AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330091338
Éditeur : Actes Sud (11/10/2017)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 21 notes)
Résumé :

Nous sommes en mai 1987 et Playboy vient de publier une série de clichés torrides de Vanna White, la célèbre animatrice de La Roue de la Fortune. Pour Billy, Alf et Clark ? trois ados du New Jersey, désespérément inexpérimentés en matière de femme , la publication est une bénédiction.

Mais quel kiosquier d'Amérique se risquerait à vendre la revue à des gamins de quatorze ans ? Alors que les amis mettent au point un plan pour la voler, ils son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
pilyen
  16 décembre 2017

Un premier roman d'un auteur américain qui ne sent pas les ateliers d'écriture si nombreux aux Etats-Unis, qui ne pose aucune ligne dans une université, ni dans une banlieue déprimante de conformisme ou dégoulinante de violence rentrée, ni dans une grande ville ( donc ni à New-York, ni à Los Angeles, ni à San Francisco) mérite que l'on s'y intéresse un peu.
Remarquez la couverture et vous allez penser que si j'ai pris ce livre en main ce n'est sans doute pas pour une raison littéraire et vous aurez raison. Félicitations au service marketing de chez Actes-Sud pour avoir trouvé un moyen d'attirer la main d'éventuels lecteurs qui traînent dans une librairie, et qui jetteront à coup sûr un oeil sur la quatrième de couverture plus facilement que de coutume. Reconnaissons aussi que cette illustration disons ... suggestive, n'est absolument pas trompeuse quant au contenu de l'ouvrage. Il y a bien des seins, de l'informatique et de la sexualité ( disons, pour être plus exact, un début d'éveil aux joies du sexe ).
"La forteresse impossible" du titre possède trois sens possibles. le premier représente l'unique drugstore d'une petite ville du New-Jersey que trois ados de quatorze ans, désirant acquérir un exemplaire de Play Boy, vont essayer de prendre d'assaut ou tout du moins essayer de duper le propriétaire qui, légaliste dans l'âme, ne vendra jamais une revue coquine à un moins de 17 ans.
"La forteresse impossible", plus simplement, est le titre d'un jeu vidéo que va créer un des trois garçons, Billy, le héros du livre, en compagnie la fille du drugstore, rencontrée inopinément lors de l'une des nombreuses tentatives avortées d'achat de la revue de charme.
Mais cette forteresse sera aussi, dans le dernier tiers du roman, cette montagne très symbolique que les trois garçons escaladeront pour que Billy puisse clamer un amour qu'il n'osait avouer. ( Je reste volontiers elliptique pour ne pas trop en dire).
Pour le lecteur, ce roman n'est jamais une forteresse impossible, voire inaccessible, juste une bouffée de drôlerie, une gâterie autour de l'adolescence. La récurrence des tentatives pour se procurer Play Boy, petit hommage discret à Bip-Bip et Vil Coyotte, nous amuse sans jamais tomber dans la facilité. Ce qui pouvait au départ passer pour une gentille pochade, avance tranquillement, mais très sûrement, vers un roman beaucoup plus profond, où une peinture discrète des sans grades d'une région paumée se mêle à un récit initiatique qui ausculte les troubles de l'adolescence. Jason Rekulak possède une plume alerte, facile, qui sait manier l'humour, le suspens, créer des tensions, rendre ses personnages attachants et profonds et même, exploit pour moi, rendre passionnante la création d'un jeu vidéo !
Certes, ce n'est pas le roman de l'année, mais sans doute des rares titres que l'on ne lâche pas sitôt que l'on y plonge dedans. En France, on parle de roman qui fait du bien, en gros une chose avec sa cohorte de clichés et de bons sentiments, sauf que dans "La forteresse impossible", s'il y en a, la plume trépidante de l'auteur sait les balayer.Pour moi, ce fut une vraie récréation, un vrai plaisir de lecture simple et passionnant, et cela fait du bien!
Un peu plus sur le blog
Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
VivianeB
  14 août 2018
Pépite ! Quand j'ai vu ce livre et que j'ai lu la 4è de couverture, je pensais vraiment lire un livre léger, plutôt drôle. Et non, le lecteur est immergé dans une histoire prenante, originale, inattendue où Billy, un jeune garçon de quatorze ans passionné d'informatique, raconte des évènements forts, marquants sa vie pour toujours et qui vont l'amener à mûrir pour construire sa vie auprès des siens. Et ce roman m'a permis de me replonger dans les années 80 avec l'avènement de l'informatique, j'ai appris beaucoup de choses datant de la préhistoire ! du temps où Internet, les téléphones portables n'avaient pas envahis nos vies. Je recommande.
Commenter  J’apprécie          120
gromit33
  29 août 2018
Une étrange couverture pour ce premier roman nord-américain. Nous sommes à Werbridge, surnommé l'« aisselle » du New Jersey, à quelques minutes en train de NYC, dans les années 80. Billy est un jeune garçon, qui n'aime pas trop l'école et a des C dans les matières classiques, comme « ruisseaux et montagnes », mais il est féru de jeux vidéo et grâce à son ordinateur personnel, que sa mère a gagné lors d'une tombola dans un supermarché, il conçoit et programme des jeux. Nous sommes dans les années 80 avec les premiers ordinateurs et les premiers génies de l'informatique qui vont révolutionner le monde (tout le monde a son ordinateur dans sa poche maintenant). Billy, jeune adolescent, qui s'ennuie donc à l'école, a deux amis avec qui ils passent le temps : des balades de vélo, des bêtises pour occuper leur temps, beaucoup de bavardages de potaches. Ils ont une nouvelle mission : Wanna White, la présentatrice vedette de la « route de la fortune », émission phare fait la une de Playboy. Mais ils n'ont que 14 ans et ils ne peuvent pas l'acheter ce fameux numéro. Ils vont alors monter des « missions » pour réussir à se procurer des exemplaires. Monsieur Zelinsky, le buraliste et vendeur de fournitures de bureau, ne peut et ne veut pas leur vendre, il faut trouver un moyen. Billy, le narrateur, va alors nous raconter les différents moyens mis en oeuvre. Ce livre est un beau portrait d'adolescents, dans une petite ville américaine. J'ai apprécié cette lecture qui décrit très bien l'ambiance des années 80, les rêves et espoirs de ces jeunes, le début de l'informatique et des futurs génies informatiques. Je n'ai pas tout compris sur la programmation, mais on suit la création d'un jeu vidéo comme un polar (Billy va s'associer à la mystérieuse Mary, fille de Zelinsky, qui est aussi une férue de programmation). Ce livre d'apparence anodine décrit très bien la société américaine des années 80 et aborde des sujets sociétaux (le système scolaire, les self mans qui peuvent réussir leur vie grâce à un don, même si cela est de la programmation informatique qui permet de créer des jeux vidéo, même s'ils ont de mauvaises notes en mathématiques classiques ( !!)… Et surtout ce livre est bourré d'humour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nathv
  10 avril 2018
Coup de coeur!
Premier roman de cet auteur et une très belle réussite.
Certes, le thème n'est pas neuf mais superbement bien exploité. C'est avec grand plaisir que le lecteur suit cette bande de copains adolescents dans leur quotidien d'une petite ville de banlieue, leur amitié, leurs plans saugrenus et leurs premiers émois. le personnage central - le narrateur - de ce trio est Billy, un féru d'informatique qui se destine à concevoir des jeux vidéos et, pour se faire, sera amené à côtoyer Mary.
L'action se situe à la fin des années '80, le récit étant truffé de références à cette époque - références informatiques (vive le Commodore 64), musicales, cinématographiques et séries-télé.
Tel le récit de Lize Spit ("Débâcle"), le héros principal va vivre un réel parcours initiatique, quittant progressivement le monde de l'enfance pour celui du jeune adulte, quittant l'insouciance pour une prise de conscience du sens des réalités et des responsabilités. Par contre, contrairement à Spit, Rekulak ne verse absolument pas dans le glauque, tout le contraire! le récit n'en devient pas pour autant mièvre, il reste juste "bon enfant" et c'est ce qui en fait, à mes yeux, sa grande qualité.
Seul bémol: personnellement, je déplore la couverture choisie par les Editions Actes Sud - je lui préfère nettement la couverture originale.
Quoi qu'il en soit, je vous le conseille!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
La_Desordonnee
  02 janvier 2018
Imaginez que vous êtes un adolescent dans les Etats-Unis des années 80. le web tel qu'on le connaît aujourd'hui n'existe pas encore et les ordinateurs sont rares. Quand soudain, Vanna White, présentatrice de la Roue de la Fortune, fait la Une de Playboy. On prétend même qu'on aperçoit ses fesses en couverture et que ce n'est rien comparé aux photos qu'y se trouvent à l'intérieur. Que feriez-vous obtenir une exemplaire du tant convoité magazine, pourtant interdit à la vente aux moins de 18 ans ? Soyons honnête : n'importe quoi.
En tout cas, c'est ce que se disent Billy, Clark et Alf. Trois amis qui vont échafauder le plan le plus complexe et le plus stupide du monde pour s'emparer du précieux Graal.
Lors de l'une de leur tentative avortée chez Zelinsky, le seul libraire de cette petite ville du New Jersey qui vend Playboy, Billy va faire la connaissance de Mary, sa fille. Et, bien sûr, cette rencontre va changer sa vie. Ce qui peut passer pour un cliché marque pourtant le début d'une formidable aventure pour le jeune adolescent. Mary Zelinsky n'est pas comme les autres filles, aussi passionnée d'informatique que Billy, il trouve enfin en elle quelqu'un avec qui partager sa passion pour les codes binaires et les jeux vidéos. D'ailleurs, Mary va lui lancer un défi qu'il ne pourra pas refuser : proposer un jeu vidéo original au concours organisé par une prestigieuse université de la région. Ils ont deux semaines pour réaliser un défi colossal, terminer « La Forteresse impossible », l'un des jeux les plus aboutis de Billy . Mais Clark et Alf n'ont pas oublié Vanny White et comptent bien profiter de cette relation naissante entre nos deux informaticiens pour parvenir à leur fin.
On remarquera vite qu'il y a plus d'une forteresse dans ce roman de Jason Rekulak, mais que rien n'est jamais impossible. Billy va rapidement être tiraillé entre ses amis et Mary, entre Vanna White et l'informatique, entre l'adolescence et l'âge adulte. La Forteresse impossible est un roman drôle et touchant, aux personnages super attachants, mais moins léger qu'on ne pourrait le croire. Bourré de rebondissements, c'est une véritable ode aux années 80 et à tous ces adolescents qui ont grandi sans internet.
Lien : https://ladesordonnee.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gromit33gromit33   29 août 2018
Il y a beaucoup de choses qu’un adolescent ne dit pas à sa mère. Plus nous grandissons, plus il y a de choses que nous gardons pour nous, des choses trop dures à exprimer ou trop gênantes à expliquer. Nous le faisons pour protéger nos mères autant que pour nous protéger nous-mêmes, parce que, regardons les choses en face : la plupart de nos pensées sont véritablement impensable. (p261)
Commenter  J’apprécie          30
gromit33gromit33   29 août 2018
Clark a lâché 50 cents pour une bouteille d’un liquide baptisé Evian, qui s’est avéré n’être que de l’eau plate…. Elle est incroyable… C’est la meilleure eau que je n’ai jamais goûtée. (p293)
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jason Rekulak (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jason Rekulak
Jason Rekulak Interview
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox