AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Une enquête de Veronica Speedwell tome 1 sur 2
EAN : 9782381224237
384 pages
Hauteville (06/04/2022)
4.03/5   77 notes
Résumé :
Londres, 1887. Maintenant que sa vieille tante est enterrée, Veronica Speedwell est libre de reprendre ses voyages pour une noble cause : la recherche scientifique, et, occasionnellement, un peu de batifolage amoureux.

Aussi habituée à chasser les papillons qu’à éconduire ses admirateurs, Veronica a l’intention de s’embarquer dans l’aventure d’une vie ! Mais le destin en décide autrement... Veronica doit bientôt se libérer d’une tentative d’enlèvement... >Voir plus
Que lire après Une enquête de Veronica Speedwell, tome 1 : Un étrange préludeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 77 notes
Que voilà une série qui démarre, avec ce premier tome, sur les chapeaux de roue !
Des dialogues savoureux, une héroine espiègle, volontaire et futée comme pas deux, un partenaire masculin qui lui tient la dragée haute, du danger, des aventures rocambolesques et une parfaire immersion dans l'Angleterre victorienne, grace à une autrice américaine....

Tout commence par un enterrement - mais ne vous frottez pas les mains, il n'y aura pas de (quatre) mariages ! C'est celui de la tante de Veronica Speedwell, désormais seule au monde, recueillie à sa naissance par ses deux tantes qui l'ont fait déménager durant toute sa vie. ♫Libérée , délivrée♫, elle va enfin pouvoir s'adonner à sa passion qui est de chasser le papillon à travers le monde. Veronica est une lépidoptériste, une scientifique , mais aussi, une sacrée jeune femme ! Très libre sur les pensées et les moeurs qui siéent à son époque pour une femme de son rang , elle étonne, ou elle dérange...
Echappant à un cambriolage puis à un enlévement, sauvée par un baron allemand, qui la confie à Londres à un ami avant de finir assassiné. Cette dernère et son nouvel "ami" n'auront d'autres choix que de démêler le pourquoi de tout cela, tout en se cachant de nébuleux méchants !

Du suspens, de l'action, du rythme et surtout un duo de choc entre cet "ami" et Veronica qui se livreront à de jolies joutes verbales pour notre plus grand plaisir. Il y a du feu, de la tension entre ces deux-là, et l'autrice nous entraine à travers l'Angleterre dans des lieux improbables et étonnants pour une jeune fille de bonne famille.
Jubilatoire, marrant. "Un régal" dit Rhys Bowen et elle a raison ... Vivement le tome 2 !
Commenter  J’apprécie          5212
Amatrice de cosy mysteries, je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle saga so british, mettant en scène la jeune Veronica Speedwell, féministe, avant-gardiste, lépidoptériste douée et…séductrice invétérée ! A la mort de sa tante et seule parente, Veronica pense prendre un nouveau départ et se (re)lancer à l'aventure, jusqu'à ce qu'elle soit victime d'une tentative d'enlèvement, qu'elle fasse la rencontre d'un baron allemand, Max de Stauffenbach et de son ami Stoker, un naturaliste aux manières déplaisantes, puis se retrouve mêlée à un mystère dont elle est sans doute la clé…

A l'instar d'une certaine Georgiana de Rannoch dans la délicieuse série Son Espionne royale de Rhys Bowen, Veronica est une héroïne pétillante, surprenante, indépendante et c'est un réel plaisir de participer à l'enquête à ses côtés ! Enquête qui la concerne directement puisque le baron est retrouvé assassiné avant de dévoiler à Veronica les mystères entourant sa naissance… Accompagnée de Stoker, Veronica cherche à élucider ce terrible meurtre tout en se mettant en quête de son passé.

Un étrange prélude réunit tous les ingrédients formant un délicieux cosy mystery ! Outre une enquête bien ficelée, dont les multiples rebondissements m'ont tenu en haleine du début à la fin, j'ai été charmée par le duo principal Veronica / Stoker, deux personnages que tout oppose (le second est taciturne, grossier, torturé, tandis que la première est joyeuse, optimiste et curieuse) réunis dans un même combat et qui vont apprendre à se connaitre, se respecter, s'apprécier…Si Stoker est un allié fiable, intelligent et téméraire, Veronica permet à ce dernier de faire face à ses propres démons afin de s'en libérer. Leur complicité m'a séduite et j'espère avoir l'occasion de les retrouver par la suite !

Ainsi, si vous souhaitez suivre une enquête palpitante en plein coeur du Londres victorien, aux bords de la Tamise, aux côtés d'une lépidoptériste haute en couleurs et d'un naturaliste grincheux, alors ce roman est fait pour vous !

A lire !
Commenter  J’apprécie          200
Un petit coup de coeur pour cette lecture. Je me suis très vite attachée à Miss Spedwell, orpheline de son état, scientifique de vocation et lépidoptériste par passion. Accessoirement, un véritable aimant à complications.
Lorsqu'elle rentre de l'enterrement de sa tante, désormais seule au monde et libre de gérer sa vie comme elle l'entend, Véronica découvre un cambrioleur dans le cottage qui tente de l'enlever. Grâce à un mystérieux baron allemand, elle s'échappe et il l'accompagne à Londres pour la confier à un ami avant de pouvoir lui faire des révélations sur ses parents qu'elle n'a pas connus. Malheureusement le baron est assassiné dans la nuit et l'ami de celui-ci, Stoker, est accusé du meurtre. Commence alors une folle collaboration entre les deux scientifiques pour découvrir le fin mot de l'histoire. de nombreuses tribulations les attendent avant de mettre à jour le secret des origines de la demoiselle.
Véronica est un véritable anachronisme sur pattes, parfaitement au fait des avancées scientifiques de son époque quand les femmes ne sont généralement pas éduquée, menant librement sa vie et ses amours quand une réputation sans tache est requise, n'hésitant pas à foncer tête baissée dans la première situation périlleuse qu'elle croise, il n'y a pas moyen de s'ennuyer avec elle. Les situations extravagantes s'enchaînent à un rythme effréné et l'humour est présent tout du long. Elle et Stoker possèdent leur lot de secrets qui seront dévoilés progressivement, ce qui les rend très attachants.
J'attends le deuxième tome avec impatience.
Commenter  J’apprécie          150
J'ai découvert ces petits romans grâce à une critique sur Babelio par Iris29. Sa critique m'a vraiment donné envie de découvrir cette autrice. J'ai donc acheté les 2 tomes.

A vrai dire, je ne suis pas aussi enthousiaste qu'Iris. Pour moi, ce n'est pas le meilleur des cosy mystery. Loin de là.

« Un étrange prélude » démarrait pourtant bien. Veronica enterre sa tante et est enfin libre. Elle va pouvoir rependre ses expéditions, à la recherche de spécimens rares : les papillons.

Alors chouette me suis-je dis, une exploratrice. On va suivre les aventures de Veronica à travers des pays et en apprendre plus sur ce qu'est une lépidoptériste. Que nenni ! Tout se passe en Angleterre. Et on y reste.

Bon me dis-je, voyons voir où cela va nous mener. Véronica est attaquée chez elle, sauvée par un baron allemand qui la confie à un naturaliste, Stoker. Pourquoi voulait-on l'enlever, elle qui n'a rien de particulier ?

Du suspens oui, de l'action, oui, mais je n'ai pas accroché plus que cela. Je trouve que le personnage est complétement décalée par rapport à son époque. D'accord, c'est une femme libre, rebelle, loin des conventions. Mais elle est très portée sur la chose et cela revient constamment dans l'histoire. Elle en parle même sans aucune retenue, avec un inconnu qu'elle connaît à peine.

Bon, je voulais quand même savoir pourquoi on cherchait à la kidnapper et j'ai été au bout de ma lecture.
Commenter  J’apprécie          112
Bien que je n'aie pas trouvé l'intrigue particulièrement prenante j'ai tout de même apprécié ma lecture. En effet, on s'attend vite au dénouement de cette histoire. Et, pour moi, c'est davantage une romance qu'un livre policier.
En revanche, j'ai trouvé le personnage de Veronica très rafraîchissant. Et j'ai aussi beaucoup aimé le personnage stocker. La lecture est rythmée par de multiples péripéties. On ne s'ennuie pas.
C'est une lecture sans prise de tête qui m'a permis de me détendre.
Je pense que je lirai le second tome.
Commenter  J’apprécie          150


critiques presse (1)
MadmoizellePresse
03 mars 2023
Nous sommes à Londres, à la fin du XVIIIème siècle. Veronica Speedwell vient d’enterrer sa tante et entreprend de reprendre ses recherches scientifiques en embarquant dans l’aventure d’une vie.
Lire la critique sur le site : MadmoizellePresse
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
- Vous êtes une petite sotte impétueuse, assena-t-elle; Vous ne pouvez envisager d'aller sans escorte de par le monde et rejeter la chance de faire un excellent mariage avec un homme prêt à fermer les yeux sur les souillures indélébiles de votre passé.
- Je suis déterminée à demeurer seule maîtresse de mon destin, Mrs Clutterthorpe, mais je comprends que cela puisse vous paraître une notion étrange. Ce n'est pas votre faute si vous êtes dépourvue d'imagination, ce n'est que le triste fruit de votre éducation.
Elle resta bouche bée, et ses lèvres frémirent en silence.
Je passai devant elle et ne me retournai qu'une fois à la porte.
- Oh, et vous devriez corriger vos informateurs. Ce n'était pas un Américain, en Sicile, c'était un Suédois. L'américain, c'était au Costa Rica.
Commenter  J’apprécie          180
Mr Britten est un fermier doté d'une propriété considérable, très prospère, ajouta-elle. Et, depuis la mort de sa malheureuse femme, il a grand besoin d'une épouse à ses côtés et d'une mère pour ses enfants. Vous seriez mère de six petits !
J'inclinai la tête et l'observai pensivement, méditant ma réponse. Je finis par opter pour la vérité sans fard.
- Mrs Clutterthorpe, je ne puis imaginer plus funeste destinée que de devenir la mère de six enfants. La peste, peut-être, quoique quelques bubons disgracieux et une mort imminente me semblent finalement préférables à la maternité.
Commenter  J’apprécie          140
Sa Majesté Victoria Regina, la reine impératrice. (...)
- Ce n'est pas une très belle femme, fis-je remarquer, avec ses yeux globuleux et son menton fuyant.
- L'influence de la maison de Hanovre, dit-il briévement. Il faudrait un héritage génétique puissant pour effacer les traits germaniques.
- Hum, peut-être une solide dose de sang français, commencai-je.
Commenter  J’apprécie          140
Comme pour faire écho à mon humeur, le vent se leva légérement, emportant deux ailes pâles tachetées de noir et bordées d'ombre.
- "Pieris Brassicae", murmurai-je.
Ce grand papillon blanc, aussi commun que le gazon des jardins, était tout de même ravissant. Il s'éloigna en quête d'un chou précoce ou d'une délicieuse capucine, libre comme la brise. Je savais précisément ce qu'il ressentait.
Commenter  J’apprécie          120
Ce que je considérais comme un peu d'exercice sain et de batifolage sans conséquence semblait être le pire des pêchés pour les esprits étriqués comme Mrs Cluterthorpe. Et le monde était rempli de Mrs Clutterthorpe.
Commenter  J’apprécie          230

Videos de Deanna Raybourn (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Deanna Raybourn
Interview de Deanna Raybourn (en anglais).
autres livres classés : cosy mysteryVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (236) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2918 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}