AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791095582557
150 pages
Marchialy (11/03/2020)
3.58/5   54 notes
Résumé :
Qui d’entre nous n’a pas un jour été tenté par l’idée d’abandonner la vie qu’il menait pour en démarrer une autre ? Le reporter Evan Ratliff décide de jouer les fugitifs tout en provoquant ses lecteurs : il disparaît dans la nature et les met au défi de retrouver sa trace en moins d’un mois, récompense à la clé ! Le récit de cette course-poursuite à tendance orwellienne interroge notre capacité à l’anonymat dans un monde plus que jamais connecté.
... >Voir plus
Que lire après Disparaître dans la natureVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 54 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
" Certains tombent à cause d'un manque de pot à peine croyable : l'homme d'affaires australien Harry Gordon, qui a simulé sa mort dans un accident de bateau en 2000, a vécu cinq ans sous une nouvelle identité jusqu'à ce qu'il croise son propre frère sur un sentier de randonnée. "

L'ère du numérique, mais pas que, fait du fantasme de s'effacer un véritable "escape game" dont l'issue, quelle qu'elle soit, ressemble peu souvent à celle d'une victoire.
Une préparation névrotiquement méticuleuse , une bonne dose d'inventivité, et l'acceptation d'être son unique confident sont de mise. Coups de tête s'abstenir. Dans cette nouvelle vie qui devrait être forcément meilleure, tout pas ou faux pas est une prise de risque. Très vite s'installe une espèce de paranoïa. " Comme le disent les enquêteurs spécialisés dans les disparitions, eux peuvent se permettre de faire des tonnes d'erreurs, vous aucune. " Balayer son passé est loin d'être une partie de plaisir et les chasseurs de têtes sur canapé s'avèrent d'une efficacité redoutable.
Mieux vaut ne pas être retrouvé car le retour de bâton sera sans appel, et souvent, finalement difficilement contestable.
Bref, " " C'était quoi le pire ? Mes problèmes quand j'ai décidé de faire ça ou ceux que j'ai rencontrés pendant ma cavale ? ". Ce qu'il est prêt à admettre, à la réflexion, c'est qu'une plus grande étendue d'eau aurait été plus convaincante. "C'est l'une des conneries que j'ai faites, dit-il, un éclat rieur dans le regard : ne pas avoir choisi un lac. "
Une bonne réflexion sur la liberté, la digitalisation du monde mais surtout sur la difficulté de renoncer à sa propre histoire.
Des anecdotes et une mise à l'épreuve personnelle de l'auteur captivantes !



Commenter  J’apprécie          100
Je me suis lancée dans cette lecture sur un léger malentendu, car je prenais le « dans la nature » au pied de la lettre.
Ce livre ne ressemble pas vraiment à un essai ni à un roman. Avec plus de qualités littéraires dans l'écriture, il pourrait être excellent. Déjà, l'idée est originale tout en étant simple (une tentative réelle de disparition à l'ère du numérique tout en lançant un défi à des chasseurs virtuels), ensuite, la forme est brillante, alternant habilement le récit d'Ewan et la description de sa traque. Cette histoire est doublée d'une deuxième partie qui est plus classique, où le journaliste raconte l'histoire d'un homme qui a tout quitté suite à des déboires financiers, qui a réellement failli réussir et qui a été retrouvé.
Les deux récits nous montrent qu'il est extrêmement difficile de disparaître, que le moindre faux pas est impardonnable et qu'il est très vite fait et surtout que pour réussir il faut d'abord changer soi-même.
Ce récit, et mon erreur de départ, m'ont fait penser à Ermites dans la taïga qui peut aussi être lu comme la réussite d'une disparition (du début du XVIIème siècle jusqu'au début des années 1980). Très loin du sujet de ce livre, et si proche en même temps...
Commenter  J’apprécie          80
Un chouette OVNI comme les éditions Marchialy ont le secret.
Observons pour commencer l'objet : graphiquement parfait comme toujours, à double entrée pour le côté ludique de l'affaire. Pile ou face, au lecteur de choisir !
Si le résumé tient sur un ticket de métro (la tentative de disparaitre à l'ère du numérique doublé d'un défi pour des chasseurs virtuels en herbe), la forme est brillante, le fond riche d'enseignements sur (l'im)possibilité d'anonymat contemporain et son corollaire métaphysique. Qu'est ce qui pousse un homme disparaître dans le fol espoir de renaître ailleurs autrement ?
L'ouvrage ne donne heureusement pas de réponses, mais il ouvre de multiples pistes de réflexion.
Commenter  J’apprécie          70
Aujourd'hui je vous parle d'un livre un peu spécial. En effet, il regroupe deux articles « Disparaître » et « Dans la nature » publiés par Evan Ratliff, un reporter américain. Ces deux articles montrent la difficulté désormais de disparaître à l'aire du numérique.

Dans « Disparaître » le reporter raconte l'expérience qu'il a mené avec le magazine Wired. Il a disparu dans la nature en laissant le moins de traces possible et mis au défi quiconque de le retrouver en moins d'un mois, récompense à la clé. On suit alors son périple à travers les États-Unis mais également ceux qui l'ont traqué et comment ils l'ont fait. Carte et photographies à l'appui, c'est très intéressant de suivre l'expérience !

Tandis qu'avec « Dans la nature », le reporter raconte l'histoire d'une personne qui en est venue à disparaître dans la nature afin de fuir ses soucis. On verra à quel point cela est compliqué et quelles erreurs, a priori minimes, permettent de remonter sa trace. Un deuxième article qui se complète bien avec le premier !

Vous l'aurez compris ces reportages sont écrits pour nous faire réfléchir à la question de l'anonymat dans un monde ultra connecté où la donnée est reine. Il nous fait également prendre conscience des traces qu'on laisse un peu partout même involontairement.
Commenter  J’apprécie          20
Loin du thriller paranoïaque annoncé sur la quatrième de couverture, cet ouvrage tient plus d'une expérience humaine servant une cause professionnelle. Evan Ratliff, journaliste, a élaboré cette fuite pour répondre à une interrogation : est-il difficile de disparaître à l'ère du numérique ? Il en a ensuite rédigé deux articles réunis ici sous une autre forme. La nécessité de ce transfert littéraire interroge puisque l'ensemble manque parfois de fluidité et d'expansivité. le lecteur a l'impression de ne pas avoir tous les éléments en sa possession et de subir un texte tronqué. Les rubriques d'origine étaient-elles limitées à un nombre maximum de caractères ?
Cette brièveté est à la fois négative et positive puisqu'elle offre une lecture rapide grâce à un rythme accéléré tout comme l'expérimentation dont il est question.
Les deux parties constituants le livre servent ainsi d'introduction afin d'aborder un sujet intrigant et donnent envie d'approfondir ce dernier par le biais d'autres lectures.
L'auteur, par cette expérience personnelle, met en garde contre la protection de la vie privée à l'heure des nouvelles technologies. Il est effarant de voir tout ce qui peut être aisément connu d'une personne via ses données laissées sur différentes plateformes, exemples à l'appui.
Un ouvrage pertinent dans certains propos soulevés, mais trop peu développé.
Lien : https://livresratures.wordpr..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Le désir de disparaître, d'abandonner son identité pour une autre, est certainement aussi ancien que les premières sociétés. C'est un mirage à l'horizon, une tentation dans des moments de crise, ou un fantasme récurrent accompagnant les difficultés de la vie quotidienne. Une dispute avec votre conjoint peut vous déprimer. Votre crédit devient soudain ingérable, vos dettes vous étouffent. Ou vous vous réveillez tout simplement un matin, assailli par le sentiment que vous auriez pu faire de meilleurs choix pour vous-même, que vous pourriez avoir une vie meilleure. Et puis l'idée surgit : Et si je laissais tout tomber, si je me délestais du poids de ma vie pour devenir quelqu'un d'autre ?
Commenter  J’apprécie          10
Même la disparition la plus intelligemment orchestrée peut être facilement démasquée. Un seul e-mail inconsidéré, un seul tweet trop loquace et quelqu'un se pointera à votre porte. Comme le disent les enquêteurs spécialisés dans les disparitions, eux peuvent se permettre de faire des tonnes d'erreurs, vous aucune.
Commenter  J’apprécie          30
Ce qu'il est prêt à admettre, à la réflexion, c'est qu'une plus grande étendue d'eau aurait été plus convaincante. " C'est l'une des conneries que j'ai faites, dit-il, un éclat rieur dans le regard : ne pas avoir choisi un lac."
Commenter  J’apprécie          20
Et si je laissais tout tomber, et si je me delestais du poids de ma vie pour devenir quelqu'un d'autre ?
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : paranoïaVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Lecteurs (188) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2913 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..