AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2019110148
Éditeur : Hachette Jeunesse (15/02/2017)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :
En vacances à Paris, Jules, seize ans, doit suivre sa tante journaliste, appelée à réaliser au plus vite un reportage à Bagdad !
À l'hôtel Palestine, il découvre le quotidien des journalistes ; dehors, il y a, en vrai, ce qu'il a vu tant de fois à la télévision : des chars, des hommes armés, des Américains... Il fait aussi la connaissance de Bilal, un jeune Irakien. Et quand Jules découvre que son nouvel ami s'est fait enlever, il décide de lui venir en aide... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Analire
  02 mars 2017
Depuis plusieurs années, il ne se passe pas un jour sans que la guerre qui se déroule en Irak ne soit évoquée dans les médias. Olivier Ravanello, notre auteur, est avant tout un journaliste, grand reporter, qui a risqué de nombreuses fois sa vie en allant dans des pays en guerre pour rapporter des informations exclusives. Dans Paris Bagdad, il raconte, de manière très romancée, son expérience de journaliste à Bagdad.
Jules, âgé de seize ans, est envoyé en vacances chez sa tante, journaliste à Paris. Hélas, cette dernière est appelée d'urgence par son patron pour couvrir un reportage en Irak. Les parents de Jules étant partis en vacances en Grèce, elle n'a d'autre choix que d'embarquer Jules avec elle à Bagdad. le jeune garçon va vivre une aventure hors du commun, qui le marquera à jamais. Au coeur de la guerre la plus dangereuse du siècle, Jules et sa tante vont devoir s'approcher au plus près du conflit, à leurs risques et périls.
Je trouve que l'idée de base de l'auteur – nous montrer comment il travaille lorsqu'il est amené à faire des reportages de guerre – est bonne. C'est très intéressant, ça fascine énormément de gens et ça touche une thématique actuelle. En revanche, ce que j'ai moins apprécié, c'est le fait d'incorporer un jeune garçon, mineur, au coeur du conflit. La décision de la tante d'embarquer Jules avec elle à Bagdad est pour moi choquante. Risquer la vie d'un garçon mineur, qui en plus n'est pas le sien, c'est révoltant.
Le seul point positif à tout ça, c'est que les adolescents pourront plus facilement s'identifier à ce jeune homme. de plus, comme cette histoire est à visée pédagogique, elle va les aider à mieux comprendre les enjeux de la guerre en Irak. Olivier Ravanello explique bien attentivement les différents peuples qui se font la guerre et les raisons à cette guerre. Il explicite certaines thématiques et certaines formules que les médias emploient à tourne-bras, mais que les jeunes auront du mal à comprendre.
Glissez dans la peau d'un reporter, et embarquez pour le champ de bataille à Bagdad. Un voyage au coeur de l'actualité, qui ne vous laissera pas indifférent.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
TinkerbellsReadings
  30 avril 2017
J'ai reçu ce livre il y a un petit moment. Je voulais absolument le lire car je savais que cela sortirait des lectures que j'ai l'habitude de lire. Je le gardais pour un moment où je serais en condition, je savais que l'on parlerait de sujets difficiles. Toutefois je trouvais cela bien d'avoir le point de vue pour une fois de journaliste et non de civils et d'avoir leurs traces écrites de leurs recherches. Quoi qu'il en soit, je remercie les éditions Hachette et livre de poche pour cet envoi. J'ai passé un très bon moment avec livre.
Résumons un peu. En vacances à Paris, Jules, seize ans, doit suivre sa tante journaliste, appelée à réaliser au plus vite un reportage à Bagdad ! À l'hôtel Palestine, il découvre le quotidien des journalistes ; dehors, il y a, en vrai, ce qu'il a vu tant de fois à la télévision : des chars, des hommes armés, des Américains... Il fait aussi la connaissance de Bilal, un jeune Irakien. Et quand Jules découvre que son nouvel ami s'est fait enlever, il décide de lui venir en aide par tous les moyens.
Parlons dans un premier temps des personnages. En effet même s'il s'agit de journaliste, l'auteur a décidé de raconter cela de manière un petit peu romancé et de changer quelques noms. Nos deux personnages principaux ici sont Jules et sa tante. La tante de Jules est celle qui est journaliste et Jules souhaite le devenir. Alors lorsque sa tante doit partir à Bagdad et qu'elle n'a personne à qui laissé son neveu et qu'elle obligé de le prendre avec lui ; celui-ci est plus qu'heureux car c'est son opportunité de journaliste. Donc on comprend dès le début que ce lycéen est fou, non je rigole. Disons qu'il est opportuniste et on peut le comprendre, une chance comme ça ne se représentera surement pas. Toutefois aller dans un endroit comme Bagdad, très honnêtement ce n'est pas Disneyland. Sa tante aurait pu le laissé seul à Paris, c'est quand même un lycéen. Mais non en bonne tante irresponsable, emmenons le dans un endroit ultra dangereux. Hormis, ce petit point c'est un personnage très curieux, qui tient aux autres et qui ne les abandonne pas si facilement. J'ai bien apprécié ce personnage, il était touchant car il s'inquiète pour les autres peu importe leur culture, leur histoire... J'ai eu un peu plus de mal avec sa tante car elle est beaucoup trop irresponsable, ignorante et finalement peu attachante. Il y a bien évidemment d'autres personnages, comme Bilal et d'autres journalistes. Malheureusement ici, c'est un court récit et on ne rentre pas assez dans la description de ceux-ci. J'aurais souhaité en savoir davantage sur tous ces personnages. Je pense que l'auteur aurait pu écrire un peu plus sur ces derniers.
(suite lien ci-dessous)
Lien : http://tinkerbells-readings...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Goewin
  27 avril 2017
Un témoignage passionnant et instructif sur le métier de reporter et la réalité d'un pays en guerre.
C'est le début des vacances pour Jules, 16 ans, et il se réjouit de les passer à Paris, aux côtés de sa tante Magali, grand reporter pour Paris Match. Alors qu'il est enthousiasmé à l'idée d'admirer la tapisserie de la Dame à la Licorne au musée du Moyen-Age, Magali est envoyée en reportage à Bagdad par son rédacteur en chef. N'ayant trouvé personne à qui confier Jules, elle est contrainte de l'emmener avec elle malgré le danger.
Avec Jules nous allons découvrir l'envers du décor, ce qui se cache derrière les reportages que nous lisons dans les quotidiens et les magazines ou voyons à la télévision. À Bagdad, bien que sa tante lui ait fait promettre de rester à l'intérieur de l'hôtel, il ne peut s'empêcher de sortir rejoindre des jeunes de son âge et se lie d'amitié avec Bilal, un jeune irakien qui parle français. Et lorsqu'il réalise en visionnant des photos qu'il a prises que ce dernier s'est fait enlever par deux hommes en djellaba blanche et aux barbes noires, il va tout faire pour lui venir en aide.
Ce livre est passionnant car Olivier Ravanello nous permet de découvrir le quotidien des journalistes dans un pays en guerre. En utilisant des phrases courtes et incisives, il nous communique l'atmosphère électrique, le stress et l'adrénaline dans lesquels ils vivent. Les reporters sont dans une tension continuelle et l'auteur nous fait partager leur vision qui consiste à vivre au maximum l'instant présent et à profiter de tous les bons moments qui se présentent avant qu'ils ne disparaissent. Sous une forme romancée, il nous fait toucher du doigt l'absurdité de la guerre et la vie des populations en butte aux attaques permanentes, aux attentats et aux bombardements. Sous forme romancée, nous pouvons suivre pratiquement heure par heure certains évènements qui se sont réellement produits en Irak entre Mai 2003 et Mai 2006. Les annexes contribuent encore plus à nous faire toucher du doigt cette réalité. La façon dont une dépêche AFP évolue en fonction des évènements est tout-à-fait fascinante ainsi que les copies des carnets de l'auteur.
La confrontation de Jules à une réalité qu'il ne connaissait qu'à travers la télévision est elle aussi très intéressante même si je trouve totalement irresponsable et peu crédible de la part de sa tante d'avoir emmené avec elle un adolescent dans un pays en guerre. Jules va se prendre de plein fouet la réalité de la guerre avec l'enlèvement de son ami et la mort omni présente avec un attentat auquel il échappera de justesse.
« Paris Bagdad » est l'oeuvre d'un homme que l'on sent passionné par son métier et heureux de nous faire partager son expérience.

Lien : http://au-pays-de-goewin.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AnalireAnalire   28 février 2017
Le journalisme, ce n'est pas seulement courir derrière les scoops ou prendre des risques pour être tout près de l'endroit où ça explose, pontifiait la reporter de Paris Match. C'est aussi regarder les gens vivre pour comprendre ce qui se passe dans leur pays. On peut rester ici une heure et apprendre pleins de choses sans bouger.
Commenter  J’apprécie          170
AnalireAnalire   27 février 2017
- Parce que chez nous, quand tu veux humilier quelqu'un, tu lui montres tes semelles. Pour nous le dessous des chaussures, c'est ce qui est le plus sale, le plus pas goûtant.
- Dégoûtant, corrigea Jules.
- Oui, c'est ça, dégoûtant. Et Saddam il ne méritait que ça. Qu'on le frappe de nos semelles.
Commenter  J’apprécie          130
autres livres classés : irakVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Olivier Ravanello (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1606 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre