AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Judith Descombey (Traducteur)
ISBN : 2020510847
Éditeur : Seuil (18/05/2004)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 73 notes)
Résumé :
C'est à la lecture du journal dune sorcière qu'Agnes Herne, jeune Indienne Mohawk, comprend qu'il lui faut retrouver la trace de Mary, disparue trois siècles plus tôt, et dont le destin est étrangement lié au sien.

Avec l'aide de tante M., au lac Miroir, dans la loge de sudation, Agnes n'est plus Agnes, ni Karonhisake, Celle qui scrute le ciel... elle est Anglaise, s'appelle Mary et fuit pour sauver sa vie...

Et Mary nous conte sa pro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Accalia
  26 décembre 2013
J'ai été ravie de voir qu'il y avait une suite à Journal de sorcière! Je me suis donc décidée à l'emprunter immédiatement pour savoir la suite et connaitre la fin du destin de Mary.

[Bien évidemment, je vais allègrement spoiler le premier tome dans cette critique, je préfère prévenir.]

Avant d'entrer dans le vif du sujet, l'auteure nous fait d'abord passé par cette jeune Agnès, qui découvre donc le journal de Mary et qui se demande si Mary ne serait pas cette blanche, qui, il y a trois siècles, a intégré son clan et dont les histoires parlent toujours.
Si j'ai apprécié l'idée de présenter le journal de Mary comme une pièce historique, avec les objets qui allaient autour, les recherches dans les archives, le besoin scientifique de savoir, je dois dire que je me moquais complètement d'Agnès. Pour moi, c'était juste un moyen d'apprendre la suite des aventures de Mary et les chapitres de la jeune indienne ne m'ont pas beaucoup intéressée! Heureusement, il y en avait peu.
Il faut dire qu'on avait laissé Mary dans une posture assez désagréable. Seule, dans la neige, avec des hommes à ses trousses, traitée de sorcière, on ne peut pas dire que tout était rose et beau!
On la retrouve donc au même endroit, avec Geai le jeune indien et son grand-père qui la sauvent et l'emmènent avec eux.
Elle se fait adopter par la communauté indienne, sous le nom d'Yeux de loup, où elle trouve sa place et où elle vit plusieurs années heureuse et sereine.
Mais c'est une mauvaise époque pour les indiens…les occidentaux voulant toujours plus de terre, ce peuple, à l'aide de maladies, de guerre se fait petit à petit décimer.
Elle se marie donc avec Geai, a des enfants, devient une "sorcière" à part entière et une guérisseuse. Mais la guerre arrive et tout ce qu'elle avait construit minutieusement est détruit. Elle trouve tout de même la force de continuer, d'essayer d'avancer et de trouver un endroit où les occidentaux ne la trouveront pas (puisqu'elle est un scandale partout où elle passe : une blanche qui vit avec des indiens volontairement et qui a vécu intimement avec l'un d'entre eux!! Quelle horreur!)
Cette partie était très intéressante. Je l'avoue, je m'y connais assez peu avec l'histoire des Etats-Unis, surtout concernant les indiens. C'était vraiment passionnant d'en apprendre un peu plus sous une forme romancée et avec un personnage qu'on apprécie.
Mais à un moment, j'en ai eu tout de même assez. Trop, c'est trop. Trop de malheurs, trop de choses abominables, trop de monde sur son dos, la pauvre femme, je n'avais qu'une seule envie : qu'on la laisse tranquille! Tout ce qui lui arrive est tellement terrible que j'ai finalement été ravie d'arriver à la fin, où je savais qu'il n'allait plus rien pouvoir lui arriver.
On ne peut aussi s'empêcher de fulminer contre toutes ses personnes "bien pensantes", tellement persuadées de détenir la vérité et qui veulent absolument convaincre les gens malgré eux…je dois avouer que je ne supporte pas du tout ce genre de personne et cela me rendait furieuse (oui, je vis mes lecture à fond…) quand les jésuites ou les anglais essayaient de convaincre Mary de son propre intérêt!

————————————
Même si j'ai préféré le premier tome, j'ai apprécié ma lecture et j'ai été ravie de connaitre la suite et la fin de la vie de Mary et je suis triste de la quitter. Je le conseille pour ceux qui ont apprécié le premier tome!
Lien : http://writeifyouplease.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
murielan
  27 janvier 2013
Dans Vies de Sorcières, nous faisons la connaissance d'Agnès, une jeune indienne Mohawk. Après avoir lu le Journal d'une sorcière, cette ado comprend que son destin est lié à celui de Mary et part rejoindre sa tante vivant dans une réserve. Lors de sa quête des visions, elle nous raconte la vie de Mary, qui a désormais rejoint la tribu de Geai pour échapper aux puritains et au sort qu'on lui réservait en tant que sorcière.
J'ai beaucoup aimé découvrir la vie de Mary, cette anglaise accueillie parmi les indiens : leurs coutumes, leurs croyances, leur mode vie mais aussi leurs difficultés à vivre au 17° siècle avec la guerre qui les oppose aux colons anglais et français. C'est une femme au destin et au courage hors du commun !
Et puis j'ai beaucoup aimé aussi le personnage d'Agnès, une ado d'aujourd'hui qui vit dans le monde actuel tout en conservant les coutumes de ses ancêtres.
Un roman que je vous conseille pour découvrir cette époque et la vie des indiens d'Amérique.
Commenter  J’apprécie          50
lilimarylene
  20 mai 2010
Ce roman constitue une suite directe au Journal d'une sorcière, du même auteur. Cette fois, le schéma narratif choisi n'est pas un journal, mais un récit "normal". le livre conserve toutefois un aspect de "dossier documentaire", puisqu'il est suivi d'extraits de journaux intimes d'autres personnages, de correspondances privées, et de notes issues des recherches d'Alison. Si le thème du précédent roman était axé sur la chasse aux sorcières dans le milieu puritain, il concerne ici principalement la vie de Mary au sein de la communauté indienne. le récit regorge de détails historiques passionnants sur l'ancien Montréal, sur les différentes tribus locales ou encore sur les guerres entre Anglais, Français et Indiens. On y découvre une Mary devenue femme, assumant ses pouvoirs de sorcière et s'intégrant pleinement à la vie quotidienne des Indiens. Un roman très intéressant d'un point de vue documentaire, surtout que cette époque est plutôt mal connue en Europe. Mary est un personnage très sympathique, et l'auteur nous fait ressentir ses émotions de façon aussi efficace que si Mary nous les avait transmises, à nous aussi, par la pensée...Quelle sorcière, cette Celia Rees !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cranberries
  11 juillet 2013
Dans Vies de sorcières, nous suivons Agnès qui est issue d'une longue lignée d'indiens et qui après avoir lu l'histoire de Mary contacte son auteur, car elle croit connaitre des choses sur Mary et sur ce qui lui est arrivé après sa fuite de Beulah.
Mary a été recueillie par Geai et Aigle Blanc et se nomme a présent Yeux de Loup. Elle a deux enfants, Renard Noir et Oiseau Moucheté et vit avec la tribus de Geai, son mari. Avec l'aide d'Aigle Blanc, Yeux de Loup a pu maitriser ses pouvoirs de sorcière, et elle est maintenant une femme écoutée et respectée dans sa tribus.
Malheureusement les colons cherchent la guerre avec les indiens, et de nouveau Yeux de Loup va être contrainte de s'enfuir pour sauver sa vie et celle de sa famille.
Plus que le premier tome, ce livre montre à quel point les colons étaient de vrais barbares avec les indiens, massacrant des villages entiers, tuant femmes et enfants et faisant prisonnier le peu de survivants qu'ils trouvaient, afin de les vendre comme esclaves.
En lisant ces deux livres, on ne peut rester insensible à l'histoire de ce peuple, à toute cette civilisation massacrée, détruite, poussée vers la boisson et plus tard vers les casinos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
azelmazel
  03 août 2017
Alors que le premier volume était narré par Mary elle-même dès 1659, ici, c'est une jeune améridienne Mohawk, Agnès, qui se plonge dans une enquête pour savoir ce qui est arrivé à notre jeune sorcière après sa fuite de Beulah.
J'avais acheté ce livre sans savoir qu'il était en réalité la suite d'un autre, "Journal d'une sorcière".
J'ai bien entendu compris mon erreur rapidement, mais ça ne m'a pas empêché de le dévorer.
Son plus par rapport au premier est sans doute l'alternance entre passé et présent.
J'ai beaucoup aimé Agnès, dans sa quête et au travers d'elle Mary dans son quotidien du 17ème siècle chez les amérindiens.
La précision et la connaissance des tribus m'ont appris beaucoup de choses, même si j'interrompais parfois ma lecture pour regarder sur Internet quel itinéraire Mary avait parcouru.
Je tenterai "Mémoires d'une pirate" du même auteur, bien que je ne sois pas sûre que l'histoire ait quelque chose à voir.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
lilimarylenelilimarylene   17 mai 2010
Je suis toujours là. La neige n'a cessé de tomber, traversant l'air sans un bruit, effleurant mes joues comme des doigts d'anges, pesant sur mes paupières, se déposant sur moi, me recouvrant comme un édredon fourré du plus fin duvet.
Je ne sens pas le froid, mais je ne peux plus remuer. Mes membres sont devenus insensibles. J'ai beau savoir que le sommeil signifierait la mort, je ne parviens pas à rester éveillée. Parfois, j'en viens presque à espérer qu'ils vont revenir et me trouver, mais je rejette cette pensée dès qu'elle surgit. Je préférerais mourir plutôt que d'être capturée. Je préférerais geler sous cet arbre plutôt que d'être pendue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
murielanmurielan   27 janvier 2013
C'était un signe. Elle en savait assez pour le savoir. Comme la mèche de cheveux blancs, le don de sorcellerie se transmettait dans sa famille par les femmes. Sa tante, sa grand-mère et la grand-mère de cette dernière, toutes avaient suivi la voie de la sorcellerie.
" Si ça doit t'arriver, ça t'arrivera, lui avait dit sa tante. C'est aussi naturel que tes règles. Pas moyen d'y échapper."
Commenter  J’apprécie          70
lilimarylenelilimarylene   17 mai 2010
- Oh, et avant de venir me voir, n'oublie pas de mettre la boucle d'oreille.
La main d'Agnes s'éleva pour trouver la boucle d'oreille déjà en place. Elle avait dû la mettre ce matin sans même y penser. Elle savait ce que cela signifiait. Ces perles possédaient un pouvoir ; sa tante les avait ramenées du désert et avait confectionné la boucle d'oreille pour elle. La plume striée de brun appartenait à teiakoiatahkwas, le faucon, une plume-esprit protectrice. Mais pour la protéger de quoi ? Mary pouvait-elle lui vouloir du mal ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Si je suis une sorcière, ils ne tarderont pas à le savoir. Je n'avais encore jamais souhaité de mal à personne, mais tandis que je m'enfuyais de Beulah, la colère et la haine se heurtaient en moi, tels le silex et l'acier, faisant jaillir les malédictions comme autant d'étincelles. Je n'avais rien fait de mal, pourquoi étais-je alors forcée de fuir?
Commenter  J’apprécie          20
Burnt-creamBurnt-cream   29 octobre 2010
Tout ce que je savais c'est qu'il m'était plus précieux que la vie elle-même. S'il ne voulait pas de moi, je ne voudrais pas d'un autre homme. S'il se détournait de moi, j'irais me jeter du haut de la falaise
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Celia Rees (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Celia Rees
Witch Child by Celia Rees Book Trailer
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1024 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre