AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Luc de Rancourt (Traducteur)
EAN : 9782752905574
372 pages
Éditeur : Phébus (03/06/2011)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Eté 1801. Après une incursion mouvementée dans la Baltique - où diverses puissances réputées "neutres" font en douce le jeu de Bonaparte - Richard Bolitho est dépêché par l'Amirauté sur un autre front, beaucoup plus directement menaçant... Il se murmure que le Corse, qui n'a pour l'heure que la Paix à la bouche, prépare en secret une opération décisive : rien de moins que l'invasio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fnitter
  10 mai 2014
Treizième tome dans l'ordre d'écriture et quinzième dans l'ordre chronologique (mais est-ce bien utile de le savoir à ce niveau là ? ).
Nous sommes en été 1801, une année riche en événement puisque trois mois seulement après la bataille de Copenhague (voir Cap sur la Baltique) et juste avant les préliminaires de paix entre la France et l'Angleterre le premier octobre (devant conduire à la paix d'Amiens en mars 1802). Huit ans de guerre déjà et pour négocier cette paix provisoire (elle ne durera pas puisque dès mai 1803 la guerre reprendra), il faut marquer des points.
Voilà donc notre Contre-Amiral envoyé commander les forces de blocus de Belle-Ile dans le golfe de Gascogne avec pour objectif la destruction de la flotte de débarquement de Napoléon.
Mais les événements et la politique font que Bolitho n'a pas le droit à l'erreur et s'il échoue, c'est en bouc émissaire qu'il reviendra au port.
Une nouvelle épreuve pour Dick Egalité (l'emprisonnement).
Une vision plus large des faits que dans le tome précédent ( voir le feu de l'action) grâce à la position de pouvoir de Bolitho, mais un tome plus calme, plus cérébral. le plaisir de la lecture reste intact avec quelques beaux morceaux de bravoure, mais un peu plus de sang de fureur, d'orages de mitraille et d'éclisses volantes arrachées par des boulets ravageurs n'aurait pas nui.
La suite : Honneur aux braves, en pleine paix ? Gageons que nous trouverons quelques moyens de mettre à contribution notre héros maritime préféré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          764

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   12 mai 2014
Leur petite escadre côtière, dont le Benbow était bâtiment amiral, s'était comportée avec brio. Tout le monde le disait, la Gazette avait souligné que, sans leurs efforts, les choses auraient fort bien pu prendre un cours très différent. (…) Il avait déjà tout entendu sur ce sujet et détestait les gens qui parlent d'un combat naval comme s'il s'agissait d'un jeu avec arbitre.
Ces sortes de gens n'avaient jamais assisté à un carnage ni jamais vu ces corps désarticulés, ces hommes rendus fous après chaque engagement. Le fouillis des cordages, les morceaux de bois déchiquetés, les espars qu'il fallait déblayer sans que l'on sache si on allait pouvoir refaire de ce tas d'épaves un navire apte à retourner au combat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
fnitterfnitter   12 mai 2014
Le bon Dieu, le marin, tous deux on les vénère...
Mais au cœur du danger, et non quand on le flaire.
Que passe le péril, tous deux sont oubliés :
Ni Dieu ni le marin ne sont remerciés.
John Owen.
Commenter  J’apprécie          300
fnitterfnitter   13 mai 2014
Un boulet vint s'écraser contre la lisse avant de labourer la dunette de part en part. Bolitho vit le pont et le pied de la bôme aspergés de sang. Le boulet avait fauché les rangs des fusiliers tel un gigantesque couperet.
Commenter  J’apprécie          210
fnitterfnitter   13 mai 2014
Les guerres n'étaient pas décrétées par des jeunes gens, et c'était pourtant eux qui devaient la faire.
Commenter  J’apprécie          452
fnitterfnitter   12 mai 2014
Savoir sacrifier quelques vies pour en sauver bien davantage, c'est le rôle de tout commandant.
Commenter  J’apprécie          456

Lire un extrait
autres livres classés : empire britanniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1992 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre