AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374180417
Éditeur : Des Ronds dans l'O (01/09/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Au travers de sept histoires indépendantes, mais liées entre elles par le personnage principal : la cité, Les contes noirs offrent une vision froide et sombre d'une cité de banlieue, hantée plus qu'elle n'est habitée par sa jeunesse.
Chacun des sept contes est basé sur des faits réels, ayant pour cadre la cité des Tilleuls, au Blanc-Mesnil (93), et permet d'aborder un thème différent : la rédemption, la politique, la place des femmes, la spirale de la violenc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
christinebeausson
  31 janvier 2018
Une visite à un grand salon de BD, à deux pas de chez moi, Quai des bulles.
Une déambulation dans ces halls bruyants, bousculés par tant de passionnés, tant d'auteurs, tant de talents exposés devant nous,
Dans un coin un petit éditeur que je ne connaissais pas "des ronds dans l'O",
Derrière une table un petit jeune, sérieux devant sa pile de livre, pas grand monde, un regard accrocheur, une discussion qui s'engage, une dédicace qui se fait avec un joli portrait et "un salut amical du 93".
Quelques mois plus tard, enfin ce livre arrive devant mon regard de lectrice.
Que c'est noir ... noir .... comme l'idée que l'on peut se faire d'une banlieue abandonnée par la société, et même abandonnée tout court.
Alors tout est noir. Les nouvelles s'enchaînent...
"La poudre aux yeux", comme le destin tout tracé d'un échec que l'on voit arriver car l'itinéraire est barré en couille à un moment, l'engrenage infernal et il y en a qui se retrouve du bon côté et d'autre pas.
"Déments sur canapé", le côté déjà écrit, le destin, je dis, le mektoub, ils disent, est poignant toujours souligné par ce trait noir, gras qui laisse des traces sur le papier comme dans nos têtes.
"La maîtresse de maison", enfin une fille dans ces contes noirs, comme si les princesses n'avaient pas le droit de croire aux princes charmants !
"Elle n'est pas de celles qui ont droit au bonheur, mais de celles qu'on humilie."
La phrase est elle de toi l'auteur de ces quelques lignes de cette longue ballade poétique auprès de Shahinese et Benabar t'a il lu ?
Ou c'est toi qui a écouté son disque ?
"Les aveugles", on fait parfois semblant de ne rien voir, et ..... il n'y a plus qu'à partir encore et encore ...
"Le chien errant", prisonnier devant les belles vitrines, on lui fait croire qu'il est important, mais, on le jette comme un Kleenex même pas usagé. Mais quel gâchis !
"La raide option", la nouvelle la plus noire peut être ... la solution viendra par le copain qui t'accompagnera et te poussera dans le dernier carré dans lequel on finit tous, et toi tu y verras un soulagement !
Pour finir, "le toi du monde", la fuite est elle la seule solution pour échapper à sa condition, à son destin, quand on s'appelle Karima ?
Alors oui tout est noir dans ce livre et pourtant Monsieur, j'avoue que votre visage derrière votre pile de livre n'était pas celui d'un homme triste .... mais celui d'un homme qui voulait témoigner et parler de la banlieue qu' il aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson   27 janvier 2018
Se demandant à quoi ça rime, elle se farde.
Dans un quart d'heure, elle va donner son grain de beauté, son corps.
Et pour les lovés de quelques porcs...
Mimer l'amour, oublier sa foi et sa peur.
Le cœur morne, en pleine torpeur, son esprit plonge, elle se remémore le passé, cherche en vain ses erreurs et ses torts.
Et se demande pourquoi il lui semble que sa vie n'est qu'un long malheur et qu'elle se sent sœur de la mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
christinebeaussonchristinebeausson   27 janvier 2018
Avec plusieurs potes, on alla caillasser les pompiers et jeter des parpaings sur l'autoroute, du haut du pont.
J'en garde deux souvenirs.
Des bleus sur le derche chez mes parents et un dossier de délinquant chez les bleus.
Commenter  J’apprécie          40
christinebeaussonchristinebeausson   28 janvier 2018
Aucun mektoub là dedans, les gens choisissent de fuir la réalité.
Ils sont tellement aveuglés par leurs croyances qu'ils se persuadent de détenir la vérité.
Et la vérité étouffe.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : banlieueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3154 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre