AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maurice Rambaud (Traducteur)François Laurent (Traducteur)
EAN : 9782070728343
640 pages
Éditeur : Gallimard (02/04/1993)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :

« Plus tard je devais penser à l'Amérique comme à une immense Cité de la Nuit étalant sa kermesse criarde de Times Square à Hollywood Boulevard appel de juke-boxes, gémissements du rock-n-roll : l'Amérique nocturne dont les villes-noires se fondent dans la forme inévitable de la solitude. Souvenir de Pershing Square et de ses palmiers apathiques. Central Park et ses ombres frénétiques. Ciném... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Corboland78
  29 mars 2012
John Rechy est né à El Paso au Texas, Cité de la nuit, son premier roman est paru en 1963. Roman autobiographique le livre nous plonge dans la vie quotidienne d'un tapin homosexuel à travers son errance américaine, New York, Chicago, Los Angeles, San Francisco, La Nouvelle Orleans etc. Ici, nous ne côtoyons que michés, tapins, travestis, tapettes, hommes femmes, femmes hommes, perversions. Très bien écrit, le texte ne dit que rarement le glauque, il ne fait que le suggérer, rappelons nous qu'il a été publié en 1963, s'il était paru de nos jours aucun détails sordides ne nous auraient été épargnés, on aurait « gagné » en précisions mais on aurait perdu en émotion. Car ce bouquin est très fort, ponctué de rencontres qui sont autant de portraits d'hommes à la marge, toujours seuls ou sachant qu'ils le seront bientôt, vivant des doubles vies pour certains, cachés derrière des masques de respectabilité, l'outing n'étant pas encore à la mode. Vous n'êtes pas obligés de lire ce livre mais l'ignorer, c'est passer à côté d'un grand bouquin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
henrimesquida
  19 mai 2017
Ballade d'un prostitué dans les grandes villes d'Amérique et de ses rencontres. Superbe écriture. Poétique ,parfois drôle souvent très émouvant. Un grand livre
Commenter  J’apprécie          40
viduite
  12 mars 2019
Voyage à travers les visages, l'Amérique clandestine, flamboyante et souffrante, de la prostitution masculine. Cité de la nuit, quasi documentaire, s'avère une longue plongée dans la solitude urbaine de New-York, San-Francisco, Hollywood, Chicago et, dans un dénouement carnavalesque, La Nouvelle-Orléans. Dans sa prose peu ou prou autobiographique, John Rechy interroge désir et narcissisme. Une vie vue derrière une vitre ; la voix de ses autres effleurés de ne vouloir point en être altéré.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Liberation   01 avril 2019
Il y a dans Cité de la nuit une force venant d’une volonté bouleversante de vérité, comme s’il fallait à tout prix surnager avant d’atteindre on ne sait quoi d’inaccessible.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Corboland78Corboland78   29 mars 2012
Dans un bar, Chi-Chi un travesti baraqué est pris pour cible par un groupe de touristes qui veulent rapporter une photo/preuve de la dépravation qui règne à la Nouvelle Orleans pendant le carnaval :
« Car Chi-Chi, toujours menaçant, est planté devant le type et les autres. Et le type ne bouge pas, comme si les yeux de la tapette qui le regardent du fond d’un monde étrange, interdit, non seulement empêchaient son doigt de faire jouer le déclic mais lui adressaient un avertissement plus subtile. Chi-Chi est bien de toute évidence un homme tandis qu’il tient tête au groupe qui le cerne et qu’il crie : « Putains de vos pères ! Je vous prends tous ensemble ou un par un ! Prouvez-le Moi que Vous êtes des durs ! Qui veut commencer ? – qui veut commencer ? Tous ensemble ? Venez-y » Et le poing attend.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : travestiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1025 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre