AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2869596928
Éditeur : Arléa (11/03/2005)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Publié pour la première fois en 1863, la Vie de Jésus d’Ernest Renan, rencontra aussitôt dans toute l’Europe un succès considérable.

Renonçant à toute démarche mystique, Renan se proposait de reconstituer avec autant d’exactitude que possible la vie et le caractère de Jésus tel qu’il vécut en Palestine. Utilisant les évangiles comme une source parmi d’autres, les soumettant à un minutieux travail d’historien, il écrivit la première « biographie » de J... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
MicheleP
  19 septembre 2016
Un livre dont mon éducation chrétienne m'avait tenue à l'écart, parce qu'il sentait le souffre, ne faisant de Jésus qu'un homme presque comme les autre . Eh bien, quel livre ! Erudit, d'une écriture magnifique, replaçant le christianisme dans l'histoire des religions et dans le contexte historique de la Palestine de l'époque, passionnant. Après, on croit ce qu'on veut, on n'en est plus à opposer le regard scientifique et la foi, mais on en a appris beaucoup. Il y a eu quelques livres depuis,je pense à"l'évangile selon Pilate" d'Eric Emmanuel Schmitt, ou au "Royaume" d'Emmanuel Carrère, mais autant remonter à la source.
Commenter  J’apprécie          240
claudeparis
  30 octobre 2013

Les rapports d'Ernest Renan avec la religion sont complexes. Il la critique comme système de pensée tout en affirmant son importance comme facteur d'unification des sociétés humaines ainsi que le danger de s'en détourner trop hâtivement.
Il établit un rapport étroit entre les religions et leurs racines ethnico-géographiques. Une part essentielle de son oeuvre est consacrée aux religions avec, entre autre, son Histoire des origines du christianisme en 7 volumes, dont le premier, la Vie de Jésus, eut un grand retentissement). Ce livre qui marque les milieux intellectuels de son vivant contient la thèse, alors controversée, selon laquelle la biographie de Jésus doit être comprise comme celle de n'importe quel autre homme, et la Bible comme devant être soumise à un examen critique comme n'importe quel autre document historique. Ceci déclenche des débats passionnés et la colère de l'Église catholique.
Commenter  J’apprécie          60
ayla5488
  21 février 2013
C'est l'histoire de la vie de Jésus, loin des dogmes, plausible. Passionnant, mais ardu à lire, tant il est fait mention de références bibliques, Renan est un philosophe du XIXème siècle qui s'est attiré les foudre de l'église, pour lui la biographie de Jésus doit être comprise comme celle dde n'importe quel homme, il replace Jésus dans son contexte et le dénouement et clair, lumineux. Plutôt un livre détude, à consommer par petites bouchées mais très très interessant.
Commenter  J’apprécie          80
nico6358
  25 mai 2015
« La vie de Jésus » est un livre d'étude. Fruit d'une longue analyse des évangiles (officiels et apocryphes) et de la géographie de la région natale de Jésus par Renan. Il retrace une version démythifiée de la vie du grand homme (Ecce Homo). Malgré la pertinence de beaucoup de passages, il m'a semblé pourtant difficile à lire. En particulier parce qu'il nécessite de se rappeler constamment le contexte historique dans lequel il a été écrit, et l'état d'esprit de l'époque à laquelle vivait l'auteur.
On ne fait en ça d'ailleurs que reproduire ce qu'a prôné Renan lui même lors de sa lecture des évangiles.
Commenter  J’apprécie          40
Valmont40
  09 février 2016
Livre très bien fait, très bien documenté un plaisir de lecture jusqu'à la fin ou on a la conviction que Renan n'avait pas la foi en Jésus Christ ressuscité ce qui enlève tout le charme de cette lecture
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
TREMAOUEZANTREMAOUEZAN   07 octobre 2017
Jean était couché sur le divan, à côté de Jésus, et sa tête reposait sur la poitrine du maître. Vers la fin du repas, le secret qui pesait sur le coeur de Jésus faillit lui échapper. "En vérité, dit-il, je vous le déclare, un de vous me trahira." Ce fut pour ces hommes naïfs un moment d'angoisse ; ils se regardèrent les uns les autres, et chacun s'interrogea. Judas était présent ; peut-être Jésus, qui avait depuis quelque temps des raisons de se défier de lui, chercha-t-il par ce mot à tirer de ses regards ou de son maintien embarrassé l'aveu de sa faute. Mais le disciple infidèle ne perdit pas contenance ; il osa même, dit-on, demander comme les autres : "Serait-ce moi, rabbi ?"
Cependant, l'âme droite et bonne de Pierre était à la torture. Il fit signe à Jean de tâcher de savoir de qui le maître parlait. Jean, qui pouvait converser avec Jésus sans être entendu, lui demanda le mot de cette énigme. Jésus, n'ayant que des soupçons, ne voulut prononcer aucun nom ; il dit seulement à Jean de bien remarquer celui à qui il allait offrir une bouchée trempée dans la sauce *. En même temps, il trempa la bouchée et l'offrit à Judas. Jean et Pierre seuls eurent connaissance du fait.
*En Orient, le chef de table donne une marque d'égard à un convive en faisant pour lui, une ou deux fois par repas, des boulettes qu'il compose et assaisonne à son gré.
(chapitre XXIII, "Dernière semaine de Jésus", pages 375-376)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
isajuliaisajulia   13 mai 2014
Repose maintenant dans ta gloire, noble initiateur. Ton oeuvre est achevée; ta divinité est fondée. Ne crains plus de voir crouler par une faute l'édifice de tes efforts. Désormais hors des atteintes de la fragilité, tu assistera, du haut de la paix divine, aux conséquences infinies de tes actes. Au prix de quelques heures de souffrance, qui n'ont pas même atteint ta grande âme, tu as acheté la plus complète immortalité. Pour des milliers d'années, le monde va relever de toi. Drapeau de nos contradictions, tu sera le signe autour duquel se livrera la plus ardente bataille. Mille fois plus vivant, mille fois plus aimé depuis ta mort que durant les jours de ton passage ici-bas, tu deviendra à tel point la pierre angulaire de l'humanité, qu'arracher ton nom de ce monde serait l'ébranler jusqu'aux fondements. Entre toi et Dieu, on ne distinguera plus. Pleinement vainqueur de la mort, prends possession du royaume où te suivront, par la voie royale que tu as tracée, des siècles d'adorateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
TREMAOUEZANTREMAOUEZAN   03 octobre 2017
Jésus s'attacha beaucoup à [la] ville [de Capharnahum] et s'en fit comme une seconde patrie. Peu après son retour, il avait dirigé sur Nazareth une tentative qui n'eut pas de succès. (...) La connaissance qu'on avait de sa famille, laquelle était peu considérable, nuisait trop à son autorité. On ne pouvait regarder comme le fils de David celui dont on voyait tous les jours le frère, la sœur, le beau-frère. Il est remarquable, du reste, que sa famille lui fit une assez vive opposition, et refusa nettement de croire à sa mission divine. Un moment, sa mère et ses frères soutiennent qu'il a perdu le sens, et, le traitant comme un rêveur exalté, prétendent l'arrêter de force. Les Nazaréens, bien plus violents, voulurent, dit-on, le tuer en le précipitant d'un sommet escarpé.
(chapitre 8 - "Jésus à Capharnahum", page 200)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
TREMAOUEZANTREMAOUEZAN   16 octobre 2017
En dépit et peut-être à cause de la polémique soulevée par ce livre, il n'a cessé d'être l'un des plus populaires de Renan ni d'éveiller des passions. C'est à la "Vie de Jésus" que songeait Léon Bloy lorsqu'au lendemain de la mort de Renan, il le traitait de "Dieu des lâches" et de "vieille vache pourrie" ou Claudel attribuant le succès de Renan à "la fluidité d'un discours qui caresse l'oreille sans fatiguer l'esprit, fait pour ces vieillard sans dents qui préfèrent à tout la purée de navets. C'est mou et vaguement sucré" ou Proust, pourtant admirateur de Renan, se demandant si la "Vie de Jésus" n'est pas "comme une espèce de "Belle Hélène" du christianisme".

(NOTES : "L'accueil du public" (Jean Gaulmier), page 534)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
TREMAOUEZANTREMAOUEZAN   11 octobre 2017
Les idées apocalyptiques de Jésus, dans leur forme la plus complète, peuvent se résumer ainsi :
L'ordre actuel de l'humanité touche à son terme. Ce terme sera une immense révolution, "une angoisse" semblable aux douleurs de l'enfantement ; une palingénésie ou "renaissance" (selon le mot de Jésus lui-même), précédée de sombres calamités et annoncée par d'étranges phénomènes. Au grand jour, éclatera dans le ciel le signe du Fils de l'homme ; ce sera une vision bruyante et lumineuse comme celle du Sinaï, un grand orage déchirant la nue, un trait de feu jaillissant en un clin d'œil d'orient en occident. Le Messie viendra avec les nuages, revêtu de gloire et de majesté, au son des trompettes, entouré d'anges. Ses disciples siègeront à côté de lui sur des trônes. Les morts alors ressusciteront, et le Messie procèdera au jugement.
Dans ce jugement, les hommes seront partagés en deux catégories, selon leurs œuvres. Les anges seront les exécuteurs de la sentence. Les élus entreront dans un séjour délicieux, qui leur a été préparé depuis le commencement du monde ; là, ils s'assoiront, vêtus de lumière, à un festin présidé par Abraham, les patriarches et les prophètes. Ce sera le petit nombre. Les autres iront dans la Géhenne. La Géhenne était la vallée occidentale de Jérusalem. On y avait pratiqué à diverses époques le culte du feu, et l'endroit était devenu une sorte de cloaque. La Géhenne est donc dans la pensée de Jésus une vallée ténébreuse, obscène, un gouffre souterrain plein de feu. Les exclus du royaume y seront brûlés et rongés par les vers, en compagnie de Satan et de ses anges rebelles. Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. Le royaume de Dieu sera comme une salle fermée, lumineuse à l'intérieur, au milieu de ce monde de ténèbres et de tourments.
Ce nouvel ordre de choses sera éternel.
(chapitre XVII, "Forme définitive des idées de Jésus sur le Royaume de Dieu", pages 299-300)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Ernest Renan (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernest Renan
Supersonic - Anne-James Chaton "Vie de Jésus d'après Ernest Renan" .Anne-James Chaton, poète sonore, est l'un des invités de Supersonic sur France Culture, le 5 mars à 23h. Il se prête au jeu des hors-séries "Machins/ Machines" : celui du "son en 3D", un son qui entoure et immerge l'auditeur qui écoute au casque ou avec des oreillettes, et qui s'enregistre autour d'un micro en forme de tête. Anne-James Chaton partage des extraits de "Vies des hommes illustres d'après les écrits des hommes illustres" (éd. Al Dante) et de son dernier livre "Elle regarde passer les gens" (éd. Verticale), où 13 figures féminines du 20e siècle se succèdent, sans que leur nom soit prononcé. Les 5 et 6 mars, c'est un week-end poésie sur France Culture. http://www.franceculture.fr/medias/bip-10-semaine-du-5-au-11-mars
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Famille et vie de JesusVoir plus
>Christianisme, Théologie chrétienne>Jesus-Christ et sa famille. Christologie>Famille et vie de Jesus (77)
autres livres classés : religionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1439 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre