AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2953519408
Éditeur : (28/03/2012)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Peter Agor en est persuadé, élève en Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles Scientifiques, à la base, est une activité à plein temps. Surtout dans un grand lycée prestigieux de la capitale qui a pour but avoué de former les élites de la Nation. Surtout quand le prof de math, qui a sur ses élèves un droit de vie ou de mort, a décidé qu'il avait une dent contre vous. Surtout quand on a l'impression d'avoir à la place du cerveau un marshmallow moisi. Alors, quand l'occ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
LydieetsesLivres
  01 décembre 2013
Ce livre au format numérique m'a gracieusement été offert par Kylie Ravera, auteur auto éditée, par l'intermédiaire de son site. Je l'en remercie chaleureusement car j'ai passé entre ces pages un très agréable moment.
A lui seul, le titre de ce roman provoque chez moi une totale adhésion mais je ne m'arrête pas là et entreprends la lecture.
La lecture de la première phrase du prologue, nous met tout de suite dans l'ambiance… nous entrons dans un livre pas tout à fait comme les autres, un livre un brin loufoque.
Nous suivons Peter Agor, étudiant en première année en classe préparatoire aux Grandes Ecoles Scientifique dans un lycée parisien. Pete est un garçon timide, pas très sur de lui, il doute de sa légitimité dans un établissement prestigieux comme Pépin le bref. Il devient le souffre douleur de Niclaus Zarkowsky, son professeur de Maths, ses notes dans cette matière sont catastrophiques. Il s'interroge donc sur son avenir et entreprend de changer de lycée. Pour cela, Pete a besoin de lettres de recommandation de ses professeurs actuels. Il s'aperçoit que la lettre de son prof de maths contient par transparence une menace de mort. Il n'hésite pas à mener l'enquête, aux dépens de son travail scolaire, avec l'aide d'une jeune demoiselle, détective privé, Eléanore Marolex. Et nous voilà emmené dans les méandres des prépas scientifiques pour notre plus grande joie.
Comme vous le voyez dans le résumé, ce livre est truffé de jeu de mots, et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'au cours de la lecture à voix basse, les noms propres sont lus à voix hautes pour ne passer à coté d'aucun. Autre petite fantaisie de l'auteur, le titre des chapitres porte chacun le nom d'une chanson célèbre, les chapitres sont relativement courts et rythment parfaitement l'action. Quelques pépites sont semées deçà delà dans le texte, ma préférée étant Je me trouvais devant l'entrée d'un immeuble que l'on pourrait qualifier de typiquement parisien, sa caractéristique principale étant d'être situé dans Paris (p 85).
Voilà pour la forme, le fond maintenant, avec la tentation de la pseudo-réciproque nous sommes au coeur d'un roman policier rondement mené, l'intrigue monte progressivement et l'on suit sans relâche Peter et Eléanore dans chacune de leurs pistes. Tous les indices nous sont présentés sans que je n'aie pu deviner la solution avant la fin. L'intrigue sans être très réaliste tient la route.
Les deux personnages principaux d'Eleanore et Peter sont très différents mais tous deux attachants (j'ai un petit faible pour Peter qui est un être imparfait, qui manque de confiance en soi) et restent plein de mystère à la fin de ce premier épisode.

Deux petits points négatifs : Je n'ai pas aimé les deux interludes… faut dire que je ne suis vraiment pas fan de tout ce qui ressemble de près ou de loin à l'anthropomorphisme et je fais un petit blocage sur les chats. le tableau Excel utilisé dans l'enquête ne s'affiche pas entièrement sur ma liseuse… c'est bien dommage même si ca ne m'a en rien gêné pour comprendre la réflexion de nos héros.

La tentation de la pseudo-réciproque est une bouffée d'air frais et c'est évident que je m'attaquerai à sa suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Brienne77
  13 février 2016
Je me souviens encore du jour où j'ai attaqué cette série sur les conseils d'un ami, sans trop savoir où j'allais ...
"Bon, alors, que peut bien être ce policier dans le monde des prépas .." Beaucoup de rire, très bien écrit, loufoque, une intrigue prenante et efficace ... Voilà que vite je me suis plongée dans le suivant !!
Je dévore, encore et encore, le tome 2, le tome 3 .. le temps file à toute vitesse. C'est toujours aussi drôle, toujours aussi bien mené, les personnages prennent de plus en plus d'ampleur, l'attachement est de plus en plus fort ...
Tome 4, le plan plus vaste apparaît, toujours aussi addictif... tome 5 dans la foulée, le voile commence à se lever sur Eleanore, tout doucement
Hop, voilà que j'attaque le tome 6, les choses se précisent, beaucoup de questions en suspens, mais aussi pas mal de réponses ... le tome 7 ... en fait, chaque tome me plaît plus que le précédent. Et là, j'oscille entre sourire et gravité. Ce tome est à la fois beau, drôle et dur, j'ai oscillé du rire aux larmes, j'en sors avec la gorge nouée, mais un sourire aux lèvres.
Alors, une fois le tome 7.5 terminé, que je me suis évidemment jetée sur le tome 8 dès sa parution, livre terminé quelques heures plus tard ! Encore un tome qui recèle son lot de surprises, de rebondissements, d'émotions, de réflexions...
Comment décrire cette saga ... tout ce que je pourrais dire serait réducteur: policier, humoristique, délirant (quoi que ..), émotionnant .. tout ça à la fois, et plus encore.

Je me souviens encore du jour où j'ai attaqué le tome 1, sans trop savoir où j'allais ...
Je n'aurais que 3 choses à dire pour conclure:
- A la personne qui me l'a conseillé: J'ai eu bien raison de suivre ton conseil
- A ceux qui n'auraient pas tenté l'aventure: Allez-y !!
- A l'auteur: Merci
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ChtiSuisse
  06 janvier 2016
Un livre bien écrit et drôle, mais que j'ai abandonné.
L'intrigue se base sur des éléments bien trop légers : des professeurs suspects, une estrade sabotée, un rétroprojecteur déficient ...
Quitte à prendre des polars qui se passent à l'université, j'ai besoin de plus d'enjeu et de matière comme "Antithèse".
Je ne suis plus dans le public cible du roman : les étudiants
Commenter  J’apprécie          70
AuroreP
  19 novembre 2014
J'ai vraiment aimé ce roman, original par plein d'aspects (le milieu où il se passe, l'intrigue, les personnages atypiques), déconcertant et entraînant.
Je ne connais le monde de la prépa que par ouï-dire, et je trouve que le roman correspond assez à l'idée que je m'en faisais. du coup, je n'étais finalement pas dépaysée. Kylie a beaucoup d'imagination, mais parvient à un récit habilement construit, au style assez clinique, dans le sens où il ne laisse pas beaucoup de place à l'expression pure des émotions. Mais je trouve cela cohérent avec le thème exploré et le contexte dans lequel évolue les personnages.
C'est un récit où l'humour domine.Et ça fait du bien, de lire des trucs vraiment marrants. Au début, toutefois, je me suis demandé si ça ne me lasserait pas, au bout d'un moment, tous ces jeux de mots, les descriptions qui tournent à la dérision, et les comiques de situation. Mais j'ai acheté le tome 2, alors il faut croire que non.
Commenter  J’apprécie          30
JulyF
  07 août 2013
Bourré de stéréotypes sur la prépa datant des années 90 : il ne faut surtout pas croire que tout se passe aujourd'hui dans un grande prépa parisienne comme c'est écrit dans le livre !
A part ça, l'intrigue policière se suit et on s'attache peu à peu au héros, bringuebalé de contrôle horrible en rencontre improbable.
Un jeu intéressant est de chercher tous les jeux de mots contenus dans les noms des personnages et des rues. le risque : les chercher partout, au point de rater les personnages décrits au passage.
Une lecture agréable, mais qui peut effrayer sans raison des lycéens hésitant à faire une prépa. A ne pas mettre entre toutes les mains donc.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ChtiSuisseChtiSuisse   01 janvier 2016
Une suite de mots qui n’ont pas été choisis par le hasard absolu signifie toujours quelque chose, il y a forcément un message, même inconscient, derrière n’importe quelle création
Commenter  J’apprécie          90
NemesiaNemesia   16 janvier 2016
C'était un de ces matins de février pluvieux et froids, un matin gris tirant sur le blanc cassé, avec une pointe de marron et des bordures noires, un de ces matins qui projettent sur le reste de la journée une ombre triste et glacée, un matin blême, un matin morne, un matin moribond prêt à se suicider dans l’œuf de l'aube dans le seul but d’emmerder le lever du soleil, un de ces matins où les passants du boulevard Saint-Michel auraient pu jaillir de la brume tels des guerriers des ténèbres, sublimes et féroces, si la brume en question ne s’était justement fait remarquer par son absence, venant ainsi foutre en l'air une atmosphère qui aurait pu être brillamment évocatrice.

Bref, c'était vraiment un très sale matin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChtiSuisseChtiSuisse   30 décembre 2015
La valeur d’une vie se mesure à l’aune des rencontres que l’on y fait
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : étudiantsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13097 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre