AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809449686
360 pages
Éditeur : Panini France (15/07/2015)
4.21/5   49 notes
Résumé :
De nombreuses choses peuvent changer en trois mois : des guerres peuvent se résoudre, des nations voir le jour… et des espèces approcher de l’extinction complète.
Le virus Morningstar a ravagé toute la planète et contaminé des milliards d’habitants. Les sujets infectés ont perdu tout contrôle et attaquent les individus encore sains. Même la mort n’arrête pas le virus: ses victimes se transforment en zombies cannibales. Quelques groupes de survivants résisten... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  04 novembre 2013
Un excellent page-turner.
Second tome de la licence virus Morningstar après le fléau des morts.
On retrouve d'un côté le général Franck Sherman et son équipe, et de l'autre côté le Lt-colonel Anna Demilio, dans leur voyage vers le laboratoire d'Omaha, leur eldorado, en vue d'y développer un éventuel vaccin, le Saint-Graal.
De rencontres improbables en rencontres amicales ou hostiles, ils se frayeront un chemin à coup de 9 mm et autres calibres mortels.
La situation a été bien posée dans le tome 1. Ce second tome y fait d'ailleurs régulièrement allusion, ce qui peut être un plus, mais légèrement agaçant si on enchaîne la lecture des deux tomes.
On y abordera aussi très rapidement la place des femmes et les dérives possibles (esclave sexuel), un épisode peu glorieux pour l'espèce humaine, mais un passage quasiment obligatoire dans ce monde post-apocalyptique où toutes les pulsions et instincts meurtriers des hommes sont exacerbés.
L'action est omniprésente et le passage régulier d'un groupe de survivant à l'autre évite la lassitude et le sentiment d'overdose de violence. Car de la violence il y a, mais son traitement reste léger et on n'est pas dégouté ou horrifié par notre lecture. On tourne les pages frénétiquement pour connaître la suite.
Vivement le dernier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          710
Alfaric
  14 novembre 2016
Un tome 2 meilleur que le tome 1, mais ça reste trop mainstream / easy readers quand même…
La team Sherman fait route vers le centre de recherche d'Omaha en traversant l'Ouest des Etats-Unis, la team Anna fait route vers le centre de recherche d'Omaha en traversant l'Est des Etats-Unis et il faut combattre les infectés, les pillards et les illuminatis du gouvernement fédéral…
Beaucoup de gunfights, plutôt pas mal d'ailleurs, avec briefing / explications et debriefing / récupération, le tout avec beaucoup de rappels au tome 1… Les personnages en carton pâte restent le plus gros point faible du cycle, puisqu'ils meurent dans l'indifférence tant des autres personnages que des lecteurs. L'introduction et l'épilogue font la part belle au rescapé Mark Styles, donc on imagine facilement qu'il aura un rôle déterminant dans le tome 3…
L'humour apporte un plus à l'ensemble, mais c'est atténué par les remarques sur les moeurs canadiennes et sur les civils qui ne servent à rien alors que la connerie des bidasses est quand même le principal moteur des péripéties !

Sinon je n'ai pas trop vu l'intérêt des interludes consacrés au groupe du capitaine de frégate Harris, puisqu'après moult tours, détours et diverses tergiversations on finit par suivre exactement le même chemin que celui de la team Sherman…
On est dans un bon page-turner estival car cela se lit facilement et rapidement, mais de mon côté franchement c'est aussitôt lu aussitôt oublié ! (car j'ai déjà vu tout ça ailleurs, et souvent en mieux)
Lien : http://david-gemmell.frbb.ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
finitysend
  12 septembre 2013
Une bonne distraction . Un roman très satisfaisant .
Et voilà une ballade convaincante dans une Amérique du nord dépeuplée , dévastée , infestée et dangereuse .
Les personnages de ce roman sont jetés sur les routes et je trouve que cela confère à ce texte un attrait certain , car constamment , le lecteur découvre , de nouveaux paysages .
Il fait des rencontres , des bonnes ou des mauvaises . Il est en compagnie de personnages qui sont très bien dessinés , il appréhende avec eux des situations variées et globalement crédibles .
Le lecteur ne voit pas beaucoup plus loin que les acteurs du récit d'ailleurs et de fait , comme eux , il est assez perdu dans ce monde qui a radicalement changé , qu'il faut redécouvrir intégralement et où il faudra tout recommencer , à condition que ce soit possible .
Il y a beaucoup de rappels ( des inserts assez fréquents ) qui explicitent des passages antérieurs qui sont relatifs au tome précédant .
Ce n'est pas réellement désagréable , enfin un peu quand même .
Surtout si comme moi , on découvre ce tome très vite après avoir lu le premier opus , mais d'un autre coté , bien des mémoires seront utilement rafraichies . Soulignons que du fait de ces inserts mémoire , ce tome est un quasi « stand alone « , et , c'est donc un roman que l'on peut découvrir seul et indépendamment du premier récit si on le souhaite .
Cela reste principalement de la science-fiction militaire , de bonne qualité et c'est aussi un assez bon roman post-apocalyptique par la même occasion .
L'épidémie « zombifique « est amenée de façon aussi crédible et rationnelle que possible et de ce fait , cette épidémie passe bien .
Elle est crédible même si pour certains c'est assez difficile à croire ! Elle est crédible du point de vue romanesque je veux dire .
Ce texte est pour les amateurs de lectures post-apocalyptiques , assez militarisées , une lecture sans soucis et très , très , sympathique finalement .
Enfin dans cet ouvrage : un nombre assez record de coquilles éditoriales , que l'éditeur ne devrait pas hésiter à relire et à corriger .
Une très bonne distraction , et c'est un euphémisme .
J'ai beaucoup aimé même si j'ai un peu plus d'inclinaison , pour les textes de J. l. Bourne et pour Homeland of the Dead , aussi .
Je ne peux conclure sans regretter le décès prématuré de l'auteur à 26 ans .
Décidément mort trop jeune , une pensée spéciale pour ses parents , car il n'est pas dans l'ordre des choses que les enfants décèdent avant les parents .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Hyperion62
  22 février 2021
Ce second tome de la série est au moins du même niveau que le premier volet : du très bon divertissement, très rythmé, avec une histoire crédible et bien structurée, des personnages très convaincants, un univers solide. Un style toujours aussi précis et efficace. L'action est omniprésente et le passage régulier d'un groupe de survivant à l'autre évite la lassitude et le sentiment d'overdose de violence. Car de la violence il y a, mais son traitement reste léger et on n'est pas dégouté ou horrifié par notre lecture. On tourne les pages frénétiquement pour connaître la suite.
Commenter  J’apprécie          20
Tristhenya
  30 juin 2016
Avant de lire cette chronique, je vous invite à lire mon avis sur le premier tome car mon opinion après la lecture de celui-ci est quasi identique à celle du premier tome !
Dans ce volume nous lisons en alternance la traversée de deux clans de survivants. le premier groupe est composé de Mbutu Ngasy, Denton, Brewster, Jack, Rebecca, et d'autres dont je ne me souviens plus le nom. Il inclût plusieurs militaire, même s'il y a quelques civiles parmi eux. le deuxième groupe est composé de Francis Sherman, Anna Demilio, Julie Ortiz, Trevor, Matt et Junko. Grâce à Anna Demilio, chercheuse scientifique, on y en apprend un peu plus de choses au sujet du virus Morningstar, ce qui est très intéressant !
Ces deux clans ont un objectif commun. Leur destination finale est un laboratoire de recherche secret nommé Deucelion. Ce bâtiment devrait permettre au Dr. Anna Demilio de trouver des informations manquantes sur le virus afin de pouvoir travailler sur la création d'un vaccin ! Mais bien sûr avant d'y arriver les deux groupes devront surmonter de terribles épreuves !
Il faut tout de même savoir que contrairement au premier tome, celui-ci est beaucoup plus axé sur le côté humain des personnages qui évoluent dans cette apocalypse zombie. On y entend beaucoup parler des infectés, mais leur présence ne se fait pas fort sentir ! J'ai trouvé qu'ils étaient plutôt relégués au second plan et c'est assez dommage car quand j'achète un roman sur les zombies, j'aime qu'ils soient présents tout au long de ma lecture ! A ce niveau-là , je suis donc restée sur ma faim et c'est ici toute la différence avec le premier tome qui lui était donc beaucoup plus axé sur les zombies...
/*\ Rendez-vous sur mon blog pour lire l'intégralité de cette critique ^^ /*\
Lien : http://www.chibigeeky.be/le-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   03 novembre 2013
C'est un truc de politiciens. Ils ne considèrent pas les problèmes en fonction de leur probabilité. Ils ne peuvent pas faire comme ça.. S'ils dépensent une énorme somme d'argent pour la prévention d'un danger hypothétique, et que ce dernier blesse tout au plus une mouche, et cela grâce à leur prudence, à leur prévoyance... eh bien, ils sont accusés de gaspiller l'argent public. D'un autre côté, s'ils attendent trop longtemps, on va les accuser d'être des enfoirés sans cœur. L'astuce, c'est de trouver un juste milieu. (…)
Il faut laisser le danger apparaître une ou deux fois, puis lui botter le cul. Ainsi le politique peut déclarer : « Vous voyez, c'était vraiment un danger, et je l'ai vraiment endigué avant qu'il ne devienne trop important. Votez pour moi ! ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
fnitterfnitter   03 novembre 2013
Rebecca sentit la peur se tapir au creux de son ventre, mais elle avait appris depuis longtemps comment la surmonter. Elle tenta de rationaliser, la repoussa dans un coin de son esprit et l'utilisa comme moteur. La peur permettait de savoir qu'on était toujours bien vivant.
Commenter  J’apprécie          460
finitysendfinitysend   09 septembre 2013
les suppositions sont à l'origine de toutes les situations merdiques .
Commenter  J’apprécie          340
AlfaricAlfaric   10 mars 2018
Il y aura toujours des gens qui préféreront se servir plutôt que produire. Des individus qui préfèrent le vol à la création, le pillage à la fabrication.
Commenter  J’apprécie          120
finitysendfinitysend   10 septembre 2013
Que dieu ait pitié de nous si ce fils de pute se reveile .
(En parlant du virus )
Commenter  J’apprécie          170

autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3698 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre