AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782081361782
416 pages
Flammarion (03/06/2015)
3.76/5   151 notes
Résumé :
Julie doit se faire opérer, elle risque de ne pas se réveiller. La veille, elle modifie son annonce sur un site de rencontres.Son « pour la vie » devient « pour un soir seulement ». En moins de deux heures, elle reçoit 154 messages. Du jamais vu. Alors elle décide de repousser l'opération. Indéfiniment?Avec humour et fantaisie, le journal de Julie raconte une histoire de désir. Comment répondre à celui des autres quand on n'assume pas le sien ?
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 151 notes

iris29
  10 juillet 2016
Attention ce journal d'une ex-petite moche, c'est de la Bombe !
Il était une fois, une jeune femme de 32 printemps ,appelée Julie qui fit une chute dans sa salle de bain . [ Je vous passe les détails-mais-vous-ne-savez-pas-ce-que-vous-perdez...]. Grâce (ou à cause ), de cette chute et d'un scanner , Julie découvrit qu'elle avait un anévrisme dans son cerveau et qu'il fallait absolument l'opérer avant qu'il ne rompe (AVC). Hélas , ses chances de survie à l'opération n'étaient pas garanties , aussi, les médecins donnèrent à Julie un temps de réflexion , temps qu'elle employa à modifier son annonce sur Meetic , annonce qui devint : "cherche relation pour un soir seulement" . Devant les 154 réponses, Julie se dit qu'elle ferait peut-être bien de repousser l'opération et d'en profiter un peu ...
Il était une fois pleins de gars qui auraient pu être des princes charmants , d'un soir ou plus ,si affinités
Il était une fois une fille appelée Julie , graphiste -free-lance qui avait pleins de gens qui l'aimaient . Une famille un peu frappadingue dont un papa homo, une mère un peu effacée, , une cousine surnommée Miss Moule .
Mais Julie tardait à les informer de cette petite bombe qui menaçait son cerveau et sa vie , car Julie voulait en profiter un peu et peut être régler deux ou trois trucs ...
Il était une fois une fille appelée Julie, qui en avait vraiment bavé dans son adolescence , étant surnommée "la petite moche" . Et Julie décide d'écrire quelques lettres à certaines personnes du passé .Et c'est juste bouleversant ...
Il était une fois un cheval blanc ( la raison du pourquoi "il était une fois" de ma critique) .
Il était une fois , un roman découvert par hasard à ma médiathèque , qui devint un vrai coup de foudre .
Un roman tendre, émouvant, dynamique, drôle, (très très drôle), moderne ,profondément original , irrévérencieux et furieusement rock 'n'roll...
Et quand on pense que derrière Julie se cache UN auteur , on se dit qu'il est sacrément doué le jeune homme pour pénétrer aussi bien dans le cerveau d'une femme quand bien même , il y aurait placé une bombe ...
Un auteur à suivre , aussi doué que Jonathan Tropper .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
Yanoune
  30 avril 2020
Pour un soir seulement : Journal (sexuel) d'une ex petite moche... Bon je dépile. Ou tout du moins j'ai rebattu ma pile de livre à lire, comme on fait aux cartes, sans vraiment regarder... un mélange, en remettant près de mon lit, en retirant d'autres, en mixant plusieurs piles (oui j'ai plusieurs piles, c'est-y pas dommage, et je soupire).... et paf y a celui-là qui s'est retrouvé en haut.. un cadeau de chéri que j'avais oublié, et c'est mal d'oublier les cadeaux de chéri, après il est tout triste.. M'enfin bon, vu la montagne que j'ai à lire, il s'en rend bien compte aussi...
Alors je dois tout d'abord dire, que ce genre de bouquin c'est pas mon truc... Les romances, les livres estampillés pour belettes... les histoires fleurs bleues, nan … même les films, surtout les films d'ailleurs... La comédie romantique, c'est le truc que je fuis totalement (le côté qui me donne envie de vomir, réaction épidermique incontrôlable!), parce qu'en général je trouve pas ça drôle (du tout) et le côté choudidouwah m'agace hautement, et ce même si je suis une fille et une bisounours.. je préfère de loin Star wars L'Empire contre attaque à Pretty Woman... Les histoires de filles me gonflent grave... je m'en fous totale.... Donc quand mon chéri me ramène des bouquins comme ça (ce jour là y en avait plusieurs du même genre, qui doivent être perdus dans d'autres piles), je me suis demandée mais qu'est-ce qu'il lui à prit ?... Mais lui les comédies romantiques il aime bien... personne n'est parfait hélas ^^
Voila c'était pour prévenir de qu'elle genre de lectrice je suis par rapport à ce genre-là... c'est important à mon sens...
Pitch :
Heu comment qu'elle s'appelle déjà ?..
- Tain, je l'ai lu y a trois jours et j'ai déjà oublié le nom de l'héroine... quand je vous disais que ce genre m'émeut pas un copec... allez le cerveau fait ton taf ! Bon ça a mouliné un certain moment, et puis l'ampoule dans le cerveau, le côté eureka ! Julie...
voilà Julie...
Donc Julie elle est presque trentenaire si mes souvenirs sont bons (vous avez le droit de douter là-dessus je ne vous en voudrais pas du tout ! ^^), vit à Bordeaux et est graphiste...
Et surtout elle est célibataire... Elle cherche l'amoooooour pour la vie... Elle veut du concret, du lourd, du pour toujours ! Elle a même fait une annonce sur un site de rencontre dans ce sens là... de temps en temps elle fait des rencontres (dans la vraie vie, parce que le site de rencontre ça donne que dalle!) et à chaque fois ça foire... le dernier en date une cata, une grosse cata qui en plus a découlé sur un enoooorme dégât des eaux (au sens littéral) et à une visite à l'hosto où on va lui trouver dans le cerveau un AVC en devenir... le genre si tu fais rien t'as plus que trente mois à vivre... c'est super moche, mais je dois dire ça m'a pas ému plus que ça...
- Mais t'es horrible ! Je croyais que t'étais une bisounours ?
- Ouais bisounours mais avec un coeur de pierre...
La mort ne m'émeut pas, c'est comment qu'elle arrive qui m'émeut, et la maladie ne m'émeut pas du tout, de l'ordre naturel des choses (même si c'est moche)...
Donc le médecin de notre Julie lui file un cahier à remplir en attendant l'opération qui doit avoir lieu.. Pour écrire ses souvenirs, ses envies, son quotidien, ses peurs et toussah... elle est très dubitative devant le truc.... Pourtant elle va gratter, et le remplir, et puis y en aura d'autres aussi.... et en passant elle va changer son annonce sur le site de rencontre, de pour la vie va devenir pour une nuit, vu que de toute façon sa vie s'est raccourcie d'un coup... et heu quand même les mecs c'est des gros queutards, le nombre de messages va être impressionnant !
Voilà.... bon... heu... ce livre, comment dire m'a amené un questionnement, non pas sur son contenu, il est comme il est.. Des fois c'est drôle, des fois non... y a plein de références qui sont miennes niveau pop culture, en ça je me suis bien trouvée dans la miss Julie, mais niveau ressemblance ça s'arrête là... j'ai même essayé de me reporter à quand j'avais le même âge, même si bon je me suis un pris un ti coup de vieux dans la face.. c'est déjà un peu loin... pas si loin, mais quand même.. ^^ et non j'étais pas une Julie du tout... un bouquin rempli de ce qui fait vendre à l'heure actuelle... féministe, se voulant ouvert d'esprit, traitant de divers sujet, dont l'homosexualité parentale, et de sexualité tout court.. n'oublions pas qu'il est écrit par un mec, et que des fois quand les mecs essaient d'écrire en se faisant passer pour des nanas ça marche plus où moins bien.. les codes de la comédie romantique, et les clichés humoristiques... toussah...
Non je me suis posée des questions ( là certains pourraient dire « encore ! Tu saoule ! » et certes... ^^)
non ma question, c'est qu'est-ce qui fait un bon livre ? Un grand livre ? Qu'est ce qui fait un livre réussi ?
Ce qu'on en retire, et apprend ? le côté je me coucherais moins bête ce soir ?
Le fait que le bouquin est estampillé chef d'oeuvre obligatoire ? Et que chouette on l'a lu ?
L'émotion ? Et quelle qu'elles soient ? Rire larme, joie bonheur, tristesse, colère et tout et tout ?
J'ai lu des « grand livres » ou je me suis fait chier comme un rat mort... j'ai lu des best-seller où je me suis fait chier aussi, et bien sûr le contraire... j'ai lu des livres dit de sous genre ou je me suis pris un énorme plaisir, et d'autre non... alors c'est quoi ?
Avec ce bouquin on est carrément dans le sous genre, qu'en plus j'affectionne pas, j'en ai pas lu des masses, j'y connais pas grand chose.. il m'est compliqué de faire des comparaisons par rapport à d'autres...
Et franchement, c'est pas super transcendant, une lecture rapide, tranquille, qui amène pas grand chose, qui fait pas vraiment marcher le neurone, parfois même poussive, un peu lourde, un peu à côté de la plaque aussi, disons les choses clairement...
Et pi.. pourtant à un moment où je m'y attendais pas ( j'attendais rien de cette lecture, sinon reposer mon cerveau pour enchaîner avec autre chose, mode faisons descendre cette foutue pile de livre en souffrance)... ouais à un moment, comme ça paf, les larmes, les grosses larmes de crocodiles, pas le sanglot, juste les grosses larmes qui brouillent la vue, qui empêchent de continuer, et dedans, la joie qui se mêle à la tristesse, le rire et pourtant les larmes qui coulent, comme les mômes...
Même moi je me suis dit, bin ça alors, mais qu'est ce qu'il se passe ? Nan mais tu vas pas bien ma pauvre Yanoune... et rien à faire... une émotion réelle, pas prévue, pas préméditée qui m'a pris par surprise... que j'ai laissé passer, sans plus m'en faire. le côté oui ok, bon... tout en continuant ma lecture, les larmes se tariraient bien d'elle même...
Ce fut le cas... et retombant sur mes pieds, pour trouver la suite franchement pas terrible, retombant dans la comédie romantique et ces codes que je n'aime pas...
Avec une fin stupide... qui m'a fait soupirer de dépit...
Donc franchement ce bouquin je sais pas bien quoi en faire..
Parce que sur la globalité c'est franchement pas mon truc, c'était pas déplaisant, mais pas transcendant non plus.. et pourtant y a eu cet instant de magie, de savoir faire, qui m'a ému aux larmes, tout en me donnant envie de rire.. et ça c'est pas rien.. ça m'arrive pas tous les jours, je suis assez honnête et objective pour le reconnaître...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
prune42
  20 août 2016
Résumé : Jeune célibataire de 31 ans, Julie est graphiste. Elle ne connaît que des histoires sentimentales insatisfaisantes. Quand elle apprend qu'elle est atteinte d'un anévrisme au cerveau et qu'elle doit subir une opération risquée à brève échéance, elle modifie son annonce sur Meetic pour apprendre à dissocier sexe et sentiments. Elle a retrouvé son premier petit ami, Romain et à force de le fréquenter, elle finit par s'attacher à lui. Elle va accumuler les histoires cocasses, allant jusqu'à parfois mettre son amour propre en danger. Heureusement que Corail, alias Miss Moule, sa cousine et colocataire est là pour l'écouter et la soutenir. Julie compte bien profiter du temps qu'il lui reste à fond avant l'intervention...
Mon avis : J'avais eu un coup de coeur pour cette histoire lors de sa sortie en 2015 mais j'ai sagement attendu son édition en poche cette année pour l'acheter. J'ai été attirée par la 4ème de couverture drôle et croustillante et j'avais envie pour l'été d'une histoire chick lit, pas sérieuse du tout, pleine d'humour, "vacances" quoi. J'ai beaucoup aimé les premiers chapitres, moins la suite que j'ai trouvé parfois vraiment too much, mais la fin m'a révélé une bonne surprise inattendue (j'espérais un happy end mais je ne m'attendais pas à ça...) C'est pour ça que j'ai mis finalement la note de 4/5 alors que je me disais que ce roman ne mériterait qu'un 3/5 pendant de nombreuses pages.
Si vous cherchez un roman pas sérieux, distrayant et "filles", je vous conseille cette histoire de cette Bridget Jones bordelaise. Esprits trop sérieux s'abstenir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
sld09
  19 mai 2021
Ce roman m'a laissé une impression mitigée.
Certaines choses sont très bien vues et racontées de manière touchante, notamment les difficultés de l'héroïne à concilier ses désirs amoureux et ses principes féministes, à surmonter les blessures de l'adolescence auxquelles elle est à nouveau confrontée alors qu'elle revient dans la petite ville de son enfance,... Son prince charmant m'a bien plu aussi même s'il est peut-être un peu trop parfait.
A d'autres moments, l'auteur va trop loin dans la comédie ou le drame : l'histoire devient alors difficilement crédible. La manière dont l'héroïne se dévalorise systématiquement m'a aussi un peu gênée : c'est si triste de la voir si peu sûre d'elle, tellement cynique en permanence...
Du coup, il y a des passages que j'ai dévorés et d'autres qui m'ont semblé un peu longuets, si bien que je me demande quel souvenir me laissera cette lecture d'ici quelques mois...
Commenter  J’apprécie          210
Analire
  03 juin 2015
Après son fabuleux roman le bonheur commence maintenant, Thomas Raphaël revient sur le devant de la scène avec un tout nouveau livre, au titre humoristique et accrocheur : Pour un soir seulement, journal (sexuel) d'une ex-petite moche.
Pour ceux qui ont déjà lus et appréciés le précédent roman de l'auteur, je vous informe que Thomas Raphaël n'a rien perdu de la légèreté de son style d'écriture. En revanche, l'histoire est toute différente. Nous suivons Julie, qui nous entraîne dans sa vie à travers le prisme de son journal, qu'elle rédige chaque jour. Dès le début du livre, on apprend que cette jeune fille est atteinte d'un anévrisme et qu'il ne lui reste plus que trois années à vivre ; sauf si elle décide de se faire opérer. Craignant de mourir avant même d'avoir réellement vécue, Julie va pimenter sa vie amoureuse (et plus particulièrement sexuelle), en modifiant son annonce sur Meetic, nouvellement intitulée "pour un soir seulement". A partir de cet instant, des aventures loufoques, tantôt délirantes ou dramatiques, vont s'enchaîner dans la vie de Julie. Une vie en accelérée, avec des jours comptabilisés quotidiennement...
J'ai tout d'abord beaucoup aimé l'ironie qui se glisse dans le roman, les jeux de mots et les nombreuses blagues, qui ne comportent aucune lourdeur. Tout ceci constraste avec le réalisme de la situation, le sujet dramatique en toile de fond du récit : l'anévrisme de l'héroïne, qui est du coup dédramatisé.
De plus, on peut aisément penser que l'auteur parodie les comédies amoureuses traditionnelles. Il met en scène une protagoniste qui ne croit plus au grand amour, au prince charmant et à l'idée d'âme-soeur. Bien au contraire, c'est une héroïne du XXIème siècle, modernisée, qui se tourne vers les nouvelles technologies (Internet, notamment le site de rencontres en ligne : Meetic), non pas pour rencontrer un homme avec qui partager sa vie, mais un coup d'un soir.
Thomas Raphaël parle beaucoup d'amour dans son roman, avec des exemples différents pour toutes les sortes d'amour qui puissent exister. On a l'amour et le mariage homosexuel (le papa de Julie et son compagnon), les familles recomposées (la maman de Julie, son nouveau mari et ses trois enfants), les plans d'un soir (ça, c'est Julie, vous l'aurez sans doute reconnue), la fidélité dans un couple (Romain a du soucis à se faire...), la difficulté des sentiments (encore Julie, tiraillée entre plusieurs hommes) et également la difficulté des liens familiaux... Tant de thèmes qui sont abordés dans ce roman.
Mais ce n'est pas tout. L'auteur aborde aussi la question des apparences - en effet, le titre du livre stipule Journal (sexuel) d'une ex-petite MOCHE. Julie, mal dans sa peau, souvent rejetée et moquée, veut profiter du peu de temps qui lui "reste" pour vivre sa vie comme elle l'entend. Elle va donc essayer de devenir une autre personne, de ressembler bien plus aux autres. Elle découvrira que le naturel revient souvent au galop et que les masques finissent toujours par tomber.
Je peux donc affirmer que j'ai passé un très bon moment en compagnie de ce roman chick-lit. Comme l'auteur lui-même me l'a écrit, "un peu de légèreté pour l'été". Il sort le 6 juin 2015.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   10 juillet 2016
mon top 20 est composé des titres suivants :
20. Mourir sur scène - Dalida
19. Je te donne - Words Apart
18. Je te survivrai - Jean-Pierre François
17. Déprime- Sylvie Vartan
16. Boule de flipper-Corynne Charby
15.Tes états d'âme...Eric - Luna Parker
14 . J'ai encore rêvé d'elle . Il était une fois
13 . Tu m'oublieras - larusso
[...]
Je n'assume pas mon top 20 car il est la conséquence d'un syndrome dépressif induit par la maladie , pas le reflet de ma personnalité .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          215
iris29iris29   10 juillet 2016
Je te laisse imaginer à la place une émission de télévision dans laquelle un mannequin international de deux mètres cinquante , par exemple Adriana Karembeu , serait "love coach" et irait chez les femmes "en détresse amoureuse"pour les aider "à trouver l'âme soeur" ". ( N.-B,: j'ai vraiment vu cette émission à la télé .)
- Top-Model-International : Le plus important , pour séduire, c'est de rester soi-même. Tu comprends ?
- Thon-Plein-De-Bonne-Volonté-Avec-Accent-Du-Nord : Même si on aime pas son corps ?
- Top-Model-International : Le corps, Monique , c'est dans la tête .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris29   12 juillet 2016
Le prince charmant n'a aucune qualité singulière . Un seul critère suffit à le rendre attirant : qu'il ait l'embarras du choix . Ce n'est pas du désir . ni de la séduction . Ni de l'amour . C'est de la compétition . C'est le désir narcissique d'être "l'heureuse élue ", tandis que les autres sont écartées , rabaissées , humiliées .
Commenter  J’apprécie          130
iris29iris29   12 juillet 2016
[...] ce n'est pas donné à tout le monde , dans sa vie , d'aller au mariage d'un de ses parents . ni d'aller à un mariage gay . Moi je vais avoir les deux à la fois ! Sauf si, bien sûr , au lieu de leur mariage gay , ils se retrouvent avec mon enterrement hétéro .
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   10 juillet 2016
Mais quand bien même une tortue pourrait retirer sa carapace , et quand bien même je pourrais renoncer au cynisme qui m'a aidée à grandir , et à la distance que j'ai appris à mettre entre les autres et moi , aurais-je le courage de le faire ? Il n'y a pas de chose plus terrifiante au monde que de s'exposer sans ce sans quoi vous n'auriez pas survécu jusque-là .
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Thomas Raphaël (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Raphaël
Entretien avec Thomas Raphaël à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com, le 21 septembre 2017 pour son roman J'aime le sexe mais je préfère la pizza, publié aux éditions Flammarion.
La page du livre : https://www.babelio.com/livres/Raphal-Jaime-le-sexe-mais-je-prefere-la-pizza/971024
Retrouvez-nous sur :
F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : chick litVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4621 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre