AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2915746699
Éditeur : TDO Éditions (10/06/2011)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Le drame de Tchernobyl est resté dans toutes les mémoires comme la plus grande catastrophe nucléaire civile de tous les temps.

Le 11 mars 2011, un séisme de magnitude 8,9 suivi d un gigantesque tsunami anéantit la côte nord-est du Japon. La centrale de Fukushima, ébranlée dans ses fondements, devient alors une réelle menace pour
l'ensemble de l'humanité.

À Kamaishi, petit village du Pacifique submergé par les eau... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
sofynet
  08 mai 2012
Fukushima mon amour est donc un très court roman, presque une nouvelle, qui a pour coeur le drame du 11 mars dernier au Japon. Encore très présents dans nos esprits, le tremblement de terre, suivi du tsunami et de toutes les conséquences que l'on connait sont vus ici de l'intérieur, si je puis dire. L'auteur a pris le parti d'écrire à la première personne, d'incarner l'héroïne, Kaede, et de suivre ses pensées, ses doutes, ses peines lors de sa quête. Car elle cherche son mari, disparu lors du tsunami, et dont elle n'a aucune nouvelle les jours suivants.
Gérard Raynal a rendu hommage au peuple japonais à travers ce récit. On y retrouve de nombreuses références culturelles, et le style même est très poétique, et très proche des quelques romans japonais que j'ai pu lire (je suis loin d'être spécialiste). J'y vois une écriture "à la manière de" très agréable, mais qui reste une figure de style. Il y manque à mon goût la trame culturelle profonde. Je l'ai dit, il y a beaucoup de références, mais je doute qu'elles auraient été amenées ainsi dans un texte écrit par un japonais (je prends pour exemple le moment où Kaede évoque la façon dont les Japonais "intériorisent" leurs émotions face aux terribles évènements). C'est en cela qu'il est un peu génant que le texte ai été écrit à la première personne. La même chose proposée par un observateur extérieur m'aurait peut-être moins "titillé".
Le roman bien que très court est donc très bien documenté. Sur les évènements d'abord, mais malheureusement, il suffisait de suivre les actualités durant les jours et semaines suivants le séisme pour en connaître beaucoup de détails. Sur les traditions, la culture, le quotidien du Japon d'autre part. le rendez-vous en cas de séparation forcée par exemple, la visite aux ancêtres, et beaucoup d'autres détails amènent des notes de réalisme très importantes. Mais comme je l'ai dit plus haut, une japonaise n'aurait probablement pas expliqué autant les choses dans un journal intime...
La quête en elle-même est bien menée. du drame à la chute, que je me garderai bien de dévoiler, chaque jour s'égrenne, au rythme des nouvelles officielles de la centrale. On suit donc en parallèle ce qui se passe (ou semble se passer) à Fukushima et ce qui arrive à notre héroïne dans sa petite ville cotière à 200 km de là. Les choses sont liées, mais de loin, de très loin, car cette centrale en fusion n'est pas le soucis principal de Kaede. le drame personnel passe avant le drame national même si ce dernier reste à l'esprit.
En résumé, j'ai aimé le style de l'auteur, doux, poétique, que je qualifierai de japanisant, si j'osais. L'histoire est simple et belle. J'ai passé un agréable moment à la lecture de ce roman, malgré les petits reproches que je peux en faire. Un joli hommage. Et (il fallait que je le note ;o)), quelle magnifique couverture !
Lien : http://sofynet2008.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Maks
  16 décembre 2015
Un court roman retraçant la longue, longue, longue attente d'une jeune femme japonaise dans un village proche de Fukushima lors du séisme et du tsunami de 2011 alors que son mari à disparu lors de la catastrophe, tout du long c'est le dialogue intérieur et les pensées de la jeune femme, ses angoisses et ses espoirs, son refus d'abandonner que l'on lit.
Un récit touchant !
Commenter  J’apprécie          60
croccbooks
  01 février 2016
Mars 2011, un ébranlement de la centrale de Fukushima, un terrible tremblement,
A Kamaishi, Kiyoto disparaît en mer, sa femme Kaede ne cherchera de le chercher.
Alors , une valse d'entraide va s'édifier. de ce peuple, uni dans le malheur, il émane une douceur, une sérénité devant
l'immensité du séisme. La beauté des cerisiers en fleurs reviendra t elle ? L' amour guidera t il Kaede jusqu'à son seul
amour….
Un roman remplit de tendresse, d' amour, de bravoure, d'humilité
Commenter  J’apprécie          30
grilloute
  02 avril 2017
11 mars 2011, la terre s'exprime et les conséquences sont terribles. Des villages sont raillés de la carte, des milliers d'êtres humains disparaissent, sont blessés...
La narratrice Kaede, bouleversée et bouleversante, garde l'espoir de retrouver son mari qui était en mer ce jour là. Malgré les listes de disparus toujours plus longues, malgré la solitude qui s'abat sur elle, elle trouve la force d'aider son prochain et de garder espoir. A-t-elle raison de garder cet espoir fou que son amour est sauf ?
Un ouvrage court (une soixantaine de pages) mais toute en subtilité.
J'ai beaucoup aimé
Commenter  J’apprécie          20
nagwen
  09 août 2011
J'avoue que ce qui m'a attirée le plus dans ce roman, c'est la couverture que j'ai trouvé magnifique. Et puis j'ai été curieuse de ce qu'on pouvait d'ores et déjà écrire sur un événement si dramatique et encore si récent. Les éditions TDO préviennent le lecteur, il s'agit d'un "hommage au peuple japonais". Et finalement c'est bien l'effet que ce roman m'a fait, un hommage, une sorte d'évocation du peuple japonais et de son pays. L'histoire n'est qu'un prétexte ici. J'ai été touchée par la quête de Kaede mais pas complètement émue non plus. Elle est sans doute trop naïve, trop sûre de retrouver son mari, ce qui semble tout de même improbable compte tenu du drame qui se noue. Je dirais presque que le roman est trop court, ne creuse pas assez les personnages. Mais il suscite beaucoup de compassion et de respect chez le lecteur, il évoque en filigrane la culture japonaise et son respect de la nature, de la tradition. Mais finalement, tout est peut être trop en surface, trop doux finalement, trop rêveur, y compris à la fin. J'ai aimé ce roman mais il ne m'a pas bouleversée non plus, comme si cette espèce de douceur, de langueur, de fatalisme que l'on ressent à la lecture n'était pas assez violente pour vraiment secouer le lecteur. Mais c'était ravissant, c'est sans doute le mot qui convient...
Lien : http://lecturesnag.blog.free..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MaksMaks   15 décembre 2015
Un séisme d’une magnitude de 8,9 sur l’échelle de Richter a ébranlé sévèrement le nord-est du Japon, suivi presque immédiatement par un terrible tsunami. Une fuite radioactive a été repérée dans l’enceinte de la centrale atomique de Fukushima...
 
Les cerisiers sont morts, Kiyoto.
Les cerisiers sont morts. Te souviens-tu combien nous aimions à nous promener sous leur chevelure de neige, les matins de juin au pied du mont Fuji ? Les cerisiers sont morts Kiyoto.
Les cerisiers sont morts.
Ils étaient les compagnons des jours heureux passés dans notre petite maison de Kamaishi. Kamaishi ! « Ô Kamaishi ! Que restait-il de ce temps passé ? Où étais-tu Kiyoto ? Où étais-tu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
CsylCsyl   20 mars 2019
- Ma petite fille, je n'ai pas grand-choses à t'offrir en héritage, sinon ma connaissance. Alors, je vais t'apprendre à préparer pour ton futur époux le Chikuzen-ni, la recette que j'ai moi-même apprise de ma chère mère Kita. Ce sera le seul cadeau que je pourrais te faire avant de m'en aller au pays des songes éternels.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Gérard Raynal (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gérard Raynal
Gérard Raynal, écrivain catalan, présente un essai intitulé "Écrire un livre". Il s'est appuyé sur son expérience de romancier et de lecteur dans une maison d'édition pour donner quelques directions aux apprentis romanciers. Un essai publié chez TDO Éditions.
autres livres classés : tsunamiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3348 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre