AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2359494260
Éditeur : Don Quichotte éditions (12/03/2015)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Personne ne m'avait prévenue que ce serait si dur. Ces vingt années passées dans la peau d'une parent d'élèves, à pratiquer l'un des métiers les plus difficiles du moment, m'ont épuisée. En juin dernier, la cadette de mes deux filles a décroché le Saint Graal: le baccalauréat. Je goûte ma liberté. L'école est finie.
Parent d'élèves est un métier risqué. On peut y perdre sa bonne humeur, et sa santé. À l'extérieur des murs de la classe, il faut panser les plai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Poniel
  11 juin 2015
Merci aux Editions Don Quichotte et à Babelio / Masse Critique pour cet ouvrage.
Je crois que je vais diviser ma critique en deux parties, car ma lecture s'est elle-même divisée en deux parties.
En fait, on m'aurait demandé de mettre une note à mi-lecture, je pense que j'aurais donné 5 à ce livre. J'ai trouvé les premiers chapitres vraiment très intéressants. Les analyses étaient pertinentes, les observations sur la vie des élèves et leurs difficultés à l'école étaient un témoignage criant de ce qu'il peut se passer dans les salles de cours. En lisant ces premiers chapitres, bien qu'ayant passé le bac il y a de cela 10 ans, je revoyais certains professeurs, certains cours. Je n'ai pas eu de difficultés à l'école comme Inès, mais je vivais totalement ce qui lui arrivait. L'auteur donne aussi la parole à une jeune femme qui est sortie de la banlieue, et c'est très intéressant de lire sa façon de penser, avant d'être "remotivée".
J'ai beaucoup aimé tout ces témoignages ; les entretiens avec les professeurs, les étudiants, tout le monde. Cela rendait le récit plus vivant, plus véritable.
Aussi, ce livre m'a poussé à m'interroger sur des questions qui, jusqu'ici, m'avait parues sans réelle importance. Par exemple, je ne comprenais pas bien le grand débat autour des notes. Pourquoi arrêter d'en mettre ? Aujourd'hui, je comprends mieux ce que cela peut représenter pour un élève, et qu'avec des systèmes différents, il serait possible pour les parents de savoir où en est leur enfant, sans pour autant le cataloguer avec une note.
Cet ouvrage partait donc très bien, et c'était agréable de pouvoir avoir un avis réfléchit sur certaines questions de l'actualité.
Mais la deuxième partie à un peu contrariée les choses.
J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup plus de répétitions et redites dans cette deuxième moitié. Des choses qui avaient déjà été bien développées au début réapparaissaient.
D'une manière générale, je trouve que l'on pourrait retirer facilement 3 pages à chaque chapitre, car il s'agit d'idées déjà développées, sur lesquelles on revient une énième fois, comme pour faire du "bourrage de crâne".
Il y a moins de témoignages sur la fin, on part beaucoup plus sur de l'analyse, des théories... On va chercher l'expérience d'un professeur après la 1ère GM. Même si je comprends l'idée de montrer l'une de ces "nouvelles méthodes d'apprentissage", je ne suis pas convaincue que passer autant de pages à nous expliquer ce système en particulier soit des plus pertinent, alors que le début lui, était très pertinent et actuel.
Autre petit bémol (et le dernier), heureusement que l'auteur précise à la fin que Ninon a fait un bac L, car je commençais vraiment à me dire que les gens qui font un bac l'(ce que j'ai fait) valent moins que les autres. Je sais que l'auteur ne pense pas du tout cela, mais à force de vouloir nous prouver la pensée générale, son discours se mélange à cette pensée.
Cet ouvrage est tout de même très intéressant, et ne rentre pas dans les clichés des discours sur l'Education Nationale. L'auteur parle de professeurs désabusés, d'autres heureux, de professeurs qui veulent fuir la banlieue, d'autres qui font tout pour y rester.
Je pense que ce serait un ouvrage intéressant à faire lire à de futurs profs en train de passer les concours. Ce livre leur montre ce qui les attend, mais leur prouve aussi qu'on peut faire évoluer les choses, et qu'en ouvrant son esprit à la nouveauté, on peut amener le changement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Milkyway
  02 juillet 2015
Un avis assez mitigé pour ce livre.
D'un côté, un sujet intéressant est exploité : on nous offre le point de vue d'un parent d'élève sur l'école. Mais de l'autre des longueurs qui m'ont dérangées souvent. D'abord, une abondance de références : auteurs, chercheurs, enseignants, enfants ou parents, parfois on nous balance des noms comme ça et je me suis souvent demandé l'intérêt... Je pensais lire l'avis d'un parent d'élève et non d'auteurs chercheurs.
Par ailleurs l'auteure a tendance à prendre des exemples qui sont selon moi, un peu poussés à l'extrême. Par exemple, elle choisit de d'évoquer le quotidien de professeurs qui enseignent dans la banlieue parisienne et y décrit des élèves insultants etc, bien sûr la banlieue parisienne reste "à part" et est un des lieux que les jeunes enseignants cherchent à fuir bien souvent... Cet exemple était donc selon moi un peu caricatural, il est des milliers d'autres écoles complètement différentes des écoles parisiennes.
D'autres notions m'ont aussi dérangées, l'auteur parle "d'égalité des chances" quand je préfère parler d'équité scolaire, car comment la chance peut-elle être une dimension de l'action éducative ?
Enfin, en tant que jeune professeure des écoles qui va tout juste démarrer mais qui a déjà pu s'apercevoir des différentes facettes du métier et fonctions du PE, j'ai eu plus souvent l'impression d'évidences exposées qui ne font que construire finalement, un débat stérile... On croise dans ce livre des "bons professeurs" et des "mauvais professeurs", l'auteur a peut être oublié, à mon sens, de s'attarder d'avantage sur la formation inexistante et camouflée des profs, peut être qu'avant de refonder l'école il vaudrait mieux commencer par former réellement les jeunes enseignants car on aura beau proposer des modèles de pédagogie à priori "excellents", seront-ils efficaces si le professeur qui les utilise n'est pas formé ?
Merci à Babelio et aux éditions Don Quichotte pour la découverte de ce point de vue !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
emeralda
  22 mai 2015
L'école, on en a toutes et tous des souvenirs plus ou moins agréables, mais cela a été forcément un pan non négligeable de notre vie. Oui parce que nous avons la chance de pouvoir y aller. Si, si c'est une chance ! Car même si le "mammouth Éducation Nationale" est très imparfait (dixit Claude Allègre), il en reste des pans positifs. Si je vous assure. Même Francine Raymond l'auteur de ce livre serait d'accord avec mon propos. Elle souligne certaines faiblesses, lacunes, problématiques. Elle met parfois le doigt là où cela fait mal, mais dit aussi quand d'autres éléments sont plus positifs. Cependant, le tableau dressé reste très sombre, trop à mon sens. La réalité est plus nuancée, plus multiple.
L'école, on peut en parler longtemps. L'action, ce serait mieux. Reste que rien n'est simple et l'image du mammouth (Claude Allègre toujours), si elle n'est pas flatteuse, reste assez véridique.
Pour celles et ceux qui se sont éloignés de l'école et de ses problématiques, cet ouvrage peut les aider à avoir de nouveau les idées plus claires. Pour les autres, on peaufine ses connaissances. Personnellement, je connais un peu trop bien le dossier je crois.
J'ai pu noter la sempiternelle erreur entre les fonctions de principal (collège) et de proviseur (lycée). Dommage, il y a par ailleurs de bonnes sources citées. Et puis dans un ouvrage sur l'éducation nationale, il aurait été bien de ne pas confondre les deux fonctions (proche, mais différentes). Je sais je suis pointilleuse.
J'ai apprécié la mise en avant de l'idée simple, mais tellement vrai que la confiance en soi est primordiale pour qu'un élève réussisse, passe un cap, avance tout simplement.
Même chose d'ailleurs pour le clan des professeurs et plus particulièrement des débutants. S'il est vrai que beaucoup sont envoyés "au front" avec trop peu ou pas de formation "technique et pédagogique", ce n'est quand même pas non plus pour tous une entrée en matière si catastrophique que cela. Tous ne sont pas broyés par le système ou par des affectations trope difficiles comme pourrait le faire croire certains faits bien réels évoqués par Francine Raymond. Heureusement, sinon la situation actuelle serait bien pire.
Bon ouvrage qui contient et expose bien des vérités, mais n'est qu'un regard parmi beaucoup d'autres sur ce vaste dossier. Loin d'être faux, ce livre ne perdrait rien avec néanmoins quelques nuances de plus dans son jugement.
Lien : http://espace-temps-libre.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
ladythat
  28 juin 2015
Comment ça va l'école? se divise en deux parties. La première fait le point sur l'école de l'éducation nationale, une école qui n'a pas su évoluer avec la société, qui peine à suciter l'intérêt de ses élèves, qui crée des inégalités entre les élèves que ce soit d'un point de vue sociale ou encore d'un point de vue de la filière qu'ils choisissent. Enrichies d'exemples et témoignages criant de vérité, le texte met en lumière l'école d'aujourd'hui, cruelle et imparfaite, qui forme l'élite mais abandonne les plus défavorisés. Une école qui a besoin d'une grosse réforme sur le fond et la forme et ce en commencant par la formation des enseignants. Une école qui a besoin de rendre ses lettres de noblesse aux matières nobles et notamment au français, largement dénigré au profit des maths.
La deuxième partie apporte des exemples de pédagogies alternatives qui fonctionnent, mis en place par des enseignants, des pédagogues plutôt, qui sont convaincus que les enfants ont besoin d'être entendu, encouragé, valorisé pour réussir. Rendre les enfants acteurs de leurs apprentissages plutôt que de les laisser assis à écouter l'enseignant débiter son cours, ne peut qu'être positif.
Comment ça va l'école? est un livre intéressant pour toute personne qui se pose des questions sur le bien fondé de notre école; mais qui, pour toutes celles qui sont déjà convaincues qu'un refondement total est nécessaire, il n'apportera rien de nouveau puisqu'il n'est question ici que d'évidences.
Francine Raymond, forte de son expérience de parent d'élèves et de son métier de journaliste, signe un livre très positif sur l'avenir de l'école, actuellement sur le déclin, mais qui a commencé à changer (lentement certes) grâce à l'ouverture d'esprit de pédagogues qui ont compris qu'il est temps de faire bouger les choses pour que l'école soit égalitaire pour tous!

Je remercie les Editions Don Quichotte et Babelio pour cette lecture vivante et intéressante.
Lien : https://sirthisandladythat.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PonielPoniel   04 juin 2015
Par peur de mal faire, par peur d'entendre une fois encore le fameux "tu devrais réfléchir avant de lever le doigt", Inès a choisi de se taire et de se laisser oublier.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : témoignageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Francine Raymond (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Ecrivains et prisons

"Différentes saisons" est un recueil de nouvelles de Stephen King. Laquelle raconte une spectaculaire évasion ?

Un élève doué
Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank
Le corps
La méthode respiratoire

12 questions
54 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , prisons , roman , témoignageCréer un quiz sur ce livre