AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2251381120
Éditeur : Les Belles Lettres (18/01/2012)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Un certain nombre d'intellectuels païens de l'Antiquité tardive (IVe et Ve siècles) avaient entrepris une guerre à mots couverts contre la pensée chrétienne en train de s'installer. Cet ouvrage redessine les contours des relations polémiques entre les païens et les chrétiens sous le règne de Théodose (379-395).
Au cœur de ce jeu antagoniste se place la figure complexe et polymorphe de Nicomaque Flavien senior. Les chrétiens en avaient fait l’un de leurs adver... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  10 mai 2018
Cet ouvrage d'histoire romaine pourrait se lire comme un roman policier. L'auteur, Stéphane Ratti, spécialiste de l'Antiquité latine tardive, commence par dépeindre l'atmosphère de suspicion, voire d'inquisition, pesant sur les élites romaines restées païennes sous le règne de l'empereur Théodose. Pour cela, il lit de près les textes de l'époque pour en relever les allusions, les non-dits, les sous-entendus, et les fait apparaître comme des écrits rédigés dans une dictature idéologique soupçonneuse. Ensuite, par le même procédé d'enquête minutieuse, il s'attache à montrer, textes à l'appui, qu'il y eut vraiment une sourde guerre littéraire et religieuse entre païens et maîtres chrétiens. La figure centrale de cette lutte fut Nicomaque Flavien, en qui Stéphane Ratti voit l'auteur du roman historique "L'Histoire Auguste". Cette polémique entre païens et chrétiens conduisit à une révolte militaire du parti païen contre l'empereur Théodose, qui la réprima en 394. C'était la dernière chance historique de mettre fin à l'emprise chrétienne sur le pouvoir.
Je n'ai pas un niveau d'érudition suffisant pour évaluer les thèses de l'auteur, qui s'oppose à l'école anglo-saxonne, dominée par Peter Brown. Selon cette école de pensée, il n'y eut pas au IV°s de réelle opposition aux progrès du christianisme dans les élites occidentales. Mais même un lecteur un peu profane peut prendre plaisir à la passion de l'auteur pour son sujet et à l'enquête quasi policière, je le redis, qui anime son ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   15 juillet 2016
"Un innocent se défend toujours très mal", avait coutume de dire un grand avocat français.

p. 24
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : paganismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1189 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre