AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782280282383
320 pages
Éditeur : Mosaic (28/10/2015)
3.65/5   31 notes
Résumé :
Tout le monde prévoit de mourir. Mais qui prévoit de SURVIVRE ?

Je ne vous apprends rien : l’hôpital, ça craint. Surtout quand on pense qu’on va mourir et qu’on voit les autres qui ont toute la vie devant eux.
Alors vous allez me trouver sacrément ingrate si je vous dis que finalement, la maladie ne m’a pas eue, que je suis bien vivante, et que pourtant je suis sonnée. A terre. Agressive. En colère.
Parce que je n’avais pas prévu ça. V... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 31 notes
5
2 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
1 avis

LunaZione
  19 novembre 2015
Un grand merci à Camille des éditions MOSAÏC pour l'envoi de ce roman.
Son résumé m'avait beaucoup intrigué : l'hôpital, c'est un peu mon univers, du coup, je suis toujours intéressée par les histoires qui s'y passent, surtout quand ce sont des romans jeunesses et encore plus quand il s'agit de cancer... Autant dire que ce n'était pas la première histoire du genre que je lisais ! Par contre, il est certain qu'Invincible est une histoire unique : jamais auparavant, je n'avais lu une histoire comme celle-ci.
J'ai trouvé très intéressant la façon dont Evie se rebelle : en quelque sorte, elle doit faire le deuil de sa mort et elle se rend compte que vivre est plus compliqué que mourir. Et puis, elle se sent coupable aussi vis à vis de ses amis de l'hôpital : pourquoi elle et pas eux ? du coup, elle cherche ses nouvelles limites, bravant de plus en plus les interdits...
Mes émotions sont vraiment parties dans tous les sens avec cette histoire : forcément Evie m'a touchée et certaines scènes m'ont mises la larme à l'oeil (comme celle à l'hôpital avec la petite fille et son doudou) et je pense que j'ai réussi à comprendre la rage qui l'habitait et le pourquoi du comment elle fait toutes ces bêtises... Mais, elle m'a vraiment mise en colère ! Ses actes, son attitudes avec ses proches sont loin d'être toujours respectueux d'eux, mais aussi de Stella et Caleb (ses copains de l'hôpital) : c'est certain qu'elle est différente maintenant mais ce n'est pas une raison pour faire du mal à tout le monde à tord et à travers.
Mes rapports avec les autres personnages ont été beaucoup moins virulents : tous m'ont beaucoup touché entre Stella et Caleb, les parents et la grande soeur, l'ex-meilleure amie et l'ex-tout court... Tous sont là pour Evie, gentils et aimants. Peut-être aussi que ce qui les rend d'autant plus appréciables est l'attitude irrespectueuse et non-reconnaissante d'Evie à leur égard. Par contre, j'ai du mal à mettre Marcus dans le même lot : bien sûr il aime Evie, bien sûr son histoire est touchante mais... j'ai l'impression qu'à partir du moment où elle le rencontre, tout se barre en cacahuète. Même si, justement, il essaie aussi de réfréné les envies suicidaires de la jeune fille.
La fin du roman est vraiment particulière, du coup, je ne sais pas trop quoi en penser... J'ai cru comprendre que Invincible était en fait un premier tome : la suite m'intrigue !
C'était la première fois que je découvrais l'écriture d'Amy Reed et la rencontre est très bonne : c'est rare qu'un livre me met autant dans tous mes états. On oublie rapidement que nous sommes dans un livre et personnellement j'ai trouvé l'état d'esprit des différents personnages extrêmement crédibles, notamment en ce qui concerne la vie à l'hôpital. Bref, j'y ai cru ! Et je lirais la suite ;)
Une histoire terriblement déconcertante.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Luxnbooks
  07 novembre 2015
Tout d'abord, je tiens à remercier NetGalley France et les Éditions MOZAÏC, pour ce roman que j'attendais avec une grande impatience. Je m'attendais à tomber sur un roman beaucoup plus léger qu'il n'y paraît. Au lieu de ça, j'ai terminé avec une envie de pleurer pour l'héroïne, il y a une accumulation croissante de plein de petits détails, qui nous font craindre le moment où Evie va exploser. Et c'est vraiment très émouvant et aussi difficile d'être impuissant face à cette détresse.
Evie est une jeune fille sage, gentille, avec une famille aimante, des amis attentionnés et un petit ami amoureux d'elle, qui est totalement parfait. Pourtant, sa vie est beaucoup plus compliquée qu'il n'y paraît, à commencer par son cancer, qui gagne du terrain et son incapacité à se déplacer autrement qu'en fauteuil, à cause de sa fichue jambe cassée. Malgré son combat, la maladie l'a conduite à une hospitalisation sérieuse au service d'oncologie pédiatrique. Vivre dans un hôpital, entourée d'enfants malades est une épreuve difficile à supporter, c'est dans ces circonstances que des amitiés qui n'auraient jamais vu le jour ailleurs se sont créés, notamment le trio infernal complété par Stella et Caleb. Personne n'aurait pu croire que la parfaite pom-pom girl pourrait trouver du soutien avec une punk et un garçon timide, pourtant ensemble ils sont plus forts et se soutiennent.
Lorsque les médecins annoncent des résultats peu concluant, Evie décide d'interrompre son traitement et malgré le soutien de son entourage, elle n'en peut plus de s'acharner, alors qu'elle décline à chaque jour qui passe. En paix, avec l'idée de mourir elle fait progressivement ses adieux à sa famille, ses amis et son petit-ami. Contre toute attente, les semaines passent et sa santé finit par s'améliorer et le diagnostic est sans appel, Evie a gagné son combat contre le cancer. Cette nouvelle va être assombrie par un drame qui va totalement lui faire perdre pied et le retour à la vie normale va s'avérer difficile.
Comment reprendre le cours normal de sa vie, quand on a fait ses adieux au monde des vivants ? Evie n'a pas de réponse à cette question. Alors que tout le monde autour d'elle est ravie de son retour, elle prend conscience que sa vie n'est plus la même et qu'au cours de sa maladie, elle est devenue quelqu'un de totalement différente. Personne autour d'elle ne comprend, ses besoins et tout le monde s'attend à ce qu'elle redevienne la gentille petite fille que tout le monde connaissait. Mais, c'est impossible pour elle. Nous allons assister impuissant, à la monter de la colère de l'héroïne. Ses proches cherchent à la dorloter et elle étouffe, personne ne comprend ce qu'elle ressens. Pourtant, malgré tout ce qu'elle pense, elle reste fragile et même si sa colère, lui apporte la force, elle n'est pas prête à accepter l'aide. J'avoue que j'ai eu du mal à comprendre ses réactions, mais je pense que ce qui lui est arrivé est tellement énorme, qu'elle extériorise comme elle le peut et elle finit par ne plus savoir la personne qu'elle est vraiment. Evie va s'éloigner progressivement de sa vie d'avant, et celle de l'hôpital.
Sa rencontre avec Marcus, va un peu la sortir du gouffre et leur relation à quelques points intéressants. Notamment, parce qu'il lui permet de s'évader un peu, mais je suis perplexe à son sujet, notamment parce que son personnage, a un côté sombre. Et même si leur relation est mignonne, j'aurais aimé qu'elle puisse davantage se reposer sur lui. Elle va de plus en plus avoir du mal à se sortir la tête de l'eau et malgré sa volonté de s'en sortir, elle va tomber dans une spirale d'auto-destruction. Au fil des pages, je me suis inquiétée, j'ai pleuré, car les émotions sont fortes et l'histoire touchante. Un roman très réaliste, j'ai aimé qu'on s'éloigne de la fille malade qui va mourir, mais au contraire nous montrer les difficultés rencontrées pour retrouver la vie qu'elle a perdue. Ne vous attendez pas à un roman léger, l'héroïne est remplie de colère et chacune de ses émotions gagnent en intensité, on est spectateur d'une douleur qui dépasse l'entourage d'Evie et j'aurais aimé pouvoir intervenir.
Une lecture vraiment très intéressante et la plume de l'auteure est très convaincante. J'ai moi-même finit avec une certaine colère, dirigée principalement vers l'auteure, car la fin est vraiment très cruelle pour le lecteur ! Et, j'ai très peur pour la suite, car on est arrivé à un point de non-retour et j'espère vraiment qu'Amy Reed, va réussir à nous redonner des frissons et que les émotions seront toujours aussi intenses, car on risque de prendre un tournant très différent. Prévoyez des mouchoirs.
Lien : http://wp.me/p4u7Dl-1Ao
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
3Moopydelfy
  05 novembre 2015
J'hésitais à me lancer dans ma lecture. J'avais peur de trop craquer, de trop aimer son héroïne. Vous savez ce genre d'émotions qui vous donnent envie de botter le derrière de l'auteure pour faire vivre autant de trucs à son personnage. La jeune Evie passe son adolescence à l'hôpital. Là où d'autres découvrent le lycée, elle a un cancer. Ses chances de s'en sortir sont maigres. Présentes mais très peu nombreuses. Evie nous emporte dans ses adieux. Un jour, Stella, sa meilleure amie, décide de la sortir des murs blancs des soins, de ce lieu qui l'emprisonne. Qui aurait deviné que cet écart allait entraîner les répercussions qui suivent? Evie paie son moment de liberté en ayant la surprise de voir ses résultats démontrés que sa maladie est partie. Elle est guérie. du jour au lendemain, la mourante reprend du poil de la bête. Evie devient une survivante.
Seulement, son âme a changé. Son regard est différent. Comment vivre quand vous étiez résigné de votre sort? Comment reprendre le quotidien? Difficile de revenir comme si de rien n'était dans un monde qui n'est plus vraiment le sien. Evie souffre de son nouveau statut. Invincible est une prise de conscience, une rébellion de son héroïne qui souhaite évacuer, réapprendre avec son passé à avancer, à continuer d'avancer.
Amy Reed aborde à travers Evie la maladie chez les jeunes, la mort et la rémission… L'amitié qui lie Evie, Stella et Caleb emporte dans un tourbillon d'émotions. J'ai gardé mes mouchoirs pas loin, les larmes ont coulé de nombreuses fois. J'ai aimé ce trio condamné, ce groupe qui se complète, se soutient. J'ai aimé leur personnalité. J'ai aimé leurs qualités et leurs défauts. Evie s'avère fascinante, rebelle, un peu rock. Stella un poil exubérante, attire le regard, désire vivre à fond le temps qu'il lui reste. Comment ne pas le comprendre? Les parents ont du mal et surprotègent leur progéniture. Mon coeur de maman a eu des ratés pour les deux côtés.
Evie a du mal à trouver sa place. Evie avait formé un duo à la vie à la mort avec son cancer. Sa perte la déroute. Elle sombre. L'addiction la guette. Sa rencontre avec Marcus apporte une nouvelle route possible. Parfois, j'ai eu envie de lui dire de profiter de sa chance, de profiter de cette guérison étrange, de ce petit miracle. Au niveau des émotions, Evie m'a rendue dingue. Rhaaa, si j'avais pu la secouer. Ses pensées, ses idées, prennent aux tripes. Elles secouent. Elles perturbent. La narration à la première personne accentue cette sensation. le corps est guéri mais l'esprit d'Evie souffre encore. Il n'a pas enregistré qu'il n'allait pas mourir tout de suite. le chemin va être complexe, sinueux pour sortir des ombres. Les personnages secondaires retiennent l'attention. de Will le prince charmant à Marcus qui pourrait être malgré son caractère, son penchant pour les drogues et l'alcool la rédemption de Evie, les deux garçons attirent chacun pour des raisons différentes.
Chronique complète sur mon blog.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
inthecrazyhead
  24 juin 2018
Si vous recherchez un roman qui traite de la maladie, surtout du cancer, dont le personnage principal est encore un enfant mais qui sort des standards habituels (Nos étoiles contraires, Oscar et la dame en rose, Dieu me déteste, ...), vous serez servis avec Invincible d'Amy Reed.
Ici, nous avons non pas une mourante du cancer mais une miraculée du cancer ! En effet, Evie est une jeune fille à qui on a diagnostiqué un cancer qui laisse peu de place à l'espoir. Elle accepte l'idée et s'est déjà préparée à faire ses adieux à son univers. Seulement, voilà que son cancer se fait la malle du jour au lendemain ! Oups, voilà ce qui peut être assez perturbant, surtout quand psychologiquement, on était prêt, on avait accepté l'idée de mourir.
J'ai trouvé le concept de "survivante" plutôt bien exploité ici. Ce n'est ni mièvre, ni larmoyant, que du contraire. Evie se sent coupable de vivre, surtout comme ça, par le plus grand des hasards, tandis qu'à coté, ses compagnons de chambrée, les autres enfants résidant à l'hôpital sont, eux, toujours malades. Son entourage la voit comme une miraculée et la considère comme aussi fragile que du verre. Ceci donne lieu à un récit assez cash et déroutant puisqu'il prend des chemins assez inattendus par rapport à ce quoi on nous a habitué à lire sur le même sujet dans le monde de la fiction.
C'est une approche que je trouve assez courageuse car elle prend le risque de déplaire au lecteur, Evie n'ayant pas des comportements que l'on pourrait juger d'attachants ni de bien malin eu égard de la "chance" qu'elle a. Or pourtant, c'est tout l'intérêt du roman, à mon sens. Comment peut-on vivre la disparition quasi miraculeuse d'un cancer alors qu'en même temps, une amie malade décède et d'autres vont suivre ? Comment doit-on aborder une personne sans pour autant trop la solliciter en terme d'attention, sans la prendre en pitié? Comment comprendre une personne qui a tout de même côtoyé la mort et donc n'aura pas la même vision des choses, de la vie?
En prenant le risque d'écrire une fiction sous cet angle, Amy Reed a su me séduire. Cash, dérangeant, attachant à sa manière, fluide et facile à lire, je l'ai littéralement dévoré. Je suis fort intriguée de lire le tome 2 afin de voir comment les choses vont évoluer et quelles leçons en seront tirées.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Belecture
  03 décembre 2015
Mon avis : Un encore plus gros merci aux Editions Mosaïc pour ce livre que je voulais absolument lire. On l'a comparé à Nos étoiles contraires et si le thème du cancer est bien présent, je ne trouve aucune ressemblance ni dans l'approche, ni dans l'histoire. Ce livre m'a travaillée, non pas à cause du contenu, même si certains passages sont difficiles, mais car je ne sais pas si j'ai compris ou pas toutes les réactions de Evie. le puis-je moi qui ne suis pas entre la vie et la mort ?

Evie a 16 ans. Depuis deux ans, on lui a diagnostiqué un cancer des os et elle passe tout son temps en service d'oncologie pédiatrique. Elle voit toujours son petit-ami, Will ou plutôt, il souhaite continuer leur relation et la soutenir. Kasey, sa meilleure amie vient plus rarement mais maintient le lien entre elles. Evie est résignée, elle est entourée de Stella et Caleb, eux aussi de jeunes adolescents cancéreux. Sa famille est effondrée, surtout que les derniers résultats d'examens sont très mauvais. Evie ne veut plus de la souffrance que la chimio ou la radiothérapie provoquent et formule le souhait de rentrer mourir chez elle.

Stella dont elle est de plus en plus proche lui organise une sortie d'adieu. Evie se sent vivante comme elle ne l'a jamais été depuis longtemps. La sortie vire au cauchemar et pourtant, Evie apprend avec stupeur, incompréhension que son cancer a reculé. Elle serait même en rémission. Sa famille éprouve une joie indicible tandis que la jeune fille se sent perdue. Elle s'était préparée pour la mort mais pas pour l'avenir. Reprendre un quotidien qui n'est plus le sien bouleverse encore plus Evie qui est pleine recherche de sens, de motivation. Elle va tester ses limites et celles de ses parents.

Un sujet que je n'avais jamais vu abordé sous cet angle mais qui est effectivement source de questions pour les malades comme pour leurs proches. Des questions que je me pose aussi à présent. J'ai trouvé que le style de l'auteur qui est simple mais pas simpliste évitait de trop alourdir une histoire qui l'est déjà. Ce choix est fort judicieux. Amy Reed retranscrit vraiment dans le détail la souffrance physique et psychologique de ces jeunes, âmes jeunes ou sensibles s'abstenir. C'est grâce à cette précision dans le quotidien d'un service, de vies que nous abordons la suite du récit en comprenant plus facilement la rupture que vit Evie.

Evie a forcément changé, elle a mûri bien plus qu'il ne faudrait et pour vivre avec la mort comme épée de Damoclès à chaque instant, le cynisme est l'arme absolue. La préparation mentale et psychologique à une mort très jeune doit faire son chemin en plus des douleurs quotidiennes insupportables. On comprend que la jeune fille culpabilise d'imposer la tristesse, le chagrin absolu à sa famille, ses amis. C'est ce qui rend très difficile d'accepter les réactions qu'elle aura par la suite et son rejet de la vie. Il est également motivé par une autre culpabilité dont je ne vous parlerai pas pour ne pas vous spoiler.
Evie est pleine de contradictions,du moins lorsqu'elle apprend ce "miracle". Elle était très posée et douce lorsqu'elle était malade. Je crois sincèrement que son brusque changement de caractère est dû à deux choses. Elle n'a aucun temps d'adaptation pour passer d'une vie à l'hôpital à celle d'une adolescente "normale". Et la culpabilité la ronge, elle fuit ce sentiment qui est à présent sa nouvelle douleur et dont elle n'a parlé à personne. Elle refuse la pitié en bloc mais elle cherche la punition, la vraie.
Evie parviendra-t-elle à ne plus détruire sa vie ? La fin de ce qui semble être un premier tome laisse présager bien des remous.
Lien : http://www.lecturesenb.fr/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Carole94pCarole94p   29 janvier 2016
Devant mon lit, il y a un plateau couvert d’une nappe en dentelle, avec des bougies et une douzaine de roses rouges. Et sur une vraie assiette en porcelaine trône un gros cheeseburger, avec des frites en tire-bouchon. Je balaye la chambre du regard. Will est là. Près de la porte.
— Joyeuse Saint-Valentin, dit-il.
Je me mets aussitôt à pleurer : ça y est, les vannes sont ouvertes et elles ne vont pas se refermer de sitôt. Will se précipite à mon chevet et emprisonne mes mains dans les siennes. Bon sang, ce qu’il a les mains chaudes !
— Ça va ? demande-t-il.
Son visage est crispé par l’inquiétude, une expression qui m’est malheureusement devenue familière.
— Oui, ça va. Je suis juste surprise et… heureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Carole94pCarole94p   29 janvier 2016
— Cette fleur va te peindre le menton en jaune. Ça t’illumine. Là, là… Là où je t’ai embrassé.
— Où ? murmure -t-il d’une voix noyée de larmes.
— Tu ne le vois pas, mais moi si. Ton désir brille comme un soleil.
— Tu délires, Evie. Il pleure. Je garde les yeux fermés pour ne pas subir le spectacle de sa tristesse. Je ne veux voir que cette petite fleur jaune.
— Chaque fleur a son message. Est-ce que les garçons effeuillent la marguerite en arrachant les pétales un à un ? Les garçons jouent au foot et les filles décapitent les fleurs. Mais toi et moi, Will, on n’a pas besoin de demander aux fleurs si on s’aime un peu ou à la folie, pas vrai ? On le sait déjà ? Pas vrai, Will ? Il m’embrasse la main avec des lèvres humides de larmes. Des lèvres qui tremblent. Il ne dit plus un mot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Louis_passionLouis_passion   20 mars 2016
Et moi je suis le baton ou le ballon, l'objet inanimé que l'on se passe, l'accessoire sans lequel le jeu n'existerait pas
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Amy Reed (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amy Reed
Prescott. Oregon. Trois garçons populaires ont violé Lucy lors d'une soirée. Elle a porté plainte. Elle est devenue la paria de la ville... Quand Grace, nouvelle venue au lycée de Prescott, découvre cette histoire, elle refuse de rester les bras croisés. C'est le début des "Filles de nulle part" et d'une aventure féministe, de la découverte de la sororité à... la justice, enfin ?
Je vous embarque avec Grace et ses amies, et vous invite à découvrir un sujet peu présent dans la littérature : l'autisme au féminin ! Et plus spécifiquement du syndrome d'Asperger. Pourquoi, d'ailleurs, y aurait-il un "autisme au féminin" ? Je vous explique tout ça, à partir du travail et de l’œuvre de Julie Dachez ! C'est parti ?
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1207 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..