AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lokipg


lokipg
  14 février 2019
Knud Rasmussen, de père danois et de mère inuit, passe son enfance au Groenland avant d'entamer des études au Danemark. Il gardera toute sa vie une passion pour la culture inuit et organisera plusieurs expéditions au Groenland. C'est lors de ces voyages qu'il collecta de nombreux contes transmis oralement de tribus en tribus.
Contes inuit du Groenland regroupe 22 histoires rassemblées en deux grandes parties : Les récits animaliers et les récits épiques.

Toutes ces histoires nous plongent dans une culture étrangère, très exotique pour le lecteur occidental. le mode de vie inuit s'organise autour de la chasse, la survie, les migrations. le thème du mariage est omniprésent, au point de le retrouver dans presque toutes les histoires, y compris les récits animaliers.

Dans l'ensemble, j'ai trouvé ces contes très beaux, même si parfois j'ai ressenti un certain fossé culturel, notamment dans les réactions des personnages, ou la morale de fin, que je n'ai pas comprise pour certaines.
Certains récits sont très poétiques, comme "Le Conte de la baleine et de son âme" : Un corbeau se retrouve englouti par une baleine. Croyant mourir, il se retrouve en fait dans une maison en compagnie d'une petite fille, qui s'avèrera être l'âme de la baleine. Poétique également "Le chasseur dont le coeur se brisa en revoyant le soleil se lever sur Aluk, son village natal". le titre est suffisamment évocateur pour que je me passe de description.

Mon histoire préférée est également la seule qui ne contienne aucun élément surnaturel : "Que les hommes restent des hommes et les animaux des animaux". Un ourson est recueilli par une tribu et élevé par une vieille femme comme son propre fils. Tout se passe très bien pour la tribu, mais la cohabitation entre les hommes et l'animal ne va pas sans poser quelques problème avec les tribus voisines. La fin est plus mélancolique que triste : il existe un ordre naturel pour toutes choses et celui-ci doit être respecté.

Un bien beau voyage que ces contes inuit.
Lien : http://lenainloki2.canalblog..
Commenter  J’apprécie          200



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (20)voir plus