AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782915653939
324 pages
Éditeur : Nestiveqnen Editions (15/11/2018)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
1895 – l’Europe a basculé dans la peur…
À Paris, un immense vortex s’est installé de manière spectaculaire au-dessus de la tour Eiffel…

Londres ne répond plus : les réfugiés d’outre-Manche parlent d’une invasion de « tripodes », machines terrifiantes et meurtrières.

Mais la plus grande menace ne vient-elle pas des galeries découvertes en Allemagne, étrangement éclairées d’une lueur bleutée ?

La Compagnie des Intell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Tiephaine
  25 avril 2019
Un roman riche et touffu, mais qui est desservi par une construction trop hachée qui finit par faire perdre le fil d'une histoire complexe.
Jean-Claude Renault signe avec l'Héritage du Docteur Moreau un beau roman mêlant espionnage et fantastique, science-fiction et rétro-futurisme, le tout saupoudré d'un soupçon de policier. L'auteur a fourni un immense travail en amont pour alimenter son roman d'une multitude de références s'inscrivant dans la fin du 19e siècle et aider à nous projeter dans son univers quelque peu bigarré. Il n'en faut pas moins quand on fait intervenir une foultitude de créatures étranges (les hommes-bêtes du docteur Moreau, des vampires, des extra-terrestres, des martiens...) aux côtés de personnages de la culture romanesque (comme Alan Quatermain...), et de personnages historiques.
L'histoire est très bien écrite et construite, et se lit facilement.
Ce n'est pas tout à fait le cas de l'intrigue, malheureusement, en tout cas selon mon point de vue. L'intrigue grouille de détails et d'histoires parallèles, mais je trouve que la construction du roman dessert son intrigue. le fait d'avoir des chapitres de seulement deux pages consacrés à un personnage, avant que celui-ci laisse sa place à un autre qui ne restera que 3 pages, et ainsi de suite, brouille totalement l'implication que l'on peut avoir en tant que lecteur. Les personnages s'enchainent le temps d'une action, puis s'évaporent de notre esprit. Je suis très embêté parce que pour la première fois dans ma vie de lecteur, je referme un livre et je ne suis pas capable de donner le nom d'un des personnages principaux... Tout ce que Jean-Claude Renault a pu développer à leur sujet est englouti dans le montage de son histoire, et devient détail que le lecteur oublie pour se concentrer et suivre l'intrigue qui suit une demi-douzaine de fils à la fois. le roman aurait énormément bénéficié d'un "regroupement" de chaque intrigue dans un seul grand chapitre d'une trentaine de pages, permettant de mieux développer l'intrigue "en cours" dans un lieu donné et donnant des repères temporels pour suivre chaque intrigue de façon parallèle (quitte à faire des retours en arrière), plutôt qu'en "temps réel/continu".
Ce que je dis ici est évidemment une affaire de goût et d'habitudes de lecture, je ne doute pas que d'autres lecteurs s'y retrouveront beaucoup mieux que moi avec ces courts chapitres. En ce qui me concerne en tout cas, ça aura sérieusement handicapé ma lecture et mon plaisir.
Merci beaucoup à Babelio et aux éditions Nestiveqnen!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
davem
  20 avril 2019
1895, l'Angleterre ne répond plus, des rumeurs parlent d'invasion martienne. A Paris, un étrange vortex stagne au dessus de la tour Eiffel, la mystérieuse Compagnie des Intelligences Botaniques dirigée par le Dr Moreau n'est sans doute pas étrangère à ce phénomène…
Roman à l'esprit steampunk, son principal défaut est probablement sa richesse. Richesse de personnages pour commencer, ils sont nombreux, trop nombreux. On s'y perd. L'action se déroule aussi dans une multitude de lieux différents, Paris, l'Angleterre, Dunkerke, l'Allemagne. Il y a aussi toutes les références, la guerre des mondes, Dracula, Sherlock Holmes, le Kalevala (conte épique finlandais), même Heidi! Et pour finir, les genres se mélangent également, SF, fantastique, steampunk, espionnage, aventure. le roman aurait certainement gagné à se recentrer sur quelques éléments précis plutôt qu'à s'éparpiller de la sorte. Reste que la culture de l'auteur ne fait aucun doute, et on peut être admiratif du travail réalisé, mais malheureusement c'est au détriment de la fluidité de lecture.
Roman "hommage" steampunk qui part dans trop de directions différentes au risque de perdre le lecteur en cours de route. Dommage, le travail est néanmoins intéressant et l'écriture plaisante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gege255
  30 avril 2019
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et Nestiveqnen Éditions pour l'envoi de ce roman dont je dois reconnaître n'avoir jamais entendu parler avant l'opération.
C'est avec un peu d'appréhension que je l'ai commencé : un univers original, le 19ème siècle, un sujet un peu mystérieux.
Mais on se laisse vite prendre au jeu, on croise des personnalités connues, oui ! et sur tout on se rend compte que l'auteur a prolongé, décortiqué, développé tout un univers de science-fiction.
Ce roman est en 2 tomes, le 1er est dense et le seul problème que j'ai pu avoir a été de m'y retrouver dans tous ces personnages.
Certains sont moins développés que d'autres, et tous à la fin restent un mystère. Je n'ai pas l'impression de les connaître vraiment, le second tome devrait réparer tout ça.
On pense, bien sûr, à Jules Verne, et à H. G. Wells, auteur de "l'île du Docteur Moreau" (là j'extrapole parce que j'avoue ne pas avoir lu ce roman..).
On pense également aux films fantasy que nos chaînes de télé aiment nous diffuser en périodes festives. ces romans et films s'inspirent du monde réel pour recréer tout un univers surréel.
En bref, un très bon moment de lecture et un deuxième tome à dévorer au plus vite.
Encore merci pour cette très belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gouelangouelan   25 novembre 2018
— Êtes-vous satisfait, docteur ?
Depuis le pont roulant, l’interpellé considéra les engins et appareils en sommeil qui recouvraient les cinq hectares de la galerie des Machines. Le lieu était si vaste qu’il aurait pu contenir la totalité du château de Versailles. La grande nef de verre et d’acier serait l’ouvrage le plus impressionnant de l’Exposition universelle de Paris hormis, peut-être, la tour conçue par Gustave Eiffel.
— Oui, Robur. Est-ce que vos préconisations ont été appliquées ?
L’ingénieur fixa son employeur d’un air indigné.
— Bien évidemment. La ceinture maillée de cuivre entoure, comme prévu, les sous-sols. Elle sera opérationnelle dès que les turbines à vapeur auront été installées. D’autre part, les câbles souterrains ont été tirés entre la tour et la galerie. Il n’y aura plus qu’à raccorder.
Un jeune homme qui était resté en retrait désigna le toit de verre.
— Père, ne croyez-vous pas que les perturbations que nous allons générer dans le ciel de Paris vont nous attirer des ennuis ?
L’interpellé haussa les épaules.
— Le ciel est déjà gris et pollué, David. Que ce soit par les émissions des volcans ou par la combustion du charbon et du bois, le résultat est là. Nous ne le rendrons pas plus sombre qu’il ne l’est.

(Les premières lignes du roman).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
gege255gege255   27 avril 2019
Les gardiens se succédèrent, à l'affût de l'évolution du monde extérieur dans les environs immédiats de leur base souterraine, en partant du principe que la civilisation espérée conquerrait toute la planète.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : héritageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jean-Claude Renault (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3135 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre