AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782277301905
124 pages
Éditeur : J'ai Lu (01/11/1998)
3.39/5   14 notes
Résumé :
« Je vous aime, Dickson... voulez-vous m'épouser ?«

Il va dire oui ! Oui ! Le célèbre détective Harry Dickson et Mlle Gilberte Lusseaux ont la joie de vous faire part de leur union célébrée en... Gilberte Lusseaux ? Envoyée spéciale du Quai
des Orfèvres... La terreur des espions ! Engagée par le gouvernement français dans une affaire de la plus haute importance...
Les Illustre Fils du Zodiaque viennent en effet de signer un nouveau crim... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Musardise_aka_CthulieLaMignonne
  25 juin 2020
J'avais déjà lu je ne sais plus quand deux nouvelles de Harry Dickson par Jean Ray, et je n'en avais pas gardé de mauvais souvenir, à l'inverse de mon conjoint qui me répétait que c'était creux, inintéressant, mal fichu. Et depuis le temps que j'entendais chanter les louanges de Jean Ray, notamment à propos de Malpertuis, ou encore des Contes du whisky, je ne pouvais croire que les aventures de Harry Dickson fussent aussi mauvaises que ça.... Hélas, trois fois hélas !

Est-ce dû au fait que Harry Dickson ne soit pas une invention de Jean Ray lui-même, mais une série qu'il fut chargé de traduire du néerlandais, et qu'il jugea si mal écrite qu'il la retoucha d'abord, puis la réécrivit carrément au fur des années ? Était-ce pour Jean Ray un travail purement alimentaire ?

Toujours est-il que les deux nouvelles ici présentes m'ont plongée dans un forme de consternation. Pour ce qui est des Illustres Fils du Zodiaque, je serais incapable d'en retirer la moindre qualité, y compris la plus conventionnelle du genre. Une vague histoire de société secrète criminelle à laquelle, oui, peut-être, on croit au début, mais qui est si mal fagotée qu'elle perd bien vite tout intérêt. Non seulement on voit venir de loin certaines astuces de Jean Ray, mais on ne comprend pas bien non plus ce que le détective recherche, courant sur les toits à la moindre occasion tout en faisant preuve d'une désinvolture, d'une naïveté et d'une absence de méthode étonnantes pour celui qu'on surnomme "le Sherlock Holmes américain". Et le lecteur de s'ennuyer à voir Harry Dicson "se fier à sa bonne étoile" (à croire que c'est une méthode d'enquête).

Le Vampire qui chante pouvait laisser espérer mieux, avec son histoire mystérieuse de meurtres visiblement liés les uns aux autres au sein d'une petite commune, avec à chaque fois pour point d'orgue le chant étrangement mélodieux d'une créature insaisissable. Ça peut faire penser, par exemple, à Sleepy Hollow de Tim Burton (mais non pas à la nouvelle de Wahington Irving). En moins bien. Seulement, une fois qu'on a le mot de la fin, ça fait surtout penser que Jean Ray s'est allègrement servi dans les oeuvres de Gaston Leroux : on a là un mélange bien dosé du Fantôme de l'Opéra et du Fauteuil hanté, romans écrits bien avant la nouvelle de Jean Ray. Hélas, trois fois hélas !

J'espère de toutes mes forces que Malpertuis, lorsque je m'y mettrai, ne me réservera pas de telles déconvenues...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262


Videos de Jean Ray (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Ray
Extrait du documentaire "La Malle aux trésors" de René Follet: René Follet est un dessinateur d'exception qui fait le lien entre la Bande dessinée d'expérimentation graphique et la Bande dessinée Traditionnelle, entre la BD et L Illustration ; René Follet : Plus de 60 ans de Création face à sa fidèle planche à dessin ! Lors de son son apprentissage, il reçoit les conseils avisés d'Hergé, de Jijé , de Franquin: Excusez du peu ! Et pourtant le grand Public le connait peu : Il fallait absolument lui rendre Hommage ! On sait peu que René Follet fut un pilier de Spirou et du journal Tintin dès les Origines . Il a illustré Jean Ray avec Brio , repris la série Valhardi, collaboré avec Tillieux; Il a travaillé dans l'ombre pour William Vance et Mitacq....et réalisé de fabuleuses illustrations pour des ouvrages grand format sur les Grecs ou la Chevalerie... Des collègues dessinateurs, au premier rangs desquels Emmanuel Lepage, René Hausman, Frank Pé , Jean-François Charles, évoquent son style nerveux et aérien, son impressionnant sens du mouvement ! Un hommage appuyé lui est également rendu par les critiques et Bio-bibliographes Patrick Gaumer, Gilles Ratier ,Josef Peeters ainsi que par Rodolphe qui fut un de ses scénaristes pour une vie de Stevenson. René Follet n'a pas rangé ses pinceaux : à plus de 80 ans, ses lavis ou ses BD en couleur directe émerveillent plus que jamais ; Tout récemment, il est retourné vers son goût premier pour l'illustration: les petites cases de la BD n'ont pas réussi à enfermer sa volonté de liberté graphique... Un film Grif'GRAPHE de Patrick Dillies et Denis Pattyn/musique Juliette Dillies , à l'occasion des expositions organisées par Christian Antoine ( "Sur la pointe du Pinceau") Louis et Fabien Malré ( "Les amis de René Follet") à BD BOUM -Blois Novembre 2015 et au centre culturel de Rouge-Cloître près de Bruxelles ( 1er trimestre 2016). Ce documentaire a fait l'objet d'un DVD bourré de Bonus, avec notamment la complicité de Frank Pé.
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature belgeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jean Ray

Je suis né en...

1851
1887
1923

12 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Jean RayCréer un quiz sur ce livre