AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782951444874
336 pages
Éditeur : Turquoise Editions (20/10/2006)
4.5/5   7 notes
Résumé :
Savez-vous à quand remonte le premier mouvement pacifiste ? Connaissez-vous l'origine de la colombe comme symbole de paix ? L'eau, l'air, sont indispensables à la vie. La paix aussi. Une paix toujours fragile qu'il nous appartient de protéger et de défendre. Nous, c'est-à-dire bien plus qu'une poignée d'idéalistes : nous tous, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, citoyens du monde. Sous cette couverture immaculée, inattendue, une somme unique de photographies i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Blandine54
  28 juin 2017
J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une masse critique.
J'ai d'ailleurs été très touchée car j'ai eu une jolie dédicace accompagnée d'un dessin d'une colombe de la part de l'éditeur Erhan Turgut. Quelle délicate attention !
Le livre et les propos sont tellement beaux, certaines paroles raisonnent encore dans ma tête, il m'est donc bien difficile pour moi de trouver à mon tour les bons mots pour rendre hommage à cette anthologie.
Cette anthologie "non à la guerre" regroupe des poèmes, des photographies de guerre et des éléments historiques liés au pacifisme et à la paix. On y retrouve près de 170 illustrations (essentiellement des photographies mais aussi des affiches, des cartes postales...) et 120 poètes du monde entier ont été "sélectionnés" . La plupart m'étant inconnue, j'ai fait des rencontres d'une grande richesse. Merci à la maison d'édition turquoise d'avoir traduit et publié des poèmes inédits en français.
La couverture du livre est entièrement blanche, immaculée, pour rappeler le symbole de la paix.
Le thème difficile aurait pu amener facilement à la mièvrerie, mais c'est loin d'être le cas. Les propos sont là "on ne fait pas la guerre avec de bons sentiments. La paix non plus. Pas seulement, dirons-nous."
"Si ce livre existe, c'est bien parce que nous savons que la paix ne relève pas d'une disposition de l'esprit mais d'une volonté, et que cette volonté doit être stimulée continuellement sous peine de s'étioler."
Au-delà des propos forts en introduction et en préface et le poids des mots des poèmes, ce livre est l'occasion de retracer 150 ans d'histoire de photographies de guerre, de mieux connaître les congrès pacifistes internationaux ainsi que les organisations et les réseaux pacifistes.
Les annexes sont riches : bio-bibliographies des poètes, lauréats du prix Nobel de la paix....
Ce livre aura une place de choix dans ma bibliothèque et je me vois bien l'offrir à des personnes de mon entourage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CDI_Schuman_Volgelsheim
  19 juin 2017
Un ouvrage fascinant, dès le premier abord, de part sa couverture d'une blancheur immaculée, sans aucun texte ni illustration … En le recevant, j'ai tout d'abord cru à une erreur … mais finalement, le bandeau trouvé à l'intérieur de la couverture m'a éclairée. J'ai même eu droit à une très jolie dédicace du concepteur/éditeur/directeur de publication Erhan TURGUT, ce qui m'a touchée !

J'ai lu avec beaucoup d'attention l'introduction ainsi que la préface, véritables réflexions philosophiques sur la place et la portée de la notion de paix, dans notre société, ainsi que la vision que l'on a de ce phénomène, étrangement mis en retrait, défini par sa relation à la guerre, quasi absent de la littérature poétique … mais pas tout-à-fait !

J'ai trouvé ces réflexions profondes et elles m'ont amené à réfléchir moi aussi à ce concept, ce qui était très enrichissant.

S'ensuit un impressionnant corpus de poésies du monde parlant de la guerre, à travers le temps, à travers les pays. On y retrouve aussi bien le bombardement de Nagasaki au Japon, que la chute du mur de Berlin, l'Inde et le Pakistan, les cow-boys et les indiens, les 1ère et 2ème guerres mondiales bien sûr, l'Espagne, le Liban, etc. le tout artistiquement illustré de photographies desdites guerres, pas forcément dans le même ordre cependant. Photos choc, femmes voilées pleurant, esclaves africains posant avec les lettres de « Bonne année 1904 » peintes sur le torse, des bâtiments égyptiens en ruine, des enfants rwandais grimpant dans un arbre dans un camp de réfugiés …

Il m'a bien sûr été impossible de tout lire, mais j'ai parcouru les pages, admirant les photos, me révoltant, lisant un texte ici où là. J'ai eu le plaisir de retrouver le dormeur du Val, notamment, parmi les textes sélectionnés.

Puis viennent deux parties moindres en volume, mais aussi importantes en émotions : des poèmes de soldats au front, qui témoignent des horreurs, de la peur et de la colère … Puis des proverbes et citations français mais également du monde entier. Cela m'a paru intéressant, mais a tout de même moins retenu mon attention.

La dernière partie retrace l'histoire des mouvements pacifistes et leur évolution, entre chaque guerre, ainsi que les grandes figures qui y ont contribué. Là non plus, je n'ai pas spécialement accroché, mais peut-être était-ce dû à la grande quantité d'émotions déjà éprouvées face à l'ensemble qui précède. Peut-être qu'en le lisant indépendamment, cela passerait mieux.

Un vrai pavé, donc (plus de 300 pages !), peut-être même un pavé dans la mare, riche et fascinant !
(Reçu suite à une opération masse critique).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AttrapeReves
  30 juin 2017
Une couverture entièrement blanche, immaculée, comme la paix dont il est question dans cette anthologie intitulée "Non à la Guerre". Une couverture qui sert de base à une réflexion résolument et, malheureusement, toujours d'actualité. La paix est-elle l'absence de guerre ou une période entre deux guerres ? Peut-elle être autre chose ou n'existe-elle que par l'existence de guerres ? Autant de sujets abordés dans cette anthologie au travers de photographies, de poésies, venues des 4 coins du monde d'Europe, d'Afrique, d'Amérique ou d'Asie, qui retracent de manière chronologique quelques unes des atrocités commises par l'Homme à l'Homme. Il y a matière à s'interroger sur le sens de cette existence mêlée de sang et d'espoir. Cette anthologie est un ouvrage remarquable de par sa complétude, sa richesse culturelle, et le devoir de mémoire qui s'en dégage. Se souvenir d'hier pour construire un demain meilleur, montrer le chemin vers la paix, tels semblent être les objectifs de cette anthologie. Pour cette étincelle d'espoir en l'Humanité, merci M. Turgut qui a dirigé et édité cette oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lauzea
  09 octobre 2017
Un ouvrage indispensable en ces temps troublés... Une véritable invitation au partage, à la tolérance et à la bienveillance.
J'ai été d'emblée intriguée par cette couverture blanche immaculée - secrète et mystérieuse - qui se révèle rapidement lourde de sens. L'éditeur avait également accompagné mon exemplaire d'une dédicace personnalisée. Mon ravissement s'est trouvé plus encore renforcé.
Les textes ont été choisi avec un grand soin et résonnent en nous longtemps après la première lecture. Un livre que j'ai envie de partager avec mon entourage.
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Blandine54Blandine54   15 juin 2017
Sitting Bull - Etats-Unis (1831-1890)

Quel traité le blanc a-t-il respecté...

Quel traité le blanc a-t-il respecté que l'homme rouge ai rompu ? Aucun.
Quel traité l'homme blanc a-t-il jamais passé avec nous et respecté ? Aucun.
Quand j'étais enfant, les Sioux étaient maîtres du monde ; Le soleil se levait et se couchait sur leur terre; Ils menaient dix mille hommes aux combats.

Où sont aujourd'hui les guerriers ?
Qui les a massacrés ?
Où sont nos terres ?
Qui les possède ?
Quel homme blanc peut dire que je lui ai jamais volé sa terre ou le moindre sou ? Pourtant ils disent que je suis un voleur.
Quelle femme blanche même isolée, ai-je jamais capturée ou insultée ? Pourtant ils disent que je suis un mauvais indien.
Quel homme blanc ne m'a jamais vu soul ?
Qui est jamais venu à moi affamé et reparti le ventre vide ?
Qui n'a jamais vu battre mes femmes ou maltraiter mes enfants ?
Quelle loi ai-je violée ?
Ai-je tort d'aimer ma propre loi ?
Est-ce mal pour moi parce que j'ai la peau rouge ?
Parce que je suis un Sioux ?
Parce que je suis née là où mon père a vécu ?
Parce que je suis prêt à mourir pour mon peuple et mon pays ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Blandine54Blandine54   31 mai 2017
Lorsqu'il semble que s'épuisent les valeurs de la vie, la poésie se donne alors pour tâche de ranimer et de maintenir un espoir. Filles de la vie, les paroles peuvent en retour l'engendrer plus belle et plus heureuse. Construire dans la colère s'il le faut, et il le faut, une sorte de poème-monument qui puisse résister à l'usure du temps et aux troubles, crier plus fort que l'orage devient à certains époques une ardente nécessité. Les poèmes composés dans ce climat sont autant de fenêtres ouvertes sur la terreur et le malheur, mais ils savent aussi, quelquefois, donner à voir et à espérer le dépassement de la barbarie (Lionel Ray, Préface).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Blandine54Blandine54   30 mai 2017
Depuis la première guerre photographiée, la guerre de Crimée, et jusqu'au récent conflit israélo-libanais, la photographie est le témoin qui nous renseigne sur l'horreur des guerres mais aussi, quelquefois, sur la beauté de l'humanité, cette beauté fugace qui nous interdit de désespérer et qui ne brille jamais plus fort qu'en temps de drame (Erhan Turgut, préface).
Commenter  J’apprécie          40
CDI_Schuman_VolgelsheimCDI_Schuman_Volgelsheim   19 juin 2017
Regardons d'abord du côté des définitions pour remarquer que les dictionnaires ne conçoivent la paix que par rapport à la guerre. Ils précisent le phénomène guerre, le concept de guerre, pour définir ensuite celui de la paix comme absence de guerre, c'est-à-dire de façon négative : c'est l'absence de lutte armée, organisée, comme le bonheur consiste selon les moralistes dans l'absence de maux et se définit comme l'envers du malheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Blandine54Blandine54   30 mai 2017
Car la paix, comme la liberté ou l'amour, est un mot plein d'idéal qui court le risque de sonner creux : la paix ne doit dormir que d'un œil et se tenir à l'écoute des plus infimes à-coups de la vie collective (Erhan Turgut, Préface)
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Lionel Ray (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lionel Ray
Non à la guerre. Anthologie. Poésies du monde, photographie, histoire Un livre sous la direction de E. Turgut Poèmes choisis par Lionel Ray
150 ans de conflits illustrés par la photographie, de la guerre de Crimée jusqu'au conflit israélo-libanais de 2006.
Quatrième de couverture Savez-vous à quand remonte le premier mouvement pacifiste ? Connaissez-vous l'origine de la colombe comme symbole de paix ?
L'eau, l'air, sont indispensables à la vie. La paix aussi. Une paix toujours fragile qu'il nous appartient de protéger et de défendre. Nous, c'est-à-dire bien plus qu'une poignée d'idéalistes : nous tous, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, citoyens du monde.
Sous cette couverture immaculée, inattendue, une somme unique de photographies insolites et de poésies du monde à la gloire de la paix. Et plus encore.
Retrouvez tous les renseignements sur ce livre sur le site des Editions Turquoise : http://www.editions-turquoise.com/non-a-la-guerre-anthologie-poesies-du-monde-photographies-histoire/
+ Lire la suite
autres livres classés : paixVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
967 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre