AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782361070298
416 pages
Éditeur : 10-18 (01/03/2012)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 110 notes)
Résumé :
Cette fois, la coupe est pleine ! À 25 ans, Maeve est sur le point de craquer. Alors qu elle vient de perdre son job, ses parents ont décidé de lui couper les vivres pour l aider à se prendre en charge...
Ni une ni deux, Maeve, accompagnée de son perroquet Oliver, part refaire sa vie à Hollywood. Mais c est compter sans le destin qui s acharne. En pleine traversée des États-Unis, sa voiture rend l âme au milieu de nulle part. Voici Maeve coincée avec son perr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
Phoenicia
  30 juillet 2020
Une lecture feel-good idéale pour l'été. Offerte par une amie, j'ai mis quelques temps avant de m'y mettre. C'est une lecture très agréable avec beaucoup d'émotions.
Maëve est un personnage haut en couleur : adepte des chaussettes montantes, amoureuse de grands espaces, ivre de découverte, hypocondriaque à ses heures, elle est surtout d'une poisse incroyable! Alors qu'elle est renvoyée et que ses parents décident de lui couper les vivres pour la responsabiliser, Maëve décide de s'embarquer dans un road-trip plutôt original ( je laisse la surprise) à bord d'Elsie avec son perroquet. Direction finale : L.A et une nouvelle vie. Sauf qu'Elsie tombe en panne à Coin-Perdu, petite bourgade vivifiante!
Au fur et à mesure du récit, on en apprend plus sur le passé de Maëve, nous la rendant d'autant plus attachante. L'occasion pour elle également de reconstruire sa vie ( là encore je laisse la raison en mystère).
Récit sur le deuil, sur la saveur de la vie, on suit ce périple avec délectation. Un roman incroyable qui m'a fait du bien au coeur.
Challenge Trivial Reading
Challenge USA
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Yumiko
  30 juin 2012
La couverture me plaisait beaucoup et je trouvais le résumé très alléchant, ma seule crainte résidait en l'écriture de l'auteur puisque je n'avais pas vraiment accroché au style de Kathy Reichs, sa maman. Heureusement, Kerry nous livre une écriture touchante et très agréable à lire.
Maeve est une jeune fille insouciante qui vit une vie d'écervelée, dépensant son argent n'importe comment et accumulant les petits boulots. du jour au lendemain, elle décide de tout plaquer pour aller à Hollywood retrouver une connaissance. Elle vend toutes ses affaires, embarque son perroquet et la voilà en route. Seulement son voyage va s'arrêter brusquement dans la petite ville de Coin-Perdu suite à des problèmes mécaniques avec sa voiture. Cet arrêt impromptu pourrait bien bouleverser sa vie…
Au début, j'ai été passablement irritée par le comportement de Maeve, sa façon immature de tout envoyer valdinguer, de se comporter comme une gamine (ce qu'elle n'est plus) et de se permettre des folies financières qu'elle ne devrait pas, était tellement irresponsable que j'aurais aimé lui dire deux mots. Mais par contre, j'ai été impressionnée par sa volonté de tout reprendre à zéro et de commencer son voyage initiatique.
Au fil des pages, nous la voyons évoluer au contact des autres, faire des petits boulots pour gagner de quoi poursuivre son périple, se montrer plus adulte. J'ai adoré voir ces changements et découvrir cette nouvelle Maeve. le plus gros bouleversement viendra quand son plus grand secret sera dévoilé de manière abrupte et qu'elle devra se décider à faire face à cette vérité qu'elle fuit constamment. Petit bémol d'ailleurs pour la révélation qui tombe abruptement, sans raison, ce qui déstabilise fortement, surtout vu la nouvelle… Ce n'est pas le genre de chose qu'on dit comme ça en passant.
Comme la Maeve du début ne me plaisait guère, j'ai eu un peu de peine avec certains passages. Mais dès qu'elle arrive à Coin-Perdu, l'histoire prend un autre rythme. D'abord paisible comme celui de cette ville, puis plus dramatique avec la révélation et plus torturant avec les sentiments de l'héroïne qui s'en mêlent et qui compliquent tout (d'ailleurs je me suis retrouvée en elle à ce niveau-là).
Les habitants de cette petite ville ont tous des caractères très différents ce qui fait d'eux des personnages attachants et hauts en couleurs. May m'a beaucoup plus de part son côté très enjoué et positif, c'est le genre de fille avec qui je pourrais vraiment bien m'entendre. Celui qui m'a le plus plu c'est quand même Noah le bourru XD Difficile de ne pas craquer face à lui, mais il faut admettre que pour un écrivain, la communication n'est vraiment pas son fort lol
Vous l'aurez compris malgré quelques petites maladresses, ce livre est une superbe découverte qui nous prend par les sentiments et ne peut pas laisser indifférent. Il est à découvrir de toute urgence :D
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
basileusa
  28 août 2014
J'ai adoré le road trip de Maeve, 25 ans ,et qui décide ,après avoir perdu son boulot ,de rejoindre une vieille copine à LA. Elle se pense poisseuse et on aurait tendance dés le début à être d'accord quand elle tombe en panne dans une ville du fin fond de l'Arizona . Mais c'est peut être une chance après tout ? La chance de se libérer de ses vieux démons ,de rencontrer l'amour ?
Maeve est une héroïne comme je les aime ,qui ose beaucoup de choses mais qui cache une fragilité . Et les habitants de "coin -perdu" ,on a vraiment envie de les rencontrer ,ils sont supers attachants même cette vieille bique de Avril .
Bref je me suis régalée avec ce livre !
Commenter  J’apprécie          140
Zazette97
  08 mars 2012
En librairie depuis le 1er mars, "L'épopée du perroquet" est le premier roman traduit en français de la romancière américaine Kerry Reichs, fille de l'auteure de romans policiers Kathy Reichs.
A 25 ans, Maeve Connelly ne sait pas trop quoi faire de sa vie. Alors qu'elle perd son job de barmaid et que ses parents lui coupent les vivres, elle quitte Charlotte avec son perroquet pour se rendre à Hollywood où elle espère trouver sa voie.
Mais arrivée en Oklahoma, voilà que sa vieille Plymouth Road Runner la lâche, ce qui contraint la jeune femme à revêtir un costume d'âne ou de portable pour pouvoir payer les réparations.
A peine repartie, Maeve n'est pas encore au bout de ses peines puisque les caprices de sa voiture la mènent cette fois à Coin Perdu, une petite ville d'Arizona dont les charmants habitants pourraient bien la décider à rester plus longtemps que prévu...
Lorsque ce roman m'a été proposé, j'ai hésité en raison de cette couverture et de ce résumé à l'aspect léger. Je me suis toutefois laissée tenter par cette promesse d'un "road-movie initiatique et décapant".
A l'évidence j'aurais du me fier à ma première impression...
Dans les premières pages, j'ai découvert une midinette hypocondriaque et accro au shopping au point de se ruiner pour une paire de bottes et de se faire masser au country-club sur le compte de ses parents, autant dire qu'elle ne m'était pas fort sympathique de prime abord.
Mais étant donné que ce roman s'annonçait moins léger qu'il n'y paraît, j'ai poursuit ma route en compagnie de Maeve.
Au fil des chapitres suivants, on découvre que la jeune femme a perdu sa meilleure amie et cache en elle un lourd secret qui l'enjoint à se réfugier dans la course à pieds plutôt que d'affronter le regard des autres et exprimer ses émotions.
J'en arrive au premier bémol de ce roman. A partir du moment où son secret est dévoilé (et là attention ne lisez pas la dédicace au début du livre avant de l'avoir terminé !), Maeve n'en finit plus d'en parler à qui veut. Malgré la gravité du sujet, je n'ai pas aimé sa façon de l'imposer aux autres à tout bout de champ, comme si elle détenait à elle seule le monopole de la souffrance humaine.
Je n'y ai vu qu'un prétexte à rester au centre de l'attention, ce qui s'avère être le cas tout au long du roman.
Bien que clamant sans cesse sa malchance, Maeve réussit toujours par le plus grand des "hasards" à atterrir au bon endroit au bon moment ! Partout où elle va, il y a toujours des âmes charitables et désintéressées prêtes à lui venir en aide en 2 temps 3 mouvements ! Ben voyons...
Et quelle chance d'avoir deviné que son nouveau patron avait justement écrit l'un de ses livres préférés !
Les personnages qui l'entourent sont passablement attachants malgré qu'on ne sache pas grand chose d'eux...
Bien que le roman se fende de quelques répliques amusantes, j'ai trouvé le style globalement creux, à l'image de ce sillon que Maeve tente de dissimuler sur son visage à toutes les pages quand elle n'est pas occupée à "souffler sur sa frange" (le tic d'écriture qui m'a le plus agacée).
Si encore, j'en avais appris sur les endroits visités par Maeve avant de déboucher à Coin Perdu mais c'est à peine si elle les survole pour prendre sa voiture en photo devant les plaques de ville.
Inutile de continuer, je pense que vous comprendrez que ce roman n'a pas su toucher mon coeur de lectrice...

Lien : http://contesdefaits.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
bookaure
  05 septembre 2014
C'est avec pas mal de curiosité que j'ai abordé la lecture de ces aventures d'une jeune femme qui décide de traverser les Etats-Unis avec un singulier animal de compagnie, un perroquet, pour aller à la conquête d'Hollywood.
Maeve a 25 ans, vient de terminer ses études et vit en Caroline du Nord. le jour où elle se fait virer de son boulot de serveuse, ses parents décident également de la "responsabiliser" en ne financant plus ses coups de folies. Elle décide alors de prendre sa vie en main et d'entreprendre le voyage qu'elle a toujours voulu réaliser: traverser les Etats Unis jusqu'à la Californie, en passant par de petites méconnus mais aux noms improbables. Elle finit par atterir à Coin Perdu, petite ville de l'Arizona, aux habitants plus que pittoresques.
Tout cela semble assez léger au début et on n'a aucune idée de ce qui motive réellement Maeve dans sa quête, jusqu'au coup de théatre: Maeve est en réalité en rémission d'un cancer foudroyant, et ce voyage sera sa revanche.
Il s'agit d'un roman très divertissant et qui a le mérite de nous interpeller sur le thème du cancer, du traumatisme qu'il cause, et sur comment en guérir du point de vue psychologique. L'histoire est touchante et il s'agit d'une bonne leçon de vie. Je n'ai cependant pas pu mettre une note plus élevée car je fonctionne beaucoup à l'affectif et malgré ses qualités indéniables, le personnage de Maeve n'a pas réussi à m'attacher plus que cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
CoeurTournesolCoeurTournesol   27 octobre 2014
La facilité avec laquelle quelque chose d'a priori aussi solide pouvait ainsi disparaître ébranlait mon assurance. L'incapacité de la société à maintenir des villes en vie en disait long sur la vulnérabilité d'êtres aussi fragiles que moi. J'ai remis de la crème solaire indice 70.
Commenter  J’apprécie          40
StellabloggeuseStellabloggeuse   12 avril 2012
J’avais envie de réduire en bouillie sous mes pieds qui martelaient le sol la pitié de mes parents et l’expression sur le visage de Joe. Je ne suis pas quelqu’un qu’on plaint. Mon coeur battait comme un métronome. J’avalais la piste. Regardez-moi courir ! Je peux aller plus loin encore, ai-je songé. J’ai de la discipline. Ma résolution s’est intensifiée. Je leur prouverais qu’ils avaient tort, pas pour me venger, simplement parce que j’en étais capable. […] J’ai continué à courir, un tour après l’autre, m’imaginant en train de marcher au soleil, confiante, compétente, heureuse et prospère. Mais je pensais surtout à la manière dont mes parents me regarderaient. Différemment. Avec fierté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NanieblueNanieblue   06 avril 2012
Je ne regardais plus mon entourage: je le photographiais des yeux. Je voyais tout à travers le cadre de l’appareil. Il m’était impossible d’admirer un coucher de soleil sans être démangée par l’envie de capturer ses ombres luxuriantes. Si une image m’échappait, je ressentais sa perte de façon palpable. Les gens étaient devenus des sujets.
Commenter  J’apprécie          30
CoeurTournesolCoeurTournesol   30 octobre 2014
Les anciens disent qu'on ne peut pas tuer l'émotion. On peut l'écraser, mais elle ne perd pas consistance: elle va s'étaler, filtrer à travers les brèches, trouver son chemin.
Commenter  J’apprécie          60
NanieblueNanieblue   06 avril 2012
Quel délicieux fantasme! Vêtue d’un adorable corsaire et chaussée de ballerines, je riais tandis que Katherine Heigl et moi roulions en voiturette de golf et saluions nonchalamment de la main nos copains Matt Damon et Will Smith. Bien sûr, c’était du domaine du rêve, mais si j’entreprenais quelque chose d’aussi radical que de déménager en Californie Dieu sait ce que je pourrais accomplir.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Kerry Reichs (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kerry Reichs
Interview with author Kerry Reichs during 2013's Blue Ridge Bookfest
autres livres classés : perroquetVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Kerry Reichs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

L'été dans tous ses états (facile)

L'été s'ra chaud, l'été s'ra chaud/ dans les tee-shirts, dans les...

piscines
maillots
apéros

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique , littérature , cinema , humourCréer un quiz sur ce livre