AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2868535178
Éditeur : Le Temps qu'il fait (07/05/2009)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« De me rappeler ton sourire, tes yeux, ta peau que je connaissais avant de la toucher, m'emporte, mon ange, hors de ma chambre, hors de mes barreaux, hors de ma douleur, de ce corps impitoyable dans le combat engagé jadis entre lui et moi, qui me trahit et se dérobe sans qu'il semble y avoir de fond cette fois, de plancher d'où repartir, se relever.
Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. » C'est un homme. Il est seul, il est sourd, il est malade. Il vient de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ivredelivres
  09 septembre 2010
Un homme seul vit ses derniers jours, il écrit dans son journal une lettre interminable à la femme adorée, son éternelle bien-aimée.
Il souffre, son corps le lâche, les douleurs sont anciennes, les médecins sont impuissants à tirer de son corps une eau envahissante, depuis trente ans il n'entend plus, il revoit les moments heureux de sa vie, les souffrances de l'enfance, les silhouettes de celles qui sont passées dans sa vie.
Il rêve d'une dixième symphonie.
Les souvenirs l'envahissent comme l'eau qui le tue, il revoit son père spirituel « Papa Haydn », il souffre encore de l'indifférence de Goethe qui n'a jamais répondu à aucune de ses lettres, il revoit ses promenades dans une nature qui apaise.
La musique seule « m'a consolé du manque d'amour, alors et toujours depuis, elle m'a réconforté, elle m'a guidé » La musique baume sur les plaies à vif.
Trois mois terribles, trois mois d'agonie pendant lesquels le visage de l'aimée ne le quitte pas, elle dont le nom n'est jamais prononcé
Lira t-elle ces lignes « Qu'adviendra-t-il de cette confession, rangée dans mon tiroir secret ? La liras-tu ? J'abandonne la suite au Destin avec lequel je tente enfin d'être en paix, et ce sera bien comme ce sera, mon amour. »
Ludwig van Beethoven meurt le 26 mars 1827 « Jusqu'à la tombe, il garda un coeur humain envers tous les hommes »
Virginie Reisz écrit en écoutant la musique de Beethoven, avec bonheur et infiniment de grâce elle prête ses mots au génie , elle l'écoute et le comprend, elle voudrait lui donner ce qui lui a manqué, elle sait faire partager son admiration et son amour.
Un roman délicat que je vous propose d'ajouter à votre bibliothèque
Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ivredelivresivredelivres   09 septembre 2010
De me rappeler ton sourire, tes yeux, ta peau que je connaissais avant de la toucher, m'emporte, mon ange, hors de ma chambre, hors de mes barreaux, hors de ma douleur
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Be safe

Où vont s'embrasser marka et oskar?

Sur le pont
Chez oskar
Devant la maison de marka
Devant le supermarché

15 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : Be safe de Xavier-Laurent PetitCréer un quiz sur ce livre