AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Olivier Fontvieille (Illustrateur)Jérôme Solal (Éditeur scientifique)
ISBN : 2755501154
Éditeur : 1001 Nuits (25/03/2009)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 24 notes)
Résumé :
L'anarchisme, une chimère ? En 1894, Paris vient de connaître une vague d'attentats, la répression est forte. Élisée Reclus est invité à faire une conférence devant une loge maçonnique de Bruxelles. Le géographe épris de paysages et de liberté, le communard qui fut banni dix années, calme les esprits échauffés en inscrivant l'anarchisme dans une tradition de contestation aussi longue que l'histoire des pouvoirs. Les temps changent : « si Dieu s'évanouit », les hiéra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ErnestLONDON
  08 janvier 2017
Dans ce discours, Élisée Reclus (1835-1905) revient sur l'origine ancienne des principes anarchistes. de tous temps il y eu des hommes unis qui collaborèrent à la naissance d'une société sans maîtres, sans conservateurs officiels de la morale publique, sans geôliers ni bourreaux, sans riches ni pauvres mais des frères ayant tous leur part quotidienne de pain et se maintenant en cordiale union, non par l'obéissance à des lois mais par le respect mutuel.
Article complet en suivant le lien.
Lien : http://bibliothequefahrenhei..
Commenter  J’apprécie          60
brigetoun
  01 avril 2012
tant pis si, depuis 1894 (date de ce discours devant une loge maçonnique), et depuis plus longtemps, tant de siècles, cet espoir...
Tant pis si je ne crois guère que la société anarchique idéale dessinée par Reclus soit possible, toujours plaisir à lire cette pensée généreuse - et envisager, une minute ou plus, que cela pourrait advenir.
Commenter  J’apprécie          20
ErnestLONDON
  13 février 2017
Dans ce discours, Élisée Reclus (1835-1905) revient sur l'origine ancienne des principes anarchistes. de tous temps il y eu des hommes unis qui collaborèrent à la naissance d'une société sans maîtres, sans conservateurs officiels de la morale publique, sans geôliers ni bourreaux, sans riches ni pauvres mais des frères ayant tous leur part quotidienne de pain et se maintenant en cordiale union, non par l'obéissance à des lois mais par le respect mutuel.
Article complet en suivant le lien.
Lien : http://bibliothequefahrenhei..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   01 avril 2012
Entre égaux, l'oeuvre est plus difficile, mais elle est plus haute: il faut chercher âprement la vérité, trouver le devoir personnel, apprendre à se connaître soi-même, faire continuellement sa propre éducation, se conduire en respectant les droits et les intérêts des camarades. Alors seulement on devient un être réellement moral, on naît au sentiment de sa responsabilité.
La morale n'est pas un ordre auquel on se soumet, une parole que l'on répète, une chose purement extérieure à l'individu; elle devient une partie de l'être, un produit même de la vie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
issablagaissablaga   24 novembre 2014
De tout temps il y eu des hommes libres, des contemplateurs de la loi, des hommes vivant sans maître de par le droit primordial de leur existence et de leur pensée.
Commenter  J’apprécie          220
basilic92basilic92   29 janvier 2017
Reclus situe le "socialisme conscient et mondial" qui voit le jour au XIXe siècle dans sa filiation dialectique avec le christianisme. Tout en reconnaissant son énergie contestatrice, il se souvient des déchirements entre marxistes et bakouninistes au sein de la Ière Internationale, et dénonce le comportement politique qui consiste à reproduire cela même qu'on conteste : "[...] dès qu'ils avaient renversé des maîtres haïs, ils s'empressaient de les remplacer par d'autres maîtres."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
brigetounbrigetoun   01 avril 2012
Sans doute, cet idéal semble chimérique à plusieurs d'entre vous, mais je suis sûr aussi qu'il paraît désirable à la plupart et que vous apercevez au loin l'image éthérée d'une société pacifique où les hommes désormais réconciliés laisseront rouiller leurs épées, refondront leurs canons et désarmeront leurs vaisseaux.
Commenter  J’apprécie          50
AquinERAquinER   17 mars 2014
[...] grâce aux révolutions, grâce aux violences de la pensée libre, nous pouvons le crier sur les toits ou sur les places publiques : "Le monde se meut et continuera de se mouvoir !"
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Elisée Reclus (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elisée Reclus
Élisée Reclus
autres livres classés : anarchismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
367 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre