AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Hippolyte78


Hippolyte78
  25 novembre 2017
Ce livre contient en réalité deux courts romans, écrit par John Flanders, de son vrai nom Jean Ray, et traduit du Flamand par André Verbrugghen.

Le premier roman est intitulé En fuite vers Bradford, il raconte l'histoire du Docteur Winston, et de son fils James, en fuite, suite à des problème d'héritage, du moins en apparence, mais derrière ce cache, un homme aux intentions cruels.
Dans l'ensemble cette grosse nouvelle, ou court roman, est plutôt pas mal, mais mériterait plus de développement.

Pour ce qui est du deuxième, Les compagnons de la tempête, c'est nettement en dessous. D'ailleurs pour le scénario, au bout de deux semaine, j'en ai plus aucun souvenir. Un vague souvenir, de vengeance, d'histoire de famille, et de mutinerie maritime.
On à l'impression d'avoir ici affaire à un résumé, les chapitres se termine brusquement, avec l'utilisation de Deus ex Machina, et la fin du texte est précipité.

Ces deux textes dans l'ensemble assez moyen, se passe dans l'Angleterre du XVIIIème siècle, instaurant donc une ambiance qui lui est propre, avec ses villes, ses monastère et église abandonnées. Une Angleterre aux grande épidémie et réceptive à la superstition

Bon après ce rapide avis sur les textes, il faut tout de même parler du contexte de leur écriture. Il faut savoir que ces textes on été retrouver dans des vieilles archives, et des vieux journaux de l'époques, religieux et moralisateur, ou était publié ces textes dédier à la jeunesse.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus