AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782818969069
Éditeur : Bamboo Edition (29/01/2020)
3.91/5   161 notes
Résumé :
Comment renouer avec son rôle de mère ?
Le jour où Chloé annonce à sa mère que son petit copain s'appelle Abdelaziz, la nouvelle passe mal. Car, bien qu'elle s'en défende, Catherine est raciste. Et que personne ne se berce d'illusions ! Elle désapprouve cette relation et ne se prive pas de le faire savoir. Les relations entre la mère et la fille se tendent, se détériorent, s'amenuisent, puis disparaissent.
Quand un évènement tragique frappe Abdelaziz,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (165) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 161 notes

orbe
  17 février 2020
Chloé présente son petit-ami à ses parents. Il s'appelle Abdelaziz. Si son père est très content, sa mère, raciste, n'accepte pas la situation.
Ce refus, rend rapidement l'ambiance à la maison difficile.
À l'inverse, le père tente de ramener sa femme à la raison et cherche à préserver les liens familiaux. Il invite même les parents du jeune homme à venir manger...
Une formidable bande dessinée qui décrit le racisme ordinaire avec justesse. Mais, et c'est toute l'originalité du livre, l'auteur nous offre en même temps un magnifique portrait de mère.
En effet, le lecteur ne doute à aucun moment de l'amour de Catherine pour sa fille. Et c'est une véritable prouesse que d'équilibrer ainsi le récit.
Au lieu de camper une personne raciste totalement odieuse, il insère une très forte dose d'amour dans ce personnage qui est lui-même particulièrement malheureux dans cette position qu'il ne comprend pas.
Dès lors, le racisme lui-même prend une autre dimension.
Les illustrations sont au service de l'histoire et elles campent efficacement le décor en privilégiant les émotions des personnages.
Une magnifique histoire, en définitive pleine d'espoir, par l'auteur du formidable "Le voyage des pères".
À lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
LETREAUXLECTEURS
  14 novembre 2020
Ma fille, Mon enfant est une BD de 93 page écrite par David Ratte et d'édition GRANDANGLE.
Description des personnages
• CHLOÉ : lycéenne ( en terminale ), sort avec Abdelaziz
• CATHERINE : mère de Chloé
• MICHEL : père de Chloé
• ABDELAZIZ : en BTS, sort avec Chloé
Résumé
Chloé, une jeune lycéenne sort avec un garçon nommé Abdelaziz d'origine algérienne, malheureusement la mère de Chloé, Catherine ,rongée par des idées racistes (même si elle ne le reconnaît pas) s'oppose à cette relation. Elle fera son nécessaire pour que cet amour prenne fin. Les relations entre elle et sa fille se détériorent et disparaissent, laissant place à la haine, la colère, le chagrin et la distance.
Mon avis
Cette BD est émouvante et belle car elle parle d'un sujet important qu'est le racisme.
J'ai beaucoup aimé cette BD car les illustrations sont assez réalistes et bien faites les couleurs sont douces et agréables ainsi cela nous plonge dans l'univers que l'auteur a créé.
Nous pouvons aussi nous identifier aux personnages car ils vivent à la même époque que nous, et ont un quotidien à peu près similaire au nôtre.
EX: Chloé est une adolescente vivant avec son père, sa mère et son petit frère. Elle va au lycée et passe du temps avec son petit ami.
Un autre point fort de ce livre que j'ai pu relever est qu'il est accessible à un grand nombre de lecteurs, en effet le livre ne se lit pas en fonction de l' âge mais grâce à notre maturité.
EX: Même si cela raconte l'histoire d'amour de Chloé, nous découvrons l'histoire via les yeux de Catherine (sa mère). Ceci nous offre une tout autre version de l'histoire
Je donne la note de 9,5/10
Mots-clés: racisme, relation, colère.
Parfois il faut voir plus loin que ce que l'on pense.
AMPHOUX Wégui
Cette histoire parle de la relation entre Chloé, une jeune fille d'origine française et
d'Abdelaziz un jeune homme d'origine maghrébine et de confession musulmane, ce qui pose
malheureusement des problèmes à la mère de Chloé : Catherine.
Celle-ci est remplie d'idées reçues et de clichés sur les Arabes. A l'inverse, Michel le père lui est beaucoup plus ouvert d'esprit.
Tout au long de l'histoire, Catherine va se plaindre de la relation entre ce jeune homme et sa fille : ce qui va être le sujet de dispute entre les deux. Lors d'un repas avec Abdelaziz et ses parents, la mère est assez désagréable et pose des questions « tabou » ce qui déplait à tout le monde. Et malheureusement, après une grosse dispute entre la mère et la fille, Chloé rejoint son petit ami pour ensuite aller retrouver leur groupe d'amis en voiture mais tout ne se passe pas comme prévu. Nous retrouvons Chloé à l'hôpital pleine de bleus et l'histoire va évoluer quand apprenons que suite à un accident de voiture ….. Je vous laisse imaginer la suite ….
Je trouve que c'est un bon livre que j'ai trouvé très intéressant et on peut assimiler les
personnages principaux à la société d'aujourd'hui et aux problèmes actuels :
Catherine représente la partie qui stigmatise toujours les personnes étrangères si on peut dire une
raciste. Michel est la partie sympathique qui n'a aucun problème avec
les personnes étrangères .Il est tolérant et intelligent .
Chloé étant en couple mixte, cela perturbe les gens .Et à la première page nous avons une tasse cassée et à la dernière page cette mêmetasse recollée, ce qui pour moi symbolise leur réconciliation . Je pense que je mettrai 10/10 et je pense que ce livre pourrait intéresser tout le monde.
Amina
__________________________________
Salut à toi, mon ami. Aujourd'hui je te retrouve car je t'ai concocté un avis sur une BD qui s'appelle “Ma Fille Mon Enfant” écrite par David Ratte en 2020.
Avant de commencer, comme à mon habitude, je te mets un petit avis. le voici: Elle s'était opposée à son histoire d'amour. Pourra-t-elle renouer avec sa fille ?
Le jour où Chloé annonce à sa mère que son petit copain
s'appelle Abdelaziz, la nouvelle passe mal car, bien qu'elle s'en défende, Catherine est raciste. Et que personne ne se berce d'illusions !
Alors, ce que j'ai bien aimé c'est le fait que l'on soutienne Chloé dans son couple : par exemple, sa mère n'est pas du tout pour mais il y a son père et la famille d'Abdelaziz qui les soutiennent.
J'ai aussi bien aimé le "retour de bâton" que la mère prend. Au début, le père ne disait rien aux commentaires racistes de sa femme mais vers la fin il en a assez et lui dit tout ce qu'il a sur le coeur et c'est vraiment bien fait. Ensuite, ce
que j'ai aussi bien aimé c'est Chloé qui, à la fin, se réconcilie avec sa mère. Ce que j'ai moins aimé c'est qu'après l'accident la mère continue à s'acharner sur Abdelaziz alors qu'il est mort et c'était vraiment un accident.
En tout cas, je vous le conseille vraiment si vous aimez les BD qui se lisent assez vite. Personnellement, je l'ai lue en 30 minutes. J'espère que vous aurez envie de la lire et je vous dis à bientôt pour un nouvel avis.
Axel





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MassLunar
  21 février 2020
Ma fille, mon enfant est un one-shot écrit et dessiné par David Ratte, le créateur de la série humoristique chrétienne le Voyage des Pères.
C'est un titre fort qui nous conte les relations difficiles d'une mère raciste avec sa fille profondément amoureuse d'un française d'origine arabe. Un accident donne un détour plus difficile à ce drame familiale avant une éventuelle reconstruction...
Pour raconter cette histoire, David Ratte pose un regard plutôt juste sur la méfiance teintée de racisme de la part de la mère, Catherine.
Véritable bourrique, cette personne est dessinée avec une certaine dose d'expressivité qui la rend au final très humaine malgré les propos odieux qu'elle peut tenir. Une personne qui apparaît comme antipathique au départ tout en étant soucieuse de sa fille.
David Ratte nous plonge directement dans l'intrigue. Son dessin est plutôt agréable, clair, expressif... Assortie avec la colorisation fraîche de son frère Mateo, l'autre délivre un one-shot très plaisant assortie avec quelques intermèdes de planches paysages, une beauté classique qui contraste un peu avec la dureté du sujet.
Une dureté qui contraste elle-même avec les propos de la mère mauvaise. En effet, le racisme de cette personne prête parfois à sourire tellement c'est un racisme rempli de clichés et de stupidités. Une sorte d'humour amère qui contraste bien sûr avec le drame familial.
Plutôt convaincu par cet album qui sait manier plusieurs tons tout en étant simple et agréable à lire. Toujours est t-il que je ne lui mettrais pas une note parfaite. C'est un one-shot qui se lit assez vite et bien sans être percutant. Par contre, j'ai été un peu gêné par les placements de produits fait à l'auteur Jim. C'est très subjectif de ma part mais j'ai beaucoup de mal avec le travail de cet auteur. Pour moi, ces scénarios sont avant tout des petits téléfilms et comédie gentillettes et bluettes et le revoir en promotion dans un autre titre m'a personnellement gonflé, je dois bien l'avouer. de même que d'autres placements publicitaires... Peut-être que l'auteur voulait aussi ajouter une bonne couche de réalité dans le quotidien d'une famille moyenne d'aujourd'hui. A mon avis, il n'avait pas besoin de ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LesBraqueursDeLivres
  14 janvier 2021
L'avis de Meïssa :
La bande dessinée "Ma fille mon enfant" créée par David Ratte parle d'une fille qui se nomme Chloé, une jeune étudiante qui a rencontré en cours un garçon Abdelaziz, c'est un Algérien. C'est important de le préciser car cela a provoqué un conflit depuis que Chloé l'a présenté à ses parents. Ce qui a agacé sa famille .Sa mère n'accepte pas qu'elle sorte avec un arabe, elle a donc tout fait pour les séparer. Pendant un moment elles ne se sont plus adressé un mot.​​
Comment pourrait-elle se faire pardonner par sa fille?
J'ai trouvé cette histoire touchante. le conflit qu'il y a entre la mère et la fille pour un jeune homme Algérien est très intéressant et critique du coté de la maman. Les seules personnes à accepter la relation entre ces deux jeunes sont son père et la famille d'Abdelaziz . Cette courte BD pourrait faire réfléchir les gens a ne pas juger une personne par son physique, origine ou même sa religion mais plutôt sur l'individu en lui-même.
****************************************************************
Critique de Yayi 3D:
L'histoire d'une famille dans laquelle la maman ne comprend pas que sa fille soit amoureuse d'Adelaziz. Ecrit avec beaucoup de justesse et de finesse. Difficile de rester insensible au sujet abordé avec une mère raciste qui pousse sa fille Chloé à arrêter sa relation avec Adelaziz . Un père généreux qui s'entend très bien avec la famille d'Adelaziz et qui accepte la relation de sa fille Chloé.
Cette BD m'a touché car, c'est une histoire assez triste avec une mère raciste et méchante avec sa fille Chloé et que son copain meurt soudainement dans un.
*************************************************

Ayoub:
Ce livre raconte sous forme de BD l'histoire de Chloé adolescente en classe de terminal qui annonce a sa mère qui s'appelle Catherine qu'elle a un petit ami qui s'appelle Abdelaziz et qui est arabe. Abdelaziz est un très gentil garçon qui étudie en études supérieure et ces parents tiennent une blanchisserie. La mère de Chloé s'oppose à cette relation car elle est raciste et essayera de tout faire pour les séparer jusqu'au jour où un terrible évènement se déroula, un accident de voiture qui donnera la mort à Abdelaziz et de nombreuses blessures a Chloé. Depuis ce jour, Chloé en veut à sa mère et ne lui adresse plus un mot. J'ai trouvé ce livre très bien, un histoire touchante qui montre le racisme en générale.
*******************************************************
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CDIlyceecarnotbruay
  17 novembre 2020
Halte au racisme !
La bande dessinée que j'ai lue est "Ma fille, Mon enfant" de David Ratte. Ce dernier est un auteur et dessinateur de bande dessinée né le 13 août 1970. Il a écrit et illustré de nombreuses oeuvres comme : "Toxic Planet" , "Le voyage des pères", "L'exode selon Yona", "Mamada", "Les aventures extraordinaires du Père Limpinpin" et "Ma fille, mon enfant"."Ma fille, Mon enfant" a été publié en Janvier 2020 chez l'éditeur Grand angle.
Tout allait bien dans la vie de Chloé et ses parents. Cependant, un jour Chloé leur annonce qu'elle désire sortir avec un garçon. Jusque-là tout va bien mais la situation se détériore quand sa mère apprend que ce garçon s'appelle Abdelaziz et qu'il est arabe. Sa mère, raciste, le prend très mal mais le père défend sa fille en disant qu'Abdelaziz est un très bon garçon. Malgré cela, les relations entre Chloé et sa mère s'aggravent de jour en jour...
Ma fille, mon enfant est une bande dessinée qui traite d'un sujet d'actualité : le racisme. Malgré le fait que le sujet soit grave, l'auteur en parle avec une note d'humour. J'ai trouvé intéressant que l'auteur choisisse de parler d'un sujet aussi grave. Beaucoup de personnes ont encore des préjugés sur les personnes arabes. D'ailleurs dans l'oeuvre, la mère n'arrive pas à dire le mot, par exemple : « figure-toi qu'elle veut sortir avec un… un…». L'auteur traite le sujet avec beaucoup d'humour, je peux citer: «Et il s'appelle Abdelaziz, en plus!» Chloé lui répond: «T'aurais voulu qu'il s'appelle Jean-Marie ! ». L'oeuvre fait peut-être écho aussi au racisme qui n'a cessé d'augmenter suite aux attentats de 2015 qui ont fortement marqué la société. D'ailleurs, certaines personnes comme la mère de Chloé, ont une mauvaise image des musulmans et font l'amalgame avec les islamistes radicaux . La mère de Chloé s'appuie sur les infos pour dire que les arabes sont des mauvaises personnes alors que c'est totalement faux.
J'apprécie beaucoup cette oeuvre car elle est facile d'accès. Les deux familles sont des gens simples . La mère de Chloé est très protectrice et a des idées bien arrêtées. Cette dernière se rend compte que si elle ne change pas, elle peut tout perdre. Cette bande dessinée montre qu'on est tous égaux et qu'il faut respecter chaque personne comme il se doit. le livre est une BD qui porte sur le racisme avec une touche d'humour. On dévore ce livre rapidement grâce à son accessibilité et son thème.

Jules Barylski.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (2)
Bedeo   17 février 2020
Ma fille, mon enfant est une jolie réussite. Une histoire à la fois dure et tendre, constat des dégâts auxquels peut amener le racisme, centrée sur le personnage d’une mère qui va tenter de faire un long chemin pour retrouver sa fille.
Lire la critique sur le site : Bedeo
ActuaBD   10 février 2020
Le dessin est efficace, avec une maîtrise de traitement des visages, surtout celui de Catherine, miroir évident de ses sentiments de colère, de haine, de dépit, de peur, d’angoisse, et d’amour. Quant aux couleurs de Mateo Ratte, elles ne cherchent à aucun moment à éblouir et, de fait, participent pleinement à la belle réussite de cet album.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
les_babeliseursles_babeliseurs   22 février 2021
- Pourquoi il a fallu qu'elle rencontre ce gamin ? Il lui a tourné la tête pendant des mois. Et maintenant il est mort ... ce crétin. Comment elle va faire pour l'oublier ? A son âge, un petit ami ça s'oublie. Elle aurait fini par l'oublier. Elle aurait peut être même fini par le détester ... Et elle aurait reconnu que j'avais raison ! Mais un mort ! Je peux pas lutter contre un mort ! C'est déloyal !
- Tu sais, e crois qu'il n'a pas fait exprès de se tuer.
- En plus il a failli tuer mon bébé !!! Quand on est pas foutu se savoir conduire on prend pas le volant.
Elle me parle pas. Elle me parle plus depuis des mois !!! J'en peux plus d'être la méchante de service !
- Tu n'es pas la méchante, tu es en colère ... et tu te trompes.
- Qu'est-ce que je vais faire avec elle, moi maintenant ? Hein ?Qu'est-ce que je vais faire ?
- Tu pourrais peut être commencer par t'excuser.
p. 84-85
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeslecteurssurskiLeslecteurssurski   08 décembre 2020
Ma fille mon enfant est une bd de Davide Ratte et illustrer par Matheo Ratte et éditer par Grand angle. Chloé et Abdelaziz sont deux lycéen, qui se sont rencontrer au lycée. Abdelaziz et ses parents sont des Arabe. Ils tiennent une laverie. Un jour la mère de Chloé va aller voir la laverie, et vas rencontrer le grand frère, du petit ami de Chloé. Cholé na pas dit a sa mère que son petit ami est Arabe. Un jour plus tard Chloé va faire, faire connaissance de son petit ami a ses parents. Il va y avoir de la tension entre Chloé et sa mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Libro51Libro51   07 décembre 2020
Non t'as tout faux! parce que malgré la façon dont tu as traité ce pauvre Abdelaziz quand il était vivant Chloé continuait à t'aimer, et ton avis était important pour elle même elle aurait préféré crever la bouche ouverte plutôt que de l'avouer.
Commenter  J’apprécie          20
F2ZooF2Zoo   20 janvier 2021
Chloé ! je veux bien croire qu'à une époque sortir avec un musulman c'était cool , exotique et tout ça... mais si tu regardais un peu les infos , tu verrais que depuis quelque temps, la mode est carrément passée !
Commenter  J’apprécie          20
babeclasse4e3babeclasse4e3   09 mars 2021
Ne dis pas non, juste pour nous faire plaisir ! Tu sais bien qu'il est mal de caricaturer le prophète ! Et on ne dit pas ça juste pour Mahomet. C'est pareil pour Jésus, Moïse et Abraham. C'est une question de respect.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de David Ratte (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Ratte
David Ratte en interview pour planetebd.com .David Ratte a commencé dans la BD avec une série de gags gentiment écolos, "Toxic Planet"? c?était sympa. Il a continué en mettant en scène de manière caustique ? mais respectueuse ? les papas des apôtres à la recherche de leur progéniture, "Le voyage des pères"? c?est devenu génial et, surtout, super drôle ! du coup, il en a remis une couche, en s?attaquant à Moïse. Aujourd?hui, il change de registre, mais pas d?humour. Avec le personnage de "Mamada", qui a mauvais caractère plus un super pouvoir, il se moque en creux des aberrations de notre société moderne. Entre "les Dieux sont tombés sur la tête" et "Un indien dans la ville", "Mamada" ne manque pas de provoquer l?hilarité. La BD vraiment humoristique est rare, profitons-en !
+ Lire la suite
autres livres classés : racismeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ma fille, Mon enfant

Comment s'appelle l'héroïne ?

Léa
Chloé
Emma

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Ma fille, mon enfant de David RatteCréer un quiz sur ce livre

.. ..