AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2080677942
Éditeur : Flammarion (30/11/-1)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Hallucinations ou schizophrénie ? La réalité pour Louis Dieutre a basculé ce jour du réveillon de l'an 2000. Responsable d'une fondation pour l'art contemporain qui finance les campagnes électorales de dignitaires africains, il se retrouve cerné par la justice, des cadavres en pagaille, et assailli d'étranges pensées latérales. Lesté d'un sac contenant plusieurs dizaines de millions d'Euros, Louis prend la fuite le long d'une autoroute noyée sous la tempête qui l'em... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Zebra
  04 décembre 2012
Un bon gros livre bien épais (681 pages) avec une couverture étonnante (une figurine aztèque ou quelque chose de ressemblant), de couleur rose bonbon (faut quand même oser!), flanqué d'un titre incompréhensible (EPDCS en abrégé), écrit par quelqu'un que je ne connaissais pas, ça ressemblait à un pari un peu fou, une sorte de pied de nez au bon sens commun. J'ai été servi …
L'histoire est à la base assez facile à saisir et d'une certaine actualité : Louis Dieutre, ancien détenu reconverti dans le mécénat artistique (il s'agit d'une « couverture ») appartient en fait à une association (au joli nom de « Source ») dont le but inavoué est de servir de plaque tournante et de recyclage de l'argent sale entre l'Afrique et l'Europe (les potentats locaux fournissent les partis politiques en menue monnaie sous condition que l'essentiel de l'argent alimente des comptes bancaires logés dans des paradis fiscaux, les intermédiaires se rémunérant au passage en prélevant de substantielles commissions de gestion). A la veille de passer l'an 2000, Louis absorbe sans le savoir un cocktail de psychotropes qui l'envoie tout droit dans un univers déformé et instable où les faits et les réactions des uns comme des autres deviennent incontrôlables, où les personnalités se déconstruisent et se recomposent à l'infini comme dans un gigantesque kaléidoscope. le voyage initiatique commence : vous voilà entraîné avec Louis dans un trip où l'ecstasy et les champignons hallucinogènes constituent autant de friandises communément absorbées (certains personnages trépassent suite à cette absorption), et vous rencontrez Johnny Hallyday, Carla Bruni, PPDA, Charlotte Gainsbourg, plusieurs célébrités du show-business, des sectes, des dingues qui se font soigner par un psychiatre déjanté et de faux militaires. Vous voici dans une autre dimension, accroché au monde réel et en même temps englué dans des mondes parallèles, à deux doigts de sombrer à tout jamais dans un monde dont on ne revient pas toujours. Confronté à une réalité déboussolante, changeante, multiple où les acteurs jouent des jeux dont les règles vous échappent, vous voici comme le héros, Louis Dieutre, en train d'osciller au fil des pages entre rêve et conscience, entre normalité et folie furieuse, entre apathie et frénésie (la tachycardie vous guette car l'hystérie n'est pas loin), entre le prévisible et la surprise pour ne pas dire le délire le plus extravagant, entre le sérieux de la vie réelle et la désinvolture et la variété qu'offrent les jeux vidéo, entre un quotidien d'une affligeante banalité et les créations extra-ordinaires de la FIAC ...
Le livre est très vivant, original dans son format comme dans son écriture (les phrases sont rarement terminées et pleines de sous-entendus), le style est assez curieux (mélange de sections en minuscules puis en majuscules), les références sont multiples, les citations foisonnent, les rebondissements et le côté décousu de la narration créent une insécurité manifeste, à la limite de la gène pour le lecteur, l'humour est très présent (une des personnes de l'équipe marketing doit traiter le thème : « Anus et compassion »), le sexe, la violence et la scatologie sont omniprésents. le suspense est garanti (je vous défie de prévoir la fin d'EPCDS), l'originalité est évidente (mais il y a un clin d'oeil en direction du livre de Michel Houellebecq : « Extension du domaine de la lutte »), les personnages sont très typés (Jean Nègre dit Batman, le patron de Louis Dieutre, Aïm le psychiatre qui « soignera » notre héros, Ronald le nain lubrique qui servira de « modèle » à notre héros, Sophie la secrétaire dévouée corps et âme envers son Ancien Gentil Nouveau Patron, etc.).
Quel était le but de Vincent Ravalec en écrivant un livre aussi fantasque, aussi long, aussi déréglé, sans fil directeur apparent, mettant en perspective des thématiques multiples, en un vrai fourre-tout noyé dans une logorrhée incroyable, à la limite de la provocation ?
Je me risquerai à avancer 3 hypothèses :
1 - l'auteur voulait écrire une farce, sans prétention littéraire mais délibérément provocatrice, et c'est ce qui explique ce trip à l'acide et cette diarrhée verbale ;
2 – l'auteur avait un projet littéraire, à savoir faire un pied de nez ou un clin d'oeil à Michel Houellebecq (il aurait cherché soit à le déstabiliser, soit à fabriquer un ouvrage que leur éditeur commun, Rapahël Sorin, pouvait aisément commercialiser) ;
3- l'auteur voulait écrire un roman à thème : le thème de l'argent sale sur le mode « la France-Afrique » ? le thème du millénarisme (le passage mystérieux d'un millénaire à l'autre) ? le thème des fausses stars, du mécénat, de la banalisation de la violence, des sectes ou que sais-je encore ? le thème de l'art contemporain (la FIAC en étant un exemple marquant) comme gigantesque entreprise de voyeurisme et d'escroquerie ? le thème des chiffres et de l'informatique gouvernant le monde ? Non ; ça pouvait être le thème de la réalité vécue comme une illusion perpétuelle, illusion cachant d'autres réalités, lesquelles ne nous seraient perceptibles que sous condition d'absorber des substances adéquates : un « pousse-au-crime » malsain ou une fenêtre ouverte sur la vraie vie, à portée de tous, donnant la possibilité à tout candidat au voyage d'entrer en communication avec le divin, avec la vraie nature et de surmonter ainsi sa peur panique de la mort en transgressant les interdits ? le mystère reste entier.
Dans tous les cas, un livre à conseiller aux lecteurs curieux et courageux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
eterlutisse
  01 juin 2010
J'avais repéré ce livre grâce à la critique de Pumpkin, je ne suis pas déçue ! On part d'un monde très réaliste et on glisse de façon indiscible vers une autre dimension. On est entraîné par le héros doucement vers cette autre façon de voir le monde. Un héros très comme nous avec des réactions très comme on s'imagine qu'on réagirait face à des évênements aussi étranges mais en même temps comme les bons héros il a quelque chose de plus que nous on s'en rend compte au fur et à mesure, on le découvre comme il se découvre.
Le livre est bourré de références à l'art contemporain -auquel je ne connais rien- , aux sciences de la communication, à l'ésotérisme, enfin plein de domaines dans lesquels l'auteur est vraiment bien renseigné et du fond de mon inculture ben çà fait quand même échos avec ce que je connais du monde et pour un peu je serais tout d'un coup comme Alice de l'autre côté du miroire et j'adore çà !!!
Il y a du rythme, du suspens, de l'aventure, de la folie, de l'onirisme... TOUT !
Le style est très original. J'ai particulièrement aimé les dialogues très réalistes quand la moitié des mots est mangé par les sous-entendus, aucune phrase ne se termine. -J'ai eu enregistré une conversation avec mon grand-père et c'est incroyable comme le fil d'une conversation dans la vraie vie est décousu.-
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pumpkin
  14 mars 2008
La plus grosse claque depuis un bon bout de tems!
l'écriture est complètement démente, comme si l'auteur voulait nous entrainer dans un trip à l'acide, et c'est réussi.. déconstruction de la personnalité, reconstruction, et en guest star: Johny Halliday, Charlotte Gainsbourg, des moines tibétains, des chamans péruviens, un nain lubrique, une bonne soeur sous exta, un village-asile, Elf-aquitaine, une secte orange et des (faux) militaires..
Commenter  J’apprécie          20
jeandubus
  27 août 2012
retrouvé dans mes livres achetés et non lus, perdus sous la pile, j'ai trové ce bouquin assez drôle mais un peu long.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ZebraZebra   03 décembre 2012
p 386
[...] Ronald me pose une dernière question : Es-tu capable de voir les aspects magnifiques des détails du monde ? et je réfléchis un instant, curieux en fait de ce que la question implique, et je dis : Non, je ne crois pas et je revois encore une fois ma folie qui maintenant semble être une sorte de vieille enveloppe un peu pourrie qui achève de se consumer à l'extérieur de moi, et quand nous traversons le bois de Vincennes je vois le zoo et ses fausses excroissances rocheuses en béton et le lac et la pagode des Tibétains et les prostituées à l'ancienne dans leurs camionnettes et tout cela, cet assemblage, me semble l'évidence, la configuration logique du Tracé Parfait et quand je demande à Ronald Mais et ... je veux dire Dieu? C'est ... enfin, c'est ... et qu'il répond, gloussant, Dieu, mais enfin voyons évidemment qu'il n'existe pas, c'est une blague, toutes les voiture se mettent à klaxonner ensemble et les gens derrière leur pare-brise vocifèrent : un camion de déménagement bloque la bretelle d'accès au périphérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Danor1Danor1   16 avril 2015
Vous qui dans l'âme des morts buvez
le sang de vos conquêtes
le prix de nos défaites
et qui depuis l'autre rive
si légèrement riez
sachez qu'il vous incombe pour nous, nous les vivants
de mettre un point d'honneur
à venir nous chercher.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Vincent Ravalec (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Ravalec
Politologue et rédacteur en chef du mensuel Les Zindignés, Paul Ariès est à notre micro pour évoquer sa "Lettre ouverte aux mangeurs de viande", plaidoyer carnivore contre les injonctions au véganisme. Il en discute avec le romancier et cinéaste Vincent Ravalec, auteur de la sage rurale "Sainte-Croix-les-Vaches : le retour d?Horace".
Pour en savoir plus : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/le-veganisme-fait-il-le-jeu-du-capitalisme
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤14DKToXYTKAQ5¤££¤6khzewww2g
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture/
+ Lire la suite
autres livres classés : chamanismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15150 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre