AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782752905604
Éditeur : Phébus (07/12/2010)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 17 notes)
Résumé :

1798 : A la tête d'une petite escadre, Richard Bolitho, promu commodore, prend le large. Il s'apprête à gagner la Méditerranée où, dit-on, se trouverait déjà une lourde armada française, dotée d'une artillerie dernier cri. Bolitho a pour ordre de débusquer l'ennemi et de découvrir ses intentions. Ne disposant pas de bases en Méditerranée, le commodore présume une mission ardue. Et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fnitter
  02 octobre 2013
Une aventure menée tambour battant.
Septième tome dans l'ordre d'écriture, mais treizième dans l'ordre chronologique, combat rapproché fait suite au tome intitulé Capitaine de pavillon.
L'histoire débute en janvier 1798. Bonaparte tente de contrer la suprématie Anglaise en méditerranée orientale et veut lui couper la route des indes. Ce tome se passe avant la bataille d'Aboukir (premier août 1798), où la flotte française sera défaite par Nelson, comptant plus de 5000 morts contre six fois moins d'Anglais.
On ouvre sur Thomas Herrick, Capitaine de Pavillon du désormais Commodore Bolitho, sur le Lysandre, un deux ponts de 74 canons. Cela débute comme une réunion de famille à Gibraltar où l'on retrouve de nombreux protagonistes des tomes précédents.
Bolitho est désormais à la tête d'une escadre de 5 bâtiments (3 vaisseaux de ligne, une frégate et une corvette) comptabilisant près de 5000 hommes. Un commandement qui aurait pu revenir à Nelson si ce dernier n'avait pas perdu un bras entre temps. C'est dire de la confiance que l'Amirauté porte à Bolitho pour cette mission en méditerranée, pour tenter de découvrir ce qu'y prépare Boney...
C'est le premier tome de la série où Bolitho se retrouve véritable patron, au commande de son escadre, sans supérieur grincheux et incompétent pour venir lui ch... dans les bottes. Les affres du commandement, seul à décider, l'ultime responsabilité des actes entrepris par l'escadre, des décisions qui peuvent faire pencher la balance de tout un pays dans cette mission ô combien importante.
Un tome où les combats et les coups d'éclats s'enchaînent à un train d'enfer, sans répit pour le lecteur balloté d'une bataille à l'autre, mais sans négliger pour autant la construction du roman et la psychologie des personnages.
Bref un excellent tome, mais ils le sont tous jusqu'à présent...
La suite de mes lectures : A rude école, tome écrit un an après celui-ci mais qui reviendra aux tous débuts de Bolitho.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7310

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   04 octobre 2013
Des boîtes de tabac à priser également, très appréciées au carré par les officiers les moins avertis, fabriquées avec des restes de bœuf salé. Certaines de ces boîtes étaient si dures, si soigneusement polies, qu'on eût cru de l'acajou. Elles dénotaient d'ailleurs chez leurs artisans non seulement des qualités artistiques indéniables mais encore de respectables capacités de digestion.
Commenter  J’apprécie          300
fnitterfnitter   03 octobre 2013
Tous ces gens, en Angleterre, qui écrasent une larme en voyant appareiller un vaisseau du roi n'ont jamais une pensée pour les malheureux qui sont à bord. Qui meurent tous les jours pour défendre leur petit confort et leur sécurité.
Commenter  J’apprécie          350
fnitterfnitter   04 octobre 2013
Il n'y a rien de tel qu'une attaque par surprise. La surprise n'intervient que lorsque l'un des deux commandants s'est totalement trompé dans son appréciation de la situation depuis le commencement.
Commenter  J’apprécie          390
fnitterfnitter   03 octobre 2013
Lorsque j'avais vingt ans, je croyais que la vie devenait facile dès que l'on était commandant. J'ai vite compris ce qu'il en était. A présent, je sais que, chaque fois que l'on grimpe un échelon, on en a les inconvénients autant que les privilèges.
Commenter  J’apprécie          230
fnitterfnitter   03 octobre 2013
Il faut bien commencer par un bout montrer à nos gens que nous sommes capables de les mener au combat aussi bien que nous les commandons dans la vie de tous les jours.
Commenter  J’apprécie          200

Lire un extrait
autres livres classés : empire britanniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1992 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre