AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Luc de Rancourt (Traducteur)
EAN : 9782752903457
384 pages
Éditeur : Phébus (12/06/2008)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Juin 1809. De retour en Angleterre après avoir battu et fait prisonnier le contre-amiral Baratte à la Martinique, sir Richard Bolitho profite d'un court repos auprès de son grand amour, Lady Catherine Somervell. Mais l'ombre d'un nouveau conflit assombrit déjà l'horizon. La récente union entre la France et les Etats-Unis laisse présager à l'Angleterre des heures sombres sur les routes maritimes des Indes. Envoyé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fnitter
  11 mars 2016
1809-1810, l'histoire tourne autour des préparatifs de la conquête par les anglais de l'île Maurice occupée par les français(dont l'histoire nous dit qu'elle sera réussie).
Mêmes ressorts que le livre précédent. le Vice-Amiral Richard Bolitho et sa charmante Catherine, le capitaine de vaisseau Adam Bolitho et son Anémone (là c'est sa frégate, pour l'histoire d'amour, voir Zénoria, femme de Valentine Keen, donc amour interdit et contrarié. Zut). Un peu plus de bruit et de fureur que dans « Par le fond ». Les Américains s'en mêlent et quelques inimitiés à l'Amirauté rendent la tâche moins aisée. Mais bon, quand Bolitho était un subordonné, c'étaient ses supérieurs qui étaient incompétents, maintenant qu'il est le patron sur la mer, c'est le contraire. Faut bien qu'il continue à gagner malgré les embûches et la mort de plus en plus d'heureux élus (la dream team de Bolitho au fil des ans). Mais ça sent le sapin pour notre héros qui s'affaiblit de tome en tome… (Plus que trois pour les initiés).
Je reste sur ma phrase de conclusion du précédent opus : Instructif ? Non, épique ? Non. Éblouissant, saisissant ? Non. Oui, c'est monotone, mais finalement j'aime bien la monotonie, c'est reposant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          742

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
fnitterfnitter   12 mars 2016
Que peut-on perdre sur le champ de bataille ?
Mais tout n'est pas perdu ; la volonté inexpiable,
L'espoir de la vengeance, la haine éternelle,
Le courage, voilà que ne se soumettra ni ne cédera jamais.

Le Paradis Perdu du John Milton.
Commenter  J’apprécie          400
fnitterfnitter   11 mars 2016
La sympathie est un sentiment qu'un commandant ne peut pas s'autoriser bien longtemps. Lorsqu'un vaisseau se transforme en briquet, quelle qu'en soit la raison, faire simplement preuve de compréhension peut être pris pour de la faiblesse.
Commenter  J’apprécie          390
fnitterfnitter   13 mars 2016
Lorsque nous combattons, ne pensez pas aux causes ni à la justice des choses. Pensez les uns aux autres, pensez d'abord à votre bâtiment !
Commenter  J’apprécie          390
picturapictura   29 mai 2014
Ils avaient besoin l’un de l’autre, de nuits semblables à celle-ci, étendus, enlacés en silence. Ou encore, quand ils prenaient le frais, le soir, accoudés à la fenêtre dans un village endormi, dans une ville où l’on entendait des grincements de roues et où l’horloge de l’église sonnait les heures.
Commenter  J’apprécie          13

Lire un extrait
autres livres classés : empire britanniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1996 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre