AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203122123
320 pages
Casterman (14/06/2017)
3.81/5   29 notes
Résumé :
Comment survivre au collège quand on est le sujet du blog de sa mère ? À part se cacher dans un trou de souris ou raser les murs à vie, Scarlett ne voit pas.
Jusqu'au jour où elle entre dans la magnifique cuisine de la vieille voisine. L'existence devient un délicieux défi où il n'est plus question que de scones à la cannelle, de mousse au chocolat meringuée et de cupcakes vanille glaçage framboise. Mais aussi de quatre filles qui deviennent amies en préparan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,81

sur 29 notes
5
2 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

April-the-seven
  13 décembre 2017
Je ne sais pas très bien pourquoi ce livre a tant capté mon attention. Peut-être sa couverture sucrée. Toujours est-il que je lis de moins en moins de romans tournés vers la jeunesse, car je leur reproche souvent un manque de profondeur. Il s'avère que j'ai eu du flair sur ce coup-là, car malgré son côté très jeunesse, L'ingrédient secret du bonheur est une histoire qui s'avère plus qu'intéressante, avec de vrais sujets d'actualité et des valeurs fondamentales.
À 12 ans, Scarlett rase les murs. Voilà plusieurs années maintenant qu'elle est le sujet principal des chroniques de sa mère. Chroniques qu'elle poste sur un blog qui recense de plus en plus de vues. N'importe qui se réjouirait d'un tel succès. Mais pour Scarlett, c'est différent puisque sa vie intime est exposée sur internet et les thématiques abordées par sa mère sont on ne peut plus gênantes : « Qu'est-ce qui contient le plus de microbes : la chambre de ma fille ou les WC publics ? » ou encore « Y a-t-il un cadavre dans ce sac de sport ? ». Humiliée et impuissante, la jeune adolescente n'a pas d'autre choix que de subir cette avalanche d'articles.
En plus, on ne peut pas vraiment dire qu'elle ait beaucoup d'amis. Mais lorsque Violet, une nouvelle élève, fait son arrivée dans son collège, Scarlett se dit qu'elle tient peut-être là l'occasion de se faire une amie qui n'aura pas vent des rumeurs à son sujet.
Un concours de circonstances l'amène un jour à entrer chez sa vieille voisine hospitalisée. Scarlett découvre alors une cuisine de professionnel, ainsi qu'un livre de recettes étonnamment fourni. Poussée par une impulsion, Scarlett, accompagnée de Violet, va se mettre au fourneau en suivant les recettes du mystérieux petit livre.
Si je dois décrire L'ingrédient secret du bonheur en quelques mots, je dirais que c'est un roman… qui donne faim ! Combien de fois la salive ne m'est pas montée à la bouche en lisant les passages où Scarlett et Violet se mettent à réaliser de délicieuses pâtisseries ? Ce n'est certainement pas un livre à dévorer quand on a un petit creux, on finit très rapidement frustré !
La trame initiale est plutôt simple : une adolescente qui se cherche et qui trouve refuge dans la confection de banofees et autres délices, ça n'a rien de bien transcendant. Et pourtant, il émane de cette histoire beaucoup de douceur et de réflexion.
D'abord, il y a la relation entre Scarlett et sa mère. Je ne vous raconte pas combien j'aurais aimé entrer dans le livre à certains moments pour baffer cette dernière. Inconsciente de la souffrance de sa fille, elle expose les détails intimes de sa vie (comme ses petites culottes et le premier achat de déodorant) aux yeux de tous. Je trouve ça… horrible. Ni plus ni moins. Ça montre à quel point internet comporte des dangers. Il est facile de se perdre dans ce monde virtuel et d'en oublier les véritables priorités. Focalisée sur sa carrière qui commence tout juste à décoller, la mère de Scarlett ne voit pas combien la situation heurte sa fille. Mais celle-ci est d'une grande douceur et s'enferme dans sa douleur plutôt que de l'extérioriser.
C'est d'ailleurs ce côté-là de sa personnalité qui m'a fait tiquer. Scarlett est une adolescente sensible, profondément gentille. Cela dit, sa maturité m'a parfois surprise. J'en arrivais même à oublier qu'elle n'avait que 12 ans. Je pense que ce n'est pas forcément le bon choix de la part de l'auteur, car l'héroïne semble bien trop réfléchie à un âge si tendre.
Petite mention spéciale pour Mme Simpson, la propriétaire de la maison dans laquelle Scarlett s'exerce. Pour une vieille dame qui vit seule, on pourrait s'attendre à une personnalité paisible, au tempérament égal. Au contraire, Mme Simpson a des airs de sergent instructeur et se comporte en véritable ourse mal léchée. Elle n'en demeure pas moins résolument bienveillante. Rien de mieux pour nous la faire adopter.
En résumé, L'ingrédient secret du bonheur est une lecture gourmande et sucrée que je ne m'attendais pas à autant apprécier. Ce roman sur fond jeunesse se veut positif, tout en traitant de sujets actuels, qui parleront aussi bien aux adolescents qu'aux adultes : la surexposition sur internet, le passage parfois douloureux à l'adolescence, les rapports sociaux compliqués au collège, la recherche de soi et surtout la passion. La passion qui anime et rassemble les gens de tous horizons sous une même bannière.

Lien : https://april-the-seven.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbe
  04 juillet 2017
Scarlett est une jeune fille éteinte depuis que son père est parti et que sa mère tient un blog sur lequel elle évoque ses relations avec elle.
Elle est ainsi obligée de garder secret toutes ses actions sous peine de les voir s'étaler au grand jour.
Deux événements vont bouleverser son existence. L'arrivée de Violet, une nouvelle élève et surtout la découverte de la cuisine par le biais de sa vieille voisine...
Un roman qui décline des situations improbables mais qui a le mérite de nous transporter par les odeurs des recettes qu'il véhicule et de proposer une réflexion intéressante sur l'identité numérique générée par les parents.
Il montre l'importance des repas pour la convivialité et pour les liens familiaux et au-delà, ainsi que la nécessité de ne pas publier en ligne des informations sur la vie privée, avec un angle original.
Les personnages sont sympathiques et ils évoluent au fil du temps pour présenter un profil nuancé. Les liens se tissent avec une amitié qui s'apprivoise avec la traversée d'épreuves.
Un livre plein d'espoir au bon goût de l'été, à découvrir
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Elyza
  02 août 2017
L'ingrédient secret du bonheur est un roman pour les plus jeunes, à déguster sans modération à partir de 10 ans. C'est vrai que j'ai tendance à lire des livres plus orientés young-adult que jeunesse mais parfois ça fait tout simplement un bien fou de replonger en enfance surtout lorsque je tombe sur une jolie petite lecture telle que celle-là. Un grand merci aux éditions Casterman pour cette lecture douce, tendre et émouvante.
Scarlett du haut de ses 12 ans rase les murs. Elle est en effet le sujet principal du blog de sa mère qui adore régaler ses lecteurs de son quotidien d'adolescente en racontant tout ses petits déboires dans le détail. Afin de limiter les moqueries mais aussi pour ne pas donner davantage de matière à écrire à sa mère, Scarlett ne se démarque en rien et ne participe à aucune activité extra-scolaire. C'est pourquoi le jour où elle découvre l'immense cuisine de sa voisine et s'initie à la pâtisserie, elle va tout faire pour garder sa toute nouvelle passion, secrète.
J'ai lu ce livre à une vitesse déconcertante. Laurel Remington qui publie ici son premier roman possède déjà un talent évident. Je n'ai eu aucune difficulté à m'attacher au personnage de Scarlett qui fait preuve d'une belle maturité pour son âge en dépit du fait qu'elle souffre de problèmes de confiance en elle. La relation compliquée qu'elle entretient avec sa mère m'a particulièrement intéressé. Que ce soit d'un côté comme de l'autre, la mère et la fille ont un gros problème de communication. J'ai aimé voir Scarlett sortir de sa coquille, rechercher des interactions et se rapprocher des jeunes de son âge qu'elle fuyait auparavant en revanche je ne me suis pas sentie proche de sa mère qui a clairement fait passer sa carrière avant son rôle de maman en humiliant et rabaissant sa fille aînée au passage.  
L'autre personnage qui m'a énormément plu c'est Rosemary. Cette vieille femme aux idées bien arrêtées et cuisinière de talent m'a tellement touché! C'est un peu la figure type de la grand-mère idéale, celle qui aime les animaux, vit dans une grande maison et fait des gâteaux à foison. Un lien solide va se tisser entre la vieille femme et la jeune fille lorsque Rosemary va transmettre à Scarlet sa passion pour la cuisine. Scarlett va se lancer à corps perdu dans cette toute nouvelle activité qui fait à mon sens office de thérapie.
J'ai été vraiment étonnée de trouver ce livre émouvant et encore plus surprise de sentir mes joues mouillées de larmes lors du dernier tiers de l'histoire. Entre les personnages de plus en plus attendrissant, une ambiance douillette comme c'est pas permis et les évènements intenses de la fin, j'ai donc un peu craqué. Pourtant vous le savez, ça devient rare pour moi de pleurer en lisant un livre et c'est encore plus exceptionnel quand je lis un livre pour les 10, 11 ans!
En résumé, cette histoire est bien entendu écrite pour les plus jeunes, il ne faut donc pas avoir les attentes d'une lectrice plus âgée en tête lorsqu'on se plonge dans ce livre mais de beaux thèmes y sont tout de même abordés pour nous servir un récit tendre et bien ficelé. En faisant ma petite curieuse j'ai découvert qu'une suite allait être publiée dans quelques jours en VO et je lirai sa traduction avec grand plaisir, le moment venu.
Lien : http://elyzalecturesenchante..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bebi
  12 septembre 2017
Scarlet vit chaque jour un enfer. Sa mère n'a rien trouvé de mieux que de tenir un blog dans lequel… de ses filles! Cela pourrait encore aller, si:
Elle disait des choses positives à propos d'elle;
le lycée entier n'avait pas connaissance de l'existence de ce blog.
Oui mais, c'est tout le contraire. Et chaque semaine, Scarlet tremble. du sujet de l'article, et de la réaction des autres élèves de l'école. Elle déprime.
Mais une nuit, elle entend du bruit chez la voisine. Intriguée, elle décide d'aller voir, et se rend compte que la vieille dame a été embarquée à l'hôpital à cause d'une mauvaise chute. Partant d'un bon sentiment, elle décide d'aller subrepticement nourrir le chat, grâce à la clé cachée sous le paillasson. Mais en plus du chat, c'est une cuisine fabuleuse qu'elle découvre… L'envie de pâtisser lui prend, et la voilà partie sur toutes sortes de projets….
La première chose que je peux dire, c'est que j'ai eu envie de grignoter pendant toute la durée de ma lecture!!!! Si ce n'est pas une lecture gourmande, ça, je ne m'y connais pas

(Vous voyez ce que je veux dire?!?)
Je reprends mes esprits et je vous raconte…
Scarlet est une adolescente tout à fait normale: elle a peur du regard des autres, peur de se différencier, et fait tout pour rentrer dans le moule.
Mais c'est loin d'être simple pour elle, étant donné l'emploi de sa mère. Mais tout change lorsqu'elle entreprend de vouloir faire de la pâtisserie. Et là, le monde magique de la cuisine lui ouvre ses portes. Englobant même quelques autres jeunes avec qui elle n'avait jamais jusque-là lié d'amitié.
Sous couvert de vouloir faire des surprises, les voilà qui se réunissent régulièrement, mettant à contribution le cahier de cuisine de la vieille dame ainsi que ses ingrédients.
Et cette amitié-là est superbe. Les jeunes filles se découvrent une passion commune, et des qualités complémentaires (Pour tout vous dire, j'adorerais que ma propre fille développe une amitié de ce genre!). Et ensemble, elles se découvrent plus fortes, et plus motivées. Et lorsqu'il est question de venir en aide, c'est ensemble qu'elles retroussent leurs manches. Un véritable esprit de cohésion comme je les aime.
A côté de ça, comme je l'ai (légèrement) déjà dit, le côté pâtisserie, avec tout ce que cela peut continuer de chocolat, de sucre, de crème et d'autres ingrédients délicieux, apporte une réelle touche très douce. Mmmh, je me serais bien glissée dans cette cuisine pour laisser tremper mon doigt dans les préparations.
Evidemment, il y a un superbe happy end, et un beau moment d'émotion. Mais je ne veux pas tout vous dire hihi
C'est la première fois que je lis un roman de cet auteur. D'ailleurs, il s'agit apparemment de son premier livre. Mais qu'elle continue à écrire, surtout! j'ai adoré le récit, le voyage et les gourmandises. de quoi vraiment passer un bon moment.
Je ne peux que vous le recommander! Que ce soit pour bien reprendre le rythme scolaire (ou du travail) ou pour la période de Noël (pelotonné avec un chocolat chaud à portée de main).
Lien : http://au-fil-des-pages.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
biniougatine
  04 février 2018
Je ne vais pas faire une description de ce livre juste dire mon ressenti après l'avoir fini.
Ça fait longtemps que je n'avais pas lu et ce roman m'a redonné l'envie de lire et d'entrer dans ses mondes incroyable.
Ce livre est une pépite, un roman plein de... bonheur.
Ce livre nous emmène dans l'univers culinaire mais aussi dans une histoire de sentiment envers sa famille et ses proches.
Ce livre nous donne l'envie de nous occuper encore plus de nos proches car ils ne seront pas toujours la. Il nous dit aussi de profiter de la vie car quand elle sera terminé on aura pas de regret
J'ai trouvé que dans ce roman en plus de l'histoire un message à faire passer aux lecteurs. Ce livre est un des plus beaux que je n'ai jamais lu.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NicolasFJNicolasFJ   15 août 2017
Je m'aperçois que je n'ai jamais vraiment fait attention aux différentes saveurs et textures de ce que je mangeais jusqu'à présent. Peut-être qu'apprendre à cuisiner, c'est en partie apprendre à manger.
Commenter  J’apprécie          50
biniougatinebiniougatine   04 février 2018
Je respire ses arômes à plein poumons. Un nuage d'amitié, une pincée de secret, une portion de rire et une cuillerée de larmes.
Commenter  J’apprécie          20
EowyneEowyne   26 novembre 2017
Il y a deux semaines, maman a proposé une devinette très amusante à ses lecteurs sur le thème de l'hygiène : "Qu'est ce qui contient le plus de microbes : la chambre de ma fille ou les WC publics ?". Ce billet-là a généré plus de deux cents commentaires et attiré cinq nouveaux annonceurs de produits d'entretien sur le site.
Commenter  J’apprécie          00
chardonettechardonette   28 octobre 2018
Je sais que la magie est réelle. Et quant à moi, quoi qu'il arrive, je suis prête à affronter l'existence.
Commenter  J’apprécie          10

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
405 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre

.. ..