AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781983316623
512 pages
Éditeur : Auto édition (30/06/2018)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 8 notes)
Résumé :
11 décembre 2096. La loi sur le contrôle karmique régit les naissances. Désormais, grâce aux progrès de la technologie, lorsqu’un bébé voit le jour, on découvre non seulement ses premiers sourires mais surtout on apprend l’identification de ses vies antérieures. Ainsi, certains nourrissons sont considérés comme des criminels dès leur arrivée en ce bas monde pour des actes commis lors de leurs incarnations précédentes. Quand le docteur Kubek, le chef du service de ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  11 juillet 2019
Je remercie l'auteur, Chris Red par le site simplement une fois de plus pour m'avoir offert l'opportunité de découvrir une nouvelle histoire de son cru. J'aime bien le style de l'auteur donc lorsqu'il me l'a proposé, je n'allais pas refuser. Un premier tome qui est riche en personnages, événements, rebondissements, histoires, bref il est riche en tout.
Deux femmes accouchent en Europe. Les deux attendent avec impatience leur bébé. Alors que les deux sont bien nés, le médecin doit les passer au karma afin de déterminer que les bébés sont bien "neutres". En d'autres termes qu'ils ne sont pas la réincarnation d'un monstre du passé. Nous sommes en 2096 et cette "nouveauté" fait peur à tout le monde, même si il devient de plus en plus rare d'avoir des enfants de ce type. La malchance est avec l'un d'entre eux. le médecin demande l'autorisation aux parents d'échanger les bébés pour sauver celui de sa soeur. Les deux familles acceptent avec un peu de mal, mais chaque enfant à le droit à une vie saine et normale, tant qu'ils sont bien entourés (d'amour, de soutien...) Alors que celui qui doit fuir se retrouve en Inde, un des derniers pays à ne pas avoir cette loi, l'autre va vivre en Europe. Les enfants grandissent sans savoir ce qui s'est passé à quelques minutes de leur naissance, jusqu'à ce que la guerre des religions (entre autres) éclate de plus belle et oblige les parents à les prévenir. Adil fuit son pays (Inde) car la loi risque d'arriver plus vite que prévu et par conséquent, il risque d'être envoyé on ne sait où. de son côté Dimitri, part pour travailler au Canada. Un concours de circonstances les voit l'un à côté de l'autre dans l'avion. Et puis chacun reprend sa vie comme si de rien n'était, ou presque. Un compte à rebours est déjà en marche depuis... bien trop longtemps. Les humains n'ont peut-être plus autant de temps que cela.
Je n'ai fait que résumer le tout début du livre sans rentrer dans les détails. le monde a réussi à trouver le moyen de dénicher le karma, cette "chose" qui nous définit dans le sens où certains reviendraient plusieurs fois. Pour terminer le mal qu'ils ont déjà accompli ? C'est une question à se poser. L'auteur a une imagination débordante en partant de ce principe, en y ajoutant de nombreuses intrigues. Dimitri et Adil sont des personnages que nous suivons, mais pas uniquement. Il y a (désolée, je n'ai pas compté) un sacré paquet de personnages et j'avoue que par moment j'ai dû arrêter ma lecture, car il y en avait tellement que j'avais un peu de mal à les situer. En plus il y a plus de 600 pages en numérique ce qui fait que c'est un bon gros pavé. Je ne l'ai pas lu en une fois et je dirais que le seul vrai point négatif du livre c'est qu'il aurait pu être coupé en deux, car il faut le digérer. Il y a tellement d'informations que je conseille de le lire en plusieurs fois. Bien maintenant que le point noir chez moi est donné, on va continuer et terminer sur de meilleures.
L'originalité (de nouveau) de l'histoire dans tous les sens du terme. L'auteur a pris un malin plaisir à mélanger les genres, ce dont j'avais oublié lorsque je suis tombée sur un détail. Les rebondissements ne manquent pas, les surprises non plus. La guerre est de plus en plus impressionnante, arrivant aux portes des pays qui ne veulent qu'une paix. Bien illusoire malgré tout, car ceux qui sont derrière tout cela ont un but bien précis. La science-fiction, les voyages pour une autre planète s'intègrent parfaitement à l'histoire. Et pourtant c'est un véritable délire ! Tous les pays sont concernés, la preuve il se passe des actions un peu partout sur Terre et dans l'espace. Les dates ne sont pas forcément dans l'ordre linéaire, mais les lieux non plus. La complexité du système crée par l'auteur est malgré tout impressionnante. J'imagine bien des bouts de papiers éparpillés un peu partout pour l'avoir crée. L'écologie et le climat sont des éléments qui chatouillent certains des personnages.
Le livre est découpé en quatre parties afin de présenter les personnages, les lieux, le contexte. Les surprises sont de taille pour la plupart. L'échange, destins croisés, le crépuscule, et À la vue de tous. Les personnages ne sont pas forcément ce qu'ils semblent montrer. Entre un passif d'Adolf et de Ganghi, les nouveau-nés ont un destin qui semble tout tracé. Il suffit de peu pour faire la différence. Des réminiscences de ce passé commencent à hanter les esprits. Il n'y a pas d'intrigue principale, car elles s'emmêlent toutes à un endroit ou un autre. La conquête spatiale, le Karma, la rébellion, l'apocalypse, les complots, trahisons en tout genre, soumission également, et créatures pas forcément humaine (Sur ce coup-là je n'en dirais pas plus) font partie du récit. Comme indiqué plus haut, les personnages sont nombreux et apportent une touche plus personnelle au texte. Qu'il soit président(e) des États-Unis, journaliste, simple membre d'une association dans l'aide à la population, ou "grand maître" des attentats, nous avons une approche différente du monde dans lequel ils vivent. Certains ne sont pas totalement dévoilés et c'est tant mieux, car il faut déjà admettre ce que sont les premiers découvert.
Comme il y a un nombre impressionnant de personnages, difficile de tous les nommer et difficile aussi de choisir. Il y a les premiers que l'on voit bien sûr et dont nous suivons l'évolution dans des cercles particuliers, surtout pour Dimitri. Hasan, Aziz, Farid, Brenda, Adil, Marvin, Martha, Gabriela, Miranda, Richard, Elena, Piotr, Indira, Aleskei, Pramesh... (j'avoue que pour les deux derniers je les avais notés pour les écrire au mieux), ne sont qu'une partie de l'iceberg. Certains en sont que de passage, d'autres en ont bien plus à nous apprendre sur eux-mêmes et sur nous. Un regard sur la société actuelle avec une évolution du genre humain et de l'environnement actuel dont nous sommes responsables est caché entre les lignes.
En conclusion, c'est un premier tome avec un univers créé par un auteur dont l'imagination vous envoie loin, très loin de votre monde. La réincarnation n'est qu'une goutte dans cet océan de connaissances et de recherches. Car il y a beaucoup de travail pour inventer une pareille histoire où se mêlent bon nombre d'intrigues se regroupant par endroit.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-secret-des-meres-fondatrices-tome-1-karma-chris-red-a166233884
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LinstantDesLecteurs
  03 novembre 2018
Comment serait le monde si l'Apocalypse arrivait ? Quel est votre regard sur notre société ?
Adil et Dimitri naissent dans un hôpital en Europe. le contrôle des naissances est obligatoire. Mais qu'est-ce donc que ce contrôle ? A la naissance d'un bébé, on lui met des électrodes, capables de remonter les vies et le karma. Là, le contrôleur découvre, qui ont été les bébés, dans leurs anciennes vie. Ce n'est pas toujours très reluisant ! D'ailleurs, Adil ( = Dimitri) a été Gandhi et Dimitri ( = Adil) quant à lui, Adolphe Hitler !
Je vous explique les « (=…) » en effet, un bébé est là en villégiature ! Il arrive d'Inde qui est un des rares pays à ne pas encore avoir le contrôle des naissances. Et un autre est Européen… Alors les parents acceptent de faire l'échange…
Bref, le tout n'est pas là ! Non, la toile des secrets est bien plus grande et diffuse dans tout l'univers. Une femme présidente des Etats-Unis qui fomente un mystérieux voyage, un tsar rigide et fin stratège, un calife sanguinaire qui va s'allier au tsar et un premier ministre Indien un peu échauffé par le déroulement des événements !
Chris RED nous propose un premier tome de science-fiction très élaboré avec pour chaque possibilité, une explication ! Il nous transporte dans les différents continents du monde à savoir aux Etats-Unis, en Europe, en Russie, en Inde, sur la chaîne Himalayenne, en Afrique du nord et au Pakistan… L'intrigue est à son comble. Nous voilà dans les années 2120 à peu près et la terre ne tient plus en place ! Elle s'échauffe, elle se bouscule, elle s'énerve. Certains hauts placés notamment en politique ou en places stratégiques sont au courant de la fin du cycle terrestre. Ils ont prévu certaines choses, mais les populations ne doivent pas en découvrir la teneur. Vont-ils arriver à garder le secret jusqu'au bout ? Qui sont ces mères fondatrices et qu'ont-elles fait ?
C'est là tout le fil conducteur de ce livre. En effet, à travers son histoire finement exploitée, Chris RED remet en cause beaucoup de choses. Par exemple, la place des femmes vis-à-vis des hommes. C'est plutôt cocasse comme situation. Nous sommes à l'heure, aujourd'hui, où les femmes demandent l'égalité des sexes. Enfin, depuis plusieurs décennies d'ailleurs. Mais si jamais le monde basculé de l'autre côté ? A savoir, si les femmes devenaient les maîtresses ? Comment ça se passerait ? Je ne sais pas, et je ne compte pas le savoir ! La vie n'est-elle pas faite d'équilibre ?
D'équilibre, je pense en effet que le monde est régi par les lois de la nature et non par la nature humaine. Nous pouvons garder un certain équilibre si nous laissons faire la nature. Mais, l'homme, ne peut pas accepter la nature. Il fait tout pour arrêter le temps, repousser les limites, exploiter, trouver plus, mais regarde-t-il en arrière ? Regarde-t-il à côté ? Je n'en suis pas si sûr.
Chris aborde également le thème du karma. Les vies antérieures. Il nous place de manière subtile des petites touchent telle que les âmes soeurs, les vérités cachées, on ne voit que ce que l'on nous montre. En effet, regardez autour de vous, un point de vue peut avoir son opposé. On regarde une photo par exemple ou un reportage et on en tire des conclusions. Est-ce la vérité ? En êtes-vous sûr ? Ce sera votre vérité avec les éléments dont vous disposez et ce qu'on a bien voulu vous montrer.
Bref, nous abordons également le thème du cycle… Celui de la terre, elle n'est pas immortelle et fonctionne par cycles…
Il est bien évidemment question d'amour, d'amitié, de lien, certains bien plus puissants que le regard, par exemple l'énergie. Nous avons tous une destinée à accomplir. Parfois, elle ne colle pas tout à fait au chemin de vie que nous avons choisi. Mais lors de l'Apocalypse, ici en 2120…, il se révèle.
Au fil du récit, nous évoluons avec les personnages très charismatiques et bien dessiné. Tout à fait. Leur caractère, leur environnement, les nouvelles technologies, leurs stratégies, etc. Tout cela est positionné de manière fluide et sans accroc dans le livre. Oui, le livre est un pavé ! Mais non, on ne s'ennuie pas ! On est sous pression, du début à la fin ! Un premier tome très réussit.
Chris nous ouvre les portes des possibles et d'un point de vue. J'ai personnellement ouvert cette porte et je me suis laissé engloutir par cette fiction ! Oui, oui et je dois dire que je me suis régalé. Chris Red a une écriture soignée, où il mélange douceur, force vive et tendresse. Mais pas que. Il arrive à tisser sa toile lui aussi pour nous montrer les différents plans à l'échelle mondiale. Il n'oublie aucune facette et pour ça, je lui tire mon chapeau. Je n'ai trouvé aucune longueur. Si ce n'est que parfois je voulais lire encore plus vite pour retrouver les personnages auxquels je m'étais plus attaché que les autres et puis quand on se pose la question « Au fait, lui il est devenu quoi ça fait un moment qu'on ne la pas vu », tac, le voilà qui arrive ;)
Bref, vous l'aurez compris, je vous recommande non seulement ce livre dont le tome 2 risque d'être plus que prometteur et je vous recommande également cet auteur qui écrit des fictions vraiment très bien construites, imaginées, imagées et accessibles à tous, y compris aux adolescents.
Encore une fois, l'écriture de Chris Red m'a emballé et je ne peux que vous le conseiller. Je vous en souhaite une bonne lecture. Ouvrez votre esprit et partez dans un autre chemin 😊
Lien : https://linstantdeslecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Missnefer13500
  16 novembre 2019
Les premiers chapitres ne laissent guère entrevoir le chemin que va prendre l'auteur. En effet, celui-ci nous plonge dans une dystopie, qui tient de l'épopée, et semble partir dans tous les sens, au risque de se perdre (ou de nous perdre); tant Chris Red aborde de sujets différents.
Mais l'auteur maîtrise son idée de départ et ne perd pas de vue son objectif, et pas à pas nous y mène. Chemin faisait il nous incite à la réflexion sur nos comportements destructeurs envers la planète, et ces conséquences, thème central de la dystopie.
Tout y est particulièrement réfléchi, pensé, soupesé, basé sur des références de toutes sortes : légendes urbaines sur l' Agartha, le secret des pyramides, la vie extra-terrestre, l'existence d'un pouvoir surnaturel, les secrets détenus par les grandes puissances, l' Apocalypse annoncé.
Chris Red ne laisse rien au hasard pour rendre ce roman palpitant, l'ancrant dans un contexte politique existant, sur les conséquences de notre maltraitance écologique, sur les cycles de la terre, sur les rivalités gouvernementales, la soif inextinguible de pouvoir, la conquête de l'espace...
Malgré les va et vient constant d'un chapitre à l'autre sur les différents acteurs de cette histoire, on se perd peu, ou presque pas. Mais surtout on ne s'ennuie pas, tant le tout est addictif et que l'on s'intrigue des liens et des rôles de chacun des protagonistes principaux dans cette aventure.
La question qui m'a le plus titillée est bien évident : quel rôle d'Adil et Dimitri viennent y jouer ? Ces deux personnages que l'on découvre en début de roman et dont l'auteur nous révèle les anciens karmas. À cet heure je n'ai pas de réponses et j'avoue avoir été déconcertée, tant je m'étais imaginée que l'intrigue tournerait autour de ce thème que je pensais central. L'auteur aborde là, un sujet intéressant, à savoir si l'éducation prévaut sur le fond de l'âme de chacun d'entre nous, sur la croyance sur les vies antérieures. Mais ce n'est là qu'un échantillon des nombreux thèmes que Chris aborde de manière très poussée.
Ici, l'auteur fait la part belle aux femmes, quoique, les mettant sur les devants de la scène, leur donnant un pouvoir jamais vu jusqu'alors. (J'avoue que l'on s'interroge sur l'issue de ce renversement de prépotence). Il en brosse le portrait de maîtresses femmes, poussant l'excès à en faire des castratrices, flirte avec le BDSM. Un peu trop, peut-être, l'histoire étant déjà suffisamment étoffée. Cependant, on peut néanmoins le justifier avec la nécessite du reprise du contrôle par les femmes en adéquation avec la manière qu'elles sont traitées de nos jours, l'égalité des sexes n'étant qu'un leurre, et bien trop souvent les femmes considérées comme de simples objets sexuels. On va donc dire qu'il est plaisant que l'auteur bouscule cet ordre des choses, et s'adapte parfaitement au thème de la dystopie, une nouvelle vie, une nouvelle ère.
L'auteur contrôle le rythme du récit et le suspens. La plume est fluide et plaisante, malgré quelques fautes d'autographe sur des mots basiques et d'accord de verbes, des coquilles avec des mots manquants, peu vu le pavé, mais la béta-lectrice qui sommeille toujours en moi, n'a pu s'empêcher de les pointer.
Au vu du nombre d'acteurs dans ce roman, il est difficile de s'attacher à certains d'entre eux, cependant l'on peut que relever que leurs personnalités sont abouties.
Arrivée au terme de cette dystopie dense et complète, je ne peux que féliciter l'auteur pour son imaginaire, son travail de recherche, et le remercier pour SP qui m'a fait découvrir un univers dystopique original , et surtout donnée l'envie de lire la suite.

Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Yumiko
  30 octobre 2018
C'est avec grand plaisir que j'ai commencé ce premier tome et découvert un nouvel univers présenté par l'auteur. Autant dire que là, c'est du costaud, car cette histoire est très complète et bien détaillée. Pour ceux qui aiment des univers bien fournis au niveau politique, avec une intrigue bien développée et de nombreuses ramifications, vous trouverez ici de quoi vous rassasier.
J'ai été impressionnée par les idées qui sont développées, elles sonnent toutes tellement juste et nous donnent, l'air de rien, de grandes claques par rapport à comment nous traitons notre planète et ses ressources. L'auteur a décidé de faire prendre un tournant radical à notre monde, que ce soit avec le contrôle karmique qui fait froid dans le dos ou la présence des Mères Fondatrices, tout comme ce terrible compte à rebours ​qui fait frémir.
J'ai beaucoup aimé les idées qui sont développées principalement avec la passation de pouvoirs qui nous fait réfléchir (y a-t-il un système possible sans failles?) et qui nous montre une fois de plus que nous pouvons rapidement sombrer dans un début d'esclavage voire même de régime totalitaire. Ce sont les dérives de notre société qui sont mises en avant et qui nous poussent à prendre du recul en nous plongeons dans un futur possible pour notre planète (et il ne fait pas vraiment rêver).
Les personnages, quant à eux, sont nombreux et ont une psychologie extrêmement bien développée de quoi nous permettre de bien les connaître et de suivre avec intérêt toutes leurs aventures et leurs cheminements personnels. C'est un des gros points forts de ce roman si dense et j'ai adoré tous les rencontrer!
En même temps, sa densité est justement l'élément qui a ralenti passablement ma lecture, car tout est présenté de façon complète, ce qui fait que ce premier tome pose beaucoup l'univers et les personnages et le fil rouge met du temps à avancer. Etant une adepte des romans avec un rythme bien présent, cela m'a un peu manqué dans les premières parties. Mais cela n'enlève rien à la qualité du style de l'auteur et à l'histoire passionnante et bien pensée qu'il nous propose.
En bref, s'il m'a manqué un peu de rythme dans les premières parties, j'ai plongé avec délice dans cette histoire aux nombreuses ramifications. Avis aux amateurs de ce type de roman, celui-ci vaut vraiment le détour!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bulle39
  25 avril 2019
Un roman très intéressant tant au niveau du scénario que des personnages.
Les 1ères lignes nous plongent dans un univers particulier, dans lequel la loi impose le contrôle karmique pour chaque naissance, révélant les vies antérieures des bébés. Ainsi les nourrissons peuvent être considérés comme criminels en fonction des résultats.
C'est ainsi que le Docteur Kubek découvre que son neveu tout juste né est la réincarnation d'Hitler. Comment un nourrisson peut-il déjà être un meurtrier ? Des questions morales se posent…
C'est un sujet bien évidemment original qui pousse à une certaine réflexion sur l'éventualité d'un réalisme futur. Un thème qui suscite donc l'intérêt d'autant plus que d'autres enjeux se révèlent au fil des pages, nous laissant découvrir les conséquences d'une société à la dérive.
Le roman est assez dense et complexe.
Les personnages sont nombreux mais intéressants par le soin que l'auteur a apporté à leur personnalité. Les points de vue des différents protagonistes permettent une bonne appréhension de l'environnement et des événements.
J'ai apprécié que le récit se déroule dans différents lieux. Que ce soit sur Terre ou dans l'Espace, tout s'emble être éclaté alors que finalement tout a un lien.
L'auteur a bien construit ses intrigues, la plume est fluide et travaillée. Quelques descriptions parfois un peu longues pour moi, mais elles ont permis de s'approprier l'ensemble des situations.
D'ailleurs, je ne m'attendais pas à une telle tournure des événements : entre intrigues politiques et complots du gouvernement, les enjeux environnementaux, l'auteur exploite avec efficacité notre monde touchant à sa fin.
Ce 1er tome est donc un récit de SF riche en tous points : les personnages, les intrigues, les rebondissements, les différents lieux d'action. Mais pas que ! la place des femmes, le pouvoir, l'amour et l'amitié et j'en passe…(je ne vais pas tout vous dire quand même :) ) Tout prend un sens différent…
L'auteur, à travers son roman, pousse le lecteur à la réflexion sur le futur de notre monde, en abordant des sujets d'actualité. Un univers très bien exploité et finement élaboré qui raviront les amateurs du genre.
Je remercie Chris Reed de m'avoir permis de découvrir son roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   11 juillet 2019
Au-dessus de l’Espagne. 25 octobre 2122.
Le karma pouvait se révéler un peu facétieux. Si jamais il se trouvait quelqu’un pour tirer les ficelles en coulisses, il fallait reconnaître qu’il était un tantinet coquin et malicieux. En effet, réunir côte à côte Dimitri Klasil et Adil Patel dans des sièges adjacents au sein du même avion à destination du Canada, c’était un coup de maître.
Toutefois, rien n’indiquât au début que la mayonnaise allait prendre entre les deux hommes. Tout semblait les opposer de prime abord. Dimitri s’était mis sur son trente-et-un alors que Adil avait opté pour une tenue simple, habituelle de ce qu’il portait au quotidien. Pour un homme qui s’en allait dans le pays du Grand Nord, il n’avait pas froid aux yeux, se disait Dimitri. Il avait beau avoir été le Mahâtma Gandhi, il n’en était pas moins curieux et aimait particulièrement observer les attitudes des passagers qui se trouvaient au même endroit au même moment que lui. Il avait bien choisi sa vocation de journaliste à vrai dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszsgabrielleviszs   11 juillet 2019
Survivre. Un impératif d’actualité, aussi bien pour les hommes que pour les animaux.
En effet, les premiers effets de la lune de sang affectaient les océans. La marée débutait et les vagues s’intensifiaient, fouettant les littoraux avec fracas et violence. Les pauvres âmes qui avaient eu le malheur de se trouver éloignés des côtes à bord d’un bateau n’avaient plus d’autre choix que de prier ou d’espérer que leur ange gardien avait prévu un miracle pour les tirer de ce mauvais pas. Les eaux ne pardonnaient pas.
Elles engloutissaient.
Et ne recrachaient que des débris sur les plages désertées. Seuls les poissons pouvaient survivre à une telle violence en se réfugiant en profondeur là où le tumulte de la surface n’affectait pas la vie sous-marine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3542 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre