AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : Marabout (01/01/1966)
3.71/5   19 notes
Résumé :
Le Vampire qui Chante
La bande de l'Araignée
Les Spectres-Bourreaux
Cric-Croc, le mort en habit
La rue de la Tête-perdue

DU JEAN RAY A L'ETAT PUR, BRUT, DEMENTIEL... De la quatrième dimension, née du génie mathématique, aux cimetières londoniens, nourris de goules et de fog, tous les thèmes chers à l'auteur se retrouvent dans ces récits menés à un rythme hallucinant. Harry Dickson et son élève ne sont que les témoins et par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Joualvert
  06 juin 2017
Las de traduire de fades aventures, travail pour lequel il a été engagé, Jean Ray met de côté le matériau original et crée ses propres histoires avec pour seule contrainte de rester fidèle aux illustrations fournies, et s'approprie ainsi le personnage de Harry Dickson.
Ce détective de grande renommée et culture a toujours une longueur d'avance sur son entourage. Malgré son efficacité indéniable, les cadavres s'amoncellent autour de lui de façon alarmante. C'est qu'il est confronté à la lie de la société et la crème des truands.
Jean Ray imagine pour son héros des trames captivantes et rythmées, peuplées d'énigmes insolubles, de vilains flamboyants, de crimes macabres. Nous sommes dans le domaine du policier, de l'espionnage, du mystère, du fantastique aussi alors qu'à l'occasion, l'impensable demeure la seule explication après une enquête bouclée.
J'entreprends donc cette découverte avec l'édition Marabout en 16 volumes. Ce premier tome m'a conquis. Crimes et noirceur sont tempérés par un ton léger et moqueur. C'est un délassement agréable qui s'insère à merveille entre d'autres lectures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
madameduberry
  28 octobre 2013
Ces nouvelles écrites par Jean Ray à partir d'un personnage de polar néerlandais, durant les années 1930, sont un très bon souvenir de lecture.Je les ai découvertes assez tardivement, mais lues avidement . Les aventures de l'auto proclamé "Sherlock Holmes américain" m'ont tenue en haleine dans ma prime jeunesse. J'ai préféré ce mélange savant entre enquêtes style Baker Street, roman noir et fantastique (Jean Ray est un maître de ce dernier genre) aux oeuvres purement fantastique de Ray. Il m'a semblé y trouver une pointe d'humour absente du reste de sa production. A déguster avec un bon whisky tourbé, au coin du feu.
Commenter  J’apprécie          60
EricB
  19 mai 2015
Certains critiques belges, comme Jacques de Decker, n'ont pas hésité à porter Jean Ray au pinacle. N'est-il pas un grand "fantastiqueur" belge, et les meilleurs fantastiqueurs ne sont-ils pas tous belges, ou peu s'en faut ? Eh bien franchement, j'estime cette appréciation teintée de chauvinisme. Lire les aventures de Harry Dickson est divertissant, certes, mais je trouve le style baroque de Jean Ray laissant à désirer d'un point de vue littéraire, tandis que les scénarios sont plutôt grandguinolesques. En un mot comme en cent, je préfère nettement Claude Seignolle qui, lui, est français...
Commenter  J’apprécie          10
Lauryn
  13 mai 2013
D'excellentes enquêtes parfois teintées de fantastique.
Lien : http://lauryn-books.blogspot..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   17 février 2019
Huit jours plus tard, jour pour jour, vers la même heure, la voix mystérieuse s’éleva à nouveau, cette fois à l’est de la ville, à l’endroit dit « la Mare Bleue ». C’était un petit étang à nénuphars, sur les bords duquel les amoureux de Marlwood venaient rêver par les beaux crépuscules et échanger des serments éternels.

Ce fut une véritable ruade en groupe qui eut lieu, et Mr. Pritchell dut user de toute son autorité pour limiter l’accès de cette partie des bois aux délégués de l’autorité.

On se trouva bientôt devant le cadavre de Mr. Andréas Lorman, un rentier quinquagénaire, très honoré dans la cité, bien que vivant d’une façon retirée. On le disait puritain et fort à cheval sur la morale ; il possédait des rentes considérables et passait pour un tantinet avare.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   17 février 2019
Il y avait une accalmie sur Londres, et même sur le monde. N’en déduisez pas que la pègre chômait, mais aucune affaire sensationnelle n’éclatait en première page des quotidiens. Comme toujours, il y avait des crimes, assassinats et vols ; mais la police arrivait le plus souvent à s’emparer de leurs auteurs.

Tout ceci sert de préambule à une bien terrible histoire pourtant.

L’accalmie ne faisait que précéder la tempête. Mais cette tempête soufflait déjà pour Harry Dickson, le grand détective.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JoualvertJoualvert   03 juin 2017
─ Je vous en prie, Dickson, parlez... car vous entendre prédire toutes ces horreurs, c'est la pire des épouvantes.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jean Ray (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Ray
Extrait du documentaire "La Malle aux trésors" de René Follet: René Follet est un dessinateur d'exception qui fait le lien entre la Bande dessinée d'expérimentation graphique et la Bande dessinée Traditionnelle, entre la BD et L Illustration ; René Follet : Plus de 60 ans de Création face à sa fidèle planche à dessin ! Lors de son son apprentissage, il reçoit les conseils avisés d'Hergé, de Jijé , de Franquin: Excusez du peu ! Et pourtant le grand Public le connait peu : Il fallait absolument lui rendre Hommage ! On sait peu que René Follet fut un pilier de Spirou et du journal Tintin dès les Origines . Il a illustré Jean Ray avec Brio , repris la série Valhardi, collaboré avec Tillieux; Il a travaillé dans l'ombre pour William Vance et Mitacq....et réalisé de fabuleuses illustrations pour des ouvrages grand format sur les Grecs ou la Chevalerie... Des collègues dessinateurs, au premier rangs desquels Emmanuel Lepage, René Hausman, Frank Pé , Jean-François Charles, évoquent son style nerveux et aérien, son impressionnant sens du mouvement ! Un hommage appuyé lui est également rendu par les critiques et Bio-bibliographes Patrick Gaumer, Gilles Ratier ,Josef Peeters ainsi que par Rodolphe qui fut un de ses scénaristes pour une vie de Stevenson. René Follet n'a pas rangé ses pinceaux : à plus de 80 ans, ses lavis ou ses BD en couleur directe émerveillent plus que jamais ; Tout récemment, il est retourné vers son goût premier pour l'illustration: les petites cases de la BD n'ont pas réussi à enfermer sa volonté de liberté graphique... Un film Grif'GRAPHE de Patrick Dillies et Denis Pattyn/musique Juliette Dillies , à l'occasion des expositions organisées par Christian Antoine ( "Sur la pointe du Pinceau") Louis et Fabien Malré ( "Les amis de René Follet") à BD BOUM -Blois Novembre 2015 et au centre culturel de Rouge-Cloître près de Bruxelles ( 1er trimestre 2016). Ce documentaire a fait l'objet d'un DVD bourré de Bonus, avec notamment la complicité de Frank Pé.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jean Ray

Je suis né en...

1851
1887
1923

12 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Jean RayCréer un quiz sur ce livre