AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Judith Descombey (Traducteur)
EAN : 9782021041651
248 pages
Éditeur : Seuil Jeunesse (17/03/2011)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 48 notes)
Résumé :
A seulement seize ans, Ellen souffre d'une étrange maladie du sang. Dans la maison londonienne de sa grand-mère, où elle tente de reprendre des forces, sa seule distraction est la lecture des journaux intimes de son arrière-arrière-grand-mère, dénichés dans une malle au grenier. Ellen se plonge avec passion dans le quotidien de cette jeune fille déterminée, élevée par son père médecin, en pleine période victorienne. Avec l'arrivée chez eux d'un comte séduisant, d'u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
evenusia
  21 mars 2011
Tout d'abord et parce que nous adorons ça, une sublime couverture qui vaut la peine qu'on s'y attarde. Une véritable peau de pêche au toucher, le titre est en relief et forme une rigole de sang qui descend du pâle cou de la jeune fille : magnifique !
L'histoire fait partie des classiques du genre. Amateurs d'horreur et de sombres histoires de vampires, ce roman est pour vous car nous sommes ici plus proches du Comte Dracula que de Twilight. Celia Rees, l'auteure, nous entraîne dans les méandres d'une histoire tout aussi effrayante que captivante.
Ellen l'héroïne du roman, est une jeune fille de seize ans atteinte d'une maladie de sang inconnue qui la vide peu à peu de son énergie. Isolée chez sa grand-mère afin de prendre un peu de repos, elle trouve dans le grenier une malle contenant plusieurs tomes de journaux intimes de son arrière-arrière-grand-mère.
Fascinée par cette trouvaille et clouée au lit par la maladie, elle se met à les lire et petit à petit elle est entraînée dans le mystérieux passé de son aïeule.
C'est un véritable plaisir que de suivre Ellen et de découvrir le journal intime de son aïeule. Les informations sont données au fur et à mesure et on essaie d'imaginer la suite du roman en même temps qu'Ellen. L'alternance des passages dans le présent avec les passages dans le passé, à l'époque victorienne, donnent un rythme très rapide au livre et ne laissent aucune place à l'ennui, la fiction se mélangeant peu à peu à la réalité.
Le retour de son ami d'enfance, Andy, donne une petite note de romance et de complicité à cette histoire. Andy va également devenir un allié pour Ellen, qui va vite trouver en lui une oreille attentive avec qui partager les doutes qui la hantent.
Ayant l'habitude de ce genre de lectures, j'avoue que je suis restée un peu sur ma faim et aurai bien rajouté une bonne centaine de pages en plus car j'ai trouvé le dénouement un peu trop rapide et quelques questions restent en suspens. Mais cela donne une note de mystère supplémentaire à cette histoire... Alors je vous laisse vous faire votre opinion et attend impatiemment vos avis!
Je conseillerai toutefois ce livre à un lectorat de 12-15 ans maximum. L'écriture est fluide et facile et ce sera une excellente découverte pour qui souhaiterait avoir un premier contact avec un roman d'horreur et de fiction.

Lien : http://evenusia.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Tchippy
  18 novembre 2012
Hey, pas mal du tout ce bouquin !
Ca a beau être orienté jeunesse, gais très jeune jeunesse, malgré mes 20 ans et des poussières je me suis complètement laissée prendre dans l'histoire, et j'ai adoré.
On élimine tous les clichés actuels sur les vampires, ils sont pas gentils, ils sont pas beaux, et on peut les tuer de façon conventionnelle, ils 'ont pas de superpouvoirs... Bref, retour aux origines u vrai vampire de Stocker, en un peu plus élaboré !
Et surtout, niveau romance, tout est clair dès le départ (à tel point que ce que je viens de noter ici n'est pas un spoiler), tout mignon, tout gentil, comme dans la vraie vie quoi ! Enfin disparait le leitmotiv du triangle amoureux et de l'héroïne indécise, et le livre ne s'en porte que mieux !
Les autres plus sont le côté rationnel, très présent dans la maladie d'Ellen et chez le cartésien Tom, et le côté sientifique-historique.
J'ai également grandement apprécié le mode de transmission de l'information par le journal ancestral, et surtout l'évolution de la façon dont ces infos sont portées à la connaissance d'Ellen par la suite. Ok, on a aucun explication mais au moins ça bouge !
Par contre, la Jenny toute gentille m'a un peu agacée - peut-être parce qu'elle ressemble à un personnage que j'avais crée et qui a également fini par me porter sur les nerfs à force de manichéisme.

Dans tous les cas, à conseiller aux jeunes comme aux moins jeunes (quand on connait la façon dont régissent la mère et l'enfant en cas d'incompatibilité rhésus, les mécanismes immunitaires et cellulaires, c'est tout bonnement passionnant ! un tour préalable sur Wiki devrait suffire pour être incollable sur le sujet ;) ), aux filles comme aux garçons !
Pas de raison, non mais !
(c'est vrai quoi, pourquoi les mecs seraient privés du plaisir de lire de bonnes histoires de vampires, pour une fois ?)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Everbook
  02 juillet 2011
J'ai choisi de lire ce livre pour deux raisons : l'une pour la couverture avec cette femme et la morsure qu'elle a dans le cou ; ce qui sous-entend une histoire de vampires et j'adore tout ce qui en rapport avec les vampires ! L'autre raison est le quatrième de couverture qui m'a plu, je sais ce que vous allez dire, « il ne faut pas se fier à ça !» Mais bon les deux combinés on fait que je l'ai emprunté à la bibliothèque, j'étais d'ailleurs surprise qu'elle l'ait, vu qu'il n'est pas trop connu, en tout cas ils ont fait une heureuse !
Pour vous situer un peu l'histoire, Ellen est une jeune fille de 16 ans, qui est atteint d'une maladie dont on ignore tout : on ne sait pas ce que c'est, on ne sait comment elle a l'a contracté, on ne sait pas comment la guérir.
Afin de se rapprocher de l'hôpital, elle séjourne chez sa grand-mère et pour tuer le temps elle se plonge dans le journal intime de son arrière arrière grand-mère et va découvrir des choses surprenantes qui pourraient bien la rattraper dans le présent.
J'ai bien aimé ce livre, j'ai passé un agréable moment, mais il aurait pu être vraiment meilleur.
Je m'explique : je trouve que la manière dont elle avait choisi de parler du vampirisme en se basant sur une logique scientifique, médicale, était très intéressante, j'adhère complètement, seulement elle n'est pas allée au bout des choses. Elle a traité le sujet trop superficiellement à mon goût, du coup je suis un peu restée sur ma faim (si je puis dire). le livre aurait été mille fois mieux si elle avait approfondi certains points.
En ce qui concerne les personnages c'est un peu le même problème. Je trouve que certains personnages auraient mérités qu'on s'attarde un peu plus dessus, qu'on développe leurs caractères, qu'on parle un peu plus de leur histoire….Elle est trop restée dans le superficiel.
Par contre, j'ai trouvé Ellen très attachante, je me suis pris d'affection pour cette jeune femme qui malgré sa maladie tente de rester forte pour n'inquiéter personne, je l'ai trouvé courageuse.
J'ai également beaucoup aimé l'écriture qui m'ont fait tourner les pages sans que je m'en rende compte, le fait de suivre deux histoires qui n'auraient dû avoir aucun lien mais qui finalement se rejoignent, un peu comme l'Ame de Ténèbres d'Emmanuelle Maia, même si c'est un genre complètement différent.
En conclusion, je pourrais vous dire que c'est un livre qui se lit très bien, assez rapidement, qui est agréable, l'intrigue est bien menée, mais c'est dommage que l'auteure n'ai pas développé plus son roman car je trouve qu'en approfondissant certains aspects il y aurait été bien meilleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sydouce
  22 mars 2011
Autant vous dire de suite, je n'ai pas adhéré à l'univers :(
L'auteur mélange ici les époques : on jongle entre le Londres de maintenant et celui des années 1800, mais aussi la narration avec une partie à la première personne pour le journal et l'autre à la troisième pour le reste du récit, ce qui je dois dire, qui m'a laissé quelque peu perplexe et qui risque de déranger certains lecteurs.
Ce n'est pas tout, ce roman traite d'un sujet à la mode en ce moment et que j'adore : les vampires. Loin de l'univers vampirique édulcoré auquel on a à faire dans les romans du moment, celui-ci reprend les principes de base, la cruauté, la soif de sang mais aussi la crainte du crucifix ou de l'ail.
Le tout peu vous paraitre plutôt attrayant, mais pour ma part, je n'ai pas accroché à cet univers, ni même avec les personnages auxquels je n'ai pas réussi à m'attacher. C'est finalement un livre relativement court 248 pages, avec une intrigue assez longue à se mettre en place. Sitôt celle-ci installée, on se rend compte que c'est déjà la fin, du coup tout ce précipite et ce de manière plus que prévisible. le tout saupoudré d'une pseudo histoire d'amour qu'on sent arriver à trois kilomètres et qui n'a, à mon sens, aucun intérêt.
Pour lire l'intégralité de mon avis, rdv sur le blog :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
liana1432
  06 septembre 2011
Ellen est une jeune fille atteinte d'une maladie du sang, une maladie rare, dont personne ne comprend l'existence.
Elle va donc chez sa grand mère s'octroyer un peu de repos. Durant son séjour, elle trouve un coffre qui recèle des vieux journaux intimes de son arrière, arrière, arrière grand mère.
La lecture de ces journaux intimes va être sa principale occupation.
Au travers de sa lecture, elle va faire resurgir le passée et découvrir la vie de son ancêtre.
On plonge avec elle dans l'histoire et le mystère en 1878, au premier abord c'est très attrayant de suivre avec elle l'avancé de cette lecture et ces découvertes mais très vite on comprend de quoi il en tourne et c'est un peu décevant.
Le passé va côtoyer le présent et elle se rend compte que l'histoire se répète. On se retrouve dans un livre ou les vampires retrouvent leurs place, les vampire ici n'ont pas un très bon rôle.
Une nette ressemblance avec le livre de Bram Stocker.
Alors oui, la lecture est assez plaisante et l'écriture fluide mais le contenu est a mon sens pas suffisant, l'histoire aurait du être développé dans certains passages et une touche d'originalité aurait été la bienvenue. Pas de romance dans ce livre ou alors un minuscule soupçon, mais une histoire d'amitié d'abord et d'attachement touchante entre deux personnes.
La fin de l'histoire est encore plus décevante, pas d'originalité et encore moins de suspens !
Un livre pas vraiment attachant et dont on oublie assez vite la lecture ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Ricochet   15 juin 2011
Une histoire de vampire somme toute assez classique, qui rappelle, pour la partie se déroulant en 1878, l’atmosphère du roman de Bram Stoker, le maître du genre.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
C'était une journée glaciale, et le manteau d'Andy gardait le froid pénétrant de la rue. Il était tout différent du garçon qu'elle avait vu pour la dernière fois il y avait des années. Pour commencer, il avait grandi d'au moins soixante centimètres et, quand il la salua, sa voix était beaucoup plus grave qu'autrefois. Son visage avait également changé, perdu sa rondeur et sa fraîcheur de teint. Ses traits étaient marqués et le resteraient pendant toute sa vie d'adulte. Il avait un nez plutôt large, des pommettes hautes et une mâchoire forte. Les coins de sa bouche se relevaient comme autrefois, mais à présent l'effet était plus séduisant qu'impertinent. Ses cheveux était coiffés dans un style identifiable, au lieu de donner l'impression que sa mère les avait taillés à la diable avec des ciseaux de cuisine. Ils étaient toujours du même châtain foncé, mais lustrés, probablement tout propres, et retombaient sur des yeux bleu aussi nonchalants et malicieux qu'à leur première rencontre.

- Tu as changé, lui dit-elle sur un ton presque accusateur.

- Toi aussi, répliqua-t-il. C'est ce qu'on appelle la puberté.

Il conserva son sourire en s'efforçant de dissimuler sa stupeur. La grand-mère d'Ellen l'avait pourtant prévenu, mais il était effaré de sa maigreur. Ses yeux gris cernés de noir paraissaient immenses dans un visage tout en plans et en angles. Sa chevelure autrefois soyeuse était plus longue, terne et peu fournie, tombant sur ses épaules. Sa main était frêle et froide ; lorsqu'il la prit doucement, il eut l'impression d'en sentir chaque os.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LaLoLaLo   04 avril 2011
Le titre JOURNAL INTIME était imprimé en lettres dorées sur la couverture et les pages étaient bordées de minces frises ondulées aux couleurs de l'arc-en-ciel. Ellen, qui n'avait jamais tenu de journal intime plus de quelques jours, sentit soudain l'attraction qu'exerçait ce livre sur elle, le désir de le posséder pour couvrir ses pages de mots n'appartenant qu'à elle-même.
Elle l'ouvrit avec précaution de crainte de l'abîmer, consciente de son ancienneté, de la fragilité de sa tranche qui craquait, et lut sur la page de garde :

Ce livre appartient à
Ellen Laidlaw
1878
Pour le protéger des regards trop curieux
Malheur à celui qui y jettera les yeux
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
La pluie frappait le pare-brise tandis que la voiture glissait dans un bruissement à travers les rues détrempées de ce mois de novembre. Les piétons étaient peu nombreux sur les trottoirs habituellement populeux de Londres. Les rares à s'être risqués au-dehors titubaient, renfrognés, voûtés, emmitouflés dans leurs manteaux. Ellen frissonna et se réjouit d'être en voilure.

- Ça va, ma chérie ? demanda sa mère, qui était au volant, sans se retourner, mais d'une voix empreinte d'inquiétude. Tu es sûre d'avoir assez chaud ? (Son regard anxieux chercha le sien dans le rétroviseur.) Il doit y avoir une écharpe sur le siège arrière : tu devrais peut-être la prendre...

- Mais je vais très bien, maman, vraiment. Ce n'est pas la peine d'en faire une montagne.

- Bien dit ! approuva sa grand-mère, et les rides de son visage se creusèrent tandis qu'elle lui souriait du fauteuil avant du passager. Ses yeux bleus agrandis par d'épais verres de lunettes étincelèrent, lui exprimant un soutien sans réserve.

- Laisse-la un peu tranquille, Stella. Elle n'a plus trois ans, mais seize, et elle est assez emmaillotée comme ça, ajouta-t-elle.

- Mais le spécialiste a dit...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
La comtesse leva le bras gauche, découvrant le dessous gras et blanc, nu jusqu'au coude. Du long ongle de son pouce droit, elle pressa un bouton invisible sur la grosse bague qu'elle portait au majeur. La pierre bascula, en révélant une autre, noire, en forme de pyramide, aux arêtes aussi affûtées que des lames de rasoir. Elle en planta la pointe dans la peau de son poignet, à l'emplacement d'un croisement de veines bleues.

Un sang rouge sombre commença à en soudre. Tendant le bras avec précaution afin de ne rien répandre, elle le présenta à Ellen :

- Allons, buvez, dit-elle d'une voix douce et enjôleuse. Dès que vous en aurez pris une goutte, vous ne désirerez plus rien d'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
10 mars 1878. J'écris mon journal pour m'occuper l'esprit, pour détourner mes pensées de ce que je vais dire à mon père. Papa voudrait, ou plutôt a décidé que je repartirais avec le comte et la comtesse sur le continent. [...] Je vais vivre avec eux, voyager avec eux, découvrir le monde. Il estime que c'est pour moi une chance inespérée. [...] Pendant un instant, j'ai été incapable de saisir le sens de ses paroles. Quel monde ? De quoi parlait-il ? De bals et de débutantes ? Il sait pourtant que ce n'est pas ce que je veux. Je me moque du 'monde'. Je veux devenir médecin. Rien d'autre ne m'intéresse, ni maintenant, ni jamais. C'est ce que je désire depuis toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Celia Rees (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Celia Rees
Witch Child by Celia Rees Book Trailer
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..