son trop grand éparpillement.
Je ne vous cache pas que ce livre détient quand même une leçon de morale finale renversante. C'est vraiment très émouvant. On se rend vraiment compte que lorsqu'un drame survient dans notre vie, il peut chambouler à tout jamais notre existence. C'est le cas de Claudia, qui va remettre en question toute son adolescence.
Ma note peu élevée peut s'expliquer par la mention d'un trop grand nombre de sujets divers. Bien qu'un peu trop brouillon à mon goût, je trouve que cette jeune auteure a un grand talent. Malgré son jeune âge, elle arrive à décrire des moments difficiles d'une vie et ainsi, à émouvoir le lecteur, ce qui n'est pas aisé ! Un livre court, qui nous poignarde le coeur. Lisez-le, vous verrez !
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
bidule62
  09 janvier 2019
Livre vivement conseillé par ma fille de 13 ans. Soyons clairs, du haut de mes canoniques (pour elle !) 43 ans, je ne suis pas vraiment le public visé.
Alors évidemment j'ai trop ça trop gros, trop manichéen, sans nuance.... Mais bon si ça peut faire réfléchir certains jeunes sur la superficialité de leurs choix, de leur vie, pourquoi pas au fond ? Ne serait-ce qu'un ado lecteur et le livre dans ce cas, prend toute sa valeur...
Mais à mon humble avis, les ados qui dévorent des livres ne ressemblent aux ados si imbus d'eux et fascisants décrits dans le bouquin.
Bon vraiment parce que ma fille a aimé....
Commenter  J’apprécie          140
EnjoyBooks
  21 février 2016
Dans le silence de ton coeur d'Alice Ranucci.
(Genre : Contemporain, YA).
Editions : Hachette
Prix : 16€ (Partenariat)
Date de parution française : 17 février 2016
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : In silenzio nel tuo cuore.
Résumé : À seize ans, Claudia est belle, populaire, et obtient tout ce qu'elle désire. Aller en cours ? Obéir à ses parents ? À d'autres ! Elle préfère retrouver ses amis dans les rues de Rome et attirer l'attention de Rodrigo, le plus séduisant garçon du lycée. Sa mère lui reproche son comportement immature et l'oblige même à travailler bénévolement dans un centre pour jeunes immigrés. Claudia s'en moque. Elle la défie toujours plus, se préparant, chaque fois, à subir de nouvelles remontrances. Mais un soir, tout s'arrête.
Mon avis : Malgré sa note faible sur Goodreads, 2,56/5, j'ai eu envie de tenter ce livre. Dans la plupart des cas, je suis comme tout le monde. Cependant, j'ai voulu croire que cette fois, j'allais être à contre courant. J'ai bien fait de suivre mon instinct. J'aime beaucoup la couverture avec ses teintes, son titre écrit en gros. Cette jeune fille un peu perdue… et puis le résumé m'avait attiré. Au final je me suis lancé pour lire quelques chapitres et je n'ai pas pu m'arrêter. J'ai adoré !
Ce qui m'a frappé dès le départ c'est que l'auteure ne prend pas de pincettes avec son lectorat. Elle nous balance une scène assez dure, brute, pour son personnage. On retrouve Claudia en train de cuver sa soirée alcoolisée… pas très glorieux pour une ado de 16 ans. Mais ce qui m'a fait continuer c'est le mélange de la scène dure, avec les mots touchants de la protagoniste. Elle décrit sa situation avec tellement de rancoeur, c'est limite abjecte, que ça en devient touchant. Avec ce paradoxe, ma curiosité a été titillée.
Claudia est le genre de personnage qui a su renverser mes a priori la concernant. Je l'ai au départ vraiment détesté en apprenant à la connaître. Hautaine, confiante, sûre de sa beauté et de ce qu'elle vaut. Méprisante au possible avec ses parents. Claudia c'est l'ado qui a toujours tout eu et qui n'est pas assez mature pour comprendre. Mais après l'événement clef, son changement m'a permis de l'apprécier à sa juste valeur. On se rend compte que c'est une fille intelligente, persévérante. Elle sait faire les bons choix, se retourner sur les bonnes personnes et réfléchir comme une adulte. Son évolution est grandissante. Une fleur fanée qui avec de bons ingrédients va réussir à fleurir de nouveau. Je vous laisse découvrir les parents de Claudia, ses amis et ses ennemis. L'alchimie des personnages rend le roman intéressant et bien plus profond qu'il n'y parait.
Autant vous dire que le rythme est phénoménal. On sent qu'Alice Ranucci a voulu structurer son récit. Montrer la Claudia avant et après le drame. Ainsi, à travers des chapitres courts et une écriture brute de décoffrage… la fluidité est au rendez-vous. On se laisse porter par ces phrases courtes, cadençant le récit et le rendant ainsi plus accrocheur. Avec le drame que Claudia subit, on se demande comment elle va faire pour avancer. Notre protagoniste se livre pour qu'on la comprenne mieux… c'est ce qui compte au final.
Je trouve que pour une auteure de 17 ans, Alice Ranucci a du talent. Elle traite avec brio un sujet sensible et douloureux pour les adolescents. Sa jeunesse l'a beaucoup aidé pour décrire les scènes quotidiennes des lycéens. Ça fait de suite plus réaliste qu'une autre fiction. Surtout qu'on se croirait vraiment à Rome. Avec ses bâtisses typiques, ce soleil méditerranéen… de belles descriptions. Je ne sais pas si l'auteure elle-même est passée par un événement aussi triste. Mais les réflexions de Claudia dans le bouquin sont censées et justes. Les sentiments sont explorés avec parcimonie, juste ce qu'il faut. Je regrette de ne pas avoir eu plus de souvenirs de Claudia avec ses parents dans sa jeunesse. On en a, mais pas assez à mon goût. C'est peut-être pour ça que la note n'est pas maximale.
Qu'est-ce que j'ai pu aimer la plume de cette auteure. Je me suis senti bousculé dans ma propre vie, par ce style brut et incisif. La cadence des mots donne un style jeune et actuel que j'ai adoré. La retranscription des émotions est aussi intéressante. de la colère je suis passé à la tristesse en allant vers l'espoir… la fin m'a plu et touché à la fois. C'est un roman à lire. Pour les ados et les adultes, peut importe. Les sujets traités sont intéressants et forts. Chacun pourra s'y retrouver dans les réflexions de Claudia. Je vous invite donc vivement à découvrir son histoire.
Ma note : 8,5/10.
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   01 mars 2016
Direction le lycée, de mon pas rapide et sûr, le regard un peu énervé braqué droit devant, l'allure arrogante, vaniteuse. C'est comme ça qu'il faut se comporter quand on est quelqu'un, si on est sûr de soi, si on se sait capable de foudroyer les autres d'un seul regard. Et les plus petits s'écartent avec respect pour nous laisser passer, on dirait presque qu'ils s'inclinent, et on fait semblant de ne pas entendre les murmures qui s'élèvent, on passe au travers, même s'ils s'immiscent, telles des piqûres de petites araignées venimeuses, jusque dans nos oreilles, même s'il nous transpercent le coeur. On les chasse et on n'en parle plus. Partez. Parce que moi, moi, moi... Moi, j'étais quelqu'un dans ce monde de messes basses et de coups d'oeil, de médisances susurrées par-derrière, de craintes. Tous mes respectaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AnalireAnalire   29 février 2016
Un lendemain de cuite...
On se sent idiot, on se sent vidé. On espère perdre à nouveau connaissance pour arrêter d'être aussi mal, tandis qu'un mot nous résonne dans la tête : pourquoi ?
Pour quelle raison, la veille au soir, avais-je bu autant, au point de me mettre dans cet état ? Pour quelle raison m'étais-je ridiculisée devant tout le monde ? Je n'arrivais même plus à me rappeler ce qui avait bien pu sortir de ma bouche. Qu'avais-je dis ? Quoi, mais quoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
nightsreadingsnightsreadings   28 août 2016
« Il s’éloigna. Suivi par cinq cent paires d’yeux braqués sur lui, ardents, envieux.


- Incroyable ! couina Giorgia. Tu te rends compte ? Giulio veut t’arranger un coup avec Rodrigo !


Je n’étais pas sourde, j’avais entendu. Mais certaines personnes aiment faire l’écho et résonner ds la tête des autres.


- Laisse tomber, répliquais-je avec une indifférence feinte. Mais je ne parvins pas à réprimer un ricanement supérieur et satisfait.


J’étais désormais plus forte qu’eux. Et quelle satisfaction ressent-t-on à être la plus forte ds un monde où c’est la seule chose qui compte vraiment ? Eh bien, une satisfaction infinie. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   01 mars 2016
J'étais amoureuse. Eperdument amoureuse. Le coeur en émoi. Une palpitation légère qui me secouait la poitrine. Les mains qui tremblaient, le ventre qui tressaillait.
J'étais pareille à un cabillaud affamé qui tombe en pleine mer sur une miette de pain. Il se dit qu'il a de la chance, ce cabillaud. Il ne se demande pas si, au milieu de cette substance molle dans laquelle il enfonce les dents, se cache un hameçon. Pourquoi se poserait-il la question ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
orbeorbe   29 février 2016
Tu dois prendre conscience de qui tu es réellement. O, grandit, on change, personne n'exige qu'il en soit autrement. Mais tu es à un carrefour : tu dois maintenant choisir qui tu vas devenir.
Commenter  J’apprécie          130
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
.. ..