AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782883820562
493 pages
Éditeur : Canevas (30/11/-1)
3/5   1 notes
Résumé :
Publié en 1995. Traduit du roumain par Jean-Louis Courriol

4ème de couverture :

« La Bête immonde » (Gorila) est d’abord l’expression vivante du climat très particulier dans lequel se déroule l’existence d’une génération à la recherche d’idéaux encore incertains-tentation du nationalisme, glissement vers le totalitarisme, mais aussi rêve d’une démocratie à créer-et placée devant la nécessité de ces choix essentiels dans le cadre d’un ré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Tandarica
  27 avril 2020
Publié en deux volumes, en 1938, ce roman aborde la crise politique complexe qui sévit alors en Roumanie, marquée par la montée de l'extrême droite et les sombres perspectives qui s'en dégagent.
Le journaliste Toma Prahonțu (nom du fantassin de choc de l'armée roumaine d'après une note de la page 38) est un carriériste et aussi un aventurier qui aime multiplier les conquêtes amoureuses. Il rappelle de très près le personnage de « Ion », le paysan. Ses dilemmes sont, dans un autre contexte historique et géographique, semblables à ceux de Apostol Bologna de « La forêt des pendus ».
Les ambitions du héros échouent tragiquement. La situation politique est chaotique : le système parlementaire est défaillant en Roumanie, tandis que le mouvement légionnaire émergeant s'appuie sur un populisme mystique et vindicatif.
La construction de caractères bien définis, le respect de la chronologie des événements et l'unicité du point de vue narratif font de ce livre un roman de facture classique où les modèles réels du monde politique tels que Scarlat Calimachi, Pamfil Șeicaru ou Nichifor Crainic connaîtront un lent et sinueux processus de transfiguration épique. La bête immonde symbolise cet affrontement féroce entre deux mondes politiques. D'ailleurs le roman débute in media res avec cette remarque qui deviendra le leitmotiv du roman : « -Ah non ! Cette fois vous nous avez soûlés avec votre politique ! » et se termine de manière ambiguë et sombre avec un procès : une autre guerre n'est pas loin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          890
Relisons
  17 octobre 2020
Admirable
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TandaricaTandarica   27 avril 2020
Les gens s’intéressaient en effet aux changements de gouvernement et aux luttes politiques en général comme ils se seraient intéressés à un spectacle de théâtre ou à une compétition sportive. La politique constituait pour tous une préoccupation de chaque instant parce que c’était elle et elle seule qui permettait d’obtenir un emploi et divers avantages matériels ou moraux. Aussi longtemps qu’avaient alterné, à la tête du pays, deux grands partis, on avait pu continuer à croire qu’une certaine justice et que la sélection par le talent étaient possibles. Mais dès l’instant où le pouvoir avait été confié à un parti qui n’avait pas un grand nombre de cadres, l’équilibre avait été rompu. Voulant démontrer au monde qu’il n’était pas si petit que ça, le parti en question s’était vu obligé de placer à des postes de responsabilité des hommes sans réel talent ou n’en ayant d’autre que celui d’être des militants, et il avait ainsi contribué à dévaloriser du même coup toute la direction du pays. Des gens auxquels leurs seuls talents n’auraient jamais permis de devenir de simples chefs de bureau, s’étaient retrouvés du jour au lendemain préfets, maires, députés… On avait dès lors assisté à un émiettement des partis puisque n’importe quel mécontent un peu ambitieux, soutenu par une petite cour de partisans improvisés, pouvait légitimement espérer se voir appeler un jour à la direction suprême du pays…

(p. 296-297)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
TandaricaTandarica   21 avril 2020
[…] lorsque la politique en vient à utiliser la matraque comme argument et à convaincre au moyen du revolver, il faut lui tordre le cou sans tarder avant qu'elle n'ait entraîné le pays à sa perte !

(p. 492)
Commenter  J’apprécie          450

Video de Liviu Rebreanu (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Liviu Rebreanu
Ion - Liviu Rebreanu Film pentru bac-Calitate excelenta
autres livres classés : roumanieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2335 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre