AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782811233556
476 pages
Éditeur : Milady (13/03/2019)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 25 notes)
Résumé :
À mi-chemin entre Jojo Moyes et Bridget Jones, un feel good book tout en émotions ! Scott a le cœur fragile, ses derniers examens ne sont pas bons. Mourir à 19 ans, le jeune homme s’y prépare, mais pas avant d’avoir trouvé un compagnon pour sa mère. En guise de petite annonce, il poste une vidéo sur les réseaux sociaux. Il espérait quelques réponses, ce sont plusieurs centaines de messages qu’il reçoit. Josie acceptera-t-elle de suivre dans cette ultime folle aventu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  19 avril 2019
S'il fallait se dire adieu, un roman dont le titre parle de lui-même, à la lecture du résumé, je savais qu'il allait d'une manière ou une autre me toucher. Je savais aussi que mon coeur allait souffrir, mais je ne résiste pas à ce genre de lecture, car elles sont le reflet de bien des situations que vivent les gens dans leur vie. J'ai besoin de temps en temps de me confronter à ce type d'histoires et elles sont en général, si merveilleusement bien écrites qu'elles sont des romans bien beaux.
L'amour, celui qu'une mère peut éprouver pour son enfant, celui qu'un enfant éprouve pour sa mère. L'amour transcende les pages de ce roman, il fait écho en nous, nous rappelant ce propre amour que nous pouvons nous même éprouver pour ceux qui nous sont chers. Madeleine Reiss l'inscrit d'emblée dès le début du roman, et c'est auprès d'une mère et de son fils qui s'aiment si fort que nous allons parcourir les pages de ce livre.
Josie est maman d'un jeune homme de dix-neuf ans, qui vient de partir à l'université. Elle a vécu une vie toujours très proche de son fils, qui souffrait d'une insuffisance cardiaque. Elle a donc toujours du être très présente pour lui, un lien très fort les unit, surtout que le père de Scott l'a quitté alors qu'elle était enceinte. Depuis que son fils n'est plus là, elle se sent démunie, seule et vide. Elle n'a jamais refait sa vie, ayant consacré la sienne à son fils et à sa maladie. Un sacrifice, certes mais qu'elle ne regrette pas, car on ne regrette pas d'avoir consacrer son temps à cet amour qui unit un enfant à sa mère. Mais maintenant qu'elle est seule, elle voudrait qu'il soit encore là, cet enfant qui a toujours eu besoin d'elle. Elle est heureuse de le voir prendre son envol et de le voir aussi profiter de la vie qu'il a failli perdre, mais elle se sent alors privée d'une partie d'elle même et la vie a une saveur différente maintenant qu'il ne vit plus auprès d'elle.
Scott a donc dix-neuf ans et est étudiant en biologie à Londres. C'est un jeune homme qui vit depuis quelques mois loin de sa mère, en collocation, comme chaque jeune de son âge, il profite de ses années de liberté. Il profite des fêtes, des soirées, des rencontres, bien qu'il soit toujours bien sage, sa santé ne lui permettant pas les excès. C'est un jeune homme posé et très mature, appréciable, agréable, c'est un bon fils mais aussi un bon ami. Mais il apprend bien vite par son médecin qu'il y a un soucis avec son coeur, et il se retrouve confronté à ces angoisses qu'ils ont connu depuis l'âge de sept ans quand on a diagnostiqué son coeur malade. Maintenant, il sait aussi qu'il n'y a plus rien à faire, ce coeur ne tiendra pas éternellement et lui se voit confronter à la dure épreuve de devoir l'annoncer à sa mère. Il essaiera à plusieurs reprises lors de ses visites mais ne pourra pas s'y résoudre à trouver le bon moment ou tout simplement les mots. Il va par contre, se rendre compte de l'importance que sa mère lui donne et se dit que quand il ne sera plus là, elle sera seule. Il prend alors la décision de trouver quelqu'un, un homme pour s'occuper d'elle, quelqu'un qui lui corresponde bien.
Voilà déjà une bien belle histoire en soit, à cela ajoutez la plume de Madeleine Reiss qui transcende les sentiments et cet amour si beau et vous avez alors une lecture somptueuse et délicate. D'emblée, dès les premières pages, elle nous expose le parcours de cette mère et de son fils, depuis sa naissance jusqu'à cet âge de dix-neuf ans. Et de suite, on se prend d'amour pour eux, qui ont du traverser tant d'épreuves et qui devront encore en traverser bien d'autres. L'idée même qu'une mère puisse perdre son enfant est déjà bien douloureux à envisager mais quand on constate l'importance qu'ils ont l'un pour l'autre et l'amour qu'ils partagent, cela rend les choses encore plus difficile envisageable. Scott est un jeune homme aimant et qui tout comme sa mère, pense à l'autre, plutôt qu'à soit. Elle s'est occupée de lui toutes ces années, sans jamais penser à elle, c'est maintenant à lui de faire en sorte qu'elle puisse ne pas être seule après, il en fait son cheval de bataille.
La double narration nous permet de découvrir ces deux personnages, deux bonnes personnes, aimantes et généreuses qui vont devoir vivre d'abord ce moment où ils se séparent car Scott devient adulte, une étape importante dans la vie d'un "enfant" tout comme dans celle d'un parent. Mais ils vont devoir aussi vivre cette prise de conscience sur leur vie actuelle puis par la suite, ce moment où ils savent que la fin est plus proche que ce qu'ils pensaient. Leurs émotions, leurs peurs, la façon dont tous deux envisagent cela nous sont alors livrés. Cela nous procure bien des sentiments à nous aussi, qui partageons ce qu'ils vivent : on peut aisément envisager ce que peut ressentir Scott alors qu'il sait qu'il ne pourra pas vivre éternellement, tout comme nous comprenons ce besoin d'une mère de sauver coûte que coûte son fils. D'autres personnages gravitent autour d'eux, la narration ne leur permet pas de s'exprimer, mais leurs réactions, leurs présences parlent d'eux même, et cela en est tout aussi touchant : l'accolade et les pleurs d'un ami, la présence d'un être aimé, la folie des moments partagés, tant de choses qui font d'eux les personnes les plus importantes pour Scott et sa mère.
Scott va se lancer dans une quête de l'amour parfait pour sa mère, elle va cumuler les rendez-vous pour lui faire plaisir, avant même de savoir qu'il ne va pas bien. Mais elle ne trouve pas chaussure à son pied, nous allons vivre auprès d'elle, bien des rencontres, des farfelues, des loufoques, des repoussants, des séducteurs, certains lui apporteront quelque chose, d'autres seront à fuir. Scott lui, rencontre une jeune femme, qui aurait pu être la bonne mais qu'il va repousser car il ne peut pas se permettre que l'on tombe amoureux de lui, il ne veut pas avoir à expliquer à l'autre, ce qu'il a vécu et ce qui l'attend. Nous les accompagnons au fil des pages que l'on tourne. La lecture de leur récit m'a beaucoup touché, par bien des aspects. Je n'ai pas pu m'empêcher de continuer à lire cette histoire, avec ce même regain d'espoir qu'éprouve cette mère face à ce qui arrive à son fils. L'auteure fait en sorte, que l'on puisse comprendre chacun d'eux, dans les espérances, leurs souhaits et envies.
C'est un roman que j'ai trouvé poignant, car il nous positionne dans la situation que vivent les deux personnages : il y a d'abord ce jeune homme qui sait qu'il va mourir et qui ne vit pas sa vie comme il l'entend de peur que l'on s'attache à lui pour ensuite disparaitre. Il pense énormément à sa mère qui se retrouvera aussi seule quand il ne sera plus là, alors qu'elle lui a offert tant d'années, sans même penser à elle. C'est déchirant de le lire et de suivre le cheminement de ses pensées. Il y a aussi cette mère, en tant que mère moi même, je comprends parfaitement ce qu'elle ressent et ce qu'elle a fait toutes ces années. Elle s'est oubliée pour se concentrer uniquement sur son fils, et c'est ainsi qu'agit une mère par amour. La voir là, désemparée, apeurée, seule et si triste, ce sont des sentiments qui me parlent, et je me suis mise à sa place, en pensant à mes enfants.
Ce roman m'a profondément touchée, j'ai du même faire une pause à un moment donné, car je ne m'attendais pas à ressentir tant ce qu'ils éprouvent et ce dés le début. Alors quelque part, j'avais peur d'aller à la fin de cette histoire, peur de ne pas réussir à maitriser mes émotions. C'est un roman magnifique, où l'amour est unique et si beau, et tellement représentatif de ce qu'éprouve une mère pour son enfant et vis versa, un enfant pour sa mère, j'en suis encore toute retournée. Si j'aime aussi lire tant ce genre de romans, c'est aussi car il me rappelle qu'il faut profiter de ce qu'il nous est offert. Je pourrai en parler des heures durant, de ce qu'il a provoqué en moi, mon coeur qui s'est serré, les larmes qui ont tant coulé, de cette identification si facile aux personnages que l'on accompagne tout au long de notre lecture. Au delà de tout cela, cette lecture contient tant de petites choses, des petits trésors qui nous prouvent encore plus de la beauté de ses personnages. C'est une lecture poignante, bouleversante et si belle !
Lien : http://www.livresavie.com/si..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Plume_de_laine
  18 février 2020
"𝐴𝑣𝑒𝑧-𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑝𝑒𝑛𝑠𝑒́ 𝑎̀ 𝑎𝑑𝑜𝑝𝑡𝑒𝑟 𝑢𝑛 𝑐ℎ𝑖𝑒𝑛 ? 𝐽'𝑒𝑛 𝑎𝑖 𝑢𝑛, 𝑚𝑜𝑖 : 𝐴𝑟𝑐ℎ𝑖𝑒. 𝐼𝑙 𝑒𝑠𝑡 𝑣𝑖𝑒𝑢𝑥, 𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑐'𝑒𝑠𝑡 𝑔𝑒́𝑛𝑖𝑎𝑙 𝑑𝑒 𝑙'𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑛𝑜𝑢𝑠, 𝑝𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢'𝑖𝑙 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑖𝑚𝑒 𝑑'𝑢𝑛 𝑎𝑚𝑜𝑢𝑟 𝑖𝑛𝑑𝑒́𝑓𝑒𝑐𝑡𝑖𝑏𝑙𝑒, 𝑞𝑢'𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑙𝑎 𝑑𝑢𝑟𝑒́𝑒 𝑑𝑒 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑎𝑏𝑠𝑒𝑛𝑐𝑒 𝑜𝑢 𝑙𝑒 𝑓𝑎𝑖𝑡 𝑞𝑢'𝑜𝑛 𝑣𝑖𝑒𝑛𝑛𝑒 𝑗𝑢𝑠𝑡𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑒 𝑣𝑖𝑟𝑒𝑟 𝑑𝑒 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑐ℎ𝑎𝑚𝑏𝑟𝑒. 𝐼𝑙 𝑠𝑒𝑚𝑏𝑙𝑒 𝑛'𝑒̂𝑡𝑟𝑒 𝑠𝑢𝑟 𝑇𝑒𝑟𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑡𝑟𝑜𝑖𝑠 𝑐ℎ𝑜𝑠𝑒𝑠 : 𝑚𝑜𝑟𝑑𝑖𝑙𝑙𝑒𝑟 𝑙𝑒 𝑐𝑎𝑛𝑎𝑝𝑒́, 𝑚𝑎𝑛𝑔𝑒𝑟 𝑒𝑡 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑖𝑚𝑒𝑟. 𝐷𝑒 𝑛𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒𝑢𝑠𝑒𝑠 𝑒́𝑡𝑢𝑑𝑒𝑠 𝑜𝑛𝑡 𝑝𝑟𝑜𝑢𝑣𝑒́𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑐𝑎𝑟𝑒𝑠𝑠𝑒𝑟 𝑑𝑒𝑠 𝑎𝑛𝑖𝑚𝑎𝑢𝑥 𝑎𝑖𝑑𝑎𝑖𝑡 𝑙𝑒𝑠 𝑔𝑒𝑛𝑠 𝑎̀ 𝑠𝑢𝑟𝑚𝑜𝑛𝑡𝑒𝑟 𝑛'𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑞𝑢𝑜𝑖."
Je fus touchée en plein coeur par cette histoire si touchante, délicate et pleine d'amour. Cette histoire m'a bouleversé.
L'amour d'une mère pour son enfant, je l'ai ressenti tout au long de cette histoire. Une mère qui ferait tout, qui donnerait sa vie pour son enfant, que c'est beau et que c'est touchant et émouvant.
Les larmes ont inondé mes yeux, je ne pouvais les retenir, elles glissaient le long de mes joues et tombaient dans le vide ensuite. La plume de l'autrice m'a touchée. Les émotions m'ont assaillie. Quelle douceur, quelle délicatesse dans sa manière de tourner les mots, les phrases.
Une belle découverte pour moi que cette histoire, cette autrice. Une belle manière d'évoquer une des choses les plus difficiles de la vie sans plomber l'histoire. Une histoire poignante qui me laisse le coeur battant la chamade.
Et vous, allez-vous laisser cette histoire entrer dans votre vie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
verobleue
  30 juillet 2020
« S'il fallait se dire adieu » de Madeleine Reiss est le genre de livre triste que j'arrive régulièrement à retrouver dans ma PAL…... Pourquoi ? ce sont souvent des livres émouvants, tristes mais avec beaucoup de positif, de bienveillance et au parfum de « feel good » qui, finalement, me font un bien fou.
Scott est un transplanté cardiaque de 19 ans. Josie, sa maman, a sacrifié sa vie à s'occuper de lui. Quand Scott réalise que l'état de son coeur se détériore et qu'il va devoir laisser sa mère, il décide de lui trouver un compagnon pour éviter qu' elle soit seule après sa mort. Il crée une vidéo, en la mettant en scène et la publie sur les réseaux sociaux avec une annonce. Il recueille tout un tas de candidats. Les réponses sont parfois comiques mais certaines sont touchantes. Son défi, trouver le meilleur. Josie, inconsciente de ces agissements, commence à rencontrer quelques prétendants. Si Scott accepte la finalité de sa vie, ce n'est pas le cas de Josie qui est prête à remuer ciel et terre pour sauver son enfant.
Le livre est divisé en quatre parties, celles des quatre saisons et l'on devine que ce sont les derniers mois de Scott. Grace à la double narration, le lecteur découvre ces deux personnes bienveillantes qui devront vivre une première séparation car Scott va suivre un cursus à l'université et entrevoir que la fin semble plus proche que prévu. le lecteur partage leurs émotions et envisage ce que peut ressentir Scott tout comme nous comprenons ce besoin de Josie de sauver coûte que coûte son fils.
Quand Scott rencontre Emily à la personnalité atypique, on se dit que ce gamin un peu trop mature pourrait laisser passer une occasion unique de rencontrer l'amour, lui, qui est trop concentré sur son projet. Josie est quelqu'un de bien : elle travaille dans un magasin de literie mais prend le temps de s'occuper d'une voisine âgée, isolée et malade. le lecteur va suivre le défilé des prétendants et voir le ressentiment de Josie qui refuse de perdre du temps pour elle.
C'est un roman émouvant, bouleversant au sujet dramatique. Grâce aux moments plein d'humour, on ne s'apitoie pas et on parvient même quelque fois à oublier la fin fatale de Scott.
C'est une lecture poignante qui rappelle qu'il faut profiter de ce qu'il nous est offert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TheLovelyTeacherAddictions
  22 mars 2019
S'il fallait se dire adieu est une magnifique ode à l'amour entre un fils et une mère et par le biais des saisons, nous allons suivre le combat inéluctable contre la maladie de notre héros mais aussi le combat de Josie sa mère qui ne voudra pas accepter la destinée et baisser les bras.

Scott Hudson est un jeune adolescent de 19 ans qui a toujours lutté contre la maladie depuis qu'il a 7 ans. Il se sait condamné et sa dernière mission sur terre sera de trouver une personne qui puisse aimer sa mère et être là à ses côtés quand il ne pourra plus être là. J'ai adoré la maturité de ce gamin qui va tout mettre en oeuvre pour trouver le candidat idéal. Sa démarche est unique et saura susciter de nombreuses réactions. On prend plaisir à lire les réponses des prétendants car certaines sont farfelues mais d'autres sont très touchantes. S'il accepte la finalité de sa vie, ce ne sera pas le cas de sa mère qui serait prêt à remuer ciel et terre pour changer la donne. Il a cette maturité ahurissante au fil des pages et on ne peut que lui souhaiter de réussir sa mission impossible.

Quand il va rencontrer Emily , on sent que cette jeune femme aura elle aussi un impact crucial sur sa vie. Elle n'est pas comme les autres et ce côté atypique pourrait séduire le jeune homme s'il acceptait de se livrer à quelqu'un et de vivre des moments de bonheur à deux. Tout concentré sur le projet le liant à sa mère, il pourrait laisser passer une occasion unique d'être aimé et d'aimer en retour. J'ai aimé son amitié avec elle et l'évolution de leur relation qui est ancrée dans un réalisme très important. On sait qu'on ne peut pas aspirer à un happy ending mais pourtant on se laisse aller à la rêverie et à l'amour. Elle sera aussi d'une aide précieuse pour faire le tri dans les prétendants pour sa mère et saura apporter sa touche personnelle.

Josie est la maman de Scott et c'est une héroïne à part entière étant donné qu'elle est au centre de l'intrigue sans même y avoir été invité. C'est une mère dont la force et le courage ne sont plus à démontrer . Elle a élevé seule son fils car le père Peter est digne de Casper et a complètement disparu de leur vie sans jamais laisser aucune trace. Elle a donc dû faire face seule à la maladie incurable de son fils et aux conséquences dramatiques de celle ci. Elle ne baissera jamais les bras et cherchera toujours une solution. Elle travaille d'arrache pieds dans un boutique de literie mais elle saura aussi prendre le temps de s'occuper de Freya une voisine isolée et elle aussi malade. On va voir les prétendants défiler et sa colère gonfler car elle ne veut pas prendre du temps pour elle. le compte à rebours défile de plus en plus vite et elle n'a pas une minute à perdre dans de telles inepties.

Bref, j'ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman qui a su susciter en moi de vives émotions. J'ai adoré la présentation sous forme de saisons et toute la symbolique qui se cache derrière ces parties. Les personnages sont très travaillés et tellement attachants que l'émotion ne peut qu'être au rendez vous.
Lien : https://thelovelyteacheraddi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
perette85
  15 mai 2020
Scott est fils unique. Il a été élevé par une maman célibataire, son père ayant mis les voiles alors qu'il n'était même pas encore né.
Depuis l'âge de 7 ans, il est malade… une cardiopathie qui a nécessité une greffe de coeur. Une réussite ! Mais aujourd'hui, à l'âge de 19 ans, le couperet tombe… malgré les traitements et l'hygiène de vie qu'il a, Scott retombe malade… son coeur se détériore… et l'horizon s'annonce funeste… Ce qui lui fait le plus peur dans ce sombre pronostic, ce n'est pas la mort mais la peur de laisser sa maman seule…
Alors il se fait la promesse de trouver l'homme idéal pour Josie, pour ne pas que la solitude envahisse ses vieux jours… quand lui ne sera plus là… lui, parti si jeune…
Une belle histoire d'amour entre un fils et sa maman… entre cette maman prête à tout pour embellir les derniers jours de son fils et le laisser partir sereinement…
Un roman qui aurait pu être larmoyant mais l'amour de ces personnes illumine cette funeste histoire.
Un joli roman mais dont certaines longueurs ont un peu entâché cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Plume_de_lainePlume_de_laine   18 février 2020
Avez-vous pensé à adopter un chien ? J'en ai un, moi : Archie. Il est vieux, mais c'est génial de l'avoir avec nous, parce qu'il nous aime d'un amour indéfectible, qu'importe la durée de notre absence ou le fait qu'on vienne juste de le virer de notre chambre. Il semble n'être sur Terre que pour trois choses : mordiller le canapé, manger et nous aimer. De nombreuses études ont prouvés que caresser des animaux aidait les gens à surmonter n'importe quoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
verobleueverobleue   02 juillet 2020
Nous autres, médecins, nous nous mettons à paniquer à la moindre larme. On nous apprend à identifier les symptômes, mais on ne nous enseigne pas du tout la façon de faire face aux réactions de ceux qui souffrent. Notre premier réflexe, c'est de tout faire pour endiguer le chagrin des patients.
Commenter  J’apprécie          50
Plume_de_lainePlume_de_laine   18 février 2020
Les enfants deboulaient dans votre vie, pulverisaient votre quotidien, et vous passiez la majeure partie de leur jeunesse à vous désoler qu'ils ne soient pas un peu plus grands, à vous dire que ce serait probablement un peu plus simple, mais ça ne l'était jamais, finalement, même lorsqu'ils avaient un an de plus. Et puis, un jour, ils quittaient la maison et vous preniez conscience que vous n'aviez pas profité d'eux autant que vous l'auriez pu. Alors, vous vous preniez à vouloir retrouver ce qui, à l'époque, était si dur à encaisser. Véritable supplice mental, la parentalité était une chose vertigineuse, aussi fantastique que perverse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Plume_de_lainePlume_de_laine   18 février 2020
On s'est aimés pendant plusieurs années, et puis, les sentiments se sont etiolés. Un peu comme une photo qu'on aurait laissée trop longtemps au soleil et dont on se rend compte un jour que, loin de notre regard, elle a perdu ses couleurs.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   17 octobre 2019
En pratique, un champignon n’a pas à chercher bien loin pour se reproduire. Pour les êtres humains, c’est plus compliqué, parce que nous disposons de moins de choix : à l’inverse, via notre hérédité marquée, les forces de l’espèce sont plus facilement pérennes. Scott réfléchit à un jeu de mots sympa à faire avec champignons, mais se ravisa bien vite. — Je vois, réagit Marsia. Je pensais que ça avait un rapport avec la supériorité génétique de l’ovule sur les spermatozoïdes. Si les hommes pouvaient se reproduire sans vrai défi, l’espèce humaine serait probablement bien plus fragile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : bienveillanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Madeleine Reiss (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3823 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..